Histoire de l’Église
Heber J. Grant


« Heber J. Grant », Sujets de l’histoire de l’Église

« Heber J. Grant »

Heber J. Grant

Heber J. Grant fut le septième président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Né à Salt Lake City en 1856, il fut élevé par sa mère Rachel Ridgeway Ivins Grant, après le décès de son père, Jedediah Grant (conseiller de Brigham Young) alors qu’Heber n’avait que quelques jours. Il fut appelé comme président de pieu à l’âge de vingt-trois ans et ordonné apôtre deux ans plus tard. Pendant ses trente-six années de service apostolique, il œuvra avec les membres amérindiens, ordonnant beaucoup d’entre eux comme dirigeants de la prêtrise, organisa et présida la première mission au Japon et présida les missions britannique et européenne. En 1893, eut lieu l’un des événements les plus spectaculaires de son service apostolique lorsqu’il chercha l’aide divine pour contribuer à obtenir des prêts afin de sauver l’Église. À l’époque, l’Église était toujours en détresse financière en raison des effets de la législation s’opposant à la polygamie et de mauvais investissements ; les efforts d’Heber J. Grant évitèrent que l’Église ne fasse faillite dans une période de crise économique nationale1. En qualité d’apôtre et plus tard de président de l’Église, Heber J. Grant insista sur le respect de la Parole de Sagesse et promit que l’obéissance fidèle donnerait aux saints des derniers jours plus de connaissance et un plus grand témoignage.

Image

Portrait de Heber J. Grant

La caractéristique principale de la vie et du ministère d’Heber J. Grant était son dévouement à la Parole de Sagesse. Ce qu’il vécut lorsqu’il était plus jeune, à une époque où la Parole de Sagesse n’était pas observée aussi strictement dans l’Église, fut à l’origine de sa conviction. Heber cherchait une assurance vie afin de garantir que sa mère serait prise en charge s’il devait mourir jeune, comme son père. Lorsque les assureurs refusèrent de lui accorder une police d’assurance à cause de sa minceur physique, son médecin lui prescrivit « quatre verres de bière quotidiens » pour l’aider à prendre du poids. Ce régime se transforma rapidement en habitude. Déterminé à suivre le conseil de la Parole de sagesse, « assurance ou pas », il cessa de boire et mit fin à tout commerce avec les saloons et brasseries. À partir de ce moment, il soutint la Parole de Sagesse auprès de ses collègues, de ses amis et des membres de l’Église. Pendant la prohibition, il parla souvent des bénédictions promises dans la Parole de Sagesse et exhorta les saints à s’abstenir de tabac et d’alcool. Plus tard, lorsqu’il fut président de l’Église, il fit de l’abstinence d’alcool une des conditions pour obtenir une recommandation à l’usage du temple et s’engagea en faveur de la prohibition2.

De 1918 à 1945, en qualité de président de l’Église, Heber J. Grant supervisa l’expansion de l’Église en dehors des montagnes Rocheuses, régions où les saints des derniers jours étaient majoritaires. Il assura aux saints que l’émigration hors des centres de rassemblement du dix-neuvième siècle étaient en totale harmonie avec les enseignements de l’Église et, en 1923, il organisa le pieu de Los Angeles, premier pieu créé dans une ville où les membres de l’Église étaient minoritaires. Heber J. Grant consacra les temples de Laie (Hawaii, États-Unis), Cardston (Alberta, Canada) et Mesa (Arizona, États-Unis). Il supervisa également la création des instituts de religion, programme d’instruction religieuse pour les saints des derniers jours fréquentant les établissements d’enseignement supérieur et les universités, ainsi que d’autres actions pour fortifier les membres de l’Église faisant des études, occupant un emploi ou vivant dans le monde entier.

Tandis qu’Heber J. Grant dirigeait l’Église, de nombreux membres connaissaient des difficultés économiques à cause de la Grande Dépression. Après avoir expérimenté différentes méthodes pour aider les membres à survivre à la crise économique qui se prolongeait, la Première Présidence institua le plan de sécurité de l’Église, qui prendra plus tard le nom de programme d’entraide de l’Église, afin de faire avancer l’œuvre de celle-ci dans le soulagement des souffrances liées aux difficultés économiques

Pour plus de renseignements sur les événements et les thèmes de la vie de Heber J. Grant, voir les vidéos intitulées Prophètes du Rétablissement sur history.ChurchofJesusChrist.org ou dans l’application Médiathèque de l’Évangile.

Sujets apparentés : Parole de Sagesse (D&A 89), Japon, Prohibition