4.16 Travaux à chaud
    Notes de bas de page

    4.16 Travaux à chaud

    Ces directives portent sur les exigences qui aideront à protéger le personnel et les biens pendant les opérations qui impliquent des flammes nues ou la production de chaleur ou d’étincelles. Cela comprend, mais sans s’y limiter, la coupure, le broyage, la soudure, le soudage, la fonte de tuyaux, la pose de toit à la torche et d’autres travaux à chaud effectués dans le cadre des activités de l’Église. Les directives suivantes s’appuient sur les conditions les plus optimales pour réaliser des travaux à chaud.

    Les responsables et les superviseurs doivent :

    • Mettre en place des zones habituelles où effectuer les travaux à chaud.

    • Mettre en place des procédures pour les travaux à chaud dans des zones qui ne sont pas prévues à cet effet.

    • Désigner une personne qui sera chargée d’autoriser, par permis, les activités de travaux à chaud dans les zones qui ne sont pas prévues pour cela. Le Permis de travaux à chaud de l’Église (voir chapitre 7) ou un autre permis de travaux à chaud approuvé peut être utilisé.

    • Les responsables de bâtiments doivent s’assurer que les entrepreneurs qui effectuent les opérations de travaux à chaud dans leurs locaux respectent les procédures de travaux à chaud de l’Église.

    • Aider les soudeurs et les coupeurs de rails à manipuler leur équipement en toute sécurité et tout au long du processus de travail à chaud.

    Les exigences suivantes s’appliquent aux opérations de travail à chaud effectuées dans le cadre des activités de l’Église :

    • Avant l’opération, effectuez les démarches suivantes :

    • Lorsque cela est possible, déplacez l’objet à couper ou à souder dans un endroit protégé contre les incendies.

    • Si l’objet ne peut être déplacé, déplacez tous les dangers d’incendie transportables dans un rayon de 11 m vers un endroit protégé contre les incendies.

    • Si les démarches ci-dessus ne peuvent être réalisées, utilisez des protections ou des couvertures résistantes au feu pour confiner la chaleur, les étincelles et les scories et prévenir les dangers d’incendie fixes.

    • Si les exigences ci-dessus ne peuvent être satisfaites, alors il est interdit d’effectuer des travaux à chaud.

    • Lorsqu’il y a des ouvertures au sol, des fissures au sol, des fissures ou des trous dans les murs, des portes ouvertes, des fenêtres ouvertes ou cassées ou d’autres ouvertures, prenez les précautions adéquates pour éviter que les matériaux combustibles de l’autre côté ne prennent feu.

    • Gardez l’équipement d’extinction d’incendie adapté à portée de main pour une utilisation immédiate.

    • Protégez les ouvriers et les autres personnes à proximité des zones de travail à chaud en utilisant des écrans incombustibles, des protections ou des boucliers résistants au feu. Les ouvriers doivent porter des lunettes de protection adaptées à tout moment. Les autres personnes doivent porter des lunettes de protection lorsqu’il n’y a pas d’écran pour occulter les travaux.

    • Mettez en place des tours de garde pour repérer les incendies pendant les opérations de travail à chaud dans les zones à risque. Une garde est effectuée par le personnel responsable qui a directement accès aux équipements d’extinction d’incendie. Le personnel surveille et patrouille dans la zone et réagit en cas d’incendie. Les personnes de garde s’assurent qu’en cas de départ de feu, celui-ci sera éteint dès que possible. Généralement, la durée d’une garde est indiquée dans le permis de travail à chaud. Des incendies se déclarent dans certains des cas suivants :

      • Lorsqu’une quantité importante de matériaux combustibles se trouve à moins de 11 m de l’opération de travail à chaud.

      • Lorsque des ouvertures dans le sol et les murs se trouvent à moins de 11 m de l’opération de travail à chaud. (La personne de garde doit se trouver à un endroit où elle peut observer le côté opposé du mur ou du sol.)

      • Lorsque des matériaux combustibles peuvent s’enflammer par conduction ou rayonnement à travers un plancher, un mur, un plafond ou un toit.

    • Une personne de garde qui surveille les incendies doit :

      • Disposer d’équipement d’extinction d’incendie à portée de main et être formée à son utilisation.

      • Essayer d’éteindre les feux que l’équipement disponible est capable d’éteindre.

      • Bien connaître les procédures et l’emplacement pour déclencher une alarme en cas d’incendie.

      • Actionner l’alarme en cas d’incendie.

      • Rester de garde au moins une heure après la fin des opérations de travail à chaud. Cela aidera à repérer et à éteindre les possibles feux couvants. Continuer à surveiller la zone régulièrement pendant trois heures supplémentaires après la fin des opérations.

    • Assurer une ventilation adaptée pendant les opérations de travail à chaud. Des procédures spéciales de ventilation ou de protection respiratoire peuvent être nécessaires pour les opérations qui impliquent :

      • Des composés fluorés

      • Du cadmium

      • Du zinc

      • Du mercure

      • Plomb

      • Du béryllium

      • De l’acier inoxydable

      • De l’aluminium (production d’ozone)

      • Le travail en espaces confinés

      • Des détachants