2.10 Mesurer la performance en matière de sécurité
    Notes de bas de page

    2.10 Mesurer la performance en matière de sécurité

    Mesurer la performance en matière de sécurité vous aidera à appuyer l’efficacité du programme de santé et de sécurité sur des preuves concrètes. L’objectif est de constamment améliorer la sécurité au travail.

    2.10.1 Introduction

    La performance en matière de sécurité se mesure en employant plusieurs méthodes de suivi. Ces méthodes de suivi se divisent en indicateurs principaux, qui mesurent les activités, et des indicateurs à retardement, qui mesurent les résultats.

    2.10.2 Indicateurs principaux

    Les indicateurs principaux mesurent les activités proactives qui sont censées empêcher les incidents. Ces indicateurs doivent être utilisés pour suivre et mesurer le nombre d’activités terminées par rapport aux objectifs fixés indiquant combien d’activités doivent être réalisées. Choisir et se concentrer sur certains indicateurs principaux permettra de réduire la fréquence et la gravité des accidents. Des exemples d’indicateurs principaux peuvent se fonder sur les activités suivantes :

    • Évaluations du programme de santé, de sécurité et d’environnement (EPSSE)

    • Former à la sécurité

    • Réunions par le comité de Sécurité

    • Formulaires EZ

    • Observations de la sécurité au travail

    • Enquêtes d’évaluation des dangers

    Ces indicateurs principaux seront mesurés en calculant le pourcentage d’activités effectuées par rapport au nombre total prévu.

    2.10.3 Indicateurs à retardement

    Les indicateurs à retardement mesurent les résultats de ce qui s’est passé. Vous les utiliserez pour créer des références afin de mesurer les changements positifs ou négatifs. Un changement positif, comme une réduction du taux d’incidents, peut être l’indication d’un programme de santé et de sécurité efficace. Des changements négatifs, comme une augmentation du taux d’incidents, doit vous pousser à analyser les incidents précédents. L’analyse peut trouver des conditions qui, si elles sont corrigées, permettront d’éviter des incidents similaires. Voici quelques exemples d’indicateurs à retardement :

    • Taux d’incidents (voir la case ci-dessous)

    • Taux de gravité

    • Jours d’interruption de temps de travail

    • Jours de travail restreint

    • Journal des incidents évités de justesse

    • Journal de premiers secours

    • Taux d’accidents de véhicules

    Les indicateurs à retardement seront mesurés en comparant les tendances au fil du temps.

    Formule du taux d’incidents

    Multipliez a (une unité de mesure adaptée, comme le nombre d’incidents survenus dans votre organisation sur une année donnée) par 200 000 (le nombre d’heures travaillées par 100 employés sur la base de 40 heures par semaine et 50 semaines par an, ce qui permet d’avoir une unité de mesure pour établir un point de comparaison). Divisez ce nombre par b (le nombre total d’heures travaillées par les employés dans la même année). Le résultat correspondra à votre taux d’incidents.

    (a × 200 000) ÷ b = taux d’incidents