1.2 Responsabilités
    Notes de bas de page

    1.2 Responsabilités

    Les éléments suivants sont des attributions spécifiques des responsables ; des superviseurs ; du responsable ou du coordinateur de la sécurité, de la santé et de l’environnement ; des employés. Les responsabilités sont davantage détaillées dans ce manuel.

    1.2.1 Responsables

    Afin de protéger les employés et de s’assurer du succès du programme de santé et de sécurité, il est crucial que le programme soit soutenu à tous les échelons de la hiérarchie. La direction est encouragée à soutenir activement ce programme et à s’impliquer dans les initiatives de santé et de sécurité. Elle doit faire de son mieux pour mettre en place les directives de ce manuel, notamment les directives suivantes :

    • Protéger et constamment améliorer les processus et les programmes de santé et de sécurité existants.

    • Encourager les employés à participer au programme de santé et de sécurité, et leur accorder suffisamment de temps pour le faire pendant leur journée de travail.

    • Respecter la législation et les réglementations mises en vigueur par leurs gouvernements locaux.

    • Mettre en place les programmes et les pratiques de base qui font partie du programme global de santé et de sécurité, notamment les programmes et les pratiques suivants :

      • Un programme de prévention des incidents et des blessures

      • Des réunions et des programmes de formation pour améliorer la santé et la sécurité des employés

      • Le système de Rapport mondial des incidents (RMI) (voir incidents.churchofjesuschrist.org) pour signaler les incidents et les incidents évités de justesse

      • Un comité de Santé et de Sécurité actif

      • Un programme d’inspection de la sécurité

      • Un panneau d’affichage de la santé et de la sécurité

    Les questions de santé et de sécurité doivent régulièrement figurer à l’ordre du jour des réunions de direction et de personnel. Ces éléments figurent à l’ordre du jour des réunions afin que la direction et le personnel puissent :

    • Discuter des informations générales de sécurité.

    • Examiner les rapports du comité de Sécurité.

    • Traiter les suggestions pour améliorer la sécurité.

    • Faire la promotion de la santé et de la sécurité en règle générale.

    1.2.2 Superviseurs

    L’une des nombreuses responsabilités des superviseurs est d’aider à mettre en place un environnement de travail sûr et sain pour chaque employé. Pour cela, les superviseurs doivent procéder comme suit :

    • Organiser des activités d’initiation pour tous les employés qui sont nouveaux, qui ont été réembauchés ou transférés. Plusieurs ressources sont disponibles pour réaliser cela, notamment le module en ligne pour les nouvelles recrues « Travailler ensemble en toute sécurité — Sensibilisation à la sécurité (HRD-0001). » Les groupes peuvent continuer à utiliser la Liste de vérification de la formation initiale à la sécurité (voir chapitre 7) ou une liste de vérification personnalisée au besoin.

    • Organiser des activités d’initiation pour tous les bénévoles et les missionnaires.

    • Fournir l’équipement de protection individuelle nécessaire et former les employés à son utilisation et à son entretien.

    • Effectuer des inspections de sécurité, des observations de la sécurité au travail et des enquêtes afin d’identifier et d’éliminer les risques au travail.

    • Tenir compte des rapports de risque et des suggestions pour améliorer la sécurité et les appliquer au besoin.

    • En fonction des besoins, former aussi bien les nouveaux employés que les employés avec de l’expérience aux méthodes sûres et efficaces pour accomplir chaque tâche ou mission.

    • S’assurer que les employés signalent immédiatement toute blessure au superviseur.

    • Analyser toutes les tendances qui peuvent ressortir des incidents précédents et mettre en place des méthodes pour éviter qu’ils se reproduisent. Utiliser le système de Rapport mondial des incidents (RMI) en ligne sur incidents.churchofjesuschrist.org pour signaler les blessures et les incidents évités de justesse aidera à fournir des données supplémentaires à examiner.

    • Assister et participer aux réunions générales de sécurité et aux réunions du comité de Santé et de Sécurité.

    • Enquêter et signaler les incidents en temps opportun.

    • Se soucier de l’état des ouvriers blessés et montrer de l’empathie vis-à-vis de leur rétablissement et de leur prompt retour au travail.

    1.2.3 Responsable ou intermédiaire en matière de santé, de sécurité et d’environnement

    Chaque organisation doit avoir un responsable en matière de santé, de sécurité et d’environnement, un représentant de la sécurité spécialisé dans l’identification des risques (CDSR, collateral duty safety representative), ou un intermédiaire. Cette personne doit aider à mettre en place et administrer les programmes réguliers en matière de santé, de sécurité et d’environnement. Le CDSR doit également être impliqué dans :

    • La formation et la communication avec la direction et les employés concernant les exigences de santé, de sécurité et d’environnement.

    • La tenue de dossiers qui seront utilisés pour fournir les rapports, les graphiques, les tendances et les autres informations nécessaires.

    • La participation à des fonctions du comité de Sécurité.

    • La planification des urgences et la réalisation d’exercices qui préparent les organisations à se remettre après une catastrophe.

    • Le signalement des problèmes de sécurité, de santé et d’environnement à la direction.

    • L’évaluation des risques de santé et de sécurité potentiels liés aux produits achetés, aux matières premières ou aux autres biens et aux services connexes avant qu’ils ne soient introduits dans l’environnement de travail.

    • La tenue à jour des informations nécessaires pour les rapports réglementaires applicables.

    • La tenue à jour d’un panneau d’affichage de sécurité.

    • L’investigation des incidents, sous la supervision et avec l’aide d’un responsable de la santé, de la sécurité et de l’environnement.

    • L’identification et le contrôle des dangers.

    1.2.4 Employés

    Les employés doivent respecter les procédures de santé et de sécurité que leur communiquent leurs superviseurs. Beaucoup de ces procédures sont exposées dans la Liste de vérification de la formation initiale à la sécurité (voir chapitre 7). Par exemple, les employés doivent :

    • Respecter les règles générales de santé et de sécurité.

    • Participer aux réunions de santé et de sécurité ainsi qu’à la formation à la sécurité.

    • Consulter et prendre connaissance des directives de sécurité concernant les véhicules motorisés s’ils conduisent des véhicules dans le cadre de leur travail.

    • Utiliser les techniques adaptées pour soulever des objets à la main.

    • Signaler toute blessure ou maladie causée par le travail à leur superviseur et se faire soigner rapidement.

    • Signaler rapidement le comportement dangereux des collègues, ou autres conditions dangereuses, au superviseur ou au représentant du comité de Santé et de Sécurité. Les employés signaleront également des conditions de travail ou des pratiques dangereuses à l’aide d’un Rapport de risque (voir chapitre 7) ou en envoyant un courriel à LDSRiskMgt@ldschurch.org.

    • Garder les allées, les trottoirs, les escaliers, les portes de sortie et les zones de travail libres de tout obstacle ou danger.

    • Se familiariser avec l’emplacement des issues de secours et les procédures d’évacuation.

    • Se familiariser avec l’emplacement et l’utilisation de l’équipement d’urgence, comme les extincteurs, les alarmes incendie et les raccords pompiers.

    • N’utiliser le matériel et les outils qu’après avoir reçu une formation appropriée à leur utilisation, à leur entretien et aux règles de sécurité.

    • Respecter les signes et les étiquettes de dangerosité.

    • Ne pas consommer d’alcool ou d’autres drogues qui détériorent le jugement ou les capacités motrices.

    • Ne pas travailler sous l’influence de médicaments, avec ou sans ordonnance, qui détériorent le jugement ou les capacités motrices.