Jean, fils de Zébédée
    Notes de bas de page
    Theme

    Jean, fils de Zébédée

    Un des douze apôtres du Nouveau Testament, fils de Zébédée, frère de Jacques. Dans sa jeunesse, il fut pêcheur (Mc 1:17–20). Il est probablement le disciple anonyme de Jean-Baptiste mentionné dans Jn 1:40. Il fut appelé plus tard à être disciple de Jésus-Christ (Mt 4:21–22; Lu 5:1–11). Il écrivit l’Évangile de Jean et trois épîtres et l’Apocalypse. Il fut une des trois personnes qui étaient avec le Seigneur lors de la résurrection de la fille de Jaïrus (Mc 5:35–42), sur le montagne de la Transfiguration (Mt 17:1–9) et à Gethsémané (Mt 26:36–46). Dans ses écrits, il parle de lui-même comme étant le disciple que Jésus aimait (Jn 13:23; 21:20) et comme « l’autre disciple » (Jn 20:2–8). Jésus lui donna aussi, ainsi qu’à son frère, le nom de Boanergès, « fils du tonnerre » (Mc 3:17). Il est souvent mentionné dans les récits de la Crucifixion et de la Résurrection (Lu 22:8; Jn 18:15; 19:26–27; 20:2–8; 21:1–2). Il fut banni plus tard à Patmos, où il écrivit l’Apocalypse (Ap 1:9).

    Il est souvent mentionné dans la révélation moderne (1 Né 14:18–27; 3 Né 28:6; Ét 4:16; D&A 7; 27:12; 61:14; 77; 88:141). Ces passages confirment les écrits de Jean dans la Bible et donnent une idée de sa grandeur et de l’importance de l’œuvre que le Seigneur lui a donnée à faire sur la terre à l’époque du Nouveau Testament et dans les derniers jours. Les Écritures modernes expliquent que Jean ne mourut pas mais qu’il lui fut permis de rester sur la terre pour exercer un ministère jusqu’au moment de la seconde venue du Seigneur (Jn 21:20–23; 3 Né 28:6–7; D&A 7).

    Épîtres de Jean

    Bien que l’auteur de ces trois épîtres ne donne pas son nom, la langue ressemble tellement à celle de Jean l’apôtre qu’on suppose que c’est lui qui a écrit les trois.

    1 Jn 1 exhorte les saints à entrer en communion avec Dieu. Le chapitre 2 souligne que les saints connaissent Dieu par l’obéissance et leur recommande de ne pas aimer le monde. Le chapitre 3 appelle tous les hommes à devenir enfants de Dieu et à s’aimer les uns les autres. Le chapitre 4 explique que Dieu est amour et demeure en ceux qui l’aiment. Le chapitre 5 explique que les saints naissent de Dieu par la foi au Christ.

    2 Jean ressemble à 1 Jean. Jean s’y réjouit de la fidélité des enfants de « l’Élue ».

    3 Jean félicite quelqu’un du nom de Gaïus pour sa fidélité et l’aide qu’il apporte à ceux qui aiment la vérité.

    Évangile de Jean

    Dans ce livre du Nouveau Testament, Jean, l’apôtre, témoigne (1) que Jésus est le Christ, le Messie et (2) que Jésus est le Fils de Dieu (Jn 20:31). Les tableaux qu’il donne de la vie de Jésus sont soigneusement choisis et arrangés en fonction de cet objectif. Le livre commence par un énoncé de la situation du Christ dans l’existence prémortelle : il était avec Dieu, il était Dieu et il est le Créateur de toutes choses. Il naquit dans la chair en tant que Fils unique du Père. Jean fait le récit du ministère de Jésus en mettant fortement l’accent sur sa divinité et sa résurrection d’entre les morts. Il affirme clairement que Jésus est le Fils de Dieu, comme le prouvent les miracles, les témoins, les prophètes et la voix du Christ lui-même. Jean enseigne en contrastant la lumière et les ténèbres, la vérité et l’erreur, le bien et le mal, Dieu et le diable. Il n’est sans doute aucun autre livre où la sainteté de Jésus et la perfidie des dirigeants juifs soient aussi clairement proclamées.

    Jean parle surtout du ministère du Christ en Judée, en particulier de la dernière semaine de son ministère dans la condition mortelle, alors que Matthieu, Marc et Luc parlent surtout de son ministère en Galilée. Plusieurs points de cet Évangile ont été éclaircis par la révélation moderne (D&A 7 et D&A 88:138–141).

    On trouvera une liste d’événements de la vie du Sauveur décrits dans l’évangile de Jean dans Harmonie des évangiles dans l’annexe

    Apocalypse

    True