Israël
    Notes de bas de page

    Israël

    Personnage de l’Ancien Testament. Le Seigneur donna le nom d’Israël à Jacob, fils d’Isaac et petit-fils d’Abraham (Ge 32:28; 35:10). Le nom Israël peut désigner Jacob lui-même, ses descendants ou le royaume que ses descendants possédèrent jadis à l’époque de l’Ancien Testament (2 S 1:24; 23:3). Après avoir été sortis d’esclavage, en Égypte, par Moïse (Ex 3–14), les enfants d’Israël furent gouvernés pendant trois cents ans par des juges. À partir du roi Saül, des rois régnèrent sur Israël unifié jusqu’à la mort de Salomon, époque à laquelle dix tribus se révoltèrent contre Roboam pour constituer une nation séparée. Après la division du royaume d’Israël, les tribus du nord, constituant la majorité, conservèrent le nom d’Israël, tandis que le royaume du sud prenait le nom de Juda. Le pays de Canaan est également appelé aujourd’hui Israël. Dans un autre sens, Israël désigne quelqu’un qui croit vraiment au Christ (Ro 10:1; 11:7; Ga 6:16; Ép 2:12).

    Les douze tribus d’Israël

    Jacob, petit-fils d’Abraham, dont le nom fut changé en Israël, eut douze fils. Leurs descendants sont devenus les douze tribus d’Israël ou les enfants d’Israël. Les douze tribus sont les suivantes : Ruben, Siméon, Lévi, Juda, Issacar et Zabulon (fils de Jacob et de Léa), Dan et Nephthali (fils de Jacob et de Bilha), Gad et Aser (fils de Jacob et de Zilpa), Joseph et Benjamin (fils de Jacob et de Rachel) (Ge 29:32–30:24; 35:16–18).

    Avant sa mort, Jacob donna une bénédiction à chaque chef de tribu (Ge 49:1–28). On trouvera de plus amples renseignements sous le nom de chaque fils de Jacob.

    Ruben, premier-né de Léa, première femme de Jacob, perdit son droit d’aînesse et sa double part d’héritage pour immoralité (Ge 49:3–4). Le droit d’aînesse passa alors à Joseph, premier-né de Rachel, deuxième femme de Jacob (1 Ch 5:1–2). Lévi, dont le Seigneur avait choisi la tribu pour le servir dans le sacerdoce, ne reçut pas d’héritage en terres à cause de l’appel spécial de la tribu à exercer le ministère parmi toutes les tribus. Cela permit de partager la double part de Joseph entre ses deux fils, Éphraïm et Manassé (1 Ch 5:1; Jé 31:9), comptés comme des tribus distinctes en Israël (TJS, Ge 48:5–6 [Annexe]).

    Les membres de la tribu de Juda devaient conserver le sceptre jusqu’à ce que le Messie vienne (Ge 49:10; TJS, Ge 50:24 [Annexe]). Dans les derniers jours, la tribu d’Éphraïm a pour mission de porter le message du rétablissement de l’Évangile au monde et de rassembler Israël dispersé (De 33:13–17). Le temps viendra où, par l’intermédiaire de l’Évangile de Jésus-Christ, Éphraïm prendra la tête du rassemblement de toutes les tribus d’Israël (És 11:12–13; D&A 133:26–34).

    Dispersion d’Israël

    Le Seigneur dispersa et affligea les douze tribus d’Israël à cause de leur injustice et de leur rébellion. Il utilisa cependant aussi cette dispersion de son peuple élu parmi les nations du monde pour bénir celles-ci.

    Rassemblement d’Israël

    La maison d’Israël sera rassemblée dans les derniers jours avant la venue du Christ (AF 1:10). Le Seigneur rassemble son peuple, Israël, quand il l’accepte et garde ses commandements.

    Les dix tribus perdues d’Israël

    Les dix tribus d’Israël, qui constituèrent le royaume du nord ou royaume d’Israël, furent emmenées en captivité en 721 av. J.-C. par les Assyriens. Elles partirent à ce moment-là vers les « pays du nord » et on ne sut plus ce qu’elles étaient devenues. Dans les derniers jours elles reviendront.