Pur et impur
    Notes de bas de page
    Theme

    Pur et impur

    Dans l’Ancien Testament, le Seigneur révéla à Moïse et aux Israélites que certains aliments seulement étaient considérés comme purs ou, en d’autres termes, comestibles. La distinction que faisaient les Israélites entre les aliments purs et impurs avait un grand effet sur leur vie religieuse et sociale. Certains animaux, oiseaux et poissons étaient considérés comme purs et mangeables, tandis que d’autres étaient impurs et interdits (Lé 11; De 14:3–20).

    Certaines personnes malades étaient aussi considérées comme impures. Dans un sens spirituel, être pur c’est être exempt de péchés et de désirs pécheurs ; c’est être innocent (Ps 24:4). Une personne devient pure quand ses pensées et ses actes sont nets à tous égards. Quelqu’un qui a commis le péché peut se purifier par la foi en Jésus-Christ, le repentir et la réception des ordonnances de l’Évangile. Il a toujours été particulièrement commandé au peuple de l’alliance de Dieu d’être pur (3 Né 20:41; D&A 38:42; 133:5).