Enseignements des présidents
« Au grand prophète », des prophètes des derniers jours témoignent de Joseph Smith, le prophète
précédent suivant

Chapitre 47

« Au grand prophète », des prophètes des derniers jours témoignent de Joseph Smith, le prophète

« Joseph Smith, le prophète… a été appelé de Dieu, par la voix de Dieu lui-même, pour ouvrir, pour la dernière fois, la dispensation de l’Évangile au monde » (Joseph F. Smith)

Épisodes de la vie de Joseph Smith

Après la mort de Joseph Smith, le prophète, et de son frère, Hyrum, les membres du Collège des Douze, qui étaient en mission aux États-Unis, revinrent aussi vite que possible à Nauvoo. Ils convoquèrent pour le 8 août 1844 une réunion des saints à laquelle Brigham Young, président du Collège des Douze, prit la parole. Pendant qu’il le faisait, il se produisit un événement extraordinaire dont beaucoup de membres furent témoins. Le président Young apparut miraculeusement comme s’il était et parlait comme Joseph Smith. « Si Joseph était ressuscité des morts et s’était mis à leur parler, raconte George Q. Cannon, tous ceux qui étaient présents à cette réunion n’auraient pas été plus surpris. C’était la voix de Joseph lui-même et il semblait aux yeux des gens que c’était la personne même de Joseph qui se tenait devant eux. Nous n’avions jamais entendu parler d’un événement plus merveilleux et plus miraculeux que celui qui s’est produit ce jour-là en présence de toute l’assemblée. Le Seigneur a donné à son peuple un témoignage qui ne laissait place à aucun doute concernant celui qui devait être l’homme qu’il avait choisi pour le diriger1. »

À l’issue de cette réunion, les saints votèrent pour que les Douze les dirigent. Un peu plus de trois ans plus tard, en décembre 1847, la Première Présidence fut réorganisée, et Brigham Young fut soutenu comme Président de l’Église.

Depuis l’époque de Brigham Young, chacun des prophètes qui ont présidé l’Église a témoigné de la mission remarquable de Joseph Smith, le prophète. Joseph Smith a été choisi dans le conseil des cieux pour être le grand prophète et voyant des derniers jours. Sa mission était si importante qu’elle a été prédite par les prophètes de jadis, notamment Joseph, le prophète de l’Ancien Testament, qui fut vendu en Égypte. Joseph d’Égypte était lui-même voyant et il a prophétisé abondamment au sujet de Joseph Smith :

« Le Seigneur, mon Dieu, suscitera un voyant qui sera un voyant de choix pour le fruit de mes reins… Il sera appelé du même nom que moi et ce sera le même nom que celui de son père. Et il sera semblable à moi, car ce que le Seigneur fera paraître par sa main, par le pouvoir du Seigneur, amènera mon peuple au salut2 » (2 Néphi 3:6, 15 ; voir aussi 2 Néphi 3:6-22).

En décembre 1834, Joseph Smith, père, donna une bénédiction à Joseph, confirmant qu’il était le voyant au sujet duquel Joseph de jadis avait prophétisé : « Je te bénis des bénédictions de tes pères Abraham, Isaac et Jacob ; et aussi des bénédictions de ton père Joseph, le fils de Jacob. Voici, il a vu sa postérité dans les derniers jours… il a cherché diligemment à savoir d’où viendrait le fils qui allait ramener au jour la parole du Seigneur, par qui ils seraient éclairés et ramenés dans la vraie bergerie, et ses yeux t’ont vu, mon fils ; son cœur s’est réjoui, son âme a été satisfaite et il a dit : … ‘De ma postérité, dispersée parmi les Gentils, un voyant de choix se lèvera… dont le cœur nourrira une grande sagesse, dont l’intelligence embrassera et comprendra les choses profondes de Dieu, et dont la bouche prononcera la loi des justes.’ … Tu détiendras les clefs de ce ministère, à savoir la présidence de cette Église, dans le temps comme dans l’éternité3. »

Par l’intermédiaire de Joseph Smith, le voyant de choix des derniers jours, la doctrine et les ordonnances salvatrices de l’Évangile ont été révélées et la véritable Église de Jésus-Christ a été rétablie sur la terre. Les témoignages des prophètes anciens et modernes s’unissent pour proclamer que Joseph Smith a été l’instrument par lequel Dieu a rétabli la plénitude de l’Évangile pour le bien de « toute la famille humaine, d’éternité en éternité4 ».

Témoignages des prophètes des derniers jours

Joseph Smith a été préordonné à son appel prophétique.

Brigham Young : « Il a été décrété dans les conseils de l’éternité, longtemps avant que les fondations de la terre aient été posées, que [Joseph Smith] serait l’homme qui, dans la dernière dispensation de ce monde, apporterait la parole de Dieu aux hommes, et recevrait la plénitude des clefs et du pouvoir de la prêtrise du Fils de Dieu. Le Seigneur avait les yeux sur lui et sur son père, et sur le père de son père, et sur leurs ancêtres jusqu’à Abraham, et d’Abraham au déluge, du déluge à Hénoc et d’Hénoc à Adam. Il a surveillé cette famille et ce sang pendant qu’il circulait depuis sa source jusqu’à la naissance de cet homme. [Joseph Smith] a été préordonné dans l’éternité pour présider cette dernière dispensation5. »

Joseph Fielding Smith : « Joseph Smith a été choisi pour diriger l’œuvre du Seigneur dans les derniers jours et son œuvre lui a été désignée par la prescience de notre Père éternel dans les éternités avant sa naissance. Il est venu avec l’esprit d’Élias pour préparer la voie pour la venue de notre Seigneur. Aucun prophète depuis l’époque d’Adam, hormis notre Rédempteur, bien sûr, n’a reçu une plus grande mission6. »

Ezra Taft Benson : « Pour avoir une vision de l’importance de la mission terrestre du prophète, nous devons la considérer dans une perspective éternelle. Il faisait partie ‘des nobles et des grands’ qu’Abraham a décrits de la façon suivante :

« ‘Or, le Seigneur m’avait montré, à moi, Abraham, les intelligences qui furent organisées avant que le monde fût, et parmi toutes celles-là, il y en avait beaucoup de nobles et de grandes ; et Dieu vit que ces âmes étaient bonnes, et il se tint au milieu d’elles et dit : De ceux-ci je ferai mes dirigeants. Car il se tint parmi ceux qui étaient esprits et il vit qu’ils étaient bons, et il me dit : Abraham, tu es l’un d’eux ; tu fus choisi avant ta naissance’ (Abraham 3:22-23).

« Il en a été de même pour Joseph Smith. Lui aussi était là. Lui aussi participait au conseil avec les nobles et les grands. Occupant une place d’honneur et de distinction importante, il a aidé sans l’ombre d’un doute à la planification et à l’exécution de la grande œuvre du Seigneur pour ‘réaliser l’immortalité et la vie éternelle de l’homme’, le salut de tous les enfants de notre Père [voir Moïse 1:39]. Sa mission avait affecté et devait affecter tous ceux qui étaient venus sur terre, tous ceux qui vivaient alors sur terre et les millions d’autres encore à naître…

« Joseph Smith, le prophète, n’était pas seulement ‘l’un des nobles et des grands’, mais il s’est occupé et continue à s’occuper des choses importantes de cette terre, même maintenant depuis les mondes d’en-haut. Car aux yeux du Seigneur… tout fait partie du même grand dessein éternel dans lequel le prophète Joseph joue un rôle important, tout cela par l’intermédiaire de la prêtrise et de l’autorité éternelles de Dieu7. »

La Première Vision de Joseph Smith est un élément fondamental de notre témoignage individuel.

Joseph F. Smith : « Le plus grand événement qui se soit jamais produit dans le monde depuis la résurrection du Fils de Dieu et son ascension au ciel, a été l’apparition du Père et du Fils au jeune Joseph Smith, pour préparer la voie pour jeter les bases du royaume [de Dieu] — non pas du royaume de l’homme — qui ne cessera plus jamais et ne sera plus jamais renversé.

« Ayant accepté cette vérité, je trouve qu’il est facile d’accepter toutes les autres vérités qu’il a énoncées et proclamées pendant sa mission… dans le monde. Il n’a jamais enseigné de doctrine qui n’ait été vraie. Il n’a jamais pratiqué de doctrine qu’il ne lui ait été commandé de pratiquer. Il n’a jamais prôné l’erreur. Il n’a pas été séduit. Il a vu, il a entendu, il a fait ce qu’il lui était commandé de faire et, par conséquent, c’est Dieu, et non Joseph Smith, qui est responsable de l’œuvre accomplie par Joseph Smith. C’est le Seigneur qui est responsable, pas l’homme8. »

Heber J. Grant: « Soit Joseph Smith a vraiment vu Dieu et a vraiment parlé avec lui, et Dieu en personne a vraiment présenté Jésus-Christ au jeune Joseph Smith, et Jésus-Christ a vraiment dit à Joseph Smith qu’il serait l’instrument dans les mains de Dieu pour rétablir sur terre le véritable Évangile de Jésus-Christ, soit le mormonisme, pour l’appeler ainsi, est une invention. Or le mormonisme n’est pas une invention ! C’est le pouvoir de Dieu pour le salut. C’est l’Église de Jésus-Christ établie sous sa direction, et toute l’incrédulité du monde ne peut rien changer aux faits fondamentaux associés à l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours9. »

Howard W. Hunter: « Je suis reconnaissant d’être membre de l’Église et mon témoignage de sa divinité repose sur l’histoire toute simple de ce garçon à genoux sous les arbres et recevant des visiteurs célestes, non pas un seul Dieu, mais deux personnages séparés, individuels, le Père et le Fils, révélant à nouveau à la terre les personnages de la Divinité. Ma foi et mon témoignage reposent sur cette histoire simple, car si elle n’est pas vraie, le mormonisme s’écroule. Si elle est vraie, et je rends témoignage qu’elle l, c’est l’un des plus grands événements de toute l’histoire10. »

David O. McKay: « L’apparition du Père et du Fils à Joseph Smith est le fondement de notre Église. C’est là que réside le secret de sa force et de sa vitalité. C’est la vérité et j’en témoigne. Cette révélation à elle seule répond à toutes les questions de la science concernant Dieu et sa personnalité divine. Ne voyez-vous pas ce que cela signifie ? Cela répond aux questions concernant l’identité de Dieu. Sa relation avec ses enfants est claire. Son intérêt pour le genre humain, par l’intermédiaire de l’autorité qu’il a déléguée aux hommes, est évident. L’avenir de l’œuvre est assuré. Ces vérités glorieuses et d’autres sont clarifiées par cette Première Vision glorieuse11

Ezra Taft Benson : « La Première Vision de Joseph Smith, le prophète, est la doctrine fondamentale de l’Église. L’adversaire le sait et s’est attaqué à la crédibilité de Joseph Smith dès le jour où il a annoncé la visite du Père et du Fils…Vous devez toujours témoigner de la véracité de la Première Vision. Joseph Smith a vraiment vu le Père et le Fils. Ils ont conversé avec lui comme il l’a dit. C’est l’événement le plus glorieux depuis la résurrection de notre Seigneur. Tout dirigeant qui ne peut pas rendre, sans la moindre restriction, son témoignage que Dieu et Jésus-Christ sont apparus à Joseph Smith ne pourra jamais être un vrai dirigeant, un vrai berger. Si nous n’acceptons pas cette vérité… si nous n’avons pas reçu le témoignage de cette grande révélation, nous ne pouvons inspirer la foi à ceux que nous dirigeons12. »

George Albert Smith : « Quand le jeune prophète, dans les bois de Palmyra, a vu le Père et le Fils, et s’est rendu compte qu’ils étaient des personnages réels, qu’ils pouvaient entendre ce qu’il disait et y répondre, cela a permis à ce monde d’entrer dans une nouvelle ère et de mettre en place un fondement pour la foi des enfants des hommes. Ils pouvaient maintenant prier notre Père céleste en ayant conscience qu’il pouvait entendre leurs prières et y répondre, qu’il y avait un lien entre les cieux et la terre13. »

Dieu et des anges ont instruit Joseph Smith, le prophète.

John Taylor : « Qui était Joseph Smith ? Le Livre de Mormon nous dit qu’il était de la postérité de Joseph qui a été vendu en Égypte et, par conséquent, il a été choisi comme Abraham l’a été, pour accomplir une œuvre sur la terre. Dieu a choisi ce jeune homme. Il était sans instruction, selon les critères du monde, mais il était cependant l’homme le plus profondément instruit et le plus intelligent que j’aie rencontré, et j’ai parcouru des centaines de milliers de kilomètres, je suis allé sur divers continents et je me suis mêlé à toutes les classes de gens et à toutes sortes de croyances, pourtant je n’ai jamais rencontré d’homme aussi intelligent que lui. Et où a-t-il acquis cette intelligence ? Pas dans les livres, ni par la logique ou la science ou la philosophie de son époque, mais il l’a obtenue par les révélations que Dieu lui a fait connaître par l’intermédiaire de l’Évangile éternel14. »

Wilford Woodruff : « Je n’ai jamais lu nulle part, que je sache, que la même puissance se soit manifestée dans une quelconque dispensation aux enfants des hommes, que celle qui a été manifestée au prophète de Dieu dans l’organisation de cette Église, quand le Père et le Fils sont apparus tous les deux au prophète Joseph en réponse à sa prière et quand le Père a dit : ‘Celui-ci est mon Fils bien-aimé. Écoute-le !’ C’était une révélation importante ; Dieu n’en a jamais manifesté de semblable au sujet de son œuvre, dans aucune dispensation du monde. Ainsi, dans son organisation, le prophète de Dieu a été instruit par les anges du ciel. Ils l’ont instruit, ils ont été ses formateurs, et tout ce qu’il a accompli depuis le commencement, depuis ce jour-là jusqu’au jour de son martyre, il l’a fait par la révélation de Jésus-Christ15. »

Lorenzo Snow : « Joseph Smith, que Dieu a choisi pour établir son œuvre, était pauvre, sans instruction et il n’appartenait à aucune religion chrétienne populaire. Il n’était qu’un garçon honnête et très intègre… Comme Moïse, il ne se sentait pas compétent ni qualifié pour accomplir cette tâche, pour se poser en réformateur religieux, position des plus impopulaires, pour se battre contre les opinions et les croyances les plus profondes en obéissance théologique qui étaient en place depuis des siècles, et avaient eu la faveur des hommes, Mais Dieu l’avait appelé pour délivrer de leur esclavage spirituel et temporel les pauvres et les gens honnêtes de cœur de toutes les nations. Et Dieu lui a promis que quiconque le recevrait et obéirait à son message et quiconque recevrait le baptême pour la rémission des péchés, d’un cœur sincère, recevrait des manifestations divines, recevrait le Saint-Esprit, recevrait le même Évangile et les mêmes bénédictions qui étaient promises et obtenues grâce à l’Évangile, telles que prêchées par les anciens apôtres et ce message, cette promesse s’appliqueraient partout et à quiconque ils seraient portés par les anciens, les messagers autorisés de Dieu. C’est ce qu’a dit Joseph Smith, le simple et honnête garçon, sans instruction et sans prétention16. »

Harold B. Lee : « Joseph Smith, le jeune homme qui ne connaissait pas les théologies de son époque, qui n’avait pas été instruit dans les grandes écoles de son époque… [était] quelqu’un qui savait se soumettre aux enseignements et aux inspirations de l’Esprit. Il n’aurait pas pu établir cette Église. Il n’aurait pas pu faire paraître l’œuvre du Seigneur, le Livre de Mormon. On peut se moquer de l’homme. On peut douter de la manière dont l’Église a été organisée, mais le Livre de Mormon se dresse tel un monument. Joseph, l’homme, n’aurait pas pu faire cela, mais, avec le pouvoir du Dieu Tout-Puissant, il a pu accomplir l’œuvre miraculeuse qui a fait sortir le Royaume des ténèbres sous la forme de l’Évangile rétabli de Jésus-Christ17. »

David O. McKay : « C’est de Joseph Smith, non seulement du grand homme, mais également du serviteur inspiré du Seigneur, que je désire parler en cette occasion. En vérité, la grandeur de Joseph Smith consiste en l’inspiration divine qu’il a reçue…

« ‘S’émerveillant de la sagesse de Jésus, les Juifs s’étonnaient, disant : Comment connaît-il les Écritures, lui qui n’a point étudié ?’ [voir Jean 7:15]. Nous pouvons aussi reposer la même question concernant Joseph Smith, en réfléchissant à ce qu’il a réalisé durant la brève période de [quatorze] ans qui a séparé l’organisation de l’Église de son martyre, en considérant l’harmonie parfaite existant entre l’Évangile rétabli et l’Église primitive établie par Jésus et ses apôtres, en remarquant sa profonde compréhension des principes et des ordonnances, et en voyant l’organisation et l’efficacité incomparables de l’Église établie sous l’inspiration du Christ dont elle porte le nom. La réponse à la question : ‘D’où lui vient sa sagesse ?’ trouve sa réponse dans la strophe émouvante suivante :

« Gloire à celui qui a vu Dieu le Père Et que Jésus a choisi pour voyant. En cette dispensation dernière, Il est béni du fidèle croyant18. »

Howard W. Hunter : « Nous louons [Joseph smith] pour sa capacité de communiquer non seulement avec Jéhovah mais aussi avec d’autres personnages célestes. Tant d’entre eux ont rendu visite à ce ‘ voyant de choix ’ suscité dans les derniers jours, lui ont donné des clefs et l’ont instruit… Nous louons aussi Joseph Smith pour sa diligence et sa capacité de traduire et de recevoir des centaines de pages d’Écriture révélée. Il a été le canal de la révélation. On a estimé que plus de pages merveilleuses d’Écriture ont été transmises par lui, que par n’importe quel autre être humain dans l’histoire19. »

Joseph Smith, le prophète, a été appelé de Dieu pour ouvrir la dernière dispensation et rétablir la plénitude de l’Évangile.

Spencer W. Kimball : « Je rends témoignage au monde d’aujourd’hui qu’il y a plus d’un siècle et demi le ciel de plomb s’est déchiré, les cieux se sont de nouveau ouverts et depuis lors les révélations n’ont pas cessé.

« Ce jour nouveau s’est levé lorsqu’une âme a prié, avec une ferveur passionnée, pour être guidée par Dieu. Elle a trouvé un lieu isolé, ses genoux ont fléchi, son cœur s’est humilié, ses supplications sont montées au ciel et une lumière plus brillante que le soleil de midi a illuminé le monde : le rideau ne devait jamais plus se refermer.

« Un jeune garçon… Joseph Smith, animé d’une foi incomparable, a brisé l’enchantement, a déchiré le ciel de plomb et a rétabli la communication. Les cieux ont embrassé la terre, la lumière a dissipé les ténèbres et Dieu a parlé de nouveau à l’homme, révélant de nouveau ‘son secret à ses serviteurs les prophètes’ (voir Amos 3:7). Un nouveau prophète était dans le pays et, par lui, Dieu a établi son royaume qui ne devait plus jamais être détruit ni laissé à un autre peuple, un royaume qui demeurera à jamais.

« La pérennité de ce royaume et les révélations qui l’ont fait naître sont des réalités absolues. Plus jamais le soleil ne se couchera ; plus jamais tous les hommes ne se révéleront totalement indignes de communiquer avec leur Créateur. Plus jamais Dieu ne sera caché à ses enfants sur la terre. La révélation est là pour de bon20. »

Gordon B. Hinckley : « L’histoire de la vie de Joseph est l’histoire d’un miracle. Il est né dans la pauvreté. Il a été élevé dans l’adversité. Il a été chassé de lieu en lieu, faussement accusé et emprisonné illégalement. Il a été assassiné à l’âge de trente-huit ans. Et cependant, dans le bref laps de vingt ans qui a précédé sa mort, il a accompli ce que nul autre n’a accompli en toute une vie. Il a traduit et publié le Livre de Mormon, ouvrage qui a depuis lors été traduit dans des dizaines de langues et qui est accepté comme étant la parole de Dieu par des millions de personnes de par le monde. Les révélations qu’il a reçues et les autres écrits qu’il a publiés sont également des Écritures pour ces millions de personnes. Le nombre total de pages ainsi publiées est l’équivalent d’environ le double du Nouveau Testament de la Bible, et tout cela est venu par l’intermédiaire d’un seul homme en quelques années. Au cours de cette même période, il a fondé une organisation qui a résisté… à toutes les adversités et à toutes les épreuves, et qui gouverne aujourd’hui une population mondiale… avec autant d’efficacité qu’elle gouvernait une population de trois cents personnes en 1830. Des sceptiques ont cherché à expliquer cette organisation remarquable en disant qu’elle était le fruit de l’époque à laquelle il vivait. J’affirme que cette organisation était aussi particulière, unique et remarquable alors qu’aujourd’hui. Elle n’était pas le fruit de l’époque. Elle était le résultat d’une révélation de Dieu…

« Au cours des vingt années qui ont précédé sa mort, Joseph Smith a lancé un programme destiné à porter l’Évangile aux nations de la terre. Je suis étonné de la hardiesse avec laquelle il a agi. Même dans les tout premiers jours de l’Église, à l’époque de l’adversité la plus sombre, des hommes ont été appelés à quitter foyer et famille, à traverser l’océan pour proclamer le rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ. L’esprit du prophète, sa vision englobaient toute la terre.

« Deux fois par an, pour nos réunions de conférence générale, les membres se rassemblent en Amérique du Nord, en Amérique Centrale, en Amérique du Sud, dans les îles Britanniques et en Afrique, dans les pays d’Europe, dans les îles et les continents de l’Océanie et dans les pays antiques d’Asie. Ils sont l’accomplissement de la vision de Joseph Smith, le prophète de Dieu. Il était réellement un grand voyant qui a vu notre époque et les jours plus grands encore à venir avec l’expansion de l’œuvre du Seigneur sur la terre21. »

Joseph F. Smith : « Quoi que Joseph Smith, le prophète, ait pu faire ou ait pu être, nous ne devons pas oublier qu’il était l’homme parmi les millions d’êtres humains qui vivaient sur la terre à cette époque-là, le seul homme, qui ait été appelé de Dieu, par la voix de Dieu lui-même, pour ouvrir pour la dernière fois la dispensation de l’Évangile au monde. C’est la grande chose qu’il ne faut pas oublier, qu’il a été appelé de Dieu pour apporter l’Évangile au monde, pour rendre la sainte prêtrise aux enfants des hommes, pour organiser l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours dans le monde et pour rétablir toutes les ordonnances de l’Évangile pour le salut non seulement des vivants, mais aussi des morts, et c’est Dieu lui-même qui l’a appelé à accomplir cette mission…

« … Il y a eu d’autres prophètes, de grands prophètes, aussi, qui ont eu le ministère d’anges, et d’autres qui ont vu le doigt de Dieu, et qui ont reçu plus ou moins de révélations. Mais quand et à qui le Père et le Sauveur sont-ils jamais apparus, ensemble en personne, pour se présenter à lui ? Où est cet homme ? L’histoire ne relate cela nulle part, excepté en ce qui concerne Joseph Smith, le prophète, et cela s’est produit pendant sa jeunesse. Il était d’ailleurs relativement jeune quand il a subi le martyre puisqu’il n’avait que trente-huit ans.

« … Joseph Smith, le prophète… a communié avec le Père et le Fils, il a parlé avec des anges qui lui ont rendu visite, qui lui ont conféré des bénédictions, des dons, des clefs de pouvoir qui n’avaient jamais été accordés à aucun être humain à l’exception du Fils de Dieu lui-même. Il n’était encore jamais arrivé que la totalité des clefs de l’Évangile et des dispensations soient conférées à un homme vivant sur la terre, comme cela a été le cas pour Joseph Smith, le prophète, dans le temple de Kirtland quand il y a reçu la visite du Fils de Dieu, de Moïse, d’Élias et d’Élie, et quand les cieux se sont ouverts à lui et qu’il a reçu les clefs de pouvoir et d’autorité grâce auxquelles il allait pouvoir poser les fondements de l’œuvre de Dieu, largement et profondément, afin que la connaissance de Dieu, son pouvoir et sa gloire couvrent la terre22. »

L’œuvre de Joseph Smith est bénéfique pour les personnes qui ont vécu sur la terre, celles qui y vivent maintenant et celles qui y naîtront.

Joseph F. Smith : « L’œuvre dans laquelle Joseph Smith était engagé ne se limitait pas seulement à cette vie, mais elle concerne tout autant la vie à venir et celle qui a été. En d’autres termes, elle touche les personnes qui ont vécu sur la terre, celles qui y vivent et celles qui nous suivront. Ce n’est pas quelque chose qui ne touche l’homme que pendant qu’il est dans la chair ; elle touche la famille humaine tout entière d’éternité en éternité. En conséquence, comme je l’ai dit, Joseph Smith est vénéré, son nom est honoré, des dizaines de milliers de personnes remercient Dieu dans leur cœur et du plus profond de leur âme pour la connaissance que le Seigneur a rétablie sur la terre par son intermédiaire. C’est pourquoi ils le louent et rendent témoignage de sa valeur. Et cela ne se limite pas à un village, à un État ou à un pays, mais s’étend à toutes les nations, familles, langues et peuples où l’Évangile, jusqu’à présent, a été prêché23. »

Joseph Fielding Smith : « De même que je sais que Jésus est le Christ, et je sais cela par la révélation du Saint-Esprit, de même je sais que Joseph Smith est, a été et sera éternellement un prophète de Dieu.

« Je révère et honore son saint nom. Avec son frère, mon grand-père, le patriarche Hyrum Smith, il a scellé son témoignage de son sang dans la prison de Carthage. Et je tiens, moi, en ce qui me concerne, à être un instrument entre les mains du Seigneur pour faire savoir aux extrémités de la terre que le salut est de nouveau accessible parce que le Seigneur a suscité de nos jours un grand voyant pour rétablir son royaume sur la terre.

« Dans un esprit de témoignage et de reconnaissance, je termine par ces paroles inspirées, tirées des Doctrine et Alliances : ‘Joseph Smith, le Prophète et Voyant du Seigneur, a fait plus, avec l’exception unique de Jésus, pour le salut des hommes dans ce monde, que n’importe quel autre homme qui y ait jamais vécu’ (D&A 135:3)24. ».

Gordon B. Hinckley, lors d’un discours prononcé à Carthage, le 26 juin 1994, en l’honneur du cent cinquantième anniversaire du martyre de Joseph Smith, le prophète, a dit : « L’œuvre glorieuse, commencée par celui qui a été tué à Carthage, s’est développée d’une façon miraculeuse et merveilleuse… Cette œuvre merveilleuse, qui a surgi à la suite de l’appel prophétique du garçon de Palmyra, est sortie ‘du désert de ténèbres’ et brille ‘belle comme la lune, resplendissante comme le soleil et terrible comme des troupes sous leurs bannières’, comme le prophète avait prié pour que cela arrive (voir D&A 109:73)…

« Ici, ce soir, nous méditons avec révérence. Nous pensons au miracle de la vie commencée sur les vertes collines du Vermont et achevée dans la prison de Carthage. Cette vie a été courte. Mais ses fruits ont apporté quelque chose qui dépasse presque la compréhension.

« Cette grande cause de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours a été plus précieuse que la vie elle-même pour des milliers et des milliers de personnes qui sont mortes à son service. Des centaines de milliers de témoins sont allés dans le monde pour rendre témoignage de l’appel de prophète de Dieu de Joseph Smith. La sainte prêtrise rétablie par son intermédiaire est tombée telle un manteau sur d’innombrables hommes intègres et vertueux qui ont été revêtus de ce pouvoir divin. Le Livre de Mormon traverse la terre comme un autre témoignage du Seigneur Jésus-Christ.

« Pour citer un truisme prononcé il y a bien longtemps et dans des circonstances différentes : ‘le sang des martyrs est devenu le ferment de l’Église.’ Les témoignages qui ont été scellés ici dans ces lieux mêmes, sur ce sol où nous sommes réunis ce soir, en cette journée chaude et lourde d’il y a cent cinquante ans, nourrissent maintenant la foi de gens partout dans le monde25. »

Conseils pour l’étude et l’enseignement

Réfléchissez à ces idées pendant votre étude du chapitre ou pour vous préparer à enseigner. Vous trouverez des aides supplémentaires aux pages v-xi.

  • Lisez l’expérience décrite aux pages 581-582. Pensez à ce que les gens ont pu ressentir quand ils ont reçu le témoignage que Brigham Young devait succéder à Joseph Smith à la tête de l’Église. Comment pouvons-nous recevoir le témoignage que le Seigneur a appelé le président de l’Église aujourd’hui ?

  • Joseph d’Égypte est l’un des nombreux prophètes de jadis qui ont prophétisé sur Joseph Smith et sur sa mission (page 582). Comme le montre ce chapitre, les prophètes modernes continuent à souligner l’importance de Joseph Smith. À votre avis, pourquoi Joseph Smith a-t-il reçu tant d’attention, aussi bien avant son ministère terrestre qu’après ?

  • Étudiez les témoignages des pages 583-584 concernant la préordination de Joseph Smith. De quelle façon notre compréhension de la mission terrestre de Joseph Smith change-t-elle quand nous la considérons « dans une perspective éternelle » ?

  • Lisez les témoignages des pages 585-587 concernant la Première Vision. Qu’est-ce qui fait de cet événement « le plus grand événement qui se soit jamais produit dans le monde depuis la résurrection du Fils de Dieu » ? De quelle façon la Première Vision est-elle « le fondement de cette Église » et « le secret de sa force et de sa vitalité » ? Qu’est-ce qui vous a aidé à acquérir un témoignage de la Première Vision ?

  • Joseph F. Smith a déclaré : « Dieu est responsable de l’œuvre accomplie par Joseph Smith, pas Joseph Smith » (page 585). Pourquoi est-il important de bien souligner cela concernant la mission de Joseph Smith ?

  • John Taylor a dit de Joseph Smith : « Je n’ai jamais rencontré d’homme aussi intelligent que lui » (page 587). Cependant, frère Taylor et d’autres présidents de l’Église ont fait remarquer que Joseph Smith n’avait pas eu beaucoup d’occasions d’aller à l’école. Pourquoi Joseph, le prophète, a-t-il été capable de tant développer son intelligence ? (Consultez les exemples des pages 587-590). En recherchant la connaissance spirituelle, comment pouvons-nous suivre l’exemple de Joseph Smith ?

  • Relisez les pages 590-595, en notant les vérités et les ordonnances que le Seigneur a rétablies par l’intermédiaire de Joseph Smith. En quoi votre vie serait-elle différente si vous ne connaissiez pas l’Évangile rétabli ? Pourquoi êtes-vous reconnaissant de Joseph Smith et sa mission ?

Écritures en rapport avec le sujet : 2 Néphi 3:6-19 ; 27:6-26 ; 3 Néphi 21:9-11 ; D&A 1:17 ; 5:9-10 ; 21:1-6

Notes

  1. George Q. Cannon, « Joseph Smith, the Prophet », Juvenile Instructor, 29 octobre 1870, p. 174-175.

  2. Un autre récit des prophéties de Joseph de jadis est donné dans la Traduction de la Bible par Joseph Smith, Genèse 50:24-36.

  3. Joseph Smith, père, bénédiction donnée à Joseph Smith le 9 décembre 1834, à Kirtland ; dans Patriarchal Blessings 1833-2005, Archives de l’Église, L’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City.

  4. Joseph F. Smith, Deseret News, 7 mars 1883, p. 98.

  5. Brigham Young, Deseret News, 26 octobre 1859, p. 266.

  6. Joseph Fielding Smith, « The Historical Background of the Prophet Joseph Smith », Improvement Era, décembre 1941, p. 717.

  7. Ezra Taft Benson, « Joseph Smith-Man of Destiny », discours fait le 3 décembre 1967, à Logan (Utah), p. 3-4 ; dans Annual Joseph Smith Memorial Sermons (non daté) ; division en paragraphes modifiée.

  8. Joseph F. Smith, Deseret Evening News, 14 juillet 1917, p. 9 ; division en paragraphes modifiée.

  9. Heber J. Grant, « Some Things We Must Believe », Improvement Era, septembre 1938, p. 519.

  10. Howard W. Hunter, « Joseph-The Seer », discours fait le 15 décembre 1960, à Logan (Utah) ; dans Annual Joseph Smith Memorial Sermons (1966), 2:197-198.

  11. David O. McKay, « Joseph Smith-Prophet, Seer, and Revelator », Improvement Era, janvier 1942, p. 54.

  12. Ezra Taft Benson, discours fait le 20 mai 1984, à Salt Lake City (Utah), p. 2 ; Ezra Taft Benson, Addresses 1943-1989, Archives de l’Église.

  13. George Albert Smith, dans Conference Report, avril 1917, p. 37.

  14. John Taylor, Deseret News, 2 juin 1880, p. 275.

  15. Wilford Woodruff, Millennial Star, 28 avril 1890, p. 258.

  16. Lorenzo Snow, Deseret News, 13 avril 1870, p. 115-116.

  17. Harold B. Lee, Teachings of Harold B. Lee, édité par Clyde J. Williams, 1996, p. 372.

  18. David O. McKay, « The Prophet Joseph Smith-On Doctrine and Organization », discours fait le 10 décembre 1944, à Logan (Utah) ; dans Annual Joseph Smith Memorial Sermons (1966), 1:9, 14.

  19. Howard W. Hunter, « The Temple of Nauvoo », Ensign, septembre 1994, p. 63 ; division en paragraphes modifiée.

  20. Spencer W. Kimball, dans Conference Report, avril 1977, p. 114-115 ou L’Étoile, mai 1977, p. 89.

  21. Gordon B. Hinckley, « Joseph Smith, fils, prophète de Dieu, serviteur puissant », Le Liahona, décembre 2005, p. 2-6.

  22. Joseph F. Smith, dans « Joseph, the Prophet », Salt Lake Herald Church and Farm Supplement, 12 janvier 1895, p. 210-211.

  23. Joseph F. Smith, Deseret News, 7 mars 1883, p. 98.

  24. Joseph Fielding Smith, « The First Prophet of the Last Dispensation », Ensign, août 1971, p. 7.

  25. Gordon B. Hinckley, « Joseph, the Seer », Ensign, septembre 1994, p. 71; division en paragraphes modifiée.