Enseignements des présidents
Élie et le rétablissement des clés de scellement
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Chapitre 26

Élie et le rétablissement des clés de scellement

« Comment Dieu viendra-t-il au secours de notre génération ? Il enverra Élie le prophète. »

Épisodes de la vie de Joseph Smith

Au printemps 1836, après trois ans d’efforts et de sacrifices, les saints de Kirtland ont finalement vu l’achèvement de leur beau temple, premier de notre dispensation. Le dimanche 27 mars, plus de neuf cents personnes se sont assemblées dans la chapelle et le vestibule du temple pour assister à la consécration. Beaucoup d’autres, qui n’avaient pu y trouver place, se sont réunies dans une salle de classe voisine tandis que d’autres encore écoutaient à l’extérieur, près des fenêtres ouvertes du temple. Le prophète lui-même a aidé à placer les fidèles.

L’assemblée a entendu un discours de Sidney Rigdon, conseiller dans la Première Présidence, puis a chanté ensemble « Vivons ce bonheur » et « Adam-ondi-Ahman » écrit par William W. Phelps. Joseph Smith s’est alors levé pour faire la prière de consécration, qu’il avait reçue par révélation. Dans cette prière, il a décrit les nombreuses bénédictions remarquables qui sont accordées aux personnes qui se rendent dans les temples de Dieu en étant dignes (voir D&A 109). Le chœur a chanté « L’Esprit du Dieu saint » et l’assemblée s’est alors levée pour pousser le cri du Hosanna « avec une puissance telle qu’elle semblait presque suffire à lever le toit du bâtiment1 ».

Le prophète a demandé dans la prière de consécration : « Que ta maison soit remplie de ta gloire comme d’un vent puissant et impétueux. » Cela s’est littéralement accompli car de nombreux saints ont témoigné que des êtres célestes étaient présents lors de la consécration. Eliza R. Snow a raconté : « On peut raconter la cérémonie de consécration mais aucun langage mortel ne peut décrire les manifestations célestes qui ont eu lieu ce jour mémorable. Des anges sont apparus à certains, tandis que toutes les personnes présentes percevaient la présence divine et que chaque cœur était rempli d’une ‘joie ineffable et glorieuse’ [voir 1 Pierre 1:8]2. »

Ce soir-là, alors que le prophète s’était réuni dans le temple avec environ quatre cents détenteurs de la prêtrise, « on entendit un bruit semblable à celui d’un vent puissant et impétueux, qui remplit le temple et toute l’assemblée se leva simultanément, poussée par une puissance invisible ». Selon le prophète, « beaucoup commencèrent à parler en langues et à prophétiser ; d’autres eurent des visions glorieuses ». Il a ajouté : « Et je vis que le temple était rempli d’anges, ce que je déclarai à l’assemblée3. »

Une semaine plus tard, le dimanche 3 avril, lors d’une réunion tenue dans le temple, des manifestations d’une importance extraordinaire se sont produites. Après que le prophète a eu aidé d’autres dirigeants de l’Église à distribuer la Sainte-Cène, Oliver Cowdery et lui se sont retirés à la chaire derrière les voiles baissés et se sont agenouillés en prière solennelle. Lorsqu’ils se sont relevés après avoir prié, le Sauveur lui-même leur est apparu et a proclamé qu’il acceptait le temple : « Voici, j’ai accepté cette maison, et mon nom sera ici ; et je me manifesterai avec miséricorde à mon peuple dans cette maison » (D&A 110:7).

Après que cette vision s’est refermée, Joseph et Oliver ont eu trois visions distinctes dans lesquelles leur sont apparus des prophètes des temps anciens pour rétablir les clés de la prêtrise nécessaires à l’œuvre du Seigneur dans les derniers jours. Le prophète Moïse est apparu et leur a remis « les clefs pour rassembler Israël des quatre coins de la terre ». Élias est venu et leur a remis « la dispensation de l’Évangile d’Abraham » (voir D&A 110:11-12).

Puis, dans une autre vision glorieuse, Joseph et Oliver ont vu le prophète Élie (voir D&A 110:13-16). La venue d’Élie était si importante que Malachie, le prophète des temps anciens, l’avait prophétisée des siècles auparavant et que le Sauveur avait répété cette prophétie aux Néphites (voir Malachie 4:5-6 ; 3 Néphi 25:5-6 ; 26:1-2). Élie est venu remettre à Joseph et à Oliver les clés de scellement : le pouvoir de lier et de valider dans les cieux toutes les ordonnances accomplies sur terre. Le rétablissement du pouvoir de scellement était nécessaire pour préparer le monde à la seconde venue du Sauveur, car sans ce pouvoir, « la terre serait entièrement dévastée à sa venue » (Joseph Smith, Histoire 1:39).

Enseignements de Joseph Smith

Malachie, le prophète des temps anciens, a prédit la venue d’Élie.

Joseph Smith, le prophète, a déclaré ce qui suit sur la visite que Moroni lui a rendue le soir du 21 septembre 1823. On trouve ces paroles dans Joseph Smith, Histoire 1:36-39 : « [Moroni] cita tout d’abord une partie du troisième chapitre de Malachie et il cita aussi le quatrième ou dernier chapitre de cette même prophétie, avec, toutefois, une légère variante de ce qui se trouve dans nos Bibles. Au lieu de citer le premier verset tel qu’il apparaît dans nos livres, il le cita de cette façon :

« Car voici, le jour vient, ardent comme une fournaise. Tous les hautains et tous les méchants seront comme du chaume ; car ceux qui viennent les brûleront, dit l’Éternel des armées, et ils ne leur laisseront ni racine, ni rameau.

« Il cita, en outre, le cinquième verset comme suit : Voici, je vous révélerai la Prêtrise par la main d’Élie, le prophète, avant que le jour de l’Éternel arrive, ce jour grand et redoutable.

« Il cita aussi le verset suivant d’une manière différente : Et il implantera dans le cœur des enfants les promesses faites aux pères, et le cœur des enfants se tournera vers leurs pères ; s’il n’en était pas ainsi, la terre serait entièrement dévastée à sa venue4. »

Élie apparaît à Joseph Smith et à Oliver Cowdery dans le temple de Kirtland.

Joseph Smith a décrit l’apparition d’Élie, prophète des temps anciens, à Oliver Cowdery et lui-même, le 3 avril 1836, dans le temple de Kirtland. On a plus tard inclus ce récit dans Doctrine et Alliances 110:13-16 : « Une autre vision, grande et glorieuse, jaillit devant nous : Élie, le prophète qui fut enlevé au ciel sans goûter la mort, se tint devant nous et dit :

« Voici, le temps est pleinement arrivé, ce temps dont il a été parlé par la bouche de Malachie, lorsqu’il a témoigné qu’il [Élie] serait envoyé avant la venue du jour du Seigneur, jour grand et redoutable, pour tourner le cœur des pères vers les enfants, et les enfants vers les pères, de peur que la terre entière ne soit frappée de malédiction : C’est pourquoi les clefs de cette dispensation sont remises entre vos mains, et vous saurez, par là, que le jour du Seigneur, jour grand et redoutable, est proche, et même à la porte5. »

Élie a rétabli les clés de scellement : le pouvoir et l’autorité de lier dans les cieux toutes les ordonnances accomplies sur terre.

« ‘Voici, je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l’Éternel arrive, ce jour grand et redoutable’, etc. [voir Malachie 4:5.] Pourquoi envoyer Élie ? Parce qu’il détient les clefs de l’autorité d’accomplir toutes les ordonnances de la Prêtrise, et [si] l’autorité n’est pas donnée, les ordonnances ne peuvent être accomplies en justice6. »

Dans une lettre aux saints, incluse plus tard dans Doctrine et Alliances 128:8-11, Joseph Smith, le prophète, explique : « La nature de cette ordonnance [le baptême pour les morts] consiste dans le pouvoir de la prêtrise, par la révélation de Jésus-Christ, selon laquelle il est accordé que tout ce que vous lierez sur la terre sera lié dans les cieux, et que tout ce que vous délierez sur la terre sera délié dans les cieux…

« Certains pourront avoir l’impression que cette doctrine dont nous parlons est très hardie : un pouvoir qui enregistre ou lie sur la terre et lie dans les cieux. Néanmoins, à toutes les époques du monde où le Seigneur a donné à une homme ou à un groupe d’hommes une dispensation de la prêtrise par révélation directe, ce pouvoir a toujours été donné. Il s’ensuit que tout ce que ces hommes faisaient avec autorité au nom du Seigneur, et le faisaient loyalement et fidèlement et dont ils faisaient un compte rendu écrit adéquat et fidèle, cela faisait force de loi sur la terre et dans les cieux et ne pouvait être annulé, conformément aux décrets du grand Jéhovah. C’est là une parole vraie. Qui peut l’entendre ?

« Et de plus, à titre de précédent, Matthieu 16:18, 19 : Et moi, je te dis que tu es Pierre, et que sur cette pierre je bâtirai mon Église, et que les portes du séjour des morts ne prévaudront point contre elle. Je te donnerai les clefs du royaume des cieux : ce que tu lieras sur la terre sera lié dans les cieux, et ce que tu délieras sur la terre sera délié dans les cieux.

« Or, le grand, le sublime secret de l’affaire et le summum bonum de tout le sujet qui nous occupe consiste à obtenir les pouvoirs de la Sainte Prêtrise. Celui à qui ces clefs sont données n’a aucune difficulté à obtenir la connaissance des faits relatifs au salut des enfants des hommes, aussi bien pour les morts que pour les vivants7. »

Par le pouvoir de scellement, les familles peuvent être scellées pour le temps et pour toute l’éternité et les ordonnances sacrées peuvent être accomplies pour les morts.

« L’esprit, le pouvoir et l’appel d’Élie c’est que vous avez le pouvoir de détenir la clef de la révélation, des ordonnances, des oracles, des pouvoirs et des dotations de la plénitude de la Prêtrise de Melchisédek et du royaume de Dieu sur la terre et de recevoir, d’obtenir et d’accomplir toutes les ordonnances appartenant au royaume de Dieu, pour tourner le cœur des pères vers les enfants et le cœur des enfants vers les pères, même ceux qui sont au ciel.

« Malachie dit : ‘Je vous enverrai Élie, le prophète, avant que le jour de l’Éternel arrive, ce jour grand et redoutable. Il ramènera le cœur des pères à leurs enfants, et le cœur des enfants à leurs pères, de peur que je ne vienne frapper le pays d’interdit’ [Malachie 4:5-6].

« Ce que je recherche c’est la connaissance de Dieu et je prends mes dispositions pour la recevoir. Que devons-nous entendre par là dans les derniers jours ?

« Du temps de Noé, Dieu détruisit le monde par un déluge et il a promis de le détruire par le feu dans les derniers jours : mais avant que cela ne se produise, Élie devait d’abord venir et ramener le cœur des pères aux enfants, etc.

« Voici maintenant le point important. Qu’est-ce que cet office et cette œuvre d’Élie ? C’est un des sujets les plus grands et les plus importants que Dieu ait révélés. Il devait envoyer Élie pour sceller les enfants aux pères et les pères aux enfants.

« Cela se limiterait-il simplement aux vivants, pour régler les difficultés des familles sur la terre ? Absolument pas. C’était une œuvre bien plus grande. Élie, que ferais-tu si tu étais ici ? Limiterais-tu ton œuvre aux seuls vivants ? Non : je vous renverrai aux Écritures, où le sujet est clair : c’est-à-dire que sans nous ils ne pourraient être rendus parfaits, ni nous sans eux ; les pères sans les enfants, ni les enfants sans les pères [voir Hébreux 11:40].

« Je voudrais que vous compreniez ce sujet, car il est important ; et si vous le comprenez, c’est là l’esprit d’Élie, que nous rachetions nos morts et nous reliions à nos pères qui sont au ciel et scellions nos morts pour qu’ils se lèvent dans la première résurrection ; et c’est ici que nous voulons que le pouvoir d’Élie scelle ceux qui demeurent sur la terre à ceux qui demeurent au ciel. Ce sont là le pouvoir d’Élie et les clefs du royaume de Jéhovah…

« De plus : la doctrine ou le pouvoir de scellement d’Élie est comme suit : si vous avez le pouvoir de sceller sur la terre et au ciel alors nous devons faire preuve de sagesse. En tout premier lieu allez sceller à vous sur la terre vos fils et vos filles, et scellez-vous vous-mêmes à vos pères dans la gloire éternelle8. »

La venue d’Élie était une préparation nécessaire en vue de la seconde venue du Sauveur.

« Le cœur des enfants des hommes devra se tourner vers les pères et les pères vers les enfants, vivants ou morts, pour les préparer à la venue du Fils de l’homme. Si Élie n’était pas venu, la terre entière serait frappée9. »

« Élias est un précurseur qui prépare le chemin, et l’esprit et le pouvoir d’Élie doivent suivre, détenant les clefs du pouvoir, construisant le temple jusqu’à la pierre de faîte, mettant les sceaux de la Prêtrise de Melchisédek sur la maison d’Israël et préparant tout ; alors le Messie vient dans son temple, ce qui vient en dernier lieu… Élie devait venir préparer le chemin et édifier le royaume avant la venue du grand jour du Seigneur10. »

« Le monde est destiné à être brûlé dans les derniers jours. Il enverra Élie le prophète, et révélera les alliances des pères en ce qui concerne les enfants, et les alliances des enfants en ce qui concerne les pères11. »

« Comment Dieu viendra-t-il au secours de notre génération ? Il enverra Élie le prophète… Élie révélera les alliances pour sceller le cœur des pères aux enfants et les enfants aux pères12. »

Conseils pour l’étude et l’enseignement

Réfléchissez à ces idées pendant votre étude du chapitre ou pour vous préparer à enseigner. Vous trouverez des aides supplémentaires pages v-xi.

  • Lorsque le Sauveur est apparu dans le temple de Kirtland, il a dit à Joseph Smith et à Oliver Cowdery : « Je me manifesterai avec miséricorde à mon peuple dans cette maison » (page 330). En quoi le rétablissement des clés de scellement est-il une manifestation de la miséricorde du Seigneur ? De quelle autre manière se manifeste-t-il dans le temple ?

  • Étudiez les quatrième et cinquième paragraphes entiers de la page 331. Que nous apprennent ces deux paragraphes sur la mission d’Élie en plus de ce que nous apprenons dans Malachie 4:5-6 ? Pourquoi ces différences sont-elles importantes ?

  • Étudiez l’explication du pouvoir de scellement qui est donnée aux pages 332-333. Qu’est-ce que le pouvoir de scellement ? Pourquoi ce pouvoir est-il important pour vous et pour votre famille ?

  • Lisez l’explication de Joseph Smith au sujet de l’œuvre d’Élie (pages 333-334). Qu’est-ce que l’esprit d’Élie ? Pourquoi était-il si important qu’Élie vienne accomplir son œuvre dans ces derniers jours ?

  • Dans quelles circonstances avez-vous tourné votre cœur vers des membres décédés de votre famille ? Que peuvent faire les parents pour aider leurs enfants à tourner leur cœur vers leurs ancêtres ?

  • Lisez le premier paragraphe entier de la page 332 et le premier paragraphe de la section page 334. Pourquoi, selon vous, la terre aurait-elle été « frappée de malédiction », sans le pouvoir de scellement ?

Écritures en rapport avec le sujet : Hélaman 10:4-10 ; D&A 132:45-46 ; 138:47-48 ; Guide des Écritures, « Élie », p. 59