Enseignements des présidents
Acquérir la connaissance des vérités éternelles
précédent suivant

Chapitre 22

Acquérir la connaissance des vérités éternelles

« L’homme n’est pas sauvé plus vite qu’il n’acquiert de la connaissance. »

Épisodes de la vie de Joseph Smith

George Q. Cannon a écrit à propos de Joseph Smith, le prophète : « Il aimait apprendre. Il aimait la connaissance pour la puissance qui est donnée lorsqu’on l’exerce en justice. Malgré les tribulations qui l’ont entouré dès le jour où il a annoncé à un monde sceptique sa communion avec les cieux, il a toujours acquis plus d’intelligence. Le Seigneur lui avait donné le commandement d’étudier et il y obéissait… Son intelligence vivifiée par le Saint-Esprit, il saisissait sans difficultés tous les principes vrais, maîtrisait un à un ces sujets et devenait capable de les enseigner1. »

En 1833, le prophète et un groupe de saints de Kirtland ont eu une occasion exceptionnelle d’étudier l’Évangile. En janvier de cette année-là, conformément au commandement du Seigneur (voir D&A 88:127-141), le prophète a organisé l’École des prophètes, pour former les détenteurs de la prêtrise à œuvrer dans le ministère et pour les préparer à proclamer l’Évangile. L’école se tenait dans une salle à l’étage du magasin de Newel K. Whitney, où habitait le prophète. Quelque vingt-cinq frères étaient présents, certains parcourant des centaines de kilomètres pour avoir l’honneur d’étudier l’Évangile dans une salle d’un peu plus de trois mètres sur un peu plus de quatre. Beaucoup de ces hommes allaient devenir par la suite apôtres, soixante-dix et d’autres dirigeants de l’Église. Le prophète et d’autres frères étudiaient de temps en temps les langues, mais ils se concentraient surtout sur l’apprentissage des principes de l’Évangile, en poursuivant diligemment leurs études du petit matin jusqu’à la fin de lès-midi. Cette école a duré quatre mois et des écoles similaires ont ensuite été organisées à Kirtland et dans le Missouri et des centaines de personnes y ont assisté.

Le prophète a reçu une révélation importante pendant la réunion de l’école du 27 février 1833. Au début de l’Église, on avait coutume de consommer de l’alcool, du tabac, du café et du thé en société et parmi les membres de l’Église. Et, avec le temps, voyant les frères consommer du tabac pendant l’école, le prophète s’en est inquiété. Brigham Young raconte : « Lorsqu’ils se réunissaient dans cette pièce après le petit déjeuner, ils commençaient par allumer leur pipe et, tout en fumant, ils discutaient des grandes choses du Royaume…Souvent, en entrant dans la pièce pour donner ses instructions, le prophète se retrouvait dans un nuage de fumée de tabac. Cela, ajouté aux plaintes de sa femme, qui devait nettoyer un plancher très sale (du fait du tabac qu’ils chiquaient), a poussé le prophète à méditer sur la question ; il a donc demandé au Seigneur ce que devaient faire les anciens au sujet du tabac ; la révélation appelée la Parole de Sagesse a été le résultat de sa demande2. »

Des millions de gens ont suivi les conseils de cette révélation et ont reçu des bénédictions matérielles et spirituelles, notamment la sagesse et les grands trésors de connaissance promis aux personnes qui obéissent aux commandements de Dieu (D&A 89:19).

Des trésors de connaissance spirituelle ont été déversés sur les frères qui assistaient à l’École des prophètes, et ils ont fait de grands progrès dans leur compréhension de l’Évangile. À la réunion de l’École du 18 mars 1833, Sidney Rigdon et Frederick G. Williams ont été mis à part comme conseillers du prophète dans la Première Présidence. Par la suite, le prophète a exhorté « les frères à la fidélité et à la diligence dans l’observance des commandements de Dieu, et [a donné] beaucoup d’enseignements pour le profit des saints, avec la promesse que ceux qui avaient le cœur pur auraient une vision céleste ; et, après une brève prière personnelle, la promesse s’est réalisée ; car les yeux de l’intelligence de beaucoup de ceux qui étaient présents ont été ouverts par l’Esprit de Dieu, de sorte qu’ils ont vu de nombreuses choses… Beaucoup de frères ont eu la vision céleste du Sauveur, d’une multitude d’anges et de beaucoup dchoses3. »

Le prophète a expliqué : « Le visage des élèves de l’École des prophètes et des saints rayonnait continuellement d’une grande joie et d’une grande satisfaction à cause des choses révélées et de nos progrès dans la connaissance de Dieu4. »

Enseignements de Joseph Smith

L’Évangile de Jésus-Christ embrasse toute la vérité ; les fidèles acceptent les principes vrais que Dieu a révélés et se détournent des traditions fausses.

« Le mormonisme est la vérité et tout homme qui l’embrasse se sent libre d’adopter chaque vérité : Par conséquent, les chaînes de la superstition, des préjugés, de l’ignorance et des intrigues de prêtres se détachent instantanément de son cou et ses yeux s’ouvrent pour voir la vérité, et elle l’emporte largement sur les intrigues de prêtres…

« … Le mormonisme est la vérité, en d’autres termes, la doctrine des saints des derniers jours est la vérité… Le premier principe de notre religion sacrée, qui est fondamental, est que nous croyons avoir le droit d’embrasser tout ce qui est vérité sans être restreints ni empêchés par les croyances ou les superstitions des hommes ni par les dominations réciproques quand cette vérité est clairement démontrée à notre esprit et quand nous en avons la démonstration la plus évidente5. »

En janvier 1843, Joseph Smith a eu une conversation avec des gens qui n’étaient pas membres de l’Église : « J’ai déclaré que la différence principale entre la façon de voir des saints des derniers jours et celle des personnes appartenant aux sectes était que ces dernières étaient toutes limitées par l’un ou l’autre credo qui refusait à ses membres le droit de croire à tout ce qui n’y figurait pas, tandis que les saints des derniers jours… sont prêts à croire à tous les principes justes qui existent et qui sont manifestés de temps en temps6. »

« Je ne peux pas croire aux credo des diverses confessions, parce qu’ils contiennent tous des choses auxquelles je ne puis souscrire, bien que tous aient une part de vérité. Je veux monter en la présence de Dieu et tout apprendre ; mais les confessions religieuses dressent des barrières et disent : ‘Tu viendras jusqu’ici, tu n’iras pas au-delà’ [Job 38:11] ; chose à laquelle je ne puis souscrire7. »

« À toutes les personnes qui veulent fixer des limites au Tout-Puissant, je déclare : ‘Vous passerez à côté de la gloire de Dieu.’ Pour devenir cohéritier du Fils, nous devons rejeter toutes nos traditions fausses8. »

« Ce qui compte pour nous, c’est de comprendre ce que Dieu a institué avant que le monde fût. Qui le connaît ? Il est inhérent à la nature de l’homme de fixer des limites et des bornes aux œuvres et aux voies du Tout-Puissant… Ce qui a été caché depuis la fondation du monde est révélé à de petits enfants et à des nourrissons dans les derniers jours [voir D&A 128:18].

« Quand des hommes parlent contre [la vérité], ce n’est pas moi qu’ils lèsent, mais eux-mêmes… Quand les choses qui sont de la plus grande importance sont négligées, sans même une pensée, par des hommes à l’esprit faible, je veux voir la vérité dans toute sa portée et la serrer contre mon sein. Je crois tout ce que Dieu a jamais révélé et je n’ai jamais entendu dire qu’un homme ait été damné pour avoir trop cru ; mais les hommes sont damnés pour leur incrédulité10… »

« Quand Dieu offre une bénédiction ou une connaissance à l’homme et que celui-ci la refuse, il est damné. Les Israélites ont supplié pour que Dieu parle à Moïse et non à eux ; par conséquent il les a maudits en leur donnant une loi de commandements charnels11. »

« J’ai toujours eu la satisfaction de voir la vérité triompher de l’erreur et les ténèbres laisser la place à la lumière12. »

L’acquisition de la connaissance des vérités éternelles est indispensable pour obtenir le salut.

« La connaissance est nécessaire à la vie et à la piété. Malheur à vous, prêtres et ecclésiastiques, qui prêchez qu’il n’est pas nécessaire d’avoir la connaissance pour vivre et être sauvé. Ôtez les apôtres, etc., ôtez la connaissance et vous vous trouverez dignes de la damnation de l’enfer. La connaissance est révélation. Écoutez, vous tous, mes frères, cette grande clé : La connaissance est la puissance de Dieu pour le salut13. »

« La connaissance met fin aux ténèbres, à l’incertitude et au doute ; car ils ne peuvent coexister avec la connaissance… Il y a un pouvoir dans la connaissance. Dieu a plus de pouvoir que tous les autres êtres parce qu’il a une plus grande connaissance ; par conséquent il sait comment s’assujettir tous les autres êtres. Il a pouvoir sur tous14. »

« Dans la mesure où nous dégénérons et nous écartons de Dieu, nous descendons vers le diable et perdons la connaissance [Sans elle], nous ne pouvons pas être sauvés, et tandis que notre cœur est rempli de méchanceté et que nous étudions le mal, il n’y a pas de place dans notre cœur pour le bien ou l’étude du bien. Dieu n’est-il pas bon ? Alors soyez bons ; s’il est fidèle, soyez fidèles. Ajoutez la vertu à votre foi, la connaissance à la vertu et recherchez toute bonne chose [voir 2 Pierre 1:5].

« … L’homme n’est pas sauvé plus vite qu’il n’acquiert de la connaissance, car s’il n’acquiert pas de la connaissance, il sera conduit en captivité par une puissance mauvaise dans l’autre monde, car les esprits mauvais auront plus de connaissance et par conséquent plus de pouvoir que beaucoup d’hommes qui sont sur la terre. Il faut par conséquent la révélation pour nous aider et nous donner la connaissance des choses de Dieu15. »

Voici ce que Joseph Smith a enseigné en avril 1843, qui a été enregistré plus tard dans Doctrine et Alliances 130:18-19 : « Quel que soit le degré d’intelligence que nous atteignions dans cette vie, il se lèvera avec nous dans la résurrection. Et si, par sa diligence et son obéissance, une personne acquiert dans cette vie plus de connaissance et d’intelligence qu’une autre, elle en sera avantagée d’autant dans le monde à venir16. »

Et voici ce que Joseph Smith a enseigné en mai 1843, qui a été enregistré plus tard dans Doctrine et Alliances 131:6 : « Il est impossible à un homme d’être sauvé dans l’ignorance17. »

Nous obtenons la connaissance des vérités éternelles par l’étude et la prière diligentes.

Pendant son ministère dans la Première Présidence, George A. Smith a rapporté : « Joseph Smith enseignait que tout homme, toute femme doit demander de la sagesse au Seigneur afin de recevoir de la connaissance de Celui qui en est la source ; et les promesses de l’Évangile, qui ont été révélées, ont été de nature à nous permettre de croire qu’en agissant de cette façon nous atteindrons le but de notre quête18. »

Voici ce que Joseph Smith, le prophète, a écrit à un homme qui venait de se joindre à l’Église : « Vous vous souvenez des témoignages que j’ai rendus au nom du Seigneur Jésus, concernant l’œuvre importante qu’il a suscitée en ces derniers jours. Vous savez comment je communique, avec quelle faiblesse et quelle simplicité je vous ai déclaré ce que le Seigneur m’a fait connaître par le ministère de ses saints anges pour cette génération. Je prie le Seigneur de vous donner la capacité d’amasser ces choses dans votre esprit, car je sais que son Esprit témoigne à tous ceux qui cherchent diligemment à recevoir de lui la connaissance19. »

Voici ce que Joseph Smith, le prophète, a écrit à un homme qui voulait en savoir plus sur l’Église : « Étudiez la Bible et tous ceux de nos livres que vous pouvez vous procurer ; priez le Père au nom de Jésus-Christ, ayez foi aux promesses faites aux pères et votre esprit sera guidé vers la vérité20. »

« Les choses de Dieu sont de première importance ; et ce n’est qu’avec le temps, l’expérience et des pensées soigneuses, réfléchies et solennelles qu’on peut les découvrir. Ton esprit, ô homme, si tu veux conduire une âme au salut, doit se hisser aussi haut que les extrémités des cieux et scruter et contempler l’abîme le plus ténébreux et la vaste étendue de l’éternité : tu dois communier avec Dieu. [Combien plus dignes et nobles sont les pensées de Dieu] que l’imagination vaine du cœur humain ! …

« … Que l’honnêteté, la retenue, la franchise, la solennité, la vertu, la pureté, la douceur et la simplicité soient partout pour nous une couronne et enfin, devenez comme de petits enfants, sans malice, sans tromperie et sans hypocrisie. Et maintenant, mes frères, après vos tribulations, si vous faites cela et priez toujours avec ferveur et avez foi devant Dieu, il vous donnera de la connaissance par son Esprit-Saint, oui, par le don ineffable du Saint-Esprit [voir D&A 121:26]21. »

Nous acquérons peu à peu la connaissance de la vérité éternelle ; nous pouvons apprendre toutes choses aussi vite que nous sommes capables de les supporter.

« Il n’est pas sage que toute la connaissance nous soit présentée d’un coup, mais nous devons l’avoir petit à petit ; alors nous pouvons l’assimiler22. »

« Lorsque vous montez à une échelle, vous devez commencer en bas et la gravir barreau par barreau, jusqu’à ce que vous arriviez en haut ; il en est de même avec les principes de l’Évangile, vous devez commencer par le premier et continuer jusqu’à ce que vous ayez appris tous les principes de l’exaltation. Mais il faudra un bon moment après votre passage de l’autre côté du voile pour que vous les ayez appris. Tout ne doit pas être compris ici-bas. Ce sera un grand travail d’apprendre notre salut et notre exaltation même outre-tombe23. »

Joseph Smith et ses conseillers dans la Première Présidence ont donné les instructions suivantes aux saints qui se rassemblaient à Nauvoo. « À ceux qui… peuvent aider à cette grande œuvre, nous disons : qu’il viennent ici et, ce faisant, non seulement ils contribueront à la progression du Royaume, mais ils seront aussi en mesure d’avoir les avantages de l’instruction par la Présidence et d’autres autorités de l’Église, et s’élèveront continuellement en intelligence jusqu’à ce qu’ils puissent ‘comprendre avec tous les saints quelle est la largeur, la longueur, la profondeur et la hauteur, et connaître l’amour de Christ, qui surpasse toute connaissance’ [Éphésiens 3:18-19]24. »

« Dieu n’a rien révélé à Joseph Smith qu’il ne révélera aux Douze, et même le moindre des saints peut tout savoir aussi vite qu’il est capable de le supporter, car le jour viendra où aucun homme n’instruira plus à son prochain : Connaissez l’Éternel ! Car tous le connaîtront… depuis le plus petit jusqu’au plus grand [voir Jérémie 31:34]25. »

Conseils pour l’étude et l’enseignement

Réfléchissez à ces idées pendant votre étude du chapitre ou pour vous préparer à enseigner. Vous trouverez des aides supplémentaires aux pages v-xi.

  • Lisez le deuxième paragraphe entier de la page 283. Pensez aux habitudes ou aux idées qui peuvent « fixer des limites et des bornes aux œuvres et aux voies du Tout-Puissant » dans notre vie. Que devons-nous faire, à votre avis, pour embrasser toute la vérité que le Seigneur veut nous donner ?

  • Examinez le premier paragraphe entier de la page 284. Quand la connaissance a-t-elle dissipé les ténèbres et le doute de votre vie ? Pourquoi, à votre avis, l’acquisition de la connaissance de la vérité est-elle essentielle pour recevoir le salut ? (Exemples de réponse aux pages 283-284.)

  • Les enseignements du prophète Joseph nous permettent de voir que Satan veut que nous perdions la connaissance (pages 283-284) et que le Seigneur veut nous la donner (pages 283-286). Que nous apprend ce contraste ?

  • Que pouvons-nous faire pour fortifier notre témoignage de la vérité ? (Exemples de réponse aux pages 279-282, 285-286). Examinez le paragraphe qui commence au bas de la page 285. Choisissez quelques caractéristiques énoncées dans ce paragraphe. Comment chacune d’elles nous prépare-t-elle à recevoir la connaissance ?

  • Lisez le dernier paragraphe de la page 286. Que pouvons-nous apprendre en comparant notre connaissance des principes de l’Évangile au fait de monter à une échelle ? Que faites-vous pour développer continuellement votre connaissance de l’Évangile ?

  • Que pensez-vous ou ressentez-vous quand vous méditez sur le dernier paragraphe de ce chapitre ?

Écritures en rapport avec le sujet : Proverbes 1:7 ; 1 Timothée 2:3-4 ; 2 Néphi 28:29-31 ; Alma 5:45-47 ; D&A 88:118

Notes

  1. George Q. Cannon, The Life of Joseph Smith, the Prophet, 1888, p. 189.

  2. Brigham Young, Deseret News : Semi-Weekly, 25 février 1868, p. 2.

  3. History of the Church, 1:334-335 ; d’après les minutes d’une réunion de l’École des prophètes qui a eu lieu le 18 mars 1833, à Kirtland (Ohio) ; rapporté par Frederick G. Williams.

  4. History of the Church 1:334 ; tiré de « History of the Church » (manuscrit), livre A-1, p. 281, Archives de l’Église, Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City.

  5. Lettre de Joseph Smith adressée à Isaac Galland le 22 mars 1839, prison de Liberty, au Missouri, publiée dans le Times and Seasons, février 1840, p. 53-54.

  6. History of the Church, 5:215 ; extrait de « History of the Church » (manuscrit), livre D-1, p. 1433, Archives de l’Église.

  7. History of the Church, 6:57 ; extrait d’un discours donné par Joseph Smith, le 15 octobre 1843, à Nauvoo ; rapporté par Willard Richards.

  8. History of the Church, 5:554 ; paragraphes modifiés ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 27 août 1843, à Nauvoo ; rapporté par Willard Richards et William Clayton.

  9. History of the Church, 5:529-530 ; paragraphes modifiés ; extrait d’un discours donné par Joseph Smith, le 13 août 1843, à Nauvoo ; rapporté par Willard Richards.

  10. History of the Church, 6:477 ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 16 juin 1844, à Nauvoo ; rapporté par Thomas Bullock ; voir aussi annexe, page 598, point 3.

  11. History of the Church, 5:555 ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 27 août 1843, à Nauvoo ; rapporté par Willard Richards et William Clayton.

  12. Lettre de Joseph Smith adressée à Oliver Cowdery le 24 septembre 1834, à Kirtland, publiée dans le Evening and Morning Star, septembre. 1834, p. 192.

  13. Cité par Martha Jane Knowlton Coray, rapportant un discours fait par Joseph Smith le 21 mai 1843, à Nauvoo ; Martha Jane Knowlton Coray, carnet de notes, Archives de l’Église.

  14. History of the Church, 5:340 ; paragraphes modifiés ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 8 avril 1843, à Nauvoo ; rapporté par Willard Richards et William Clayton.

  15. History of the Church, 4:588 ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 10 avril 1842, à Nauvoo ; rapporté par Wilford Woodruff.

  16. Doctrine et Alliances 130:18-19 ; instructions données par Joseph Smith le 2 avril 1843, à Ramus, en Illinois.

  17. Doctrine et Alliances 131:6 ; instructions données par Joseph Smith les 16 et 17 mai 1843, à Ramus.

  18. George A. Smith, Deseret News : Semi-Weekly, 29 novembre 1870, p. 2.

  19. History of the Church, 1:442 ; extrait d’une lettre de Joseph Smith adressée à Moses Nickerson, le 19 novembre 1833, à Kirtland.

  20. History of the Church, 6:459 ; extrait d’une lettre de Joseph Smith adressée à Washington Tucker, le 12 juin 1844, à Nauvoo.

  21. History of the Church, 3:295-296 ; paragraphes modifiés ; extrait d’une lettre de Joseph Smith et d’autres adressée à Edward Partridge et à l’Église, le 20 mars 1839, dans la prison de Liberty, au Missouri ; des parties de cette lettre ont ensuite été incluses dans Doctrine et Alliances 121, 122 et 123.

  22. History of the Church, 5:387 ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 14 mai 1843, à Yelrome, en Illinois ; rapporté par Wilford Woodruff.

  23. History of the Church 6:306-307 ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 7 avril 1844, à Nauvoo ; rapporté par Wilford Woodruff, Willard Richards, Thomas Bullock et William Clayton ; voir aussi annexe, p. 598, point 3.

  24. History of the Church, 4:186 ; extrait d’une lettre de Joseph Smith et de ses conseillers dans la Première Présidence adressée aux saints, en septembre 1840, à Nauvoo, publiée dans le Times and Seasons, octobre 1840, p. 179.

  25. History of the Church, 3:380 ; extrait d’un discours fait par Joseph Smith le 27 juin 1839, à Commerce, en Illinois ; rapporté par Willard Richards.