Enseignements des présidents
Dieu le Père éternel
précédent suivant

Chapitre 2

Dieu le Père éternel

« Les desseins de notre Dieu sont grands, son amour est insondable, sa sagesse est infinie et son pouvoir n’a pas de limites ; les saints ont donc raison de se réjouir et d’être heureux. »

Épisodes de la vie de Joseph Smith

Parmi les ancêtres de Joseph Smith il y en a eu beaucoup qui ont cherché, à leur époque, à connaître le vrai Dieu. Ses parents étaient profondément spirituels et, bien qu’ils n’aient pas trouvé toute la vérité concernant Dieu dans les Églises de leur voisinage, ils respectaient la Bible comme étant la parole de Dieu et la prière faisait partie de leur vie quotidienne. William, frère du prophète, raconte : « Les habitudes religieuses de mon père étaient strictement pieuses et morales… J’étais invité à écouter les prières le soir et le matin…Mon père et ma mère épanchaient leur âme à Dieu, l’auteur de toutes les bénédictions, pour qu’il préserve et protège leurs enfants et les garde du péché et de toute action mauvaise. Telle était la piété stricte de mes parents1. » William a aussi déclaré : « Aussi loin que je me souvienne, nous avons toujours prié en famille. Je me rappelle que papa mettait ses lunettes dans la poche de sa veste…et quand nous, les garçons, le voyions chercher ses lunettes, nous savions que c’était le signal pour se préparer à la prière, et si nous ne le remarquions pas, maman disait : ‘William’ ou le nom d’un autre négligent : ‘Prépare-toi pour la prière.’ Après la prière nous chantions un cantique. Je me souviens encore d’une partie du chant : ‘Un autre jour est passé et fini, nous avons rangé nos vêtements2.’ »

Cette formation spirituelle précoce a pénétré profondément l’âme de Joseph Smith. Quand il a commencé à se soucier de son bien-être éternel et cherché à savoir à quelle Église se joindre, il savait qu’il pouvait s’adresser à Dieu pour obtenir des réponses :

« J’avais appris dans les Écritures que Dieu est le même hier, aujourd’hui et à jamais, qu’il ne fait pas acception de personnes, car il est Dieu. Car je regardais le soleil, le glorieux luminaire de la terre, et aussi la lune, traversant les cieux en majesté, ainsi que les étoiles brillant dans leurs cours et la terre sur laquelle je me tenais, et les bêtes des champs, les oiseaux du ciel et les poissons de la mer, ainsi que l’homme marchant à la surface de la terre en majesté dans la force de sa beauté, gouvernant [avec] pouvoir et intelligence ces choses qui sont si grandes et merveilleuses, à l’image même de leur Créateur.

« Et alors que je réfléchissais à ces choses, mon cœur s’exclamait : Le sage avait raison de dire que c’est un insensé qui dit en son cœur qu’il n’y a point de Dieu.’ Mon cœur s’exclamait : ‘Tout cela témoigne d’une puissance omniprésente et omnipotente, d’un être qui fait les lois, décrète et lie toutes choses dans leurs limites, qui remplit l’éternité, qui était, est et sera de toute éternité à toute éternité. Et alors que je réfléchissais à tout cela et au fait que cet Être demande que les gens qui l’adorent le fassent en esprit et en vérité [voir Jean 4:23], j’en appelais à la miséricorde du Seigneur, car il n’y avait personne d’autre à qui m’adresser pour obtenir miséricorde3. »

En réponse à sa prière pleine de foi pour obtenir miséricorde et sagesse, Joseph a reçu la Première Vision. Cette vision a conféré au jeune prophète une connaissance de Dieu beaucoup plus grande que celle de toutes les Églises de son temps, connaissance que le monde avait perdue depuis des siècles. Grâce à la Première Vision, Joseph a appris par lui-même que le Père et le Fils sont des êtres séparés, que leur puissance est plus grande que la puissance du mal, et que l’homme est réellement créé à l’image de Dieu, vérités essentielles pour comprendre notre relation avec notre Père céleste.

D’autres révélations concernant la nature de Dieu ont suivi, dont beaucoup font maintenant partie de nos Écritures des derniers jours. Le prophète, instrument choisi par Dieu pour rendre la vérité de l’Évangile au monde, a témoigné de Dieu tout au long de son ministère. Il a déclaré : « Je vais rechercher Dieu, car je veux que vous le connaissiez tous et soyez familiarisés avec lui… Vous saurez alors que je suis son serviteur, car je parle avec autorité4. »

Enseignements de Joseph Smith

Dieu est le Père aimant de toute l’humanité et la source de tout ce qui est bon.

« Tandis qu’une partie du genre humain juge et condamne impitoyablement l’autre, le Père suprême de l’univers contemple la famille humaine tout entière avec un souci et une considération paternels ; il la considère comme sa postérité et sans aucun de ces sentiments mesquins qui influencent les enfants des hommes, il ‘fait lever son soleil sur les méchants et sur les bons, et fait pleuvoir sur les justes et sur les injustes’ [Matthieu 5:45].5 »

« Nous admettons que Dieu est la grande source et fontaine d’où découle tout ce qui est bon ; qu’il est l’intelligence parfaite, et que sa sagesse seule suffit pour gouverner et régler les créations et les mondes puissants qui brillent et resplendissent d’une telle magnificence et d’une telle splendeur au-dessus de notre tête, comme s’ils étaient touchés par son doigt et mus par sa parole toute-puissante… Les cieux racontent la gloire de Dieu, et l’étendue manifeste l’œuvre de ses mains [voir Psaume 19:1] ; et il suffit d’un instant de réflexion pour apprendre à tout homme d’intelligence normale que tout cela n’est pas le simple résultat du hasard, ni ne pourrait être soutenu par une puissance moindre qu’une main toute-puissante6. »

« Dieu voit les motivations secrètes de l’action humaine et connaît le cœur de tous les êtres vivants7. »

« Les desseins de notre Dieu sont grands, son amour est insondable, sa sagesse est infinie et son pouvoir n’a pas de limites ; les saints ont donc raison de se réjouir et d’être heureux, car ils savent que ‘Dieu […] est notre Dieu éternellement et à jamais; il sera notre guide jusqu’à la mort’ [Psaumes 48:14]8. »

Si nous comprenons la nature de Dieu, nous nous comprenons nous-mêmes et nous savons comment l’aborder.

« Il n’y a que très peu d’êtres dans le monde qui comprennent correctement la nature de Dieu. La grande majorité de l’humanité ne comprend rien, ni à ce qui est passé ni à ce qui est à venir ni à ses rapports avec Dieu. Elle ne sait ni ne comprend la nature de ces rapports et par conséquent elle ne sait pas grand-chose de plus que la bête brute, à savoir manger, boire et dormir. C’est tout ce que l’homme sait de Dieu ou de son existence à moins que ce ne lui soit donné par l’inspiration du Tout-Puissant.

« Si un homme n’apprend rien de plus que manger, boire et dormir et ne comprend rien des desseins de Dieu, l’animal en comprend autant que lui. L’animal mange, boit, dort et ne sait rien de plus sur Dieu ; cependant il en sait autant que nous, à moins que nous ne soyons à même de comprendre par l’inspiration du Dieu tout-puissant. Si les hommes ne comprennent pas la personnalité de Dieu, ils ne se comprennent pas eux-mêmes. Je veux revenir au début et ainsi élever votre esprit à une sphère plus haute et à une compréhension supérieure à ce à quoi l’esprit humain aspire généralement.

« … Les Écritures nous apprennent que ‘la vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ’ [Jean 17:3].

« Si un homme ne connaît pas Dieu et demande quel genre d’être il est, s’il sonde diligemment son propre cœur, si la déclaration de Jésus et des apôtres est vraie, il se rendra compte qu’il n’a pas la vie éternelle : car il ne peut y avoir de vie éternelle selon aucun autre principe.

« Mon premier objectif est de découvrir la nature du seul Dieu sage et vrai et le genre d’être qu’il est…

« Dieu lui-même a jadis été tel que nous sommes maintenant et est un homme exalté et siège sur son trône dans les hauts cieux . Voilà le grand secret ! Si le voile était déchiré aujourd’hui et si le grand Dieu qui maintient notre monde dans son orbite et qui soutient tous les mondes et toutes choses par son pouvoir devait se rendre visible – je dis que, si vous deviez le voir aujourd’hui, vous le verriez sous la forme d’un homme – comme vous-mêmes dans toute la personne, l’image et la forme mêmes d’un homme ; car Adam fut créé à la manière, à l’image et à la ressemblance mêmes de Dieu, reçut des instructions de lui et marcha, parla et conversa avec lui, comme un homme parle et communie avec un autre…

« … Connaissant Dieu, nous commençons à savoir comment l’aborder et comment demander de manière à recevoir une réponse. Quand nous comprenons la nature de Dieu et savons comment aller à lui, il commence à nous dévoiler les cieux et à tout nous dire à leur sujet. Quand nous sommes prêts à aller à lui, il est prêt à venir à nous9. »

Dans la Divinité il y a trois personnages séparés et distincts.

1er Article de Foi : « Nous croyons en Dieu, le Père éternel, et en son Fils, Jésus-Christ, et au Saint-Esprit10. »

En avril 1843, Joseph Smith a enseigné ce qui suit, plus tard enregistré dans les Doctrine et Alliances 130:22 : « Le Père a un corps de chair et d’os aussi tangible que celui de l’homme, le Fils aussi; mais le Saint-Esprit n’a pas de corps de chair et d’os, c’est un personnage d’esprit. S’il n’en était pas ainsi, le Saint-Esprit ne pourrait demeurer en nous11. »

« J’ai toujours déclaré que Dieu est un personnage distinct, que Jésus-Christ est un personnage séparé et distinct de Dieu le Père, et que le Saint-Esprit est un personnage distinct et un Esprit : et ils sont trois personnages distincts et trois Dieux12. »

« Ce qui est sans corps ni parties n’est rien. Il n’y a aucun autre Dieu dans les cieux que ce Dieu qui est de chair et d’os13. »

La Divinité est en unité parfaite et Dieu le Père préside.

« Beaucoup a été dit à propos de Dieu et de la Divinité… Les instructeurs de l’époque actuelle disent que le Père est Dieu, que le Fils est Dieu et que le Saint-Esprit est Dieu et qu’ils sont tous en un seul corps et sont un seul Dieu. Jésus a prié afin que ceux que le Père lui avait donnés de parmi le monde puissent n’être qu’un avec eux, comme ils sont un [voir Jean 17:11-23]…

« Pierre et Étienne témoignent avoir vu le Fils de l’Homme debout à la droite de Dieu. Quiconque a vu les cieux ouverts sait qu’il s’y trouve trois personnages qui détiennent les clés du pouvoir, et que l’un d’eux préside tout14. »

« Une alliance éternelle fut faite entre trois personnages avant que notre terre ne fût organisée, et elle a trait à ce qu’ils devaient dispenser aux hommes sur la terre. Ces personnages… sont appelés Dieu le premier, le Créateur, Dieu le second, le Rédempteur, et Dieu le troisième, le Témoin ou Testateur15. »

« Le Père a le droit de présider, en tant que chef ou président, Jésus est le Médiateur et le Saint-Esprit est le Testateur ou Témoin. Le Fils [a] un tabernacle et le Père aussi, mais le Saint-Esprit est un personnage d’esprit sans tabernacle16. »

« L’Écriture dit : ‘Moi et le Père nous sommes un’ [Jean 10:30], et encore que le Père, le Fils et le Saint-Esprit sont un, et que les trois sont d’accord [voir 1 Jean 5:7-8]. Le Sauveur pria le Père ainsi : ‘Je ne prie pas pour le monde, mais pour ceux que tu m’as donnés du monde, afin que nous soyons un,’ ou, pour ainsi dire, que nous soyons d’un seul esprit dans l’unité de la foi [voir Jean 17:9,11]. Mais comme chacun est une personne différente ou séparée, ainsi Dieu et Jésus-Christ et le Saint-Esprit sont des personnes séparées, mais ils sont tous d’accord17. »

Conseils pour l’étude et l’enseignement

Réfléchissez à ces idées pendant que vous étudiez le chapitre ou pendant que vous vous préparez à enseigner. Pour toute aide supplémentaire, voir les pages v-xi.

  • Lisez les pages 41-43, remarquez comment le jeune Joseph Smith a vu la preuve d’une « puissance omniprésente et omnipotente » dans le monde qui l’entourait. En regardant le monde autour de vous, qu’avez-vous vu qui rende témoignage de Dieu ?

  • Lisez la première section du chapitre (page 43) en recherchant les enseignements qui révèlent la personnalité de Dieu. En quoi ces enseignements peuvent-ils nous aider à nous réjouir ?

  • Joseph Smith a enseigné : « Le Père suprême de l’univers contemple la famille humaine tout entière avec un souci et une considération paternels » (page 43). Quels sont vos pensées et vos sentiments quand vous méditez sur cette déclaration ?

  • Lisez les deux premiers paragraphes de la page 44. Pourquoi nous est-il impossible de nous comprendre nous-mêmes si nous ne comprenons pas la personnalité de Dieu ?

  • Joseph Smith, le prophète, a témoigné que Dieu le Père, Jésus-Christ et le Saint-Esprit sont « trois personnages distincts ». Il a aussi enseigné qu’ils sont un (pages 46). De quelles façons les trois membres de la Divinité sont-ils un ? (Voir exemples aux pages 18-19).

  • De quelles façons les parents peuvent-ils inculquer à leurs enfants l’amour de leur Père céleste ? (Voir les exemples de la page 41).

Écritures en rapport avec le sujet : Jean 8:17-19 ; Hébreux 1:1-3 ; Moïse 1 :3-6, 39

Notes

  1. William Smith, Notes sur Chambers’ life of Joseph Smith, environ 1875, Archives de l’Église, L Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, Salt Lake City (Utah).

  2. William Smith, interview par E. C. Briggs et J. W. Peterson, octobre ou novembre1893, initialement publiée dans Zion’s Ensign (périodique publié par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours réorganisée, maintenant appelée Community of Christ) ; réimprimé dans Deseret Evening News, 20 janvier 1894, p. 2.

  3. Joseph Smith, History 1832, p. 2-3 ; Letter Book 1, 1829-35, Joseph Smith, Collection, Archives de l’Église.

  4. History of the Church, 6:305 ; d’un discours prononcé par Joseph Smith le 7 avril 1844, à Nauvoo (Illinois) ; rapporté par Wilford Woodruff, Willard Richards, Thomas Bullock et William Clayton.

  5. History of the Church, 4:595 ; extrait de « Baptism for the Dead », éditorial publié dans Times and Seasons, 15 avril 1842, p. 759 ; Joseph Smith était le rédacteur en chef du périodique.

  6. History of the Church, 2:12, 14; paragraphes changés ; de « The Elders of the Church in Kirtland, to Their Brethren Abroad », 22 janvier 1834, publié dans Evening and Morning Star, février 1834, p.136 ; mars 1834, p.142.

  7. History of the Church, 1:317 ; d’une lettre de Joseph Smith à William W. Phelps, 11 janvier 1833, Kirtland (Ohio) ; dans History of the Church cette lettre porte la date erronée du 14 janvier 1833.

  8. History of the Church, 4:185 ; d’une lettre de Joseph Smith et de ses conseillers dans la Première Présidence aux saints, septembre 1840, Nauvoo (Illinois), publiée dans Times and Seasons, octobre 1840, p. 178.

  9. History of the Church, 6:303-305, 308 ; paragraphes changés ; extrait d’un discours prononcé par Joseph Smith le 7 avril 1844 à Nauvoo (Illinois) ; rapporté par Wilford Woodruff, Willard Richards, Thomas Bullock et William Clayton ; voir aussi annexe de ce livre, page 598, article 3.

  10. 1er Article de Foi.

  11. Doctrine et Alliances 130:22 ; instructions données par Joseph Smith le 2 avril 1843, à Ramus (Illinois).

  12. History of the Church, 6:474 ; extrait d’un discours prononcé par Joseph Smith le 16 juin 1844 à Nauvoo (Illinois) ; rapporté par Thomas Bullock.

  13. Cité par William Clayton, rapport d’un discours non daté prononcé par Joseph Smith à Nauvoo (Illinois) ; dans L. John Nuttall, « Extracts from William Clayton’s Private Book », p. 7, Journals of L. John Nuttall, 1857-1904, Collections spéciales L. Tom Perry, Université Brigham Young, Provo, (Utah) ; une copie se trouve dans les Archives de l’Église.

  14. History of the Church, 5:426 ; extrait d’un discours prononcé par Joseph Smith le 11 juin 1843 à Nauvoo (Illinois) ; rapporté par Wilford Woodruff et Willard Richards.

  15. Cité par William Clayton, rapport d’un discours non daté prononcé par Joseph Smith à Nauvoo (Illinois) ; dans L. John Nuttall, « Extracts from William Clayton’s Private Book », p. 10-11, Journals of L. John Nuttall, 1857-1904, Collections spéciales L. Tom Perry, Université Brigham Young, Provo, (Utah) ; une copie se trouve dans les Archives de l’Église.

  16. Cité par William P. McIntire, rapport d’un discours prononcé par Joseph Smith au début de l’année 1841 à Nauvoo (Illinois) ; William Patterson McIntire, Notebook 1840-1845, Archives de l’Église. William McIntire a fait des rapports brefs de plusieurs discours prononcés par Joseph Smith, au début de l’année 1841, à Nauvoo. Ce livre cite quatre de ces rapports, aucun d’eux n’est daté.

  17. Cité par George Laub, dans une compilation d’extraits des discours de Joseph Smith, vers 1845; Reminiscences and Journal, George Laub, janvier1845 – avril 1857, p. 29-30, Archives de l’Église.