2018
Rakotomalala Alphonse (Sarodroa, Madagascar)
précédent suivant

Portraits de foi

Rakotomalala Alphonse

Sarodroa, Madagascar

Lorsque Rakotomalala s’est intéressé à l’Évangile, l’église la plus proche se trouvait à Antsirabe, ville située à cinquante kilomètres de son village de Sarodroa. Rakotomalala et une amie ont trouvé une solution pour faire le trajet chaque dimanche.

Aujourd’hui, une centaine de membres se réunissent tous les dimanches dans une petite église à Sarodroa. Rakotomalala a vu son village embrasser l’Évangile. Quatre membres de Sarodroa ont fait une mission et l’Église continue de grandir.

Cody Bell, photographe

Lorsque mon grand-père est tombé malade, je me suis rendu à Antsirabe pour être auprès de lui. Les missionnaires lui ont rendu visite plusieurs fois. Grand-père et moi n’étions pas membres de l’Église mais il aimait bien bavarder avec eux. Un soir, ils lui ont donné une bénédiction et, après une soirée familiale, ils nous ont donné un Livre de Mormon.

Ils ont dit : « Lisez ce livre, s’il-vous-plaît, et demandez à Dieu s’il est vrai. »

Lorsque je suis reparti à Sarodroa, je ne voulais pas lire le Livre de Mormon parce que je pensais qu’il n’était pas vrai. Puis, un jour, je suis tombé tellement malade que j’ai dû rester à la maison pendant plusieurs jours. En cherchant comment je pouvais m’occuper, j’ai trouvé le Livre de Mormon et j’ai commencé à le lire.

Ensuite, je suis retourné à Antsirabe et j’ai rencontré les missionnaires. Ils m’en ont dit davantage sur le Livre de Mormon et Joseph Smith, le prophète. Je leur ai dit que nous n’avions pas besoin de prophètes et qu’il n’y avait pas de prophète aujourd’hui. Ils m’ont dit de demander à Dieu s’il y avait un prophète aujourd’hui. Ils m’ont promis qu’il me répondrait. J’ai prié et j’ai senti que les missionnaires disaient la vérité.

Je voulais aller à l’église mais je n’avais pas d’argent pour prendre le bus. J’ai parlé à mon amie, Razafindravaonasolo, et elle a dit que nous pouvions y aller avec mon vélo. Chaque dimanche nous avons fait deux heures de route pour arriver à Antsirabe, et autant pour revenir. Lorsque j’étais fatigué de pédaler, je m’asseyais derrière et elle pédalait. Ensuite, quand elle était fatiguée, on échangeait nos places.

Finalement, la famille de Razafindravaonasolo et moi sommes devenus membres de l’Église. Nous sommes allés aux réunions à Antsirabe jusqu’à ce qu’une branche soit ouverte à Sarodroa. Nous étions tellement heureux de pouvoir aller à l’église dans notre village !

Le père de Razafindravaonasolo a été appelé comme président de branche. Un jour, il a eu un entretien avec moi et il m’a encouragé à me préparer à partir en mission. Je ne pensais pas que je pouvais, mais il m’a assuré que si. J’ai accepté l’appel à servir dans la mission d’Antananarivo, à Madagascar. Aujourd’hui, je suis marié et j’ai deux enfants. Je suis reconnaissant pour ma famille, et j’ai eu plus d’expériences que je ne puis en raconter qui m’ont permis de savoir que l’Église est vraie.

Après être devenu membre de l’Église, Rakotomalala (à droite) a servi dans la mission d’Antananarivo, à Madagascar, et Razafindravaonasolo (à gauche), dans celle de la république démocratique du Congo Kinshasa.

En 2013, les membres de Sarodroa ont construit cette petite église de bois pour y tenir leurs réunions de culte. Rakotomalala est content d’aider à faire les transformations nécessaires au bâtiment.

Le riz est une production de base à Madagascar. Presque tous les habitants de Sarodroa travaillent dans les rizières pour subvenir aux besoins de leur famille.

Du fait de la progression de l’Église, les membres de Sarodroa ont eu besoin d’un nouveau lieu de culte. Ayant une nouvelle église dans le voisinage, Rakotomalala et d’autres travaillent pour transformer la vieille église de bois en salles de classe et bureau d’évêque.

Depuis l’époque où ils pédalaient pendant quatre heures chaque dimanche pour se rendre à l’église, Rakotomalala et Razafindravaonasolo sont restés bons amis. Ils sont reconnaissants des bienfaits que l’Évangile leur a apportés, à eux et à leur famille.

Rakotomalala et Razafindravaonasolo debout devant la nouvelle église de Sarodroa. Cette église, faite de ciment et de briques, a été construite par les membres.