2018
C’est ici
précédent suivant

C’est ici

Simeon Nnah (Aba

Nigéria)

This is the Place

Illustration Allen Garns

Mon père, fervent chrétien, m’a appris à avoir foi en Jésus-Christ. Cette foi m’a aidé à survivre aux trois ans de guerre civile du Nigéria à la fin des années soixante alors que j’étais dans l’armée. Pourtant, par la suite, mes idées se sont embrouillées et j’ai cessé d’aller à l’église.

En 1981, quand je suis arrivé aux États-Unis pour faire mes études, j’ai senti que j’avais besoin de Dieu. Pendant deux ans, j’ai assisté aux réunions de différentes Églises à Boston (Massachusetts, États-Unis), mais aucune ne m’attirait. Je ne ressentais pas l’Esprit, alors j’ai arrêté de chercher.

Peu de temps après que ma femme, Mabel, est arrivée du Nigéria pour me rejoindre, en 1984, j’ai à nouveau éprouvé le désir ardent de me rapprocher de Dieu et d’appartenir à une Église. Un ami, en visite du Nigéria, ne savait pas que je cherchais une Église. Toutefois, il m’a appris qu’une religion dont il avait entendu parler avait un livre appelé le Livre de Mormon.

Après cela, j’ai continué de chercher des Églises. J’en ai trouvé une qui s’appelait l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours. Le mot saint a attiré mon attention. Je ne savais pas qu’il existait une Église dont les membres étaient appelés des saints. Ce dimanche-là, j’ai décidé d’aller voir.

Lors de la réunion de Sainte-Cène à laquelle j’ai assisté, l’assemblée a chanté des cantiques avec recueillement, des prêtres ont béni le pain et l’eau, et le culte a été dirigé dans l’ordre et l’humilité. Ensuite, pendant que je me dirigeais vers le vestibule et réfléchissais à la réunion, j’ai entendu mon nom.

« Simeon, a dit la voix de l’Esprit, c’est ici. »

À ce moment-là, deux missionnaires se sont approchés. Ils se sont présentés et m’ont montré un Livre de Mormon. Je les ai regardés et j’ai dit : « Je ne sais rien du Livre de Mormon, mais je connais la Bible. Je suis prêt. »

Ils ont commencé à m’enseigner le plan du salut. Moins d’un mois plus tard, je me suis fait baptiser. Ma femme est devenue membre peu après. Quelques années plus tard, nous avons été scellés au temple de Washington D.C. (États-Unis) et nos cinq enfants ont été scellés à nous.

Dans le temple, de nombreuses choses m’ont été révélées mais les paroles que j’ai entendues mon premier jour à l’église, « c’est ici », m’ont été confirmées de nombreuses fois par révélation dans le temple. L’impact de cette déclaration du Saint-Esprit a changé à tout jamais ma vie, celle de ma femme et celle de mes enfants.