2018
« Saute dans la rivière ! »
précédent suivant

« Saute dans la rivière ! »

Elvin Jerome Laceda

Pampanga (Philippines)

Jump in the River

Illustration Gary Alfonso

Un jour, ma grand-mère m’a demandé d’apporter à ma tante de la nourriture qu’elle avait préparée. C’était un samedi après-midi très chaud et il y avait beaucoup d’autres choses que j’avais envie de faire au lieu d’une course pour ma grand-mère. Je lui ai dit de le demander à l’un de mes cousins, mais elle a insisté pour que ce soit moi qui y aille.

Une heure a passé et j’ai commencé à sentir que je devrais faire ce que ma grand-mère avait demandé. J’ai pris la nourriture et je me suis mis en route vers la maison de ma tante. C’était loin et, quand je suis arrivé, je n’avais pas l’intention de rester longtemps.

J’ai trouvé ma tante et son bébé de cinq mois dans un hamac attaché à deux jeunes manguiers. Les arbres se trouvaient à côté d’une rivière qui coulait derrière la maison. J’ai marché dans cette direction pour remettre la nourriture. Soudain, les cordes du hamac se sont rompues. Ma tante et son bébé sont tombés dans la rivière. La peur m’a saisi. Je ne savais pas nager et il n’y avait personne pour nous venir en aide. Je ne savais pas quoi faire.

J’ai immédiatement entendu la voix de l’Esprit me dire : « Saute ! »

J’ai sauté sans hésitation. Heureusement, j’ai trouvé le bébé en quelques secondes, et ma tante a pu sortir de l’eau. Quand je suis sorti de l’eau avec le bébé, je n’en revenais pas de ce qui venait de se passer. J’avais sauté dans une rivière alors que je ne savais pas nager, mais, parce que j’avais écouté l’Esprit, ma cousine et moi avions été sauvés de la noyade.

J’ai compris combien il est important de reconnaître la direction et l’inspiration que Dieu nous donne par l’intermédiaire du Saint-Esprit et de l’écouter. Je suis reconnaissant d’avoir fini par faire ce que ma grand-mère demandait et d’avoir porté la nourriture chez ma tante. Je sais que nous devons faire des efforts pour être réceptifs à l’inspiration afin de pouvoir être les mains de Dieu pour aider ses enfants.