2018
Six symboles de la Pâque qui pourraient changer votre manière de considérer cette fête
précédent suivant

Six symboles de la Pâque qui pourraient changer votre manière de considérer cette fête

Si nous nous souvenons du symbolisme de la Pâque, notre compréhension et la joie que nous nous faisons de la réalité de la résurrection augmenteront.

Passover

J’aime Pâques, fête qui commémore la libération par Jésus-Christ des enfants de Dieu de la servitude de la mort et de l’enfer.

Mais mille cinq cents ans avant la Résurrection, un jour sacré similaire commémorait la libération par Jéhovah des enfants d’Israël de leur esclavage en Égypte.

Pâques célèbre le sacrifice expiatoire du Sauveur ; la Pâque en était la préfiguration. Ensemble ces fêtes peuvent nous permettre de mieux comprendre la Résurrection. Vous trouverez ci-dessous quelques similitudes entre elles :

La Pâque

Pâques

1. La Pâque s’articulait autour d’un agneau pascal, un mâle sans défaut (voir Exode 12:5), dont aucun os n’était brisé (voir Exode 12:46).

1. Jésus est l’Agneau de Dieu (voir Jean 1:29), exempt de péché et sans aucun os brisé (voir Jean 19:36).

2. Des pains sans levain, exempts de corruption (voir le dictionnaire biblique en anglais, « Leaven »), accompagnaient le festin de la Pâque (voir Exode 12:8, 15).

2. Jésus est le pain de vie, en qui il n’y a aucune impureté (voir Jean 6:35).

3. Des herbes amères, symbole de l’esclavage des Israélites, accompagnaient le festin de la Pâque (voir Exode 12:8).

3. Nous pouvons être soumis à la servitude du péché mais, du fait que Jésus a bu la coupe amère (voir D&A 19:18), nous pouvons, grâce à son expiation, l’emporter (voir 1 Corinthiens 15:22).

4. Le festin de la Pâque devait être mangé à la hâte (voir Exode 12:11).

4. Le corps du Sauveur fut préparé à la hâte pour son ensevelissement (voir Jean 19:31).

5. Les croyants qui badigeonnèrent le chambranle et le linteau de leur porte du sang de l’agneau furent sauvés de la mort physique (voir Exode 12:7, 13).

5. Les croyants qui, chaque semaine pendant la Sainte-Cène, boivent symboliquement le sang de l’Agneau et « se souviennent toujours de lui » (D&A 20:77, 79) peuvent être sauvés de la mort spirituelle et physique (voir Mosiah 4:2).

6. Le lendemain de la mort des premiers-nés, on annonça la libération des Israélites en captivité (voir Exode 12:29-32).

6. Le lendemain de la mort du Premier-né, Jésus annonça la libération des prisonniers dans le monde des esprits (voir D&A 138:18, 31, 42).