2018
Comment puis-je redynamiser mon étude des Écritures ?
précédent suivant

Comment puis-je redynamiser mon étude des Écritures ?

Sarah Keenan

Utah (États-Unis)

How could I Rejuvenate my Scripture Study?

Illustration Bradley Clark

Je n’étais rentrée de mission que depuis trois mois lorsque j’ai commencé à avoir des difficultés à lire les Écritures.

Je les avais lues tous les jours pendant ma mission et j’avais promis de continuer en rentrant. Mais, au fil du temps, il y avait toujours quelque chose pour faire obstacle. Soit j’avais trop de devoirs, soit j’étais trop occupée à travailler, soit j’étais simplement trop fatiguée. Avec chaque excuse, ma lecture des Écritures faiblissait au point que je ne les lisais presque plus du tout.

Un soir, j’ai ouvert le Livre de Mormon avec l’intention de n’en lire qu’un verset. Le verset que j’ai lu m’a rappelé que les Écritures contiennent « la parole agréable de Dieu, oui, la parole qui guérit l’âme blessée » (Jacob 2:8).

J’ai médité sur ce verset et j’ai pris conscience de l’influence négative que ma négligence à étudier les Écritures avait sur moi. J’étais plus stressée à l’université, plus apathique à l’église et plus distante de Dieu. Mon âme avait besoin de la parole de Dieu porteuse de guérison qui se trouve dans les Écritures. J’ai pris conscience que je devais remettre de l’ordre dans mes priorités.

J’ai demandé à mes amis, à ma famille et aux dirigeants de l’Église de me donner des idées pour redynamiser mon étude des Écritures. J’ai trouvé trois points utiles.

Premièrement, je me suis rendu compte qu’étudier les Écritures le soir n’est pas d’une grande efficacité pour moi. L’étude matinale me permet de méditer tout au long de la journée sur les points de doctrine et les principes que j’ai lus le matin.

Deuxièmement, on nous enseigne que nous devons lire les Écritures en famille mais puisque j’étais à l’université, loin des miens, j’ai commencé à les lire avec mes colocataires et mes amis. Cela m’a responsabilisée et a lancé d’excellentes discussions sur l’Évangile.

Troisièmement, j’ai commencé à noter les inspirations et les idées que je recevais pendant l’étude des Écritures. Cela m’aidait à me concentrer sur ce que je lisais et à mieux reconnaître la voix de l’Esprit.

Une fois que l’étude des Écritures est redevenue une priorité dans ma vie, j’ai découvert que j’avais davantage de temps et d’énergie pour accomplir ce qui devait l’être. Chose plus importante, je me suis sentie de nouveau proche de Dieu en lisant les Écritures et en méditant. Maintenant, quand je passe du temps à lire les Écritures, mon âme trouve la paix et la guérison.