Institut
Leçon 23 : Documentation pour se préparer au cours : La mission prophétique et le martyre de Joseph Smith
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« Leçon 23 Documentation pour se préparer au cours : La mission prophétique et le martyre de Joseph Smith », Les fondements du Rétablissement, documentation pour l’instructeur, 2019

« Leçon 23 Documentation pour se préparer au cours », Les fondements du Rétablissement, documentation pour l’instructeur

Leçon 23 Documentation pour se préparer au cours

La mission prophétique et le martyre de Joseph Smith

Pensez à des personnes dans les Écritures qui ont été disposées à sacrifier leur vie pour faire la volonté du Seigneur. Que vous apprennent de tels sacrifices sur leur témoignage et leur conviction ? En étudiant la mission et le martyre de Joseph Smith, le prophète, réfléchissez à la façon dont sa contribution et l’héritage qu’il a laissés derrière lui ont affecté votre vie.

Section 1

Quels événements ont conduit à l’incarcération de Joseph Smith à la prison de Carthage ?

« Joseph et Hyrum sont morts. [John] Taylor est blessé. […] Je vais bien. » Ces paroles sont extraites d’un message que Willard Richards envoya à Emma Smith et aux autres saints à Nauvoo juste quelques heures après que Joseph et Hyrum Smith eurent été brutalement assassinés à la prison de Carthage, le soir du 27 juin 1844 (Willard Richards letter, Carthage Jail, June 27, 1844, Bibliothèque de l’histoire de l’Église, Salt Lake City). Imaginez ce qu’Emma et les saints ont dû penser et ressentir en lisant ces mots.

L’influence politique et économique grandissante des saints était considérée comme une menace par les communautés voisines. À l’été 1844, l’opposition envers Joseph Smith et l’Église s’était grandement intensifiée. Certains de ceux qui avaient quitté l’Église conspiraient pour attiser l’opinion publique à l’encontre du prophète. Des citoyens de l’Illinois parlaient de chasser les saints de l’État pendant que d’autres complotaient pour assassiner le prophète.

Le 10 juin 1844, Joseph Smith, qui était maire de Nauvoo, et le conseil municipal de cette ville ordonnèrent la destruction du Nauvoo Expositor et de la presse sur laquelle il était imprimé. Le Nauvoo Expositor était un journal anti-mormon qui diffamait le prophète et d’autres membres de l’Église, et réclamait la révocation de la charte de Nauvoo. Les officiers municipaux craignaient que cette publication conduise à des émeutes. En conséquence de l’action du maire et du conseil municipal, les autorités de l’État d’Illinois portèrent une accusation non fondée d’incitation à l’émeute à l’encontre du prophète, de son frère Hyrum et d’autres autorités municipales de Nauvoo. Thomas Ford, gouverneur de l’Illinois, leur ordonna de se présenter au tribunal de Carthage (Illinois), siège du comté, et leur promit qu’ils seraient protégés. Joseph savait que, s’il allait à Carthage, il serait à la merci des émeutiers. […]

Le 24 juin, Joseph et Hyrum Smith dirent au revoir à leur famille et partirent pour Carthage avec d’autres autorités municipales de Nauvoo. (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 567-568)

Faites au moins une des deux activités suivantes :

  1. Regardez la vidéo : « Ministère de Joseph Smith : son témoignage scellé de son sang » (1:14).

  2. Étudiez le reste de la section 1.

Alors qu’il se rendait avec d’autres à Carthage, le prophète prophétisa son martyre.

Étudier pour se préparer au cours

Étudiez Doctrine et Alliances 135:4.

Joseph et Hyrum « [se rendirent] le lendemain, aux officiers du comté, à Carthage. Une fois libérés sous caution pour la première accusation, les deux frères furent faussement accusés de trahison contre l’État d’Illinois, arrêtés et incarcérés dans la prison de Carthage, en attendant de passer en jugement. Les frères John Taylor et Willard Richards, alors seuls membres des Douze à ne pas être en mission, se joignirent volontairement à eux » (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 568).

Section 2

Que s’est-il passé à la prison de Carthage ?

Faites au moins une des deux activités suivantes :

  1. Regardez la vidéo « Joseph Smith, prophète du Rétablissement », qui décrit la scène de la mort de Joseph et Hyrum (code temporel 0:00 à 3:20).

  2. Lisez le récit suivant tiré du livre Les saints : L’histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours :

Le temps s’écoula lentement dans la prison de Carthage cet après-midi-là. Dans la chaleur estivale, les hommes tombèrent la veste et ouvrirent les fenêtres pour laisser entrer la brise. À l’extérieur, huit hommes […] gardaient la prison pendant que le reste de la milice campait dans les environs. Un autre garde était assis juste de l’autre côté de la porte.

Stephen Markham, Dan Jones et d’autres faisaient des courses pour Joseph. Des hommes qui étaient restés là la nuit précédente, seuls Willard Richards et John Taylor étaient encore avec Joseph et Hyrum. Plus tôt dans la journée, des visiteurs avaient fait passer clandestinement deux pistolets aux prisonniers : un revolver à six coups et un pistolet à un coup, en cas d’attaque. Stephen avait aussi laissé une canne solide qu’il appelait le « correcteur de voyous ».

Pour remonter le moral et faire passer le temps, John chanta un cantique britannique. […]

[Peu de temps après que John Taylor eut chanté le cantique pour la seconde fois], les prisonniers entendirent un bruissement à la porte et trois ou quatre coups de feu. Willard jeta un coup d’œil par la fenêtre ouverte et vit une centaine d’hommes, le visage noirci de boue et de poudre à canon, prendre l’entrée de la prison d’assaut. Joseph attrapa l’un des pistolets pendant qu’Hyrum saisissait l’autre. […] Les quatre hommes se pressèrent contre la porte pendant que les émeutiers se ruaient en haut des marches et tentaient de forcer le passage.

On entendit un coup de feu dans la cage d’escalier lorsque les émeutiers tirèrent sur la porte. Une balle fit voler le bois en éclats. Elle frappa Hyrum au visage et il pivota et s’éloigna en titubant de la porte. Une autre l’atteignit dans le bas du dos. […]

Joseph s’écria : « Ô mon frère Hyrum ! » Attrapant son six coups, il ouvrit la porte de quelques centimètres et tira. D’autres balles de mousquet volèrent dans la pièce et Joseph tira au hasard sur les émeutiers pendant que John se servait d’une canne pour abaisser les canons des pistolets et les baïonnettes qui pointaient par la porte entrebâillée.

Lorsque le pistolet de Joseph s’enraya deux ou trois fois, John courut à la fenêtre et essaya de grimper sur le large rebord. Une balle de mousquet traversa la pièce et l’atteignit à la jambe, lui faisant perdre l’équilibre. Son corps se paralysa, il s’écrasa contre le rebord de la fenêtre brisant sa montre à gousset à dix-sept heures seize.

Il cria : « Je suis touché ! »

Il se traîna sur le sol et roula sous le lit tandis que les émeutiers tiraient encore et encore. Une balle lui déchira la hanche, lui arrachant un morceau de chair. Deux autres balles l’atteignirent au poignet et à l’os juste au-dessus du genou.

De l’autre côté de la pièce, Joseph et Willard s’efforçaient d’appuyer de tout leur poids sur la porte pendant que Willard détournait les canons des mousquets et les baïonnettes devant lui. Soudain, Joseph laissa tomber son revolver sur le sol et se précipita vers la fenêtre. Au moment où il enjambait le rebord, deux balles l’atteignirent dans le dos. Une autre arriva par la fenêtre et le transperça au-dessous du cœur.

Il cria : « Oh Seigneur, mon Dieu ! » Son corps bascula vers l’avant et il plongea la tête la première par la fenêtre.

Willard se précipita de l’autre côté de la pièce et passa la tête à l’extérieur tandis que les balles sifflaient autour de lui. Il vit les émeutiers s’agglutiner autour du corps ensanglanté de Joseph. […]

Joseph Smith, le prophète et voyant du Seigneur, était mort. (Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours, tome 1, L’Étendard de la vérité, 1815-1846, 2018, p. 581-583 ; voir aussi Doctrine et Alliances 135:1-2)

Méditer pour se préparer au cours

Quels sont vos pensées et vos sentiments en réfléchissant au sacrifice que Joseph et Hyrum Smith ont été disposés à faire pour leur témoignage de l’Évangile rétabli ?

Section 3

En quoi la mission prophétique de Joseph Smith est-elle une bénédiction dans ma vie ?

Sous la direction du Collège des douze apôtres, une déclaration écrite annonçant le martyre fut rédigée d’après les témoignages oculaires de John Taylor et de Willard Richards. Cette déclaration figure maintenant dans Doctrine et Alliances 135.

Étudier pour se préparer au cours

Étudiez Doctrine et Alliances 135:3. Pensez à marquer les mots et les expressions qui retiennent votre attention.

Notez vos pensées

Réfléchissez à votre témoignage de Joseph Smith et à la façon dont sa mission prophétique influe sur votre vie et vous bénit. Notez vos pensées dans votre journal.