Institut
Leçon 17 Documentation pour se préparer au cours : Demeurer fidèle au milieu de l’opposition et de l’affliction
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« Leçon 17 Documentation pour se préparer au cours : Demeurer fidèle au milieu de l’opposition et de l’affliction », Les fondements du Rétablissement, documentation pour l’instructeur, 2019

« Leçon 17 Documentation pour se préparer au cours », Les fondements du Rétablissement, documentation pour l’instructeur

Leçon 17 Documentation pour se préparer au cours

Demeurer fidèle au milieu de l’opposition et de l’affliction

Nous vivons tous des expériences qui mettent notre foi à l’épreuve. Une des difficultés de la vie est de rester vaillant et loyal à Dieu dans les moments difficiles. En étudiant la documentation suivante, relevez les principes qui vous guideront lorsque votre foi sera mise à l’épreuve.

Section 1

Quelles difficultés les saints ont-ils rencontrées à Kirtland (Ohio) vers la fin de l’année 1830 ?

« Les genoux d’un grand nombre des hommes les plus forts de l’Église fléchirent », a déclaré Brigham Young au sujet de la crise qui a frappé l’Église en 1837 (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 340-341). L’année précédente encore, les saints avaient joui de la paix et d’un déversement de révélations à l’occasion de la consécration du temple de Kirtland. Mais, durant les mois qui suivirent la consécration, « l’esprit de spéculation » qui avait envahi la nation commença à régner aussi parmi les saints. Heber C. Kimball a écrit : « [Kirtland] semblait se mouvoir dans une grande prospérité et tout le monde paraissait déterminé à devenir riche ; à mon sentiment, il ne s’agissait que de richesses artificielles ou imaginaires. Cette apparence de prospérité conduisit les saints à croire que le temps était venu pour le Seigneur de les enrichir des trésors de la terre et, convaincus de cela, ils furent incités à de grandes dépenses, au point que deux des Douze, Lyman E. Johnson et John F. Boynton, se rendirent à New York, achetèrent pour vingt mille dollars de marchandises et s’engagèrent dans le commerce, empruntant une somme considérable à Polly Voce et d’autres saints à Boston, ainsi que dans les régions alentour, somme qu’ils ne remboursèrent jamais » (dans Orson F. Whitney, The Life of Heber C. Kimball, 1888, p. 111-112).

Un esprit d’orgueil, de critique et d’apostasie commença à se répandre parmi de nombreux saints. Eliza R. Snow raconta :

Beaucoup de membres qui avaient été humbles et fidèles dans l’accomplissement de tous les devoirs […] adoptaient une attitude hautaine et étaient enflés dans l’orgueil de leur cœur. Comme les saints s’imprégnaient de l’amour et de l’esprit du monde, l’Esprit du Seigneur se retira de leur cœur. (Dans Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 340)

En dépit de l’illusion de prospérité, les pressions financières qui pesaient sur l’Église étaient fortes suite aux dépenses occasionnées par la construction d’un temple et l’achat de terres qui avaient amené l’Église à accumuler des dizaines de milliers de dollars de dettes. À présent, à Kirtland et au Missouri, les saints peinaient à obéir au commandement du Seigneur d’acquérir encore plus de terres et de bâtir de nouvelles colonies à Far West et dans le comté de Jackson. Dans une tentative d’alléger les pressions financières supportées par l’Église, Joseph Smith et d’autres dirigeants de l’Église créèrent une petite banque, la Kirtland Safety Society. De nombreux saints achetèrent des actions de la nouvelle banque, y compris Joseph. Beaucoup croyaient que l’avenir apporterait prospérité et richesse s’ils se montraient fidèles.

Cependant, en raison d’une crise économique généralisée début 1837, de nombreuses banques firent faillite partout aux États-Unis. Une panique économique répandue dans tout le pays ainsi qu’une forte opposition de la part de certains citoyens non membres contribuèrent à l’échec de la Kirtland Safety Society environ sept mois après son ouverture. Deux cents investisseurs de la banque perdirent presque tout, Joseph Smith étant celui qui essuya les plus lourdes pertes.

Si la plupart des saints réagirent avec foi, demeurant fidèles à leur témoignage pendant cette période d’épreuves, de nombreux autres, dont des dirigeants de l’Église, imputèrent à Joseph Smith la responsabilité de leurs problèmes financiers. Certains prétendirent qu’il était un prophète déchu et voulurent désigner un nouveau président de l’Église pour le remplacer.

Section 2

Que puis-je faire pour demeurer fort(e) et fidèle lorsque ma foi est mise à l’épreuve ?

Début 1837, Thomas B. Marsh, alors président du Collège des douze apôtres, participait à la direction de l’Église au Missouri. Après avoir appris que certains membres de l’Église critiquaient Joseph Smith et avaient commencé à se quereller entre eux, Thomas se rendit à Kirtland (Ohio) dans l’espoir de ramener l’unité parmi les Douze.

Sur sa route vers Kirtland, il apprit que le prophète avait appelé deux membres dudit collège à partir en mission en Angleterre. Thomas pensait qu’en sa qualité de président du collège, c’était son devoir de les appeler en mission. Quand il arriva à Kirtland, il fit part de ses préoccupations à Joseph Smith, et le prophète reçut alors une révélation contenant des conseils à l’intention de Thomas (voir Révélations dans leur contexte, 2016, ChurchofJesusChrist.org).

En lisant les paroles que le Seigneur adresse à Thomas, examinez les conseils et les vérités contenus dans ce passage qui aideraient une personne dont la foi est mise à l’épreuve. Marquez ce que vous trouvez.

Étudier pour se préparer au cours

Lisez Doctrine et Alliances 112:10, 12-15.

Méditer pour se préparer au cours

Quels sont les principes dans cette révélation qui vous aident à rester fort[e] et fidèle lorsque votre foi est mise à l’épreuve ?

Section 3

Comment l’adversité nous prépare-t-elle à apprendre certaines des choses les plus importantes de notre vie ?

Quelques-uns des membres de Kirtland qui avaient quitté l’Église cherchèrent à tuer Joseph Smith. Averti par le Seigneur dans une révélation, il partit avec Sidney Rigdon pendant la nuit et ils voyagèrent jusqu’à Far West (Missouri), où ils arrivèrent en mars 1838. Cette année-là, au cours de l’été et de l’automne, des malentendus et des tensions entre les Missouriens et les membres de l’Église conduisirent à un conflit armé dans le nord de l’État. S’appuyant sur des comptes rendus exagérés de ce conflit, le gouverneur du Missouri lança un ordre d’extermination afin de chasser les saints de l’État par la force. Peu après, en novembre 1838, Joseph Smith et d’autres dirigeants de l’Église furent arrêtés et faussement accusés de trahison contre l’État, et finalement incarcérés à la prison de Liberty, dans le comté de Clay (Missouri).

Photo historique de la prison de Liberty (Missouri)

La vie en prison minait Joseph. Des chahuteurs essayèrent de le voir à travers les barreaux des fenêtres pour le regarder comme une bête curieuse ou lui crier des obscénités. Les autres prisonniers et lui n’avaient souvent qu’un peu de pain de maïs à manger. La paille qu’ils utilisaient comme couchage depuis décembre était maintenant tassée et n’offrait aucun confort. Quand ils allumaient un feu pour se réchauffer, le cachot se remplissait d’une fumée irrespirable. […]

Depuis son appel divin, Joseph avait persévéré en dépit de l’opposition, s’efforçant d’obéir au Seigneur et de rassembler les saints. Bien que l’Église ait prospéré au fil des années, elle semblait maintenant être sur le point de s’effondrer.

Les émeutiers avaient chassé les saints hors de Sion dans le comté de Jackson. Des querelles intestines avaient divisé l’Église à Kirtland et laissé le temple entre les mains de créanciers. Maintenant, après une terrible guerre avec leurs voisins, les saints étaient dispersés le long de la rive est du Mississippi, découragés et sans abri. […]

[Joseph trouvait que] les saints étaient de bonnes personnes qui aimaient Dieu. Ils ne méritaient pas d’être chassés de chez eux, battus et abandonnés à leur sort. (Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours, tome 1, L’Étendard de la vérité, 1815-1846, 2018, p. 90-91)

Dans une lettre aux dirigeants de l’Église et aux saints, Joseph s’écria en prière : « Ô Dieu, où es-tu ? […] Combien de temps retiendras-tu ta main ? Combien de temps ton œil […] contemplera-t-il des cieux éternels les injustices commises à l’égard de ton peuple et de tes serviteurs et ton oreille sera-t-elle pénétrée de leurs cris ? »(Doctrine et Alliances 121:1-2).

Pensez à un moment où vous étiez face à l’adversité et avez supplié Dieu de vous apporter son aide. En étudiant les paroles ci-après que le Seigneur a adressées à Joseph dans la prison de Liberty, imaginez que c’est à vous qu’il parle. Pensez à marquer les expressions et les principes qui retiennent votre attention.

Étudier pour se préparer au cours

Lisez Doctrine et Alliances 121:7-10 et Doctrine et Alliances 122:7-9.

Notez vos pensées

Dans votre journal ou dans l’espace prévu à cet effet, notez les paroles et les principes qui vous impressionnent dans les passages scripturaires ci-dessus. Soyez prêts à faire part à la classe de ce que vous avez appris. Comment avez-vous fait l’expérience personnelle de la véracité des principes enseignés par le Seigneur à Joseph Smith dans la prison de Liberty ?