Institut
Leçon 25 Documentation pour se préparer au cours : La succession dans la présidence et le voyage vers l’Ouest
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« Leçon 25 Documentation pour l’instructeur : La succession dans la présidence et le voyage vers l’Ouest », Les fondements du Rétablissement, documentation pour l’instructeur, 2019

« Leçon 25 Documentation pour se préparer au cours », Les fondements du Rétablissement, documentation pour l’instructeur

Brigham Young regarde devant lui tandis que les saints quittent Nauvoo.

Leçon 25 Documentation pour se préparer au cours

La succession dans la présidence et le voyage vers l’Ouest

Après avoir annoncé la mort de Joseph et de Hyrum Smith, un article de journal conclut : « Ainsi s’achève le mormonisme » (Weekly Herald, 13 juillet 1844, p. 220). Avec la mort du prophète Joseph, beaucoup d’observateurs extérieurs croyaient que l’Église allait s’effondrer. Et les membres de l’Église se demandaient qui allait les diriger. En étudiant la documentation de cette leçon, cherchez comment le Seigneur continue de guider son Église après la mort du prophète.

Section 1

Qui dirige l’Église du Seigneur quand le prophète meurt ?

Sélectionnez l’une des options suivantes de cette section :

  1. Regardez la vidéo « The Succession Crisis after Joseph Smith’s Murder » (8:03) [N.D.T. en anglais seulement] et faites ensuite l’activité de réflexion à la fin de cette section.

  2. Étudiez la documentation suivante puis faites l’activité de réflexion.

Un sentiment de morosité s’installa sur Nauvoo après la mort de Joseph et Hyrum Smith. En cette période de confusion, plusieurs personnes revendiquèrent le droit de diriger l’Église. L’une d’elles était Sidney Rigdon.

Lors de la mort de Joseph, Brigham Young et d’autres apôtres étaient en mission dans l’Est des États-Unis. Ce n’est que le 16 juillet 1844 que Brigham Young reçut une lettre décrivant les meurtres de Joseph et Hyrum Smith.

Lorsqu’il lut la lettre, Brigham eut l’impression que sa tête allait exploser. Il n’avait jamais connu un tel désespoir.

Ses pensées se tournèrent immédiatement vers la prêtrise. Joseph avait détenu toutes les clés nécessaires pour doter les saints et les sceller pour l’éternité. Sans ces clés, l’œuvre du Seigneur ne pouvait pas avancer. Pendant un instant, il craignit que le prophète ne les ait emportées au tombeau.

Puis, dans un éclair de révélation, il se souvint qu’il les avait conférées aux douze apôtres. Se frappant d’un coup sec sur les genoux, il dit : « Les clés du royaume sont ici-même avec l’Église. »(Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours, tome 1, L’Étendard de la vérité, 1815-1846, 2018, p. 590).

Le 7 août 1844, les Douze et d’autres dirigeants de l’Église se réunirent en conseil. Pendant cette réunion, Sidney Rigdon, qui était devenu mécontent de l’Église, prétendit que, comme il avait déjà été appelé et ordonné porte-parole de Joseph Smith (voir Doctrine et Alliances 100:9), il était de sa responsabilité de « s’assurer que l’Église soit gouvernée de la bonne façon » (History, 1838-1856 [Manuscript History of the Church], volume F-1, p. 295, josephsmithpapers.org).

Une fois que Sidney Rigdon eut terminé de parler, Brigham Young dit :

Joseph a conféré sur [la] tête [des douze apôtres] toutes les clés et tous les pouvoirs appartenant à l’apostolat qu’il détenait lui-même avant d’être enlevé. (Brigham Young, History, 1838-1856, volume F-1, p. 296, josephsmithpapers.org)

Le jour suivant, les saints de Nauvoo se rassemblèrent pour écouter Sidney Rigdon faire son discours prétendant à la direction de l’Église. Lorsque Sidney eut fini de parler, Brigham Young prit brièvement la parole, affirmant que le Collège des Douze, qui détenait collectivement toutes les clés de la prêtrise rétablies par Joseph Smith, le prophète, dirigeait pour le moment l’Église.

En écoutant Brigham, Emily se surprit à lever les yeux vers lui pour s’assurer que ce n’était pas Joseph qui était en train de parler. Il avait des expressions de ce dernier, sa méthode de raisonnement et même le son de sa voix. […]

Sept ans plus tard, Emily écrivit à propos du moment où elle vit Brigham parler aux saints sur l’estrade, témoignant à quel point ses traits et sa voix ressemblaient à ceux de Joseph. Dans les années qui suivirent, des dizaines de saints ajoutèrent leur témoignage au sien, décrivant comment ils virent le manteau de prophète de Joseph retomber sur Brigham ce jour-là.(Les saints, tome 1, p. 597-598)

Wilford Woodruff écrivit : « Si je ne l’avais pas vu [Brigham Young] de mes propres yeux, personne n’aurait pu me convaincre que ce n’était pas Joseph Smith qui parlait » (History of the Church, 7:236).

Après que Brigham Young eut déclaré que Joseph avait conféré les clés et les pouvoirs de l’apostolat aux Douze et que les saints en reçurent le témoignage par la confirmation du Saint-Esprit, ceux-ci comprirent la volonté du Seigneur et soutinrent le Collège des douze apôtres comme dirigeant de l’Église de Jésus-Christ rétablie.

Méditer pour se préparer au cours

Réfléchissez à la façon dont notre Père céleste a fait connaître sa volonté et son amour aux saints en leur montrant que Brigham Young et les Douze devaient diriger l’Église. Comment avez-vous su que les personnes qui dirigent l’Église aujourd’hui sont choisies et appelées par Dieu ?

Section 2

Comment le Seigneur nous guidera-t-il lorsque l’avenir semblera incertain ?

En janvier 1846, au milieu des persécutions croissantes contre les saints, les douze apôtres finirent de mettre au point leurs plans pour quitter Nauvoo et partir vers l’Ouest. En 1842, Joseph Smith avait prophétisé « que les saints continueraient de subir beaucoup d’afflictions et seraient chassés dans les montagnes Rocheuses, […] [qu’ils iraient] aider à fonder des colonies et à construire des villes et […] [qu’ils deviendraient] un peuple puissant au milieu des montagnes Rocheuses » (Enseignements des présidents de l’Église : Joseph Smith, 2007, p. 555-556).

Brigham Young conduit les saints hors de Nauvoo.

Pendant qu’ils se préparaient à quitter Nauvoo, les saints travaillaient aussi à l’achèvement du temple. Alors que celui-ci était presque terminé, des milliers de saints affluèrent de jour comme de nuit pour recevoir la dotation et les ordonnances de scellement. Sarah Rich raconte :

Car sans la foi et la connaissance qui nous avaient été accordées dans ce temple par l’aide et l’influence de l’Esprit du Seigneur, notre voyage aurait été comme un saut dans les ténèbres. […] Mais nous avions foi en notre Père céleste et nous lui faisions confiance, sentant que nous étions son peuple choisi […]. (Sarah Rich, dans Filles dans mon royaume : L’histoire et l’œuvre de la Société de Secours, 2011, p. 34)

Robert D. Hales (1932-2017), ancien membre du Collège des douze apôtres, a parlé des saints qui étaient à Nauvoo à cette époque :

Leurs alliances avec le Seigneur dans le temple de Nauvoo ont été une protection pour eux pendant leur voyage vers l’Ouest, comme elles le sont pour chacun de nous aujourd’hui et tout au long de notre vie. (Robert D. Hales, « Temple Blessings », New Era, février 2014, p. 4)

Tandis que les persécutions s’intensifiaient, les saints finirent de mettre au point leurs plans et le premier grand convoi commença son voyage à travers l’Iowa en février 1846. Ils furent confrontés à de terribles conditions hivernales, manquant de provisions et d’organisation. Au printemps, la pluie tombait continuellement : les ruisseaux entrèrent en crue, et il y avait de la boue. Les saints parcoururent seulement cinq cents kilomètres environ en cent trente et un jours. En conséquence de ce retard et du manque de ressources, Brigham Young interrompit le voyage et établit un camp relais appelé Winter Quarters. À l’automne, la population de Winter Quarters s’élevait à plus de sept mille personnes.

Beaucoup souffraient de malnutrition et de l’exposition au froid, et la foi de certains était ébranlée. Cette situation éprouvante fit de l’hiver 1846-1847 l’une des périodes les plus difficiles de la vie de Brigham Young. Il se sentait « comme un père de famille nombreuse », et, plus tard, il raconta que les responsabilités qu’il portait sur ses épaules paraissaient peser « vingt-cinq tonnes » (« Ce sera là notre alliance », Révélations dans leur contexte, 2016, ChurchofJesusChrist.org ; voir aussi Les saints : Histoire de l’Église de Jésus-Christ dans les derniers jours, tome 2, Aucune main impie, 1846-1893, 2020, p. 43-48, 50-55).

Avec ce poids sur les épaules, Brigham Young supplia le Seigneur de le guider et il reçut une révélation constituant la « Parole et volonté du Seigneur concernant le camp d’Israël dans son voyage vers l’Ouest » (Doctrine et Alliances 136:1). En étudiant les diverses parties de cette révélation, mettez en évidence les instructions et les promesses du Seigneur aux saints.

Étudier pour se préparer au cours

Lisez Doctrine et Alliances 136:2, 8, 10-11, 21-22.

Dallin H. Oaks, de la Première Présidence, a donné un éclairage important concernant le moment où a été donnée la révélation qui figure dans Doctrine et Alliances 136. Il a dit :

Ce qui est fondamental dans tout effort pour recevoir la révélation, c’est l’engagement à faire tout ce que nous pouvons par nos propres efforts et notre propre jugement. Cela signifie que nous devons servir et travailler.

Continuer de servir et de travailler est un moyen important de se qualifier pour recevoir la révélation. Dans mon étude des Écritures, j’ai remarqué que la plupart des révélations données aux enfants de Dieu le sont quand ils sont en mouvement, pas quand ils sont assis chez eux à attendre que le Seigneur leur dise quel est le premier pas à faire.

Par exemple, il est important de remarquer que la révélation connue sous le nom de « Parole et volonté du Seigneur concernant le camp d’Israël » (D&A 136:1) n’a pas été donnée à Nauvoo quand le Collège des Douze préparait l’exode de Nauvoo […], ni sur la rive ouest du Mississippi. […] La révélation pour guider les saints dans leur traversée des plaines a été donnée le 14 janvier 1847, quand les saints avaient déjà parcouru un tiers du trajet menant aux vallées des Rocheuses. (Dallin H. Oaks, « Au moment qui lui semble bon, à sa manière », Le Liahona, août 2013, p. 22, 24)

Réfléchissez un moment à la façon dont cette remarque du président Oaks pourrait s’appliquer à vos propres questions et décisions concernant votre avenir.

Début avril 1847, Brigham Young quitta Winter Quarters avec la première compagnie de saints. Ils parcoururent environ mille six cents kilomètres et arrivèrent dans la vallée du lac Salé le 24 juillet 1847. Wilford Woodruff raconta que lorsque Brigham Young vit la vallée, « il fut enveloppé d’une vision pendant plusieurs minutes. […] Lorsque la vision fut terminée, il dit : ‘C’est assez. C’est le bon endroit. Continuez.’ » (Enseignements des présidents de l’Église : Wilford Woodruff, 2004, p. 155). Au mois d’octobre, mille sept cents saints s’étaient installés en Utah. Toutefois, environ dix mille vivaient encore le long du fleuve Missouri, en Iowa et au Nebraska, et ils feraient le voyage vers l’Ouest dans les cinq années qui suivraient (voir « Sustaining a New First Presidency in 1847 », ChurchofJesusChrist.org).

Pendant plus de trois ans, les douze apôtres avaient dirigé l’Église an l’absence de la Première Présidence. En décembre 1847, les apôtres se réunirent à Council Bluffs (Iowa, États-Unis), où de nombreux saints vivaient encore. Ils s’assemblèrent dans une petite maison en rondins pour discuter de la réorganisation de la Première Présidence. « Une grande manifestation du Saint-Esprit se déversa sur les personnes présentes » et les Douze soutinrent unanimement Brigham Young, le doyen des apôtres, comme président de l’Église (Autobiography of Bathsheba W. Smith, p. 12, Bibliothèque de l’histoire de l’Église, Salt Lake City ; voir aussi Les saints, tome 2, p. 93-95, 98-102).

Méditer pour se préparer au cours

Réfléchissez à la façon dont le Seigneur a guidé les saints dans leur voyage vers la vallée du lac Salé. Comment avez-vous senti le Seigneur vous guider dans votre vie ? Sur quoi vous concentrerez-vous pour être mieux guidé par le Seigneur ?