2014
Dix secrets pour être vraiment populaire
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Dix secrets pour être vraiment populaire

L’auteur habite dans l’État de Washington (États-Unis)

Où pourrais-je trouver le secret de la popularité ? Dans le Nouveau Testament ?

« Nous sommes les meilleurs ! » cria la pom-pom girl lors d’un match de football du lycée. J’admirais sa dentition régulière et son sourire parfait. Je l’ai regardée rire et parler aux filles et flirter avec les garçons.

Réfléchissant à ma solitude, j’ai pensé : « Ce doit être magnifique d’être elle. » Le travail de mon père exigeait que nous déménagions tous les trois à cinq ans et cela nous rendait difficile à ma sœur et moi de nouer des amitiés durables.

La pom-pom girl avait la réputation de se vêtir impudiquement et d’aller à des fêtes bien arrosées. En la regardant, j’ai commencé à envier la popularité qu’elle me semblait personnifier. Je voulais tellement avoir des amis que pendant un bref instant je me suis demandé si je devais abaisser mes principes pour devenir comme elle.

Alors que ma sœur et moi rentrions à la maison en voiture, je m’apitoyais sur mon sort et priais mon Père céleste en silence. Je lui demandais de me révéler le secret qui me débarrasserait de ma solitude et de mon insécurité. Bien que n’étant pas membre de l’Église à cette époque, je croyais fermement en Dieu.

Immédiatement, l’idée suivante me vint à l’esprit : « Arrête de penser à toi. »

« C’est le secret ? », me suis-je dit, déçue. « Comment cela peut-il m’aider à devenir populaire ? »

Plus tard cette semaine-là, j’ai lu une Écriture sur la charité dans 1 Corinthiens 13. Cela m’a aidée à comprendre que mon Père céleste essayait de m’enseigner à avoir de la charité envers les autres au lieu de me concentrer sur la façon dont ils me traitaient. J’ai pris les caractéristiques de la charité qui étaient énumérées et je les ai mises à l’œuvre. J’ai alors découvert que toute mon expérience scolaire changeait. Voici certaines choses précieuses que j’ai apprises :

La charité est patiente

J’ai essayé de devenir plus patiente avec les autres à l’école. Un garçon s’est moqué de moi en classe de gym, mais je me suis efforcée de répondre à ses mauvaises intentions avec gentillesse et des sourires. Il a fini par cesser de se moquer. À la fin de l’année, nous étions devenus de bons amis.

La charité est pleine de bonté

J’avais toujours admiré une fille dans ma classe qui était amicale avec tous les autres, quelle que soit leur popularité. J’ai commencé à suivre son exemple et à chercher des occasions de montrer de la bonté envers les autres.

La charité n’est point envieuse

Ma sœur et moi étions jalouses des talents d’une basketteuse de notre école et nous avions l’habitude de faire des remarques blessantes à son sujet. J’ai décidé de commencer à me réjouir de ses victoires. J’ai aussi commencé à cultiver mes talents personnels. Quand je l’ai fait, mon fardeau d’amertume m’a quittée et j’ai été beaucoup plus heureuse.

La charité ne s’enfle pas d’orgueil

Je pensais parfois que j’étais meilleure que certaines personnes parce que je suivais des principes moraux plus élevés. En pensant au Sauveur qui était doux et aimait tous les gens, j’ai décidé de changer d’attitude. Je me suis efforcée d’être humble et gentille, et les gens ont commencé à faire des efforts pour être mes amis.

La charité ne fait rien de malhonnête

J’aimais le Seigneur et j’avais des principes moraux élevés. J’ai décidé que transiger sur ces principes me rendrait malheureuse.

La charité ne s’irrite pas facilement

Un jour, une professeur a fait un commentaire qui m’a blessée. Au lieu de réagir, je lui ai demandé si elle avait une journée difficile. Elle a admis que c’était le cas et elle s’est excusée. Ces commentaires étaient la conséquence de ses problèmes personnels et ils n’avaient rien à voir avec moi.

La charité se réjouit de la vérité

Une chose que mes amis saints des derniers jours m’ont enseignée c’est que c’est mal de faire des commérages et de raconter des mensonges. Je me suis efforcée d’éviter de faire des commérages et j’ai changé de sujet chaque fois que quelqu’un commençait à dire des choses malveillantes.

La charité croit tout, espère tout

Je me suis mise à voir le bien chez les gens et à être optimiste. Quand j’ai ainsi changé d’attitude, les gens autour de moi ont commencé à se sentir élevés. Ils ont voulu me fréquenter plus souvent.

La charité supporte tout

Quand ma sœur est tombée gravement malade et a perdu la capacité de marcher normalement, beaucoup de ses amis l’ont abandonnée parce qu’elle marchait bizarrement. J’ai vu son chagrin et j’ai pris conscience de l’importance de rester proche des personnes qui traversent des moments difficiles.

La charité ne périt jamais

Quand j’ai fait preuve de charité dans mes relations, j’ai établi de nombreuses amitiés véritables et durables. Ma solitude a disparu et je me suis rendu compte que la popularité n’était rien comparée aux vrais trésors que sont l’amitié et le respect qui résultent de la mise en pratique des principes de l’Évangile.

Je suis reconnaissante à mon Père céleste qui a pris le temps d’enseigner à l’élève que j’étais le secret des amitiés durables.

Arrière-plan akiyoko/iStock/Thinkstock ; papier quadrillé darksite/iStock/Thinkstock