2014
Mélange culturel à Toronto
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Profils de Jeunes Adultes

Mélange culturel à Toronto

L’auteur vit en Utah (États-Unis).

Qu’est-ce qu’être un jeune adulte fidèle en Ontario (Canada) ? Un jeune homme parle de sa culture et de sa foi.

Porter, Jonathan. Biography

Situé au cœur de Toronto (Canada), le marché de Kensington offre un échantillon de la diversité du monde. Dans les rues étroites on trouve des kiosques, des magasins et des restaurants proposant des plats de cultures variées : salvadorienne, mexicaine, péruvienne et française, pour commencer. À tous les coins de rue on peut trouver des paniers de fruits et de légumes de couleurs vives, des étalages de pâtisseries chaudes et croustillantes et des vêtements traditionnels de différentes cultures, aux motifs éclatants.

À Toronto, le patchwork culturel est constitué d’immigrants, d’autochtones, de réfugiés et d’étudiants. Jonathan Porter, jeune homme de vingt-cinq ans qui vit à Toronto, dit : « Servir dans ma paroisse auprès de membres de tant d’origines différentes m’aide à voir la différence entre les cultures qui m’entourent, notamment ma culture canadienne, et la culture de l’Évangile. C’est bien de voir que chaque culture adhère à des vertus que l’Évangile enseigne comme étant justes. Cela donne une communication qui repose sur le Saint-Esprit, ce qui aide les gens à se comprendre mutuellement et à voir au-delà de leur propre culture. »

Jonathan a aussi vu l’influence de l’Évangile dans les rôles de dirigeant : « Bien que les dirigeants aient des façons différentes de diriger du fait de leur culture, cela n’a pas d’importance. Ils sont tous appelés de Dieu par révélation par l’autorité de la prêtrise et ils sont bénis. »

Jonathan chérit ce qu’offre l’institut : « Pendant mon enfance et mon adolescence à Toronto, je n’avais pas beaucoup d’amis membres de l’Église. Alors je me sens en sécurité et apprécié à l’institut. Nous sommes unis par notre amour de l’Évangile. D’autres gens remarquent la façon dont nous vivons, voient nos principes et se rendent compte que nous ne sommes pas comme les autres. »

Les expériences de Jonathan lui ont appris l’importance de la charité, « l’amour pur du Christ » (Moroni 7:47). Il dit : « Les jeunes adultes de l’institut sont tellement différents; nous aimer les uns les autres ne nous vient pas toujours naturellement. J’ai appris que faire preuve de charité signifie servir les autres, même par des petits gestes, et les aimer quelle que soit leur origine. »

Cet amour et cette diversité sont une bénédiction pour l’œuvre missionnaire. « Il y a tant de gens ici qui sont des convertis de la première ou de la deuxième génération. Parfois, les gens deviennent membres de l’Église ici et rentrent dans leur pays, puis font connaître l’Évangile à leur famille et renforcent leur culture. Pour moi, c’est la contribution qu’apporte l’Église, à Toronto. »

Porter, Jonathan. Biography

Photographie Kevan Ashworth