2014
Des garçons hors du commun
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Jusqu’au revoir

Des garçons hors du commun

Tiré de « Stories from the General Authorities : An Uncommon People, » New Era, février 1974, p. 28-29.

« Pourquoi m’avez-vous porté un toast avec un verre de lait ? »

J’ai reçu une lettre d’un missionnaire en Californie. Il y dit qu’un des clubs de femmes organisait un déjeuner à l’hôtel. La responsable a demandé de placer une assiette supplémentaire sur la table et elle a dit : « Quand le prochain soldat entrera, nous l’inviterons à occuper cette place à table. » Il s’est trouvé que c’était un mormon.

Quand on a servi le café, il n’y a pas touché. Il aurait été facile à ce garçon de dire : « Oh, tant pis, Maman n’est pas là. Papa n’est pas là. Mon évêque n’est pas là. Je suis le seul homme parmi toutes ces femmes. Une petite tasse de café ne me fera pas de mal. »

Mais il devait être un exemple des louanges du Seigneur qui l’avait appelé des ténèbres à la lumière merveilleuse et il a refusé d’y toucher. Elles offrirent de lui apporter du thé, qu’il refusa aussi. Ensuite, elles voulurent tout savoir de lui. Cela lui permit de dire comment il avait été élevé. Ensuite, quand elles eurent terminé le repas, elles allumèrent des cigarettes et les firent circuler. Bien entendu, le soldat refusa. À ce moment-là, une de ces femmes a décidé : « Si les missionnaires mormons frappent un jour à ma porte, je les ferai entrer. Je veux en apprendre davantage sur des gens qui peuvent élever un garçon comme celui qui était assis à notre table aujourd’hui. »

Un autre mormon fut envoyé dans l’Est dans une école d’élèves officiers. Un nouveau commandant arriva dans le camp et un banquet fut organisé en son honneur. À côté de chaque assiette se trouvait un verre à cocktail. À un certain moment, chacun de ces futurs officiers se leva avec son verre pour porter un toast à l’officier nouvellement arrivé. Tous, excepté un jeune homme qui leva un verre de lait.

L’officier le vit. À la fin de la soirée, il se dirigea directement vers ce garçon et il lui demanda : « Pourquoi m’avez-vous porté un toast avec un verre de lait ? »

Celui-ci répondit : « Commandant, je n’ai jamais touché à l’alcool de toute ma vie. Je ne veux pas y toucher ; mes parents ne voudraient pas que j’y touche et j’ai pensé que vous ne voudriez pas non plus que je le fasse. J’ai voulu vous porter un toast et j’ai pensé que vous seriez satisfait que je le fasse avec ce que j’ai l’habitude de boire. »

L’officier répondit : « Présentez-vous au quartier général demain matin » et il lui indiqua l’heure.

Je suppose que ce garçon passa une nuit blanche mais, quand il entra dans le bureau de l’officier le lendemain matin, celui-ci lui confia un poste dans son équipe avec cette explication : « Je veux m’entourer d’hommes qui ont le courage de faire ce qu’ils pensent être juste sans tenir compte de ce qu’en pensent les autres. »

N’est-ce pas merveilleux ? C’était un garçon hors du commun, n’est-ce pas ? J’espère que vous êtes tous hors du commun. J’espère que, si vous êtes un jour dans une situation semblable, vous prendrez la bonne décision.

Photo de verre de vin Ziviani/iStock/Thinkstock ; photo de lait denphumi/iStock/Thinkstock