Témoignage au monde entier
    Notes de bas de page

    Témoignage au monde entier

    De cette superbe salle … la voix des prophètes ira témoigner du Rédempteur du genre humain au monde entier.

    Chers frères et sœurs, quel spectacle magnifique vous faites, cette vaste assemblée de saints des derniers jours réunis dans ce splendide nouvel édifice.

    L'orgue n'est pas terminé et il reste quelques détails de la construction à parachever. Mais heureusement l'avancement des travaux nous permet déjà d'utiliser ce bâtiment pour cette conférence. Il y a environ un an, j'exprimai l'opinion qu'au début nous ne réussirions peut-être pas à remplir ce centre. Il peut accueillir trois fois et demie plus de gens que le Tabernacle. Mais nous sommes déjà débordés. Toutes les places sont occupées.

    Au cours des quatre sessions générales et de la session de la prêtrise, nous pourrons accueillir environ 100000 personnes. Nous avons reçu 370000 demandes de billets. Le Tabernacle et l'Assembly Hall recevront les personnes qui n'ont pu trouver place ici. Malgré tout, beaucoup de gens seront déçus. Nous leur présentons nos excuses. Nous ne pouvons rien y faire. Tant de gens voulaient assister à la première conférence tenue dans ce nouveau bâtiment. Malheureusement c'est impossible. J'ai été quelque peu choqué d'apprendre que les gens de ma propre paroisse, qui habitent tout près d'ici, et que j'aime, n'ont pas reçu de billet.

    Mais nous sommes reconnaissants de l'enthousiasme des saints des derniers jours pour ce nouveau lieu de réunion. J'espère que cet enthousiasme ne se démentira pas, et que la salle sera comble à chaque conférence à l'avenir.

    Cet édifice est le dernier des lieux de réunions construits par notre peuple. Quand ils sont arrivés dans la vallée, les saints ont construit une tonnelle. Elle les abritait du soleil mais ne leur procurait pas de chaleur et très peu de confort. Ils ont construit ensuite l'ancien tabernacle. Puis a été bâti le nouveau Tabernacle, qui nous a si bien servis pendant plus de 130 ans.

    A présent, en cette période historique où nous célébrons l'avènement d'un nouveau siècle et d'un nouveau millénaire, nous avons construit ce magnifique nouveau centre de conférence.

    Toutes les entreprises du passé ont été des aventures pleines de hardiesse, la construction du Tabernacle en particulier. Il était unique dans sa conception. Personne n'avait construit un tel édifice auparavant. Il reste unique aujourd'hui. Quelle magnifique salle de réunion il a été et il continuera d'être! Il continuera de vivre, car je crois que les bâtiments ont une vie. Il continuera de servir très très longtemps.

    La construction de ce bâtiment a été une entreprise hardie. Nous avons éprouvé des inquiétudes, nous avons prié, nous avons été à l'écoute des murmures de l'Esprit à son sujet. Et ce n'est que lorsque nous avons ressenti la confirmation de la voix du Seigneur que nous avons décidé de commencer.

    Lors de la conférence générale d'avril 1996, j'ai dit: «Je regrette que beaucoup de ceux qui souhaitent se réunir avec nous dans le Tabernacle ce matin ne puissent pas entrer. Beaucoup de personnes sont dans les jardins à l'extérieur. Cette salle unique et merveilleuse, construite par nos ancêtres pionniers et consacrée au culte du Seigneur, accueille confortablement 6000 personnes. Certains d'entre vous qui sont assis sur ces bancs durs pendant deux heures contesteront peut-être le mot confortablement.

    «J'exprime ma sympathie à ceux qui souhaitaient entrer et qui n'ont pas pu le faire. Il y a un an environ, j'ai suggéré aux Frères que le moment était peut-être venu d'étudier la possibilité de la construction d'un autre bâtiment beaucoup plus grand consacré au culte, qui pourrait accueillir de trois à quatre fois plus de personnes que celles qui peuvent prendre place dans ce bâtiment» (L'Etoile, juillet 1996, p. 70).

    Nous avions, claire à l'esprit, la vision d'un nouveau bâtiment. Nous avons étudié plusieurs projets architecturaux. Enfin, nous en avons choisi un, comportant une immense salle pouvant accueillir 21000 personnes et un théâtre pouvant en accueillir 1000. A l'intérieur, il n'y aurait pas de piliers qui empêchent de voir l'orateur. Il y aurait des arbres et des cours d'eau sur le toit.

    La cérémonie d'ouverture du chantier a eu lieu le 24 juillet 1997, cent-cinquantième anniversaire de l'arrivée des premiers pionniers dans la vallée. Ce fut un événement historique.

    Nous ne le savions pas alors, mais en 1853 Brigham Young, parlant des temples, a dit: «Le temps viendra où … nous disposerons … dessus, des bosquets et des bassins à poissons» (Deseret News Weekly, 30 avril 1853, p. 46).

    En 1924, James E. Talmage, du Collège des Douze, a écrit: «J'ai depuis longtemps la vision de la construction possible d'un grand pavillon au nord du Tabernacle, accueillant peut-être vingt mille personnes ou même le double, équipé de hauts-parleurs permettant à tous d'entendre les discours prononcés sur l'estrade du Tabernacle, et, en plus, une liaison avec le réseau de diffusion, et des récepteurs placés dans les églises et d'autres lieux de réunion de toute la région des montagnes avoisinantes» (Journal de James E. Talmage, à la date du 29 août 1924, Special Collections and Manuscripts, Harold B. Lee Library, université Brigham Young, Provo, Utah).

    En 1940, la Première Présidence et les Douze ont demandé à leur architecte de faire les plans d'un bâtiment pouvant accueillir 19000 personnes qui serait situé à l'emplacement de celui-ci. C'était il y a 60 ans. Ils y ont réfléchi, ils en ont discuté, mais ils ont fini par abandonner totalement l'idée.

    Ces déclarations et ces actions étaient remarquablement prophétiques. Nous en ignorions tout. Elles ont toutes été portées à notre attention depuis le début de la construction.

    Nous n'avons pas construit un temple avec des arbres et un bassin à poissons sur le toit. Mais sur ce bâtiment, il y a beaucoup d'arbres et des cours d'eau. Il se peut que Brigham Young ait vu cet édifice tout près du temple. Nous avons ce qu'envisageait frère Talmage et beaucoup, beaucoup plus. Nous seulement ces services seront entendus par les personnes assises dans le centre de conférences, mais ils seront transmis par radio, télévision et câble et diffusés par satellite en Europe, au Mexique et en Amérique du Sud. Nous diffusons bien au-delà de la région des montagnes dont a parlé frère Talmage. Nous diffusons bien au-delà des frontières des États-Unis et du Canada. Nous diffusons pratiquement dans le monde entier.

    Ce bâtiment est vraiment splendide. Je ne connais pas d'édifice comparable construit principalement pour être un lieu de culte qui soit aussi grand et qui puisse accueillir tant de gens. Il est magnifique de par sa conception, son mobilier, sa décoration et sa fonctionnalité. Il est fait de béton armé en conformité avec les règles sismiques les plus rigoureuses en vigueur dans la région. Le béton est recouvert de parements de granit extrait de la carrière dont provient la pierre du temple. Les deux bâtiments présentent même les mêmes défauts dans le granit.

    L'intérieur est beau et impressionnant. Il est immense et construit de telle sorte que rien n'empêche de voir l'orateur. Les moquettes et tapis, les sols de marbre, les murs décorés, les cuivres magnifiques, les superbes boiseries sont à la fois fonctionnels et élégants.

    Il apportera beaucoup à la ville. Non seulement nos conférences générales et d'autres réunions religieuses s'y tiendront, mais il servira de centre culturel pour les meilleurs productions artistiques. Nous espérons que les gens qui ne sont pas de notre foi y viendront, goûteront l'atmosphère de ce lieu magnifique et seront reconnaissants de sa présence. Nous remercions toutes les personnes qui ont travaillé si dur pour l'amener à ce stade: les architectes avec qui nous avons eu de nombreuses réunions, les entrepreneurs généraux, dont trois ont travaillé ensemble; les sous-traitants, et les centaines d'artisans qui ont œuvré ici; le conducteur de travaux; les inspecteurs de l'équipement de la ville et tous ceux qui ont participé à la réalisation de ce projet. Ils ont tous pris part à un effort titanesque pour que nous puissions nous réunir ce matin. Je suis heureux d'annoncer que beaucoup d'entre eux sont parmi nous.

    A présent, mes frères et sœurs, je voudrais vous parler d'un autre élément de ce magnifique bâtiment. J'espère que vous me pardonnerez si j'adopte un ton un peu personnel, voire un peu sentimental.

    J'aime les arbres. Enfant, je passais l'été dans une ferme, une ferme arboricole. Tous les ans, à cette saison, nous plantions des arbres. Je crois que depuis que je suis marié il n'y a pas eu un printemps, excepté deux ou trois ans où nous étions absents, où je n'ai pas planté d'arbre, au moins un ou deux arbres fruitiers, arbres d'ombrage, arbres d'ornement, et conifères: épicéas, sapins et pins. J'aime les arbres.

    Il doit y avoir 36 ans, j'ai planté un noyer noir. Comme il était dans un taillis, il a poussé haut et droit pour rechercher la lumière. Il y a un an, il est mort, pour une raison que j'ignore. Mais le noyer fournit un bois recherché en ébénisterie. J'ai appelé frère Ben Banks, des soixante-dix, qui, avant de se consacrer à plein temps à l'Église, était négociant en bois d'œuvre. Il est venu avec ses deux fils pour regarder l'arbre. L'un est évêque, l'autre vient d'être relevé de ce poste. Ils dirigent maintenant l'entreprise. Ils ont dit qu'à leur avis le bois était superbe et solide. L'un d'eux a dit qu'on pourrait en faire une chaire pour cette salle. Cette idée m'a enthousiasmé. L'arbre a été abattu puis débité en deux grosses billes. Ensuite a commencé le long processus de séchage, d'abord à l'air libre puis en étuve. Les billes ont été coupées en planches dans une scierie de Salem, en Utah. Les planches ont été apportées à l'ébénisterie Fetzer, où des maîtres-artisans ont conçu et construit cette magnifique chaire avec ce bois.

    Le résultat est superbe. Je regrette que vous ne puissiez pas tous l'examiner de près. Le travail en est splendide. Et à présent je vous adresse la parole de cet arbre que j'ai fait pousser au fond de mon jardin et où mes enfants ont joué et grandi.

    C'est très émouvant pour moi. J'ai planté un ou deux autres noyers noirs. Je ne serai plus de ce monde bien avant qu'ils aient atteint la maturité. Ce jour-là, lorsque cette belle chaire sera trop vieille, peut-être que l'un d'eux pourra servir à en fabriquer une autre pour la remplacer. A frère Banks et à ses fils, Ben et Bradley, ainsi qu'aux ouvriers qualifiés qui ont conçu et construit cette chaire, j'adresse tous mes remerciements de m'avoir permis d'apporter une petite touche personnelle à cette superbe salle d'où la voix des prophètes ira témoigner du Rédempteur du genre humain au monde entier.

    A tous ceux qui ont permis la réalisation de cet édifice sacré, et à vous tous qui êtes assemblés ici en cette occasion historique, j'exprime ma gratitude, mon amour et mes remerciements pour cette journée et ce splendide lieu de culte sacré. Au nom de Jésus-Christ. Amen.