Avec Dieu
    Notes de bas de page
    Theme

    Avec Dieu

    Que signifie être un témoin de Dieu? Cela signifie que face à quoi que ce soit de contraire à la volonté de Dieu, nous ne nous inclinerons pas, nous n'y céderons pas et nous ne nous laisserons pas persuader de le faire.

    Mes très chères jeunes sœurs, vous venez de vous lever et de prononcer un engagement envers notre Père céleste. A quoi pensiez-vous en récitant le thème des Jeunes Filles? Que signifie pour vous ce que vous venez de dire?

    Vous souvenez-vous de l'histoire des trois jeunes gens qui avaient pris un tel engagement? Ils vivaient à Babylone où les gens ne suivaient pas le Seigneur. Ces jeunes gens, Schadrac, Méschac et Abed-Nego, ont été des témoins de Dieu au péril de leur vie. Sous le roi Nebucadnetsar, il fut décrété qu'un certain jour quand la musique retentirait, tous les gens du royaume devraient s'agenouiller et adorer une statue d'or de 27 mètres de haut représentant le roi. Quiconque refuserait serait jeté dans une fournaise ardente. Il devait y avoir des milliers de personnes à Babylone ce jour-là pour les festivités et pour assister à l'inauguration de cette idole d'or spectaculaire.

    Quand la musique a retenti et que le héraut a annoncé que tout le monde devait s'agenouiller, tout le monde a obéi; tout le monde, sauf ces Hébreux pleins de bravoure. Ils ont refusé d'offenser leur Dieu. Pouvez-vous imaginer le courage de ces jeunes gens? Les menaces du roi n'ont pas réussi à les dissuader. Ayant foi en leur Dieu, ils priaient ensemble tandis qu'on les attachait et les emmenait pour les brûler. La fournaise était si ardente que les hommes qui les y ont jetés sont morts. Le roi Nebucadnetsar était venu assister à la mort de ces trois infidèles. Regardant dans la fournaise, il a demandé à ses conseillers: «N'avons-nous pas jeté au milieu du feu trois hommes liés?» Ils lui ont assuré que c'était bien le cas. N'en croyant pas ses yeux, le roi médusé a dit: «Eh bien, je vois quatre hommes sans liens, qui marchent au milieu du feu, et qui [plus incroyable encore] n'ont point de mal; et la figure du quatrième ressemble à celle d'un fils des dieux» (voir Daniel 3:24-25).

    Alors, Nebucadnetsar a demandé aux Hébreux de sortir de la fournaise et les a déclarés serviteurs du Dieu suprême. Il a proclamé un autre décret protégeant Schadrac, Méschac et Abed-Nego (voir Daniel 3:26-30).

    Que signifie être un témoin de Dieu? Cela signifie que face à quoi que ce soit de contraire à la volonté de Dieu, nous ne nous inclinerons pas, nous n'y céderons pas et nous ne nous laisserons pas persuader de le faire. Cela signifie que nous oserons élever la voix même si nos genoux tremblent. Cela signifie que nous écouterons et suivrons la petite voix douce du Saint-Esprit.

    Voyons une version moderne d'un autre message biblique important.

    Une fille qui se rendait de son casier à la cantine s'est trouvée entourée de voleurs qui l'ont dépouillée de sa confiance et son estime personnelles en se moquant d'elle et de la manière dont elle était habillée, puis ils sont partis en la laissant seule et sans ami. Une autre fille bien habillée s'est trouvée à passer par là, mais en la voyant, elle est passée de l'autre côté du couloir.

    De même, une fille du groupe «branché», empruntant le même chemin, l'ayant vue, est passée de l'autre côté du couloir sans un mot.

    Mais une certaine jeune fille a emprunté ce couloir et a été émue de compassion en la voyant. Elle s'est approchée et a bandé ses plaies par ces paroles: «Veux-tu manger avec moi?» (Adaptation par l'auteur de la parabole du Samaritain; voir Luc 10:30-37.)

    Voyons de plus près cette parabole bien connue; demandons-nous pourquoi les autres filles ne se sont pas arrêtées pour aider? Sommes-nous si préoccupées par nos problèmes personnels que nous ne remarquons pas ou ne pensons pas que quelqu'un d'autre puisse en avoir? Pensons-nous que la fille qui a besoin d'aide est socialement inférieure à nous, et nous soucions-nous de ce que penseraient les jeunes qui ont la cote à l'école si nous nous arrêtons pour aider? Le plus beau garçon de l'école est peut-être en train de vous attendre pour retourner en classe et vous ne pouvez absolument pas le faire attendre!

    Toutes celles qui sont passées sans s'arrêter près de la jeune fille qui avait besoin d'aide, avaient une question à l'esprit: «Si je m'arrête, que va-t-il m'arriver?» La jeune fille qui s'est arrêtée pour aider avait aussi une question à l'esprit: «Si je ne m'arrête pas, que va-t-il lui arriver?» Lorsque nous avons confiance en l'amour infini de notre Père céleste, nous pouvons nous tourner vers les autres.

    Nous pouvons être des témoins de Dieu lorsque nous le connaissons, lorsque nous avons confiance en lui, et lorsque nous nous sentons en sécurité grâce à son amour. Il n'y a pas de moyens nouveaux ou faciles d'arriver à cela. Ce sont les bonnes vieilles méthodes éprouvées par le temps: l'étude des Écritures, la prière et l'application de ce que vous apprenez en étudiant et en priant. En lisant les Écritures, vous apprenez ce que notre Père céleste veut pour ses enfants. Vous apprenez également qu'il nous soutient, nous bénit et nous pardonne continuellement.

    Lorsque vous priez pour être guidées, notre Père céleste sait ce que vous avez dans le cœur, mais il veut que vous lui parliez de vos espoirs, de vos rêves et de vos besoins. Ce n'est que lorsque vous direz avec assurance que vous voulez vraiment être un témoin de Dieu que vous saurez comment vous allez vous y prendre. Laissez Dieu vous parler et permettez à la Sainte-Cène de prendre une signification plus profonde. Écoutez ces paroles bien connues: «Et te témoignent, ô Dieu, Père éternel, qu'ils veulent prendre sur eux le nom de ton Fils, se souvenir toujours de lui et garder les commandements qu'il leur a donnés» (Doctrine et Alliances 20:77).

    Nous avons reçu de nombreuses lettres de jeunes filles qui essayent vraiment d'être des témoins de Dieu, de dire ce qu'il dirait et de faire ce qu'il ferait.

    Cathy nous a écrit pour nous parler d'un «bon Samaritain» qui s'appelle Michelle. Cathy a été hospitalisée beaucoup plus longtemps qu'elle ne l'avait prévu. Les amis se sont fait rares, pris par leurs occupations; mais Michelle est souvent venue lui apporter de la distraction et de la bonne humeur. Elle a décoré la sinistre chambre d'hôpital avec des affiches de messages inspirants, des ballons et tout un tas de choses amusantes. Un jour où Cathy n'allait vraiment pas bien, Michelle a pensé à apporter ses Écritures. Cathy raconte: «En apportant ses Écritures et en me les lisant, elle m'a donné envie d'avoir ce qu'elle avait, d'aimer les Écritures, comme elle. Sans ce geste de gentillesse et d'attention de la part de Michelle, mon témoignage ne serait pas ce qu'il est aujourd'hui.»

    Être témoin de Dieu signifie que vous savez avec certitude que vous voulez faire ce qui est bien, quelles que soient les conséquences. Cela signifie que vous restez fermes et inébranlables même (ou particulièrement) lorsque vous êtes la plus petite, la plus jeune ou la dernière à parler. Peut-être êtes-vous celle qui doit aider les autres à rester fermes. Vous devez être fortes!

    Comment pensez-vous être un témoin de Dieu? Quel est votre plan? Abrey est la prieuse désignée de son équipe de basket-ball. Jenelle a eu le courage de quitter une soirée où on passait des films vulgaires. Marcie s'est débarrassée de ses vêtements impudiques.

    Être témoin de Dieu c'est montrer par notre conduite en quoi nous croyons, et cela peut commencer dans notre famille. Est-ce que vous participez à la vie familiale avec bonne humeur? Est-ce que vous travaillez dur pour réussir à l'école? Est-ce que vous remplissez fidèlement vos appels? Est-ce que vous pardonnez sincèrement à ceux qui vous blessent?

    La Première Présidence et le Collège des douze apôtres ont audacieusement déclaré leur position. Leur témoignage du Christ vivant, validé par la signature de chacun d'eux, déclare leur conviction au monde entier.

    Vous pouvez aussi avoir confiance et de la puissance en tant que témoin de Dieu. Respectez les principes de l'Évangile de Jésus-Christ. Ne transigez pas sur vos principes. Vous ne devez pas transiger.

    Soyez ouvertes aux personnes de votre entourage qui vous donnent du courage et de la force. Le témoignage de mes parents a été pour moi une force tout au long de ma vie. La première ligne de leur testament décrit ce qu'ils ont laissé à leurs enfants après leur mort: «Nous vous laissons, à vous nos enfants, notre témoignage que Dieu vit et que Jésus-Christ, le Fils unique dans la chair, vit également.»

    Leur témoignage de foi au Seigneur prend presque toute la première page de leur testament, puis vient une simple phrase: «Partagez-vous les choses matérielles, et ce que vous ne voulez pas, donnez-le à quelqu'un dans le besoin ou emportez-le à la décharge.» Il n'y avait pas grand-chose à se partager, mais la valeur de leur témoignage nous a réellement enrichis!

    Ma mère et mon père nous ont donné ce qu'ils avaient de plus précieux, leur témoignage de l'Évangile de Jésus-Christ, en terminant par ces mots: «Que votre cœur soit toujours ouvert à ces grandes vérités. Nous prions humblement pour que vous y soyez toujours sensibles.»

    La manière dont vous agissez quotidiennement, les paroles que vous prononcez et celles que vous ne prononcez pas, les gens que vous aidez, les vêtements que vous portez, les divertissements que vous choisissez, tout cela montre votre force et votre courage. Cela vous donnera la confiance nécessaire pour vous tourner vers les autres.

    Vous n'avez pas le pouvoir de faire des arcs-en-ciel ou des cascades, des couchers de soleil ou des roses, mais vous avez le pouvoir d'être une bénédiction pour les autres par vos paroles, votre sourire et l'intérêt sincère que vous leur portez. Pensez-y, vous avez en vous le pouvoir de rendre chaque jour le monde meilleur pour quelqu'un! C'est être un témoin de Dieu.

    Je sais de tout mon être que dans le temps et l'éternité personne ne pourra prendre votre place dans le cœur de notre Père céleste. Vous pouvez lui faire confiance et vous reposer sur lui. Rien de ce que vous avez fait ou de ce que vous pourrez faire ne pourra vous priver de son amour (voir Romains 8:35, 38-39). Il ne vous abandonnera jamais, il ne vous laissera jamais seules. Ainsi par reconnaissance pour le pouvoir, la paix et la joie qu'il vous accorde, vous résistez aux tentations et aux séductions du monde et vous dites humblement: «Avec l'aide de notre Père céleste, je serai témoin de Dieu en tout temps, et en toutes choses et dans tous les lieux.» Au nom de Jésus-Christ. Amen.