Gardez une perspective éternelle
    Notes de bas de page
    Theme

    Gardez une perspective éternelle

    Si nous pouvons aider les gens à tout d'abord comprendre le plan, ils auront une motivation plus profonde et plus durable à garder les commandements.

    Les mots ne peuvent décrire le sentiment d'incompétence que l'on éprouve à ce saint appel, particulièrement face à la responsabilité d'être un témoin spécial de Jésus-Christ dans le monde entier (voir D&A 107:25). Je vous demande d'exercer votre foi et vos prières en ma faveur.

    La vérité dont je veux vous parler aujourd'hui a été énoncée par Alma: «C'est pourquoi Dieu leur donna des commandements, après leur avoir fait connaître le plan de rédemption» (Alma 12:32).

    On voit dans ce verset que notre Père céleste a d'abord enseigné le plan de rédemption à Adam et Ève, puis leur a donné des commandements. Tous les commandements ont une importance éternelle en rapport avec le grand plan du bonheur (voir Alma 42:8; 34:9).

    Je sais que cette vérité est une clé pour la conversion, le maintien dans l'Église et la remotivation. Si nous pouvons aider les gens à tout d'abord comprendre le plan, ils se sentiront plus profondément et plus durablement motivés à garder les commandements.

    Une autre manière d'exprimer ce qu'Alma a enseigné peut être tirée d'une expérience racontée par une Autorité générale. Ce frère a dit qu'une sœur qu'il connaissait et qui avait subi un divorce plusieurs années auparavant, était venue le remercier du conseil qu'il lui avait donné durant les moments les plus difficiles. Elle lui avait rappelé ce qu'il lui avait dit: «Sœur, gardez bien à l'esprit votre but éternel. Gardez toujours une perspective éternelle.» Elle lui avait dit que cette vérité était devenue la source de sa force.

    Lorsque nous comprenons le grand plan du bonheur, nous avons une perspective éternelle, et nous pouvons voir les commandements, les ordonnances, les alliances, ainsi que les expériences, les épreuves et les tribulations sous leur vrai jour et d'un point de vue éternel.

    Rappelez-vous toutefois que Satan voilera l'éclat de l'espérance et de la perspective éternelle par l'urgence sombre et contraignante du moment présent. Cela a été le cas des peuples du Livre de Mormon qui «s'étaient détournés du chemin» (Hélaman 6:31) et étaient devenus indépendants (voir 3 Néphi 1:29).

    Laman et Lémuel s'étaient détournés du chemin et se plaignaient de leurs souffrances parce qu'ils n'avaient pas leurs possessions avec lesquelles, disaient-ils, ils auraient «pu être heureux» (1Néphi 17:21). Il en a été de même pour le fils prodigue. Impatient de recevoir son héritage terrestre, il a dit à son père: «Donne-moi la part de bien qui doit me revenir»; il l'a prise et l'a dissipée «en vivant dans la débauche» (Luc 15:12-13).

    Néphi a décrit d'autres personnes dont il a dit que le diable les inciterait à la colère contre ce qui est bon et les endormirait dans une sécurité charnelle (voir 2 Néphi 28:20-21).

    Les gens qui n'ont pas de perspective éternelle ou ceux qui la perdent, se donnent des principes pour leur bénéfice personnel et leurs intérêts égoïstes. Leur perspective terrestre devient leur base de jugement et, pour certains, leur dieu.

    Au roi Lamoni, qui avait toujours vécu en ne pensant qu'à sa vie terrestre, Ammon a enseigné l'existence de Dieu, une puissance divine qui lui était supérieure. Le roi pensait que tout ce qu'il faisait était juste (voir Alma 18:5). Mais l'exemple et le message d'Alma l'ont touché et il s'est mis «à craindre extrêmement d'avoir mal agi» (Alma 18:5). Alors Ammon lui a expliqué le plan de rédemption (voir Alma 18:39).

    Après avoir tout perdu, le fils prodigue, «étant rentré en lui-même... se dit... je me lèverai, j'irai vers mon père, et je lui dirai: Mon père, j'ai péché contre le ciel et contre toi» (Luc 15:17-18). Il est important qu'il ait reconnu avoir péché contre le ciel, car il y a un ciel, et il y règne un Dieu miséricordieux et juste. Ce Dieu a révélé un plan divin qui comprend le jugement final par son Fils, qui «n'y emploie aucun serviteur» (2Néphi 9:41), et où nous nous tiendrons un jour.

    Je suis éternellement reconnaissant de mes merveilleux parents et du foyer centré sur l'apprentissage de l'Évangile où j'ai acquis une perspective éternelle. Cette perspective a été développée tout au long de ma jeunesse par des dirigeants et des instructeurs tandis que j'allais à l'église et au séminaire.

    La décision la plus importante que j'aie jamais prise pour obtenir une perspective éternelle et une compréhension sûre du grand plan du bonheur, a été de faire une mission à plein temps. En étudiant quotidiennement le Livre de Mormon et en donnant les leçons missionnaires, j'ai fait l'expérience de la vérité enseignée par l'apôtre Paul: «Toi donc, qui enseignes les autres, tu ne t'enseignes pas toi-même!» (Romains 2:21). J'ai appris le plan du bonheur en l'enseignant à maintes reprises.

    La prière, l'étude des Écritures et le service dans l'Église m'ont aidé à apprendre le plan du Père et à acquérir et à développer une perspective éternelle, mais j'apprécie de plus en plus le rôle des cantiques sacrés dans la conversion.

    Durant mon enfance et ma jeunesse, et particulièrement à la Primaire, les cantiques de l'Église écrits par de vrais serviteurs du Seigneur, ont joué un rôle profond dans ma conversion à l'Évangile et dans ma compréhension du plan de Dieu. Le président Packer a dit: «Si nous sommes disposés à écouter, ils nous enseignent l'Évangile, car les cantiques de l'Église rétablie sont, en fait, un cours de doctrine» (L'Etoile, janvier 1992, p. 25).

    Dans la préface de la Première Présidence au recueil de cantiques actuel, il nous est rappelé: «La musique édifiante joue un rôle essentiel dans nos réunions de l'Église … C'est dans les cantiques que l'on trouve quelques-uns des plus grands sermons. Les cantiques nous incitent à nous repentir et à faire de bonnes œuvres, édifient le témoignage et la foi, apportent réconfort à ceux qui sont las, consolation aux affligés, et nous donnent l'inspiration nécessaire pour endurer jusqu'à la fin» (Cantiques, p. vii).

    Beaucoup de cantiques expliquent la doctrine du grand plan de rédemption. Certains cantiques sont le résultat de grands sacrifices, le sacrifice suprême étant la mort, et ils transmettent un esprit de sainteté et de consécration qui nous convertit au Père et à son plan.

    L'accent étant mis cette année sur le perfectionnement pédagogique, les parents, les instructeurs et les missionnaires vont améliorer l'enseignement de l'Évangile en s'assurant de bien comprendre eux-mêmes le plan du Père et de chanter les cantiques qui contiennent le même message. Chantez-les, je l'espère, non pour la forme, mais avec conviction pour commencer et terminer les réunions, et dans les leçons pour introduire ou résumer certaines idées.

    Je vais conclure par les paroles de ce beau cantique:

    Je sais que mon Dieu vit,

    Je sais qu'il m'aime aussi,

    L'Esprit me le souffle tout bas,

    Et me dit que c'est vrai.

    Sur terre il m'envoya

    Pour vivre par la foi.

    L'Esprit me le souffle tout bas,

    Et me dit que je peux.

    Je témoigne que le grand plan du Dieu éternel est vrai. Dieu vit. Jésus est son divin Fils. Joseph Smith est un vrai prophète et l'Église est dirigée par le Seigneur par l'intermédiaire de quinze prophètes, voyants et révélateurs. Au nom de Jésus-Christ. Amen.