Le respect des alliances
    Notes de bas de page
    Theme

    Le respect des alliances

    Vous vous abusez si vous croyez que vous pouvez rompre les promesses que vous avez faites à notre Père céleste, sans en subir les conséquences.

    Ce matin, je souhaite m’adresser surtout aux jeunes gens et aux jeunes filles de l’Eglise. Je prie pour que l’Esprit m’aide à inspirer les jeunes à mener une vie juste.

    Certains d’entre vous ne comprennent peut-être pas assez bien le plan de notre Père céleste pour mesurer combien il est important d’être moralement pur pour goûter la paix, le bonheur et l’estime de soi. Lorsque vous le comprendrez, les vérités de l’Evangile constitueront le guide dont vous avez besoin pour être des membres dignes de l’Eglise. Quand vous aurez accepté les principes fondamentaux de l’Evangile et que vous vous serez engagés à les suivre, vous aurez une compréhension spirituelle qui vous aidera à être des jeunes gens et des jeunes filles purs, intègres et pleins de foi.

    Malheureusement, nous vivons dans un monde plein de souillures morales de toutes sortes, parmi lesquelles la drogue, la violence, le langage ordurier, la pornographie dans la littérature, les magazines, les cassettes vidéo, les films et les émissions de télévision qui encouragent les relations sexuelles illégitimes comme étant normales. Dans notre pays un débat fait rage pour rendre l’avortement «à la carte» acceptable.

    Face à ces difficultés, vous devez vous rappeler que vous n’êtes pas seuls. Il y a des gens qui vous aiment et veulent votre bonheur. Nous voulons ce qu’il y a de mieux pour vous. Votre Père céleste, en particulier, vous aime et veut que vous connaissiez la joie et le bonheur. Il a fait de magnifiques promesses à ses enfants fidèles qui l’aiment, qui se font baptiser et qui gardent ses commandements.

    Quand vous êtes entrés dans les eaux du baptême, vous avez fait au Seigneur la promesse de vous humilier devant Dieu et de témoigner devant l’Eglise que vous vous êtes sincèrement repentis de tous vos péchés et êtes disposés à prendre sur vous le nom de Jésus-Christ, étant déterminés à le servir jusqu’à la fin, et de montrer vraiment par vos œuvres que vous avez reçu une portion de l’Esprit du Christ pour la rémission de vos péchés (voir D&A 20:37).

    Vous vous êtes donc engagés par une alliance à avoir une conduite et un langage pieux et à marcher en sainteté devant le Seigneur (voir D&A 20:69).

    Beaucoup d’entre vous ont été baptisés à l’âge de huit ans. Peut-être ne vous rendez-vous pas compte que c’est la promesse que vous avez faite à votre Père céleste lors de votre baptême. N’oubliez jamais que vous êtes liés par cette alliance. Notre Père céleste vous a promis en retour qu’il accordera de grandes bénédictions à ceux qui respectent leurs alliances, qui gardent ses commandements et qui endurent fidèlement jusqu’à la fin. Ils seront scellés par le Saint-Esprit de promesse et tout, y compris un héritage dans le royaume céleste, leur sera remis (voir D&A 76:50-55, 70; 2 Néphi 31:16-20).

    L’apôtre Paul a écrit: «Ce que l’œil n’a pas vu, ce que l’oreille n’a pas entendu, et ce qui n’est pas monté au cœur de l’homme, tout ce que Dieu a préparé pour ceux qui l’aiment» (1 Corinthiens 2:9). Ceux qui mènent une vie pure et gardent les commandements «demeureront pour toujours et à jamais dans la présence de Dieu et de son Christ» (D&A 76:62). Ils auront «la vie éternelle, qui est le plus grand de tous les dons de Dieu» (D&A 14:7).

    Jeunes gens qui avez été ordonnés à la prêtrise, je vous rappelle que vous avez fait une alliance supplémentaire avec Dieu. Lors de votre ordination, vous avez fait au Seigneur la promesse sacrée d’honorer fidèlement votre prêtrise (voir D&A 84:33-42). Nous sommes heureux de savoir que beaucoup d’entre vous sont fidèles en tout point à leurs alliances de la prêtrise et se préparent à recevoir les bénédictions promises par le Seigneur. Malheureusement, nous savons aussi que trop de jeunes gens de la prêtrise se soucient peu du sérieux des promesses sacrées qu’ils ont faites à leur Père céleste. Je vais vous expliquer pourquoi vous, jeunes gens et jeunes filles, vous devez garder les alliances que vous avez contractées avec Dieu.

    Dans le monde prémortel, avant que nous ne quittions la présence de notre Père céleste, il nous a mis en garde contre les nouvelles expériences que nous connaîtrions ici-bas. Nous savions que nous aurions un corps physique de chair et d’os. N’ayant jamais été mortels auparavant, nous n’avions aucune expérience des tentations de la condition mortelle. Mais notre Père céleste le savait et comprenait. Il nous a commandé de maîtriser notre corps mortel et de l’assujettir à notre esprit. Notre esprit devrait résister aux tentations physiques que notre corps rencontrerait dans un monde temporel. La force spirituelle nécessaire pour vaincre l’influence de Satan nous est donnée par l’obéissance aux commandements de notre Seigneur Jésus-Christ.

    Nous trouvant ici-bas pour la première fois de notre existence éternelle, nous sommes éloignés de la présence protectrice de notre Père céleste et sommes sujets à l’influence de Satan et de ses disciples. Rappelez-vous que Satan a même essayé de tenter le Sauveur à ne pas tenir les promesses qu’il avait faites à Dieu. Après son baptême, Jésus est allé dans le désert pour jeûner et prier pendant quarante jours. Satan a choisi ce moment où le Christ avait faim et était faible physiquement pour le tenter. Mais Jésus n’a pas succombé; il est resté ferme.

    Satan cherche à nous tenter dans les moments et par des moyens qui lui permettent de tirer parti de nos plus grandes faiblesses ou de détruire nos points forts. Mais ses promesses de plaisir sont des tromperies qui ne donnent qu’une satisfaction temporaire. Son dessein mauvais est de nous faire pécher, sachant que quand nous péchons nous nous séparons de notre Père céleste et du Sauveur, Jésus-Christ. Nous commençons à nous éloigner des bénédictions promises par notre Père céleste et à nous acheminer vers la misère et l’angoisse où languissent Satan et ses disciples. En péchant, nous nous mettons à la merci de Satan.

    Mes chers jeunes amis, je comprends les combats que vous devez livrer chaque jour pour garder les commandements du Seigneur. La bataille dont votre âme est l’enjeu est de plus en plus âpre. L’adversaire est fort et rusé. Cependant, votre corps physique abrite l’esprit puissant d’un fils ou d’une fille de Dieu. Parce qu’il vous aime et qu’il veut que vous reveniez auprès de lui, notre Père céleste vous a donné une conscience qui dit à votre esprit si vous gardez les commandements de Dieu et si vous ne les gardez pas. Si vous prêtez davantage attention à votre moi spirituel, qui est éternel, qu’à votre moi mortel, qui est temporaire, vous serez toujours en mesure de résister aux tentations de Satan et de triompher de ses tentatives de vous assujettir.

    Vous devez être honnêtes avec vous-même et rester fidèles aux alliances que vous avez faites avec Dieu. Ne tombez pas dans le piège qui consiste à croire que cela n’a pas d’importance si l’on pèche un peu. Rappelez-vous que le Seigneur ne peut considérer le péché avec le moindre degré d’indulgence (voir D&A 1:31). Certains jeunes gens et jeunes filles de l’Eglise parlent ouvertement de transgression sexuelle. Ils semblent oublier que le Seigneur interdit toute relation sexuelle, y compris les attouchements, avant le mariage, ainsi que les perversions sexuelles, de toute nature et les obsessions sexuelles, qu’elles se manifestent en pensées, en paroles ou en actions. Certains jeunes se justifient stupidement en disant que ce n’est pas grave de pécher maintenant parce qu’ils pourront toujours se repentir plus tard quand ils iront au temple ou en mission. Quiconque fait cela rompt une promesse faite à Dieu dans la vie prémortelle et dans les eaux du baptême. On s’abuse quand on pense qu’il existe de petits péchés. Un péché est un péché. Il amoindrit la spiritualité et fait toujours courir un risque éternel au pécheur. Faire le choix de pécher, même avec l’intention de se repentir, c’est tout simplement se détourner de Dieu et enfreindre des alliances.

    Nous sommes reconnaissants que beaucoup d’entre vous, jeunes gens, honorent leur prêtrise et que beaucoup de jeunes filles «défendent la vérité et la justice», pour reprendre la devise des Jeunes Filles (Manuel d’instructions des Jeunes Filles, p. 5). Nous vous félicitons de votre fidélité et de votre intégrité.

    Pour ceux qui se sont écartés du droit chemin, le Sauveur a prévu le moyen d’y revenir, mais il n’est pas indolore. Se repentir n’est pas facile. Cela demande du temps et de la souffrance! Vous vous abusez si vous croyez que vous pouvez rompre les promesses que vous avez faites à notre Père céleste sans en subir les conséquences.

    Vous soutenez la Première Présidence et les douze apôtres comme prophètes, voyants et révélateurs. Nous avons préparé pour vous une brochure intitulée Jeunes, soyez forts. La plupart d’entre vous savent que cette brochure inspirée contient des directives pour vous aider à évaluer si vous menez une vie morale. Je vous exhorte à en lire et en relire chaque parole afin de comprendre ce que le Seigneur et son Eglise attendent de vous. Le message de la Première Présidence est si important que je vais vous en citer des extraits:

    «Chers jeunes gens et jeunes filles, nous tenons à vous assurer de notre amour. Nous avons une grande confiance en vous. C’est pourquoi nous vous parlons franchement et honnêtement …

    «Dieu vous aime comme il aime chacun de ses enfants. Son désir, son objectif et sa gloire sont de vous faire revenir en sa présence, purs et sans tache, ayant fait la preuve de votre dignité de vivre une éternité de joie en sa présence …

    «Nous vous conseillons de choisir de rester moralement purs pendant toute votre vie. Le prophète Alma a déclaré: ‹L’iniquité n’a jamais été le bonheur› (Alma 41:10). On n’a jamais rien dit de plus vrai!

    «Vous ne pouvez pas vous sentir bien quand vous agissez mal. C’est impossible!

    «Nous prions pour que vous, jeunes de la génération montante, vous gardiez un corps et un esprit sains, exempts des souillures du monde, pour être des vases purs et nobles, pour assumer victorieusement les responsabilités du royaume de Dieu afin de préparer la seconde venue de notre Sauveur» (pp. 3 et 4).

    Procurez-vous un exemplaire de la brochure «Jeunes, soyez forts» et relisez-le régulièrement. Ayez sur vous la petite carte de résumé. Lisez soigneusement la partie qui enseigne les principes de pureté sexuelle et suivez scrupuleusement les conseils. Ceux d’entre vous qui ont manqué de sagesse et ont trangressé doivent lire attentivement la partie consacrée au repentir et prier à son sujet. Vu son importance, je vais en lire des extraits:

    «Certains enfreignent consciemment les commandements de Dieu. Ils ont l’intention de se repentir avant d’aller en mission ou de recevoir les alliances et les ordonnances sacrées du temple. Le repentir pour ce genre de comportement est difficile et douloureux et peut prendre longtemps. Il vaut mieux ne pas commettre de péché. Certains péchés sont d’une telle gravité qu’ils peuvent mettre votre statut de membre de l’Eglise et votre vie éternelle en danger. C’est le cas des péchés sexuels.

    «Si des choix vous ont déjà amenés à être sexuellement impurs, le repentir est le moyen de revenir en arrière. Parlez à vos parents et à votre évêque. Ils vous aiment et vous expliqueront comment vous repentir et remettre votre vie en ordre. Suivez leurs conseils.

    «Le miracle du pardon est réel, et le vrai repentir est accepté par le Seigneur. Le repentir complet de certains péchés requiert que non seulement nous les confessions et que nous les réglions avec le Seigneur, mais aussi que nous le fassions avec l’Eglise. L’évêque et le président de pieu ont été nommés par révélation afin de servir de juges dans ces cas.

    «Seul le Seigneur peut pardonner les péchés, mais ces dirigeants de la prêtrise peuvent aider le transgresseur dans le processus du repentir. Si vous avez péché, plus tôt vous commencerez à revenir en arrière, plus tôt vous trouverez la douce paix et la joie qui accompagnent le miracle du pardon.

    Récemment les présidents de pieu et de mission ainsi que les évêques et les présidents de branche ont reçu de la Première Présidence des instructions pour recommander des membres dignes et qualifiés pour le service missionnaire à plein temps. Mes frères, nous vous demandons d’enseigner ces principes établis depuis longtemps aux dirigeants des jeunes, aux parents et aux jeunes. Les missionnaires à plein temps doivent être moralement purs et préparés spirituellement par vous à servir le Seigneur dans le monde d’aujourd’hui. Je vous exhorte à suivre scrupuleusement ces instructions et à faire tout votre possible pour aider les jeunes à éviter tout péché susceptible de les empêcher de servir dans le royaume de Dieu.

    Mes chers jeunes amis, je vous encourage à vous isoler chaque semaine quelque temps de la télévision et des autres. Ayez vos Ecritures avec vous, et en lisant, en méditant et en priant, faites honnêtement votre examen de conscience. Evaluez où vous en êtes des promesses que vous avez faites à notre Père céleste. Si vous avez un problème, exposez-le au Seigneur dans une prière fervente et humble. Prenez conseil de vos parents; ils vous aideront. Votre évêque et vos dirigeants adultes des Jeunes Gens et des Jeunes Filles vous aideront. Ils vous aiment et veulent que vous soyez en paix avec vous-mêmes afin de pouvoir prendre dignement la Sainte-Cène chaque semaine. Au bout du compte, vous seuls savez si vous êtes fidèles aux alliances que vous avez contractées avec Dieu.

    Quand le jour sera venu pour vous d’aller au temple, vous serez reconnaissants d’avoir suivi le conseil du Seigneur et d’avoir choisi d’être moralement purs. Que Dieu accorde à chaque jeune homme et à chaque jeune fille un cœur pur et le désir sincère de servir dignement le Seigneur.

    Je sais que l’Eglise est vraie. Je sais que Dieu vit et que Jésus est le Christ. Je sais que si vous, jeunes de l’Eglise, avez le courage de respecter vos alliances et de suivre les conseils de vos parents et de vos dirigeants de l’Eglise, vous aurez le désir et la force de mener une vie digne. Alors vous serez préparés pour vos responsabilités dans votre foyer, dans l’Eglise et dans la collectivité, et vous serez préparés pour retourner auprès de notre Père céleste.

    Que Dieu bénisse tous nos jeunes. C’est ma prière au nom de Jésus-Christ. Amen. 9