Sondez les Ecritures
    Notes de bas de page
    Theme

    Sondez les Ecritures

    Il en va des personnes privées comme des nations. Si elles ne sondent pas les Ecritures, elles cessent de connaître le Sauveur.

    Quand nous avons quitté notre foyer céleste pour entreprendre la traversée de la vie ici-bas, nous avons reçu des instructions et des directives divines pour nous aider à retourner à bon port chez notre Père céleste. Ces directives nous ont été clairement communiquées pour nous préparer pour nos expériences terrestres.

    Notre Père céleste continue à communiquer avec nous par la révélation. Celle-ci nous informe des directives divines. Elle peut nous être donnée à nous personnellement ou par la voie des serviteurs que le Seigneur s’est choisis, les prophètes, voyants et révélateurs. La révélation reçue par les prophètes nous est donnée sous la forme d’Ecritures ou par la voie des prophètes vivants. C’est ainsi que les Ecritures deviennent une carte routière, un ensemble de directives divines pour nous aider pendant la traversée de la vie sur terre et notre voyage de retour chez nous. Tout comme une carte routière qu’on ne lit pas, les Ecritures que l’on ne sonde pas ne sont pas d’une grande utilité.

    Est-ce que nous étudions quotidiennement nos directives divines? Quand avons-nous pour la dernière fois vérifié notre boussole céleste pour voir si nous sommes toujours sur la trajectoire? Le chemin du royaume céleste est à sens unique. Si nous ne sondons pas les Ecritures, nous risquons de nous retrouver à contresens sur l’autoroute.

    Ecritures

    Le Sauveur nous a donné une idée claire de ce qui constitue les Ecritures. Parlant des premiers anciens de notre dispensation, il dit: «Et tout ce qu’ils diront sous l’inspiration du Saint-Esprit sera Ecriture, sera la volonté du Seigneur» (D&A 68:4).

    Les Ecritures révèlent les désirs du Seigneur à notre égard. Nous devons chacun avoir le désir ardent de sonder diligemment et quotidiennement les Ecritures pour y rechercher la volonté du Seigneur dans notre vie. Certains seront dans l’obligation d’acquérir la discipline de sonder quotidiennement les Ecritures.

    Sentiments

    Quels sentiments avons-nous à l’égard des Ecritures? Avons-nous ce même amour des Ecritures qu’exprimait Néphi quand il dit: «Car mon âme met toute sa joie dans les Ecritures, et mon cœur les médite … Voici, les choses du Seigneur font la joie de mon âme, et mon cœur ne cesse de méditer sur ce que j’ai vu et entendu» (2 Néphi 4:15-16).

    Nous devons montrer plus de respect pour ces révélations sacrées. Nous devons éprouver de la gratitude pour ceux qui ont mis par écrit et conservé ces révélations pour que nous puissions les étudier.

    Jacob, un des quatre grands écrivains du Livre de Mormon, s’est dit préoccupé de ne pouvoir écrire qu’une petite partie de ses paroles sur les plaques. Il écrit qu’il serait limité dans ses écrits «à cause de la difficulté de graver nos mots sur des plaques» (Jacob 4:1). En dépit de la difficulté de la tâche, Jacob a estimé qu’il était important d’utiliser une partie des plaques pour exprimer ses sentiments intimes en nous disant comment il souhaitait nous voir recevoir ce qu’il avait écrit: «Et nous travaillons diligemment à graver ces mots sur des plaques, avec l’espoir que nos frères bien-aimés et nos enfants les recevront, le cœur reconnaissant, et les liront pour apprendre avec joie, et pas avec chagrin ni mépris» (Jacob 4:3).

    Certains ont subi la mort pour qu’il nous soit possible d’avoir aujourd’hui les Ecritures. Historiquement, les Ecritures de la Bible étaient réservées au clergé, avec interdiction pour les autres de les lire. A certains moments, des lois interdisaient même qu’on les lise en public ou en privé. Quelle bénédiction merveilleuse nous avons nous seulement de posséder la collection la plus complète d’Ecritures de l’histoire mais aussi d’avoir la liberté de les sonder et de les utiliser!

    But

    Un des buts les plus sacrés pour lesquels les Ecritures ont été écrites était de permettre à tout le monde de connaître le Christ. Les Ecritures nous instruisent sur Jésus-Christ et témoignent de lui. Elles nous enseignent beaucoup de choses que nous devons connaître et faire pour retourner en la présence du Sauveur. Jean nous a donné le but des Ecritures avec beaucoup de précision quand il a dit: «Mais ceci est écrit afin que vous croyiez que Jésus est le Christ, le Fils de Dieu, et qu’en croyant, vous ayez la vie en son nom» (Jean 20:31).

    Néphi a témoigné de la raison pour laquelle il a écrit les révélations: «Et moi, Néphi, j’ai écrit ces choses pour mon peuple, afin de pouvoir, peut-être, le persuader de se souvenir du Seigneur, son Rédempteur» (1 Néphi 19:18).

    Importance

    Les Ecritures doivent avoir une importance capitale dans notre vie. Notre survie spirituelle au milieu des tensions de notre société et des tentations de notre époque dépend considérablement de la force que nous retirerons en sondant les Ecritures et en écoutant les paroles des prophètes, voyants et révélateurs.

    Sans les Ecritures, les hommes et les nations périssent. Il était si important que Léhi ait les Ecritures et les annales qui étaient gravées sur les plaques d’airain que le Seigneur commanda à Néphi de tuer Laban pour les obtenir. Le Seigneur connaissait leur importance comme nourriture spirituelle pour Léhi et ses descendants. Il explique: «Il vaut mieux qu’un seul homme périsse que de laisser toute une nation dégénérer et périr dans l’incrédulité» (1 Néphi 4:13).

    Par contraste, les Mulékites, qui émigrèrent en Amérique peu après que Léhi et sa famille eurent quitté Jérusalem, n’emportèrent pas d’Ecritures ou d’annales sacrées. Omni rapporte l’état d’un peuple qui n’a pas les Ecritures:

    «Il avait eu de nombreuses guerres et de graves contentions, et était tombé de temps à autre par l’épée. Son langage s’était corrompu; il n’avait point apporté d’annales avec lui; il niait l’existence de son Créateur» (Omni, v. 17).

    Chose plus grave encore que ses querelles et ses guerres constantes, et la corruption de sa langue, il ne connaissait pas le Sauveur, et c’était là quelque chose de tragique. Il en va des personnes privées comme des nations. Si elles ne sondent pas les Ecritures, elles cessent de connaître le Sauveur.

    Etude

    Le Seigneur nous a dit comment nous devons étudier les Ecritures: «Et maintenant, que celui qui lit, comprenne; que celui qui a les Ecritures les sonde» (3 Néphi 10:14). Le prophète Joseph Smith a recommandé:

    «Sondez les Ecritures: sondez les révélations … et demandez à votre Père céleste, au nom de Jésus-Christ, de vous manifester la vérité, et si vous le faites en n’ayant en vue que sa gloire, sans douter, il vous répondra par le pouvoir de son Saint-Esprit. Vous saurez alors par vous-même et non par quelqu’un d’autre. Alors la connaissance que vous aurez de Dieu ne dépendra pas de l’homme; il n’y aura pas non plus de place pour la théorie» (Enseignements du prophète Joseph Smith, p. 7).

    Il ne suffit pas de lire les Ecritures. Quand on lit des passages au hasard, on retient moins. Il faut chercher des choses précises. Il faut chercher la vérité et une meilleure compréhension de la façon de l’appliquer à notre vie.

    Nous devons faire les préparatifs nécessaires pour que ce soit une expérience spirituelle particulière. Voici quelques suggestions utiles.

    1. Le moment

    2. Prier

    3. Sonder

    4. Méditer

    5. Intégrer

    6. Appliquer

    Conclusion

    Les Ecritures sont une possession qui n’a pas de prix. Si nous les sondons, à la recherche de principes clairs et précieux, le Seigneur nous révélera sa volonté et nous serons abondamment bénis. Si nous sondons les révélations et y réagissons correctement, nous reviendrons sains et saufs auprès de notre Père céleste. J’en témoigne au nom de Jésus-Christ, amen. 9