Le culte personnel au temple
    Notes de bas de page
    Theme

    Le culte personnel au temple

    Plus sublime encore que le temple lui-même est la vision de la raison d’être des temples, qui … est de racheter tous les hommes qui obéissent aux lois et aux commandements de Dieu.

    Je me réjouis avec chacun d’entre vous d’avoir soutenu nos dirigeants de l’Eglise. Nous souhaitons la bienvenue au sein des Autorités générales à Neil Andersen et à Todd Christofferson. Nous sommes remplis de gratitude devant la croissance continue de l’Eglise, qui se traduit par l’augmentation du nombre des membres, des missionnaires, des temples, des paroisses et des églises. Nous progressons et nous continuerons de le faire en nous tournant vers ceux qui recherchent l’espoir et le salut.

    Nous offrons à tous le message que Jésus-Christ est le Fils littéral de Dieu et notre Rédempteur, par qui nous est donné le salut, que Joseph Smith est le révélateur de la connaissance du Christ et du salut à notre époque, que le Livre de Mormon est un témoin de la divinité du Christ, et que l’Eglise de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est l’Eglise du Seigneur sur la terre et la seule organisation ayant l’autorité d’enseigner l’Evangile et d’en administrer les ordonnances. Nous invitons chacun à prendre part aux bénédictions que ces vérités rendent possibles.

    Aujourd’hui est le dernier jour de la présentation au public du nouveau temple de San Diego, en Californie. Quand les portes se fermeront ce soir, plus de sept cent mille personnes auront profité de cette occasion.

    Les deux premiers jours des visites guidées ont été réservés aux dirigeants du gouvernement et des affaires publiques, au clergé d’autres confessions, aux personnalités du monde des affaires et de l’enseignement, ainsi qu’aux journalistes. Plusieurs centaines ont accepté l’invitation. J’ai eu, avec d’autres, l’occasion d’accueillir ces invités, de leur parler et de répondre à leurs questions.

    Tôt, le premier jour, ces invités, bravant la pluie, faisaient la queue pour pénétrer dans la maison du Seigneur. Ils ont défilé calmement et respectueusement dans le temple, contemplant avec émerveillement la beauté de l’architecture et des aménagements dignes d’une maison du Seigneur. Ils sont venus voir par eux-mêmes ce qu’ils avaient entendu dire et ce qu’ils avaient lu.

    Le rabbin Dosick a écrit dans le San Diego Jewish Times:

    «Le temple est construit … avec des matériaux terrestres qui en font un lieu qui inspire un respect céleste. Ce temple mormon fait appel à une architecture élancée pour créer un espace qui évoque les cieux d’une manière qui donne le frisson.» Il a ajouté: «Nous remercions les saints des derniers jours de nous rappeler à quel point un simple édifice peut être un lieu saint» («Open House Update», San Diego Jewish Times, 20 mars 1993).

    De nombreux récits émouvants nous ont été rapportés à la suite de ces visites guidées; d’innombrables personnes ont été touchées. Plus de huit mille handicapés sont venus en fauteuil roulant, tous accompagnés de parents ou d’amis pour les aider. Un jeune garçon s’est arrêté à l’entrée du temple pour essuyer et astiquer soigneusement le fauteuil roulant de son père avant de pénétrer dans le temple sacré. Un père dévoué a pris sa frêle fille de quinze ans dans ses bras, la soulevant de son fauteuil roulant pour l’emmener dans le vestiaire des mariées. Regardant autour d’elle, elle a dit: «Comme c’est beau.» Un sourire aux lèvres, les larmes aux yeux, elle a posé doucement sa tête sur l’épaule de son père et a dit: «C’est ici que je veux me marier plus tard.» Cette jeune fille était sortie de l’hôpital où elle est depuis cinq ans pour réaliser son rêve de voir le temple.

    Beaucoup de ceux qui ont participé aux visites guidées, non seulement ont été touchés par sa beauté mais ont ressenti un profond respect et une grande émotion, comme l’indiquent les commentaires qu’ils ont écrits.

    Depuis plus de cent ans, ce même sentiment anime les très nombreux visiteurs qui viennent à Temple Square, quand ils voient et ressentent la beauté sans pareille du temple de Salt Lake. Cent ans après sa consécration, il se dresse fièrement comme un hommage solennel à la fois au travail et à la vision des saints de Dieu qui l’ont bâti.

    Mais plus sublime encore que le temple lui-même est la vision de la raison d’être des temples qui a guidé ceux qui l’ont bâti. Cette raison d’être est de racheter tous les hommes qui obéissent aux lois et aux commandements de Dieu.

    L’Evangile dans toute sa plénitude fut révélé à Adam, et toutes les pratiques religieuses sont indubitablement dérivées des vestiges de la vérité donnée à Adam. Certaines pratiques religieuses données en ces temps reculés ont sans aucun doute été altérées en étant transmises au cours des siècles. Cependant, les membres fidèles qui comprennent la nature éternelle de l’Evangile, du dessein sacré de Dieu, qui est de réaliser la vie éternelle de l’homme, comprennent clairement pourquoi l’histoire de l’homme semble être centrée autour de la construction et de l’utilisation de temples (voir John A. Widtsoe, «Temple Worship», Utah Genealogical and Historical Quarterly, avril 1921, pp. 53-54).

    Les saints de toutes les époques ont eu des temples d’une forme ou d’une autre. Il y a des indications que le culte au temple fut en usage depuis Adam jusqu’à Noé et qu’après le déluge, la sainte prêtrise continua; nous avons donc toute raison de croire que les ordonnances du temple étaient à la disposition de ceux qui y avaient droit (voir Widtsoe, «Temple Worship», p. 52).

    Le Seigneur commanda «à Moïse qu’il construise un tabernacle, afin qu’ils le portassent avec eux dans le désert, … afin que fussent révélées ces ordonnances qui avaient été cachées avant que le monde fût» (D&A 124:38).

    Dans Exode, le Seigneur donna à Moïse des instructions extrêmement détaillées concernant la construction du tabernacle. «Bien qu’il ne s’agît que d’une tente, elle était meublée et aménagée avec le plus grand soin, et les biens les plus précieux des gens étaient utilisés pour sa construction» (James E. Talmage, Articles of Faith, Salt Lake City, Deseret Book Co., 1984, pp. 138-39).

    Il pouvait être transporté au cours de toutes les pérégrinations des Israélites et répondit à leurs besoins spirituels pendant plus de cinq cents ans. Le fonctionnel et la grandeur sublime furent associés dans la construction de cet édifice unique. Ce fut également vrai du temple de Salomon — qui remplaça le tabernacle en tant que sanctuaire permanent du Seigneur — et des temples édifiés de nos jours par son autorité.

    Le centre de la communauté dans l’ancien Israël était le temple. C’est une institution très ancienne.

    L’une des raisons d’être des temples est d’offrir un lieu où la rédemption des morts puisse s’accomplir en faisant effectuer les ordonnances salvatrices pour eux par des représentants vivants.

    Une grande responsabilité est attachée à l’œuvre céleste de rédemption des morts. Dans l’éloge funèbre de son ami King Follett, Joseph, le prophète, déclara: «La plus grande responsabilité que Dieu nous ait confiée ici-bas est de rechercher nos morts» (History of the Church, 6:313).

    En recherchant nos ancêtres décédés, nous pouvons nous imaginer des années ennuyeuses passées penché sur des livres et des microfilms moisis, si nous n’avons pas la vision de cette magnifique œuvre des derniers jours et ne comprenons pas comment procéder.

    Le département de généalogie a microfilmé des actes d’état-civil pour environ deux milliards de personnes. Tout ce que nous avons à faire pour un ancêtre, c’est espérer que ses actes existent, puis les trouver.

    Certes, ce n’est pas toujours facile. Cependant, en effectuant vos recherches, gardez à l’esprit trois principes:

    Premièrement: Le Seigneur ne demande jamais l’impossible. Souvent le difficile, mais jamais l’impossible.

    Certains peuvent penser qu’ils ont demandé consciencieusement l’aide de l’Esprit dans la recherche de renseignements sur leurs ancêtres sans succès et attribuent leur échec à un manque de foi. Si c’est ce que vous ressentez, je vous conseille la patience. Donnez du temps au Seigneur. Ayez la foi que, le moment venu, tous les renseignements dont vous avez besoin seront disponibles. Mais entre-temps, demandez au Seigneur de diriger votre attention vers d’autres ancêtres dont les renseignements sont plus faciles à trouver.

    Il existe également une autre source précieuse d’aide dont vous pouvez bénéficier. Des consultants de généalogie compétents sont à présent disponibles dans votre paroisse et votre pieu pour vous aider dans votre recherche de vos ancêtres.

    Deuxièmement: Commencez là où vous êtes. Avancez pas à pas. Vous connaissez des renseignements sur la vie de vos parents. Notez-les, puis remontez dans le temps, génération par génération, en relevant les ancêtres non baptisés, non dotés et non scellés.

    Troisièmement: N’essayez pas de tout faire en même temps. Le roi Benjamin a enseigné: «[Veillez] à tout faire avec sagesse et avec ordre, car il n’est pas requis que l’homme coure plus vite qu’il n’a de forces» (Mosiah 4:27).

    Décidez, dans la prière, ce que vous devez faire pour vos ancêtres. De nombreux facteurs entrent en ligne de compte: ce que d’autres membres de la famille peuvent déjà avoir fait, vos capacités et ce qui vous intéresse, le temps dont vous disposez. Cependant, il est important que vous fassiez quelque chose.

    L’assiduité au temple est l’une des manières les plus simples dont vous pouvez apporter des bénédictions à ceux qui attendent dans le monde des esprits. Si vous habitez près d’un temple, profitez de l’occasion d’y aller souvent et régulièrement. Si vous habitez assez loin d’un temple, planifiez des voyages afin d’être, vous aussi, inspirés et édifiés par cette œuvre d’amour si enrichissante et si nécessaire.

    Luella Boyd, veuve de quatre-vingt-trois ans, quittait sa maison de Basin, au Wyoming, à cinq heures du matin. Elle faisait sept heures de voiture pour se rendre au temple d’Idaho Falls, où elle arrivait vers midi. Elle participait alors à quatre sessions de dotation. Le lendemain matin, elle se rendait au temple dès l’ouverture et participait à huit autres sessions, sans aller déjeuner. Le troisième jour, elle se levait à cinq heures du matin et faisait quatre dotations complètes avant midi. Elle reprenait ensuite la route de Basin, au Wyoming, où elle arrivait à huit heures du soir. Seize sessions, mille kilomètres, trois jours, quatre-vingt-trois ans! Une année, elle a fait cela onze fois, ne manquant qu’un mois à cause du mauvais temps. Le plus exceptionnel de l’histoire, c’est qu’elle est actuellement missionnaire de généalogie à Salt Lake City. Souvenez-vous: sœur Boyd a quatre-vingt-trois ans. Et nous pensons, vous et moi, que nous sommes occupés! Quel esprit et quel dévouement magnifiques! Elle fait partie des 365 missionnaires de généalogie à plein temps de Salt Lake City qui vivent une expérience spirituelle remarquable.

    A présent, après avoir accompli l’œuvre du temple pour vos ancêtres immédiats, recherchez les ancêtres difficiles à trouver, servez dans le programme d’extraction des fichiers de famille ou créez une version informatisée de vos registres familiaux pour les mettre à la disposition des membres de votre famille et d’autres personnes par l’intermédiaire du Fichier des ancêtres de l’Eglise (Church Ancestral File). Toutes ces activités contribuent à l’accomplissement des alliances sacrées du temple pour vos ancêtres. Si vous voulez bien faire cela, vous connaîtrez la joie indescriptible d’être un sauveur sur la montagne de Sion pour un ancêtre qui attendait et que vous avez aidé.

    Le Seigneur a déversé son Esprit sur ses enfants. Cela est manifeste dans la technologie nouvelle, les procédures simplifiées et les moyens de plus en plus abondants, qui nous permettent d’accélérer notre rythme de rédemption des morts.

    Quand vous aurez fait consciencieusement tout ce que vous pouvez pour retrouver les actes de vos ancêtres, le Seigneur dirigera votre attention vers des registres obscurs, dans des endroits auxquels vous ne penseriez pas, où des renseignements sur vos ancêtres ont été conservés.

    Un missionnaire de généalogie dévoué ne parvenait pas à lire sur un microfilm les renseignements concernant une femme. Il n’arrivait pas à les déchiffrer. Il s’est agenouillé dans sa zone de travail et a demandé au Seigneur de l’aider, mais il ne pouvait toujours par lire le microfilm. Il s’est agenouillé de nouveau et a prié le Seigneur, mais n’a toujours pas réussi à le lire. Il s’est agenouillé une troisième fois et a dit au Seigneur qu’il avait l’impression que cette femme attendait que les ordonnances soient faites pour elle, et que s’il ne réussissait pas à lire le microfilm, ce ne serait pas possible. Quand il s’est relevé et a regardé de nouveau le microfilm, il était parfaitement clair.

    J’ai la conviction que si vous recherchez diligemment vos ancêtres avec foi, les renseignements nécessaires vous seront donnés, même si vous ne disposez pas des registres les concernant.

    Notre œuvre pour nos ancêtres fait partie du plan divin de notre Père céleste. C’est une tâche énorme confiée à son Eglise, que nous mènerons à bien parce qu’il l’a ordonné. Cette œuvre constitue un puissant témoignage de la mission divine de Joseph Smith, par l’intermédiaire de qui il l’a révélée.

    John A. Widtsoe a fait cette déclaration remarquable: «Lorsque l’histoire de la pensée humaine sera écrite du point de vue du culte au temple, il se pourrait bien que l’on constate que les temples et l’œuvre accomplie dans leurs murs a été le facteur qui a le plus fait pour façonner l’esprit de l’homme depuis le commencement du genre humain.» Il a ajouté: «Aujourd’hui encore, les controverses politiques jouent un rôle négligeable dans la détermination du génie d’un peuple, en comparaison des convictions et des sentiments religieux, en particulier tels qu’ils s’expriment dans les temples du peuple» («Temple Worship», p. 52).

    Le salut des enfants de notre Père céleste depuis Adam et Eve jusqu’à la génération actuelle est l’œuvre la plus importante dans le temps et l’éternité. Notre joie, ou notre déception, dans l’éternité pourra dépendre de notre participation active à cette belle œuvre des derniers jours.

    Spencer W. Kimball a dit: «Plus nous voyons clairement l’éternité, plus il devient évident que l’œuvre du Seigneur … est une œuvre immense qui présente des similarités frappantes des deux côtés du voile» (Ensign, janvier 1977, p. 3).

    Que Dieu nous accorde d’aimer nos ancêtres et d’être dignes d’aller au temple. Je déclare que cette œuvre est vraie. Au nom de Jésus-Christ. Amen 9