Jésus-Christ, le Fils du Dieu vivant
    Notes de bas de page
    Theme

    Jésus-Christ, le Fils du Dieu vivant

    Tous ceux qui connaissent et comprennent la glorieuse œuvre de rédemption accomplie par le Seigneur Jésus-Christ … comprennent pourquoi ils doivent prendre courage.

    Mes chers frères et sœurs, je suis transporté de joie et de reconnaissance en pensant aux événements merveilleux qui se sont produits dans le temple de Kirtland il y a 157 ans. Je souhaite rendre humblement hommage à mes parents, qui m’ont élevé «selon la nourriture et les avertissements du Seigneur» (Enos 1:1).

    J’aime les paroles du Seigneur données à tous ceux qui sont appelés et nommés pour aller prêcher l’Evangile en ces derniers jours: «ô mes serviteurs …, prenez courage et ne craignez point, car moi, le Seigneur, je suis avec vous et je me tiendrai à vos côtés; et vous rendrez témoignage de moi, à savoir, Jésus-Christ; vous rendrez témoignage que je suis le Fils du Dieu vivant, que j’étais, que je suis et que je dois venir» (D&A 68:5-6).

    Tous ceux qui connaissent et comprennent la glorieuse œuvre de rédemption accomplie par le Seigneur Jésus-Christ et tous ceux qui connaissent sa majesté, sa puissance et ses promesses, comprennent pourquoi ils doivent prendre courage. Ceux qui sont parvenus à le connaître ne craignent point! Ils se tournent vers lui dans chacune de leurs pensées. Ils ne doutent pas. Ils ne craignent pas (voir D&A 6:36). Ils savent que le Seigneur Jésus-Christ est avec eux et au milieu d’eux (voir D&A 6:32; 29:4-7; 32:3; 84:87-88)!

    «Prenez courage et ne craignez point, car moi, le Seigneur, je suis avec vous et je me tiendrai à vos côtés.»

    Cette promesse réconfortante et sacrée est suivie de l’énoncé d’une mission sérieuse et tout aussi sacrée qui ne peut être ignorée: «Vous rendrez témoignage que je suis le Fils du Dieu vivant, que j’étais, que je suis et que je dois venir» (D&A 68:6).

    Pourquoi cette mission sacrée, ce commandement du Seigneur à ses serviteurs? Il répond: «La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ» (Jean 17:3).

    «Car étroite est la porte, resserré le chemin qui mènent à l’exaltation et à la continuation des vies, et il y en a peu qui les trouvent, parce que vous ne me recevez point dans le monde, et que vous ne me connaissez point» (D&A 132:22).

    «Je suis le chemin, la vérité et la vie. Nul ne vient au Père que par moi» (Jean 14:6).

    Il n’y a pas de doctrine plus essentielle à la compréhension du plan de salut que la doctrine qui révèle l’identité et le rôle de Jésus-Christ.

    Mais comment toutes les nations de la terre parviendront-elles à la compréhension de la véritable identité du Seigneur Jésus-Christ? Réfléchissez aux prophéties:

    • «Le temps viendra où la connaissance d’un Sauveur se répandra parmi toutes les nations, familles, langues et peuples» (Mosiah 3:20).

    • «Ces dernières annales [il s’agit évidemment du Livre de Mormon et d’autres Ecritures des derniers jours]… feront savoir à toutes familles, langues et peuples, que l’Agneau de Dieu est le Fils du Père éternel et le Sauveur du monde; et que tous les hommes doivent venir à lui, sinon ils ne peuvent être sauvés» (1 Néphi 13:40).

    • «Je ferai descendre la justice des cieux, et je ferai monter la vérité de la terre, pour rendre témoignage de mon Fils unique, de sa résurrection des morts, oui, et aussi de la résurrection de tous les hommes; et je ferai en sorte que la justice et la vérité se répandent sur la terre comme un déluge, pour rassembler mes élus des quatre coins de la terre» (Moïse 7:62).

    Le président Benson a déclaré clairement que le Livre de Mormon est l’instrument que Dieu a prévu pour balayer la terre comme par un déluge, pour rassembler ses élus (voir Ensign, novembre 1988, p. 4). Nous n’avons pas de prérogative plus sacrée, pas de responsabilité plus urgente, que de témoigner que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant! Et nous n’avons pas de meilleur «instrument» pour accomplir cette tâche sacrée que les annales que le Seigneur a préparées dans ce but même, le Livre de Mormon, un témoignage de Jésus-Christ! Dans ses pages comme dans les autres ouvrages canoniques de l’Eglise, la véritable identité du Seigneur Jésus-Christ est révélée à jamais, dans le passé, dans le présent, et dans l’avenir!

    A l’époque de Noël, dans de nombreux pays du monde entier, les salles de concert sont remplies de gens qui, avec respect et joie, se lèvent et chantent les paroles triomphales et immortelles d’Esaïe, mises en musique par Haendel dans Le Messie:

    «Car un enfant nous est né, un fils nous est donné, et la souveraineté (reposera) sur son épaule; on l’appellera Admirable, Conseiller, Dieu puissant, Père éternel, Prince de la paix» (Esaïe 9:5).

    Mais qui est cet «enfant»? Qui est ce «fils»? Et «de qui est-il le fils» (Matthieu 22:42)? Qui est ce «Dieu puissant, le Père éternel, le Prince de la paix», dont parle Esaïe? Le Livre de Mormon «vérifie et clarifie» de qui il s’agit! (voir Ezra Taft Benson, A Witness and a Warning, Salt Lake City, Deseret Book Co., 1988, p. 13).

    Il s’agit de Jésus-Christ, né dans le monde, en qualité de «Fils unique» (Jacob 4:5, 11; 2 Néphi 25:12; Alma 5:48; 9:26; 12:33-34; 13:5) de Dieu, «le Père éternel», et fils de Marie, «selon la chair» (1 Néphi 11:18-24; 2 Néphi 2:4, 8; 31:7; 32:6; Mosiah 3:8).

    Il s’agit de Jésus-Christ, le «Messie» attendu depuis longtemps, le «Sauveur» et «Rédempteur du monde» (1 Néphi 1:19; 10:4-17; 15:13-14; 2 Néphi 2:6-10), dont tous les prophètes «ont témoigné» (3 Néphi 11:10; Mosiah 3:13; Hélaman 8:13-23), qui est venu dans le monde «afin que le salut soit donné aux enfants des hommes par la foi en son nom» (Mosiah 3:9; 2 Néphi 31:2-21; Alma 32:21-43).

    Il s’agit de Jésus-Christ, «l’Agneau de Dieu», qui fut «jugé par le monde, … élevé sur une croix» (1 Néphi 11:32-33) et «crucifié» (1 Néphi 19:9-10, 13-15; 2 Néphi 6:9; 10:3-5, 25:12-13, Mosiah 3:9; 15:7-9) pour expier les péchés du monde (voir Alma 34:8; 22:14; 33:22-23; Mosiah 3:11-18).

    Il s’agit de Jésus-Christ qui, avant de condescendre à descendre du ciel pour demeurer parmi les enfants des hommes (voir Mosiah 3:5), n’était autre que le «grand Jéhovah» (Moroni 10:34; D&A 110:3-4; Abraham 1:16, 2:6-8), «le Dieu d’Abraham, … d’Isaac et … de Jacob» (1 Néphi 19:7-15; Hélaman 8:13-23), le Très-Saint d’Israël» (2 Néphi 6:9), qui a «donné la loi» à Moïse sur la montagne (3 Néphi 15:5)!

    Il s’agit de Jésus-Christ, «Père du ciel et de la terre, créateur de toutes choses dès le commencement» (Mosiah 3:8; 2 Néphi 9:6; Alma 11:39; 3 Néphi 9:15; D&A 38:1-3; 76:24), dont «l’expiation infinie» (2 Néphi 9:5-10; 2:6-10; Alma 34:8-16; 36:17-18) amène la «résurrection des morts» (2 Néphi 9:10-13, 21-22; Jacob 4:11-12; Alma 11:42-45; 40:23; Hélaman 14:15-19).

    Il s’agit de Jésus-Christ, «le Juge éternel des vivants et des morts» (Moroni 10:34; 2 Néphi 2:9-10; 9:13-17, 41; Mosiah 3:10, 18; 3 Néphi 27:13-15; 28:31; Mormon 3:20-22).

    Il s’agit de Jésus-Christ, «le Seigneur Omnipotent qui règne, qui était et qui est de toute éternité à toute éternité» (Mosiah 3:5).

    «ô mes serviteurs …, prenez courage et ne craignez point, car moi, le Seigneur, je suis avec vous et je me tiendrai à vos côtés; et vous rendrez témoignage de moi, à savoir, Jésus-Christ; vous rendrez témoignage que je suis le Fils du Dieu vivant, que j’étais, que je suis et que je dois venir» (D&A 68:5-6).

    Je sais et je témoigne que Jésus est le Christ, le Fils du Dieu vivant, qui était et qui est le grand Jéhovah, le Sauveur et le Rédempteur du monde. Je sais qu’il a expié les péchés du monde et qu’il est ressuscité avec un corps glorieux de chair et d’os. Je témoigne qu’il vit, et qu’il reviendra bientôt régner comme «Roi des rois et Seigneur des seigneurs» (Apocalypse 19:16). Puissions-nous véritablement inonder la terre avec le Livre de Mormon (voir Ensign, novembre 1988, page 5) afin que tous ceux qui le voudront puissent venir à lui et être sauvés. C’est ma prière, au nom de Jésus-Christ, Amen. 9