2015
Qu’allez-vous choisir ?
précédent suivant

Qu’allez-vous choisir ?

Tiré du discours intitulé « Jeunes d’ascendance noble, qu’allez-vous choisir ? », prononcé lors d’une veillée du Département d’Éducation de l’Église le vendredi 6 septembre 2013 à l’université Brigham Young – Hawaï. Vous trouverez le texte intégral sur cesdevotionals.lds.org.

Vous avez été envoyés par notre Père céleste pour édifier le royaume de Dieu sur la terre maintenant et pour préparer un peuple à recevoir le Sauveur.

What Will You Choose?

Illustrations Brandon Dorman

Vous, « les jeunes d’ascendance noble1 », vous êtes littéralement les fils et les filles de Dieu, nés à cette époque particulière de l’histoire du monde dans un but des plus sacrés. Bien qu’il semble que la morale et les valeurs religieuses de la société déclinent dans le monde entier, les jeunes de cette Église doivent être les porte-étendards du Seigneur et des phares qui attirent les autres à lui. Votre identité et votre raison d’être sont uniques.

Quelle est votre identité ? Vous êtes des enfants de l’alliance que Dieu a conclue avec notre père Abraham à qui il a promis qu’en sa postérité, toutes les familles de la terre seraient bénies (voir Actes 3:25 ; voir aussi 1 Néphi 15:18 ; 3 Néphi 20:25). Vous êtes aussi « les enfants du jour de la promesse2 », cette période de l’histoire de la terre où l’Évangile est proclamé largement dans le monde entier.

Quelle est votre raison d’être ? Vous, frères, avez été préordonnés dans le royaume préterrestre à détenir la prêtrise (voir Alma 13:2-5). Et vous, sœurs, avez été choisies avant la fondation du monde pour porter les enfants de Dieu et prendre soin d’eux ; ce faisant, vous glorifiez Dieu (voir D&A 132:63). Sœurs, avez-vous réfléchi à ce que signifie vraiment être co-créatrices avec Dieu ?

Chacun de vous, jeunes gens et jeunes filles, a été envoyé par notre Père céleste pour édifier le royaume de Dieu sur la terre maintenant et pour préparer un peuple à recevoir le Sauveur quand il règnera en Messie du millénium. Votre noble lignage, votre identité, votre raison d’être et la responsabilité que Dieu vous a donnée vous distinguent de tous les autres.

Mais ni votre naissance, ni votre ordination prémortelle, ni votre responsabilité ne peuvent vous sauver ou vous exalter. Ce ne sera possible que par vos propres décisions et si vous choisissez d’accéder au pouvoir de l’expiation du Seigneur. Le grand principe éternel du libre arbitre est essentiel au plan du Père. Alors vous, jeunes d’ascendance noble, qu’allez-vous choisir ?

Choisirez-vous de croître en connaissances ?

C’est à vous d’obtenir de l’instruction. Personne d’autre ne peut l’acquérir pour vous. Où que vous soyez, cultivez le désir profond d’apprendre. Pour nous, saints des derniers jours, l’instruction n’est pas simplement un honneur, c’est aussi une responsabilité religieuse. « La gloire de Dieu c’est l’intelligence » (D&A 93:36). En fait, notre instruction est pour toute éternité.

« Quel que soit le degré d’intelligence que nous atteignions dans cette vie, il se lèvera avec nous dans la résurrection.

« Et si […] une personne acquiert dans cette vie plus de connaissance et d’intelligence […] elle en sera avantagée d’autant dans le monde à venir » (D&A 130:18-19).

Une perspective à si long terme vous aidera à faire de bons choix en ce qui concerne l’instruction.

N’ayez pas peur de poursuivre vos buts, et même vos rêves ! Mais sachez qu’il n’y a pas de raccourci pour parvenir à l’excellence et à la compétence. L’instruction fait la différence entre vouloir être capable d’aider des gens et pouvoir les aider.

Quel genre de vie choisirez-vous de mener ?

Il est attendu de vous que vous viviez différemment des autres. Vous connaissez ce que Paul a dit au jeune Timothée : « Sois un modèle pour les fidèles, en parole, en conduite, en charité, en foi, en pureté3 » (1 Timothée 4:12). Choisissez de penser et d’agir différemment des gens qui suivent le monde. Choisissez d’avoir l’air différent et voyez quelle influence bénéfique vous allez devenir. Comme l’a dit un jour Ardeth G. Kapp, ancienne présidente générale des Jeunes Filles, « on ne peut pas être maître nageur-sauveteur si l’on ressemble à tous les autres nageurs sur la plage4. »

Vous, jeunes d’ascendance noble, vous avez bénéficié d’un bon départ dans la vie mais vous avez aussi une responsabilité supplémentaire. « Car on demandera beaucoup à qui l’on a beaucoup donné » (D&A 82:3 ; voir aussi Luc 12:48). Cette exigence nécessite entre autres d’être une recrue. Lors de votre baptême, en fait, vous vous êtes réengagés dans l’armée du Seigneur5. Dans la vie prémortelle, vous étiez aux côtés de Jésus-Christ lors de la guerre dans les cieux. Et maintenant, le conflit entre les forces du bien et celles du mal continue ici, sur terre. C’est quelque chose de réel ! (voir Apocalypse 12:7-9 ; D&A 29:40-41.) Du côté de Dieu il y a Jésus-Christ, préordonné pour être le Sauveur du monde (voir 1 Néphi 10:4). De l’autre côté, il y a Satan, un rebelle, un destructeur du libre arbitre6 (voir Moïse 4:3).

Le plan de Dieu permet à l’adversaire de vous tenter afin que vous puissiez exercer votre libre arbitre pour choisir le bien plutôt que le mal, pour choisir le repentir, pour choisir d’aller à Jésus-Christ, de croire en ses enseignements et de suivre son exemple. Quelle responsabilité immense et quelle confiance immense !

Votre liberté d’agir par vous-même est à ce point essentielle pour votre progression éternelle que l’adversaire exerce des efforts extraordinaires pour la saper (voir 2 Néphi 2:27 ; 10:23).

Établirez-vous des priorités pour vous aider à faire vos choix ?

Vos choix ne seront pas tous entre le bien et le mal. Beaucoup seront des choix entre deux bonnes options. Les vérités ne sont pas toutes égales ; il vous faudra donc établir des priorités. Dans votre quête de la connaissance, sachez que la vérité la plus importante que vous pourrez apprendre viendra du Seigneur. Dans la prière d’intercession qu’il a adressée au Père, le Sauveur lui-même a confirmé cela. Il a dit : « La vie éternelle, c’est qu’ils te connaissent, toi, le seul vrai Dieu, et celui que tu as envoyé, Jésus-Christ » (Jean 17:3). En priorité sur tout ce que vous cherchez à apprendre, cherchez à connaître Dieu, votre Père céleste, et son Fils, Jésus-Christ. Apprenez à les connaître et à les aimer comme je le fais.

Voici un autre passage qui rappelle une priorité et qui m’a aidé tout au long de ma vie : « Cherchez premièrement le royaume et la justice de Dieu ; et toutes ces choses vous seront données par-dessus » (Matthieu 6:33).

Plus que quoi que ce soit d’autre dans ce monde, il est essentiel que vous fassiez des choix qui vous conduiront à la destinée finale et glorieuse de la vie éternelle. C’est la grande gloire que Dieu vous destine (voir D&A 14:7 ; Moïse 1:39). Faites de la vie éternelle votre première priorité. Étudiez les Écritures, comme les sections 76 et 88 des Doctrine et Alliances, pour mieux comprendre quelles sont les différentes bénédictions qui attendent les personnes qui choisissent la vie éternelle et celles qui ne le font pas. Faites de la vie éternelle votre première priorité et voyez comment les autres choix se mettent en place.

Qui vais-je choisir de fréquenter ?

Vous vous mêlerez à beaucoup de bonnes personnes qui croient aussi en Dieu. Qu’ils soient juifs, catholiques, protestants ou musulmans, les croyants savent que la vérité absolue existe réellement. Les gens qui croient en Dieu ont une conscience. Les croyants obéissent volontairement aux lois civiles et divines, même à des lois qui sinon ne pourraient pas être exécutoires.

Du fait de votre engagement d’obéir aux lois civiles et divines, vous marquez l’arrêt à un feu rouge, même si aucune voiture n’est en vue. En tant qu’enfants de Dieu vous savez que, même si la police ne vous attrape pas, c’est mal de voler et de tuer, et qu’à la fin, Dieu vous tiendra pour responsable. Vous savez que les conséquences du non respect des règles ne sont pas seulement temporelles mais aussi éternelles.

En avançant dans le voyage de la vie, vous rencontrerez des personnes qui ne croient pas en Dieu. Beaucoup d’entre elles n’ont pas encore trouvé la vérité divine et ne savent pas où la chercher. Mais vous, jeunes d’ascendance noble, vous allez à leur secours. Vous vous ralliez en grand nombre à l’appel du prophète de Dieu qui demande plus de missionnaires. Nous en sommes profondément reconnaissants à chacun.

What Will You Choose?

Quand vous fréquentez des incroyants, soyez conscients que quelques-uns parmi eux n’ont peut-être pas votre intérêt à cœur (voir D&A 1:16 ; 89:4). Dès que vous discernez cela, fuyez ces personnes immédiatement et définitivement (voir 1 Timothée 6:5-6, 11).

Malheureusement, vous rencontrerez des gens que leur quête désespérée de quelque chose qui leur semble être le bonheur attire sur la pente glissante du péché. Prenez garde à cette pente visqueuse ! Le plaisir dans le péché n’est que momentané, tandis que les souvenirs obsédants du péché sont remplis d’une culpabilité lancinante et écrasante. La déformation scandaleuse de l’union conçue par DIeu entre l’homme et la femme n’est qu’une contrefaçon creuse. Chaque expérience illicite est dépourvue de signification profonde et de doux souvenirs.

Choisirez-vous la liberté ou la servitude ?

Il y a des forces athées tout autour de nous. Vous vivez littéralement en territoire ennemi7. Le fléau toxique de la pornographie sévit. Il prend au piège tous ceux qui cèdent à ses griffes insidieuses.

Cela a été prévu par le Seigneur qui a dit : « Et je vous montre maintenant un mystère, une chose qui est gardée dans les chambres secrètes pour provoquer, avec le temps, votre destruction, et vous ne le saviez pas » (D&A 38:13 ; voir aussi le verset 28).

Songez au nombre de personnes qui, dans leurs chambres secrètes, cherchent à détruire votre vie et votre bonheur ! La tentation charnelle n’est pas une nouveauté. L’apôtre Pierre a mis en garde contre ce même piège quand il a écrit :

« Ils amorcent par les convoitises de la chair […] ceux qui viennent à peine d’échapper […] 

« Ils leur promettent la liberté, quand ils sont eux-mêmes esclaves de la corruption, car chacun est esclave de ce qui a triomphé de lui » (2 Pierre 2:18-19).

Fuyez cet esclavage, mes frères et sœurs bien-aimés. Si actuellement vous regardez de la pornographie, arrêtez tout de suite ! Demandez l’aide de votre évêque. Personne n’est suffisamment intelligent pour déjouer l’adversaire seul, une fois qu’il a été empoisonné par la pornographie. Elle est aussi destructrice que la lèpre, créant une dépendance aussi puissante que la methamphétamine et aussi corrosive que la soude caustique.

Choisirez-vous de suivre le Seigneur ou les philosophies des hommes ?

Étudiez soigneusement « La famille : Déclaration au monde8. » La famille est attaquée dans le monde entier, mais les vérités contenues dans la déclaration sur la famille vous fortifieront.

Vous devez comprendre la portée considérable des assauts actuels de la société contre la définition du mariage. Le débat actuel comprend la question de savoir si deux personnes de même sexe peuvent se marier. Si vous avez une question concernant la position de l’Église sur ce sujet ou sur tout autre sujet important, méditez dans la prière et ensuite écoutez les messages des prophètes vivants. Leurs paroles inspirées, avec l’inspiration du Saint-Esprit, insuffleront à votre esprit une compréhension plus complète et plus exacte 9.

Le débat sur le mariage n’est qu’une des nombreuses controverses que l’avenir vous réserve. Contre les voix stridentes de l’adversaire, vous, les jeunes d’ascendance noble, choisirez de défendre le Seigneur et sa vérité.

L’apôtre Paul a prophétisé à propos de la détresse de notre époque (voir Hébreux 3:1-5). Sa vision exacte de la dévastation spirituelle de notre époque est suivie par une conclusion rassurante dans laquelle il nous dit comment rester en sécurité : « Dès ton enfance, tu connais les saintes lettres, qui peuvent te rendre sage à salut par la foi en Jésus-Christ » (2 Timothée 3:15).

À son conseil j’ajoute le mien : continuez d’étudier les Écritures. Continuez de faire des choses qui édifieront votre foi en Jésus-Christ. Et ensuite, remarquez les choix sages que vous serez incités à faire.

Votre foi en Jésus-Christ et en son Évangile vous donnera le courage de vous marier et de faire venir des enfants dans votre famille pendant que vous êtes jeunes et capables d’en avoir. Quand vous aurez mon âge, vous considérerez que vos enfants, vos petits-enfants et leurs enfants ont plus de valeur que n’importe quelle célébrité ou fortune que vous auriez pu avoir.

Comment allez-vous vous préparer pour votre entretien personnel avec le Sauveur ?

Vous, jeunes d’ascendance noble, vous n’êtes pas encore parfaits. Aucun de nous ne l’est. C’est pourquoi vous, et nous, sommes très reconnaissants pour l’expiation du Sauveur qui nous assure un pardon complet si nous nous repentons vraiment. Vous savez aussi que votre séjour ici dans la mortalité est relativement bref. Avec le temps, chacun de vous quittera cette frêle existence et passera dans l’autre monde.

Le jour du jugement attend chacun de nous. Je sais que « le gardien de la porte est le Saint d’Israël, et [qu’] il n’y emploie aucun serviteur » (2 Néphi 9:41). Oui, chacun de nous aura un entretien personnel avec Jésus-Christ.

Chaque jour sur terre vous donne le temps et l’occasion de vous préparer pour cet entretien. Sachez ceci : Quand vous choisissez de vivre du côté du Seigneur, vous n’êtes jamais seul. Dieu vous a donné accès à son aide pendant que vous avancez sur le sentier périlleux de la condition mortelle. Si vous épanchez diligemment et sincèrement votre cœur à Dieu en prières quotidiennes, il enverra ses anges vous aider (voir D&A 84:88). Il vous a donné le Saint-Esprit, qui demeure à vos côtés si vous vivez dignement. Il vous a donné les Écritures afin que vous puissiez pleinement vous faire un festin des paroles de Jésus-Christ (voir 2 Néphi 9:51 ; 32:3). Il vous a donné les paroles des prophètes que vous pouvez écouter.

En qui placerez-vous votre confiance ?

Je sais que Dieu est votre Père. Il vous aime. Il veut que vous soyez heureux. Placez votre confiance en lui (voir 2 Néphi 4:34 ; 28:31). Gardez le cap sur son temple sacré. Soyez dignes de recevoir votre dotation et les ordonnances de scellement. Restez fidèles à ces alliances et retournez fréquemment au temple. Souvenez-vous que votre but le plus élevé est d’obtenir la plus grande de toutes les bénédictions de Dieu, la vie éternelle (voir D&A 14:7). Les ordonnances du temple sont essentielles à cette bénédiction (voir D&A 131:1-3).

Je vous invite à étudier dans la prière la déclaration scripturaire de votre identité, de votre raison d’être et de votre bénédiction (voir D&A 86:8-11). Oui, vous êtes véritablement des jeunes d’ascendance noble, créés à l’image de Dieu. Vous êtes les héritiers légitimes qui devront être mis à l’épreuve. Puissiez vous choisir d’être une lumière pour le monde afin d’aider à sauver les enfants de Dieu, d’avoir de la joie et, à la fin, d’obtenir la bénédiction de la vie éternelle.

What Will You Choose?

Notes

  1. « En avant ! », Cantiques, n° 165.

  2. « Sauveur d’Israël », Cantiques, n° 5.

  3. Le mot grec anastrophe, qui a été traduit par conversation, signifie une façon de vivre qui tire vers le haut.

  4. Ardeth Greene Kapp, I Walk by Faith, 1987, p. 97.

  5. Voir « Nous voici tous enrôlés », Cantiques, n° 161.

  6. Certaines personnes décrivent la liberté de choisir comme étant le libre arbitre, mais ce n’est pas une expression scripturaire. Les Écritures ne parlent que de libre arbitre moral (voir D&A 101:78).

  7. Voir Boyd K. Packer, « Conseils aux jeunes », Le Liahona, novembre 2011, p. 16,18.

  8. Voir « La famille : Déclaration au monde », Le Liahona, novembre 2010, p. 129.

  9. La déclaration inspirée de l’Église sur la famille dit : « La famille est ordonnée de Dieu. Le mariage entre l’homme et la femme est essentiel à son plan éternel. Les enfants ont le droit de naître dans les liens du mariage et d’être élevés par un père et une mère qui honorent leurs vœux de mariage dans la fidélité totale » (« La famille : Déclaration au monde », Le Liahona, novembre 2010, p. 129).