2015
L’arme secrète
précédent suivant

L’arme secrète

L’auteur vit en Arizona (États-Unis).

Tout le monde sous-estimait ce qu’Ivy pouvait faire.

“There is something all can give» (NdT : tout le monde peut donner quelque chose. Livre Chants pour les enfants en anglais, p. 236).

« Pas elle ! C’est une fille », murmura Braden derrière Adam.

Mais Adam était capitaine pour la partie de ballon prisonnier du jour, et il avait fait son choix. « Je choisis Ivy », répéta-t-il légèrement plus fort. Tyler, le capitaine de l’autre équipe, eut un sourire narquois. Même M. Garcia, l’entraîneur, fut surpris du deuxième choix d’Adam.

Ivy eut aussi l’air surpris et, timidement, elle fit un pas en avant. Braden grommela.

Ivy n’était pas n’importe quelle fille. C’était la fille la plus petite de la classe. Elle ne semblait pas très rapide et le ballon paraissait plus gros qu’elle. « Elle ne peut probablement même pas soulever le ballon », lâcha Braden quand Ivy s’approcha.

« Elle sera peut-être notre arme secrète », dit Adam en essayant de paraître confiant. Mais ce n’est pas pour cela qu’il l’avait choisie. Ivy avait dit une fois à Adam qu’elle n’aimait pas quand ils faisaient du sport parce qu’elle était toujours la dernière à être choisie. Les autres garçons taquinaient Ivy mais la mère et le père d’Adam lui avaient dit que les garçons doivent respecter les filles. Alors il avait choisi Ivy. Quand il vit Tyler choisir le plus grand garçon de la classe, Adam espéra qu’il avait pris la bonne décision.

Une fois que tout le monde fut affecté à une équipe, l’entraîneur donna un coup de sifflet et les équipes coururent dans leur camp, de part et d’autre du terrain. L’entraîneur tendit le ballon à Tyler qui balaya du regard l’équipe d’Adam avant de se fixer sur Ivy. Il arma son bras et lança le ballon.

Bang ! Le ballon frappa le sol et rebondit sans toucher personne. Adam écarquilla les yeux. Ivy avait bougé juste à temps. Tout le monde autour de lui semblait surpris mais Adam sourit simplement. Ivy était peut-être un bon choix après tout.

La partie reprit. Tyler continua d’essayer de toucher Ivy avec le ballon mais elle esquivait sans cesse et sautait hors de la trajectoire. Personne ne put la toucher avec le ballon. Tyler et certains de ses coéquipiers étaient tellement occupés à essayer d’avoir Ivy qu’ils se préoccupaient peu de viser qui que ce soit d’autre. Adam sourit ; en fait, la taille d’Ivy la rendait meilleure au ballon prisonnier parce qu’avec sa petite taille et sa rapidité, elle était plus difficile à toucher.

Pour finir, l’équipe d’Adam remporta le match. « C’est vrai que c’est une arme secrète », dit Braden « Ivy est excellente. »

« Oui », ajouta Tyler. « La prochaine fois, elle sera dans mon équipe. Et nous gagnerons, c’est sûr ! » Ivy sourit en retournant en classe, entourée de ses coéquipiers.

Adam ne pouvait s’empêcher de sourire en suivant le groupe. Il avait fait preuve de gentillesse à l’égard d’Ivy et il avait aidé les autres garçons à respecter davantage les filles. La plus grande arme secrète n’était pas secrète du tout ; il suffisait simplement d’être gentil.