Appels des séminaires et instituts
Leçon de perfectionnement n° 1 : Notre objectif
précédent suivant

Leçon de perfectionnement n° 1

Notre objectif

Suggestions d’activités de perfectionnement

Cette leçon comprend une liste d’activités qui permettront aux instructeurs de mettre en pratique les principes qu’ils ont appris au cours des expériences d’apprentissage au foyer 1-4. Si nécessaire, vous pouvez concevoir vos propres activités pour satisfaire aux besoins des instructeurs de votre classe.

Expérience d’apprentissage n° 1 : Vivre et enseigner à la manière du Sauveur

Exercice pratique n° 1 : Acquérir les vertus chrétiennes

Objectif : Aider les instructeurs à évaluer leur progression personnelle dans l’acquisition des vertus chrétiennes et les encourager à s’efforcer activement de vivre et d’enseigner davantage à la manière du Sauveur.

Activité : Donnez aux instructeurs un exemplaire de l’« activité concernant les vertus » à la page 137 de Prêchez mon Évangile : Guide du service missionnaire, 2004. Donnez-leur quelques minutes pour faire l’activité. Une fois qu’ils ont terminé, discutez brièvement de ce qu’ils ont appris et ressenti. Témoignez que plus nous nous efforçons de vivre et d’enseigner comme le Sauveur, plus nous avons de l’influence dans la vie de nos élèves.

Exercice pratique n° 2 : Suivre l’exemple du Sauveur

Objectif : Aider les instructeurs à apprendre, au cours d’une situation, à discerner la bonne approche d’après l’exemple du Sauveur.

Activité : Demandez aux instructeurs de citer les mots ou les expressions exprimant une action qu’ils ont identifiés dans « Activité du manuel Enseignement et apprentissage de l’Évangile » de l’expérience d’apprentissage au foyer n° 1. Jouez l’un des scénarios suivants, ou créez-en un vous-même, et demandez aux instructeurs d’identifier dans le manuel une solution possible à chaque scénario suivant l’exemple du Sauveur. Demandez aux instructeurs de s’entraîner à gérer cette situation ensemble ou par deux.

  • Un élève n’apporte pas ses Écritures en classe ou ne veut pas les ouvrir pendant la leçon.

  • Un élève est présent tous les jours en classe mais ne participe pas aux activités.

  • La moitié des élèves n’atteint pas l’objectif de lecture quotidienne.

Expérience d’apprentissage n° 2 : Objectif des Séminaires et Instituts de religion

Exercice pratique n° 3 : Enseigner et transmettre l’objectif des Séminaires et Instituts de religion

Objectif : Permettre aux instructeurs de s’entraîner à enseigner aux élèves l’importance de l’objectif des Séminaires et Instituts de religion.

Activité : Examinez l’importance de l’objectif des Séminaires et Instituts de religion avec les instructeurs assistant à votre classe de perfectionnement (voir section 1.1 dans Enseignement et apprentissage de l’Évangile, Manuel pour les instructeurs et les dirigeants des Séminaires et Instituts de religion, 2012, p. 1-2). Discutez de la raison pour laquelle il est important que les élèves comprennent cet objectif et de la manière dont les instructeurs pourraient les aider à y parvenir. Demandez aux instructeurs de jouer une conversation ou une situation dans laquelle ils peuvent enseigner aux élèves l’importance de l’objectif. Ils pourraient aussi jouer une conversation portant sur l’objectif avec les parents et les dirigeants de la prêtrise.

Exercice pratique n° 4 : Inviter les élèves non inscrits à participer au séminaire ou à l’institut

Objectif : Aider les instructeurs à comprendre leur rôle dans la recherche de nouveaux élèves qui pourraient s’inscrire au séminaire ou à l’institut.

Activité : Demandez aux instructeurs d’apporter une liste des élèves potentiels de leur région. Ensemble, étudiez les principes et les pratiques du paragraphe « Administrer » de l’objectif des Séminaires et Instituts de religion (voir Enseignement et apprentissage de l’Évangile,p. x) et de la section 1.4.3 du manuel Enseignement et apprentissage de l’Évangile (p. 9) et discutez-en. Demandez aux instructeurs d’examiner leur liste d’élèves potentiels et d’identifier ceux qui pourraient ne pas s’inscrire. Répartissez les instructeurs en équipes de deux et demandez-leur de jouer les conversations suivantes :

  • Parler à l’évêque des élèves potentiels et de la manière de travailler ensemble pour inviter les élèves non inscrits à assister aux leçons.

  • Parler à un élève de la liste et l’inviter à assister aux leçons.

  • Parler à un parent d’élève des besoins de cet élève et de la manière dont vous pouvez travailler ensemble pour l’aider à recevoir les bénédictions du séminaire ou de l’institut.

Expérience d’apprentissage n° 3 : Enseigner et apprendre par l’Esprit

Exercice pratique n° 5 : L’importance du témoignage

Objectif : Illustrer la manière dont le témoignage d’un instructeur peut permettre à l’Esprit de se manifester en classe et d’entrer dans le cœur des élèves.

Activité : Demandez aux instructeurs d’étudier la section 2.6.3 (« Témoigner ») dans le manuel Enseignement et apprentissage de l’Évangile (p. 35). Montrez-leur ensuite la vidéo « Un homme sans éloquence » (6 min 6 s), disponible sur LDS.org. Demandez aux instructeurs ce qu’un témoignage sincère peut changer dans le cœur d’une personne qui l’entend. (Cette vidéo n’est pas disponible dans toutes les langues.)

Après que les instructeurs ont lu la section 2.6.3 et regardé la vidéo, demandez-leur de s’imaginer en train de rendre témoignage d’un principe de l’Évangile devant leur classe. Demandez-leur d’écrire ce qu’ils pourraient dire. Demandez-leur ensuite de discuter de l’importance du témoignage des instructeurs et des élèves pour permettre à l’Esprit de se manifester en classe.

Exercice pratique n° 6 : Enseigner par l’Esprit : Les choses à faire et à ne pas faire

Objectif : Donner aux instructeurs des conseils pratiques qui peuvent les aider à enseigner par l’Esprit.

Activité : Neal A. Maxwell (1926-2004), du Collège des douze apôtres, a donné une liste de ce qu’il faut faire ou ne pas faire pour permettre à l’Esprit de se manifester dans l’enseignement et l’apprentissage de l’Évangile. Donnez aux instructeurs un exemplaire du document intitulé « Enseigner par l’Esprit : Les choses à faire et à ne pas faire » qui se trouve dans l’annexe de ce manuel et donnez-leur quelques minutes pour l’examiner attentivement. Demandez-leur de marquer ou de noter un ou deux conseils de frère Maxwell sur lesquels ils voudraient se concentrer dans leur enseignement. Demandez à quelques instructeurs de faire part de leurs réflexions et de leurs sentiments.

Exercice pratique n° 7 : Utiliser des pensées spirituelles pour favoriser la présence de l’Esprit

Objectif : Aider les instructeurs à comprendre l’importance d’enseigner aux élèves comment faire des pensées spirituelles réussies pour favoriser la présence de l’Esprit en classe.

Activité : Rappelez aux instructeurs que dans l’expérience d’apprentissage au foyer n° 3, ils ont identifié les choses que les instructeurs et les élèves peuvent faire pour favoriser la présence de l’Esprit en classe. Demandez-leur de relire la section intitulée « Favoriser la présence de l’Esprit grâce à des pensées spirituelles réussies » (p. 17) du manuel Enseignement et apprentissage de l’Évangile. Demandez aux instructeurs de préparer un plan de leçon qu’ils pourraient présenter pour aider leurs élèves à comprendre l’objectif d’une pensée spirituelle en classe et la manière de se préparer pour en présenter une qui sera réussie. Discutez des réflexions et des idées des instructeurs et faites des remarques si nécessaire. Demandez aux instructeurs de s’entraîner à présenter une partie de leur leçon aux autres.

Expérience d’apprentissage n° 4 : Créer un cadre empreint d’amour, de respect et de détermination

Exercice pratique n° 8 : Que savez-vous déjà sur vos élèves ?

Objectif : Aider les instructeurs à comprendre l’importance de créer un cadre empreint d’amour et de respect en apprenant à connaître leurs élèves. Cette activité permettra aux instructeurs de progresser dans leurs efforts pour apprendre à connaître leurs élèves, à r connaître leurs noms, leurs centres d’intérêt, leurs difficultés, leurs capacités, etc.

Activité : Demandez aux instructeurs d’apporter la liste des élèves qu’ils instruiront cette année. Demandez-leur d’examiner les noms un par un et d’écrire ce qu’ils savent sur chaque élève, notamment leurs centres d’intérêt, leurs difficultés, leurs capacités, etc. Demandez aux instructeurs de se mettre par petits groupes et de discuter de ce qu’ils peuvent faire avant et après le début de l’année scolaire pour mieux apprendre à connaître chaque élève.

Exercice pratique n° 9 : Scénarios et jeux de rôle

Objectif : Permettre aux instructeurs de s’entraîner à susciter le sentiment d’avoir un but en classe.

Activité : Examinez rapidement avec les instructeurs la liste des méthodes pour susciter le sentiment d’avoir un but en classe dans la section 2.2.2 du manuel Enseignement et apprentissage de l’Évangile (p. 15-16). Demandez-leur de s’entraîner à utiliser ces méthodes en jouant les scénarios suivants :

  • Attendez d’eux qu’ils jouent leur rôle dans l’apprentissage. Demandez aux participants du cours de perfectionnement de jouer le rôle d’élèves d’une classe de séminaire ou d’institut. La leçon d’aujourd’hui porte sur Alma 32. Alors que la leçon commence, la personne qui joue le rôle de l’instructeur remarque que plusieurs élèves n’ont pas leurs Écritures et montrent déjà des signes de lassitude. Demandez à la personne choisie pour jouer le rôle de l’instructeur de faire ce qu’elle peut pour encourager les élèves à remplir leur rôle dans l’apprentissage. Après l’exercice, discutez ensemble du message que l’instructeur a envoyé à la classe en attendant de tous les élèves qu’ils participent à l’apprentissage. Discutez de ce qui s’est bien passé et de ce qui aurait pu être fait différemment. Sur la base de ces remarques, demandez à l’instructeur de jouer à nouveau le scénario.

  • Être sincère, passionné et énergique en parlant des Écritures et de l’Évangile. Demandez à deux instructeurs de jouer les premiers instants d’une leçon de séminaire ou d’institut. Demandez à l’un d’eux de le faire avec enthousiasme, avec foi et avec détermination et à l’autre de le faire sans énergie, sans passion ou sans concentration. Discutez avec les participants du cours de perfectionnement de l’effet que chaque approche pourrait avoir sur les élèves.

  • Éviter de perdre du temps. Il faudra deux instructeurs pour ce scénario : instructeur A et instructeur B. Expliquez que ces deux instructeurs tiennent leur classe en même temps dans le même bâtiment de l’Église. L’instructeur A commence systématiquement dix minutes en retard et finit dix minutes en avance. L’instructeur B, ressentant l’importance que revêt chaque minute de cours, s’engage à commencer à l’heure et à finir à l’heure. Un matin, après le cours, l’instructeur A entre dans la salle de l’instructeur B. Il a l’air un peu inquiet et avoue que ses élèves n’ont pas l’air de comprendre l’importance des choses qu’ils étudient. Il se demande si l’instructeur B n’a pas des conseils à lui donner.

    Demandez à l’instructeur B de discuter avec l’instructeur A de l’importance de commencer et de finir la leçon à l’heure pour susciter dans l’esprit des élèves le sentiment d’avoir un but. Après la discussion, demandez aux participants du cours de perfectionnement de faire part des réflexions qu’ils pourraient avoir pour aider l’instructeur A à comprendre que lorsque l’on perd du temps, on peut diminuer le sentiment d’avoir un but dans une classe.

  • Mettre en place un rituel pour la classe. Examinez avec les participants du cours de perfectionnement la liste des rituels possibles pour la classe qui se trouve sous le titre « Mettre en place un rituel pour la classe » dans la liste à puces de la page 16 du manuel Enseignement et apprentissage de l’Évangile. Aidez les instructeurs à comprendre les rituels qui, selon vous, sont les plus utiles pour les instructeurs et les élèves. Montrez comment vous enseigneriez pour la première fois un rituel aux élèves du séminaire ou de l’institut. Demandez ensuite à un instructeur de venir devant la classe et de faire la même chose avec un autre rituel.