Le Liahona
Une bonne fondation pour l’avenir
Notes de bas de page
Thème

Une bonne fondation pour l’avenir

Pendant les années à venir, puissions-nous permettre aux améliorations que nous apportons au temple de Salt Lake City de nous inspirer.

Histoire du temple de Salt Lake City

Remontons le temps jusqu’à cette chaude après-midi du 24 juillet 1847, vers 14 heures. Après un voyage ardu de cent onze jours, Brigham Young, alors président du Collège des douze apôtres, malade et affaibli par la fièvre des montagnes, entra dans la vallée du lac Salé en compagnie des cent quarante-huit membres de l’Église qui composaient le premier groupe à prendre la direction de l’ouest.

Deux jours plus tard, tandis qu’il se remettait de sa maladie, il prit la tête d’une expédition d’exploration composée de plusieurs membres du Collège des douze apôtres et d’autres personnes. William Clayton raconte : « À un peu plus d’un kilomètre au nord de notre campement, nous sommes arrivés sur un beau plateau, plat et incliné en pente douce vers l’ouest1. »

Brigham Young
Brigham Young
Brigham Young

Tandis qu’il examinait le lieu avec le groupe, Brigham Young s’arrêta soudainement et planta sa canne dans le sol, en s’exclamant : « C’est ici que se dressera le temple de notre Dieu. » Wilford Woodruff qui l’accompagnait rapporte que cette déclaration « [le] traversa comme la foudre ». Il enfonça une branche dans le sol pour marquer l’endroit où le président Young avait planté sa canne. Une surface d’environ seize hectares fut attribuée au temple et il fut décidé que la ville formerait « un carré parfait suivant une orientation Nord & Sud, Est & Ouest », dont le temple occuperait le centre2.

Lors de la conférence générale d’avril 1851, les membres de l’Église votèrent à l’unanimité la décision de construire un temple « au nom du Seigneur3 ». Deux ans plus tard, le 14 février 1853, le site fut consacré par Heber C. Kimball lors d’une cérémonie publique à laquelle assistèrent plusieurs milliers de saints, et l’on donna le premier coup de pioche des fondations du temple de Salt Lake. Quelques mois plus tard, le 6 avril, les pierres angulaires massives du temple furent posées et consacrées lors de cérémonies très élaborées qui comprenaient une garde du drapeau, des fanfares et une procession conduite par les dirigeants de l’Église du tabernacle originel au site du temple, ou des discours et des prières furent faits à chacune des quatre pierres4.

Temple Foundation
Brigham Young

Lors de la cérémonie d’ouverture du chantier, le président Young rappela que la première fois qu’il avait foulé cette terre, il avait eu une vision lorsqu’ils examinaient le sol de la vallée. Il déclara : « J’ai su [alors], tout comme je le sais maintenant, que ce terrain était celui sur lequel il fallait ériger un temple ; c’était une évidence5. »

Dix ans plus tard, Brigham Young fit cette déclaration prophétique lors de la conférence générale d’octobre 1863 : « Je veux voir [le] temple construit de telle manière qu’il demeure pendant tout le millénium. Ce n’est pas le seul temple que nous construirons ; nous en construirons des centaines et nous les consacrerons au Seigneur. Ce temple sera connu comme étant le premier temple construit dans les montagnes par les saints des derniers jours. […] Je veux que ce temple […] soit un monument fier, honorant la foi, la persévérance et l’industrie des saints de Dieu dans les montagnes6. »

Temple foundation and Tabernacle 1872 May
Salt Lake City from top of Tabernacle [ca. 1877]

Le rappel de ce bref historique me remplit d’admiration pour le don de vision de Brigham Young : premièrement, le fait qu’il se soit assuré que, dans la mesure du possible et en utilisant les méthodes de construction disponibles à cette époque et à cet endroit, le temple de Salt Lake City serait construit de manière à perdurer pendant tout le millénium et, deuxièmement, sa prophétie sur la multiplication de futurs temples dans le monde entier, au point de se compter par centaines.

Rénovation du temple de Salt Lake City

Comme Brigham Young, notre prophète actuel veille sur le temple de Salt Lake City et sur tous les autres avec grand soin. Au fil des ans, la Première Présidence a, occasionnellement, recommandé à l’Épiscopat président de s’assurer de la solidité des fondations du temple de Salt Lake City. Lorsque j’étais membre de l’Épiscopat président, à la demande de la Première Présidence, nous avons réalisé un examen complet des installations du temple de Salt Lake City, y compris une évaluation des progrès les plus récents en matière de techniques de conception et de construction antisismique.

Voici des extraits de l’étude remise à la Première Présidence à l’époque : « La conception et la construction du temple de Salt Lake City ont été réalisées à l’aide des meilleures ressources en matière d’ingénierie, de main-d’œuvre qualifiée, de matériaux de construction, d’ameublement et autres disponibles à l’époque. Depuis sa consécration en 1893, le temple est resté solide et a été un emblème de foi [et] d’espérance et une lumière pour les gens. Un grand soin a été pris pour le faire fonctionner, le nettoyer et le conserver en bon état. L’extérieur en granite, les solives de plancher et les poutres de soutien intérieures sont en bon état. Des études récentes ont confirmé que l’emplacement choisi par Brigham Young pour le temple a un très bon sol et d’excellentes qualités de compactage7. »

L’étude concluait que des réparations et améliorations normales étaient nécessaires pour rénover le temple et le mettre aux normes, notamment la terrasse et les surfaces extérieures, les réseaux d’alimentation en eau et en électricité obsolètes, ainsi que le baptistère. Cependant, il était aussi recommandé d’envisager une mise à niveau antisismique plus complète, en commençant par les fondations.

Les fondations du temple

Vous vous rappellerez peut-être que Brigham Young a suivi lui-même de très près la construction des fondations originelles du temple, qui ont bien rempli leur rôle depuis l’achèvement de la construction du temple il y a cent vingt-sept ans. La mise à niveau antisismique nouvellement proposée pour le temple utilisera la technologie d’isolement de la base, une technologie tout bonnement inimaginable à l’époque de sa construction. Cette technologie est considérée comme la plus avancée en matière de protection antisismique.

Salt Lake Tempe: Renovation Rendering
Salt Lake Tempe: Renovation Rendering

Cette technologie, de conception récente, commence à la fondation même du temple, fournissant une protection robuste contre les dégâts causés par un tremblement de terre. Son principe consiste à renforcer structurellement le temple pour qu’il reste solide, même si la terre et les éléments environnants subissent un tremblement de terre.

La Première Présidence a annoncé l’année dernière la rénovation du temple, pour laquelle cette technologie sera utilisée. Sous la direction de l’Épiscopat président, les travaux ont commencé il y a quelques mois, en janvier 2020. Ils devraient s’achever dans quatre ans environ.

Garantir votre fondation personnelle

Quand je pense aux quatre prochaines années de la vie de ce beau temple de Salt Lake City, noble, inspirant et impressionnant, je les vois davantage comme un temps de renouvellement que comme un temps de fermeture ! De la même manière, nous pourrions nous demander : « Comment cette rénovation de grande envergure du temple de Salt Lake City pourrait-elle nous pousser à réaliser notre propre renouvellement, reconstruction, nouvelle naissance, revitalisation ou rétablissement ? »

Une introspection pourrait révéler que nous-même et notre famille tirerions profit de la réalisation de travaux nécessaires de maintenance et de rénovation, voire d’une mise à niveau antisismique ! Nous pourrions commencer par nous demander :

« Dans quel état sont mes fondations ? »

« De quoi sont composées les pierres angulaires épaisses, stables et fortes qui font partie de nos fondations personnelles, sur lesquelles repose mon témoignage ? »

« Quels éléments de mes fondations spirituelles et émotionnelles personnelles permettront à ma famille et à moi-même de rester fermes et inébranlables, et même de résister aux événements sismiques bouleversants et tumultueux qui se produiront inévitablement dans notre vie ? »

Les événements semblables à un tremblement de terre sont souvent difficiles à prévoir et se produisent avec différents degrés d’intensité : être aux prises avec des questions ou des doutes, affronter l’affliction ou l’adversité, être offensé par des dirigeants, des membres, des points de doctrine ou des règles de l’Église. La meilleure défense contre ces difficultés se trouve dans nos fondations spirituelles.

Quelles pourraient être les pierres angulaires spirituelles de notre vie personnelle et familiale ? Elles peuvent être les principes simples, clairs et précieux de la mise en pratique de l’Évangile : la prière en famille, l’étude des Écritures, y compris le Livre de Mormon, le culte au temple et l’apprentissage de l’Évangile grâce à Viens et suis-moi et la soirée au foyer. D’autres ressources utiles pour fortifier vos fondations spirituelles peuvent être les Articles de foi, la déclaration au monde sur la famille et « Le Christ vivant ».

Pour moi, les principes évoqués dans les questions de l’entretien pour la délivrance d’une recommandation à l’usage du temple sont la base solide d’une fondation spirituelle, en particulier les quatre premières questions. Je les considère comme des pierres angulaires spirituelles.

Nous connaissons bien sûr ces questions, puisque le président Nelson nous les a lues une par une lors de la dernière conférence générale.

  1. Avez-vous foi en Dieu, le Père éternel, en son Fils, Jésus-Christ, et au Saint-Esprit, et avez-vous le témoignage de Dieu, le Père éternel, de son Fils, Jésus-Christ, et du Saint-Esprit ?

    Animation Sequence: The Godhead
  2. Avez-vous le témoignage du sacrifice expiatoire de Jésus-Christ et de son rôle en tant que votre Sauveur et Rédempteur ?

    Animation Sequence: The Atonement
  3. Avez-vous le témoignage du rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ ?

    Animation Sequence: The Restoration
  4. Soutenez-vous le président de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours comme étant le prophète, le voyant et le révélateur, et la seule personne sur terre qui soit autorisée à exercer toutes les clés de la prêtrise8 ?

    Animation Sequence: Revelation

Voyez-vous comment vous pourriez considérer ces questions comme des éléments précieux de vos fondations personnelles pour vous aider à les édifier et à les renforcer ? Paul a enseigné aux Éphésiens que l’Église était « édifié[e] sur le fondement des apôtres et des prophètes, Jésus-Christ lui-même étant la pierre angulaire. » Il a ajouté : « En lui tout l’édifice, bien coordonné, s’élève pour être un temple saint dans le Seigneur9. »

Animation Sequence: Salt Lake Temple

L’une des plus grandes joies de ma vie est de faire la connaissance de membres de l’Église du monde entier qui sont des exemples vivants de foi en Jésus-Christ et en son Évangile, et d’être inspiré par eux. Ils ont des fondations personnelles fortes qui leur permettent de résister aux événements sismiques grâce à une compréhension ferme en dépit des douleurs et des chagrins.

Pour exprimer cela de manière plus personnelle, j’ai récemment pris la parole lors des obsèques d’une belle jeune épouse et mère dynamique (qui est aussi une amie de notre famille). Elle jouait avec beaucoup de combativité dans une équipe de foot de première division lorsqu’elle a fait la connaissance d’un étudiant en médecine dentaire et l’a épousé. Ils ont eu la bénédiction d’avoir une fille charmante et précoce. Cette mère s’est battue contre différentes formes de cancer pendant six années difficiles. En dépit de la détresse émotionnelle et physique permanente qu’elle ressentait, elle faisait confiance à son Père céleste aimant et était souvent citée abondamment par les abonnés à ses réseaux sociaux pour son expression : « Dieu est dans les détails ».

Dans l’un de ses messages publiés sur les réseaux sociaux, elle a écrit que quelqu’un lui avait demandé : « Comment fais-tu pour garder la foi avec toute la peine qui t’environne ? » Elle a répondu fermement par ces mots : « Ma foi me permet de traverser cette période sombre. Avoir la foi ne signifie pas que rien de mauvais ne va arriver. Avoir la foi me permet de croire qu’il y aura de nouveau de la lumière. Et cette lumière sera encore plus éclatante parce que j’ai traversé les ténèbres. Aussi profonde que soit l’obscurité que j’ai vue au fil des ans, j’ai vu beaucoup plus de lumière. J’ai vu des miracles. J’ai senti la présence d’anges. J’ai su que mon Père céleste me portait. Je n’aurais rien connu de tout cela si la vie avait été facile. L’avenir de cette vie est peut-être incertain, mais ma foi ne l’est pas. Si je choisis de ne pas avoir foi, alors je choisis de ne marcher que dans les ténèbres. Car, sans la foi, les ténèbres sont tout ce qui reste10. »

Son témoignage inébranlable de foi au Seigneur Jésus-Christ, dans ses paroles et dans ses actes, était une inspiration pour les autres. Son corps était faible, mais elle édifiait les autres et les rendait plus forts.

Je pense aux innombrables membres de l’Église tels que cette sœur, des combattants comme elle qui marchent chaque jour par la foi et s’efforcent d’être des disciples fidèles et sans crainte de notre Sauveur, Jésus-Christ. Ils apprennent du Christ. Ils prêchent le Christ. Ils s’efforcent de l’imiter. Que les jours de leur vie rencontrent un sol ferme ou branlant, ils savent que leurs fondations spirituelles sont fortes et immuables.

Ce sont-là les âmes dévouées qui comprennent la signification profonde des paroles « Quels fondements fermes, posés pour la foi » et « pour tous les fidèles qui lui sont soumis11 ». Je suis infiniment reconnaissant de côtoyer les personnes qui ont préparé des fondations spirituelles, qui sont dignes d’être appelées saints et qui sont suffisamment fortes et sûres pour survivre aux nombreux tumultes de la vie.

Je ne crois pas que l’on puisse trop insister sur l’importance de telles fondations fermes dans notre vie personnelle. Même à un âge tendre, nos enfants de la Primaire l’apprennent quand ils chantent cette vérité même :

Le sage a bâti sa maison sur le roc,

Et la pluie est arrivée. […]

La pluie, la grêle et le vent sont arrivés,

Sa maison [bâtie sur le roc] n’est pas tombée12.

Les Écritures insistent sur ce point de doctrine essentiel. Le Sauveur a donné cet enseignement au peuple sur le continent américain :

« Et si vous faites toujours ces choses, vous êtes bénis, car vous êtes bâtis sur mon roc.

Mais quiconque parmi vous fera plus ou moins que cela n’est pas bâti sur mon roc, mais est bâti sur une fondation de sable ; et lorsque la pluie tombera, et que les torrents viendront, et que les vents souffleront et s’abattront sur lui, il tombera13. »

Les dirigeants de l’Église espèrent sincèrement que les rénovations importantes réalisées sur le temple de Salt Lake City contribueront à l’accomplissement du désir de Brigham Young de voir « le temple construit de telle manière qu’il demeure pendant tout le millénium ». Pendant les années à venir, puissions-nous permettre aux améliorations que nous apportons au temple de Salt Lake City de nous inspirer, individuellement et en famille, pour que nous aussi, nous soyons « édifié[s] de telle manière [que nous demeurions] pendant tout le millénium ».

Nous le ferons en répondant à l’invitation de l’apôtre Paul, de « [nous] amasser pour l’avenir [de bonnes fondations] […], afin de saisir la vie [éternelle]14 ». Je prie avec ferveur pour que nos fondations spirituelles soient sûres et inébranlables, pour que notre témoignage de l’expiation de Jésus-Christ et de son rôle de Sauveur et de Rédempteur soit notre pierre angulaire principale. Je témoigne de lui, en son nom, à savoir Jésus-Christ. Amen.