Le Liahona
Adeyinka A. Ojediran
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page
Thème

Adeyinka A. Ojediran

Soixante-dix Autorité générale

La conférence générale d’avril 2020 a été un « weekend inoubliable » pour Adeyinka A. Ojediran.

Ce converti à l’Église a été soutenu comme soixante-dix Autorité générale, une première pour un saint des derniers jours d’Afrique de l’ouest et originaire du Nigéria. Sa reconnaissance et sa joie débordantes se sont encore accrues lorsque le président Nelson a annoncé que le troisième temple du Nigéria serait construit à Benin City.

« Je ne m’attendais pas à cela », a dit frère Ojediran avec un grand sourire. « C’était absolument merveilleux d’entendre notre prophète dire qu’un autre temple serait construit au Nigéria. C’était pour moi une confirmation que l’œuvre du Seigneur avance rapidement. Nous avons tous beaucoup à faire pour préparer les enfants de Dieu à la seconde venue de son Fils. »

Né à Ibadan, Nigéria, le 5 avril 1967, il est le fils d’Amos Adeniyi et Caroline Anike Ojediran. Adeyinka Ayodeji Ojediran a obtenu une licence en botanique de l’université d’Ilorin en 1991 puis une maîtrise de gestion des affaires de Ladoke Akintola University of Technology. Il a fait une carrière dans la finance et la gestion des affaires en qualité d’expert-comptable. Il était directeur financier de Shell Nigeria avant d’être appelé comme Autorité générale.

Trois ans avant son baptême, il a rencontré Olufunmilayo Omolola Akinbebije lors d’une manifestation sociale. Ils ont commencé à se fréquenter, mais étant employés dans des villes différentes, « ils ont juste maintenu un contact téléphonique ».

Le couple s’est marié au Nigéria en 1998 et a été scellé au temple de Johannesburg (Afrique du Sud) le 14 novembre 2002. Ils ont une fille.

Frère Ojediran est reconnaissant de tous les appels qui lui ont été confiés depuis qu’il s’est joint à l’Église en 1990, alors qu’il avait vingt-trois ans. Chaque responsabilité ecclésiastique lui a permis de progresser et lui a donné le privilège sacré d’aider d’autres personnes à s’améliorer dans leurs appels et devoirs respectifs.

Frère Ojediran était soixante-dix d’interrégion au moment de son appel, il a aussi été conseiller dans une présidence de mission, président de pieu, conseiller dans une présidence de pieu, évêque, conseiller dans un épiscopat et président de branche.