Le Liahona
Afin qu’ils voient
Notes de bas de page
Thème

Afin qu’ils voient

Cherchez et priez pour avoir des occasions de faire luire votre lumière afin que les autres puissent voir le chemin qui mène à Jésus-Christ.

Frères et sœurs, l’Esprit que nous avons ressenti lors de cette conférence nous a fait du bien et a régénéré notre cœur.

A Pillar of Light

Il y a deux cents ans, une colonne de lumière s’est posée sur un jeune homme dans un bosquet. Dans cette lumière, Joseph Smith a vu Dieu le Père et son Fils, Jésus-Christ. Leur lumière a chassé les ténèbres spirituelles qui couvraient la terre et a indiqué à Joseph Smith et à chacun de nous la voie à suivre. Grâce à la lumière révélée ce jour-là, nous pouvons recevoir la plénitude des bénédictions disponibles grâce à l’expiation de notre Sauveur, Jésus-Christ.

Grâce au rétablissement de son Évangile, nous pouvons être remplis de la lumière de notre Sauveur. Cependant, cette lumière n’est pas uniquement réservée à vous et moi. Jésus-Christ nous a demandé : « Que votre lumière luise ainsi devant ce peuple, afin qu’il voie vos bonnes œuvres et glorifie votre Père qui est dans les cieux1. » J’ai appris à aimer l’expression « afin qu’il voie ». Le Seigneur nous invite sincèrement à aider plus délibérément autrui à voir le chemin et à ainsi aller au Christ.

L. Tom Perry

Lorsque j’avais dix ans, notre famille a eu l’honneur de recevoir L. Tom Perry, du Collège des douze apôtres, venu dans ma ville natale dans le cadre de son appel.

À la fin de la journée, nous nous sommes assis en famille, dans notre salon, avec les Perry, pour déguster la délicieuse tarte aux pommes de ma mère, tandis que frère Perry nous racontait des histoires sur des saints du monde entier. J’étais fascinée.

Il commençait à se faire tard quand ma mère m’a appelée dans la cuisine et m’a posé une question simple : « Bonnie, as-tu nourri les poules ? »

J’ai eu un pincement au cœur ; je ne l’avais pas fait. Ne voulant pas quitter la présence d’un apôtre du Seigneur, j’ai suggéré que les poules pouvaient jeûner jusqu’au matin.

Ma mère a répondu par un « non » catégorique. Juste à ce moment-là, frère Perry est entré dans la cuisine et a demandé de sa voix retentissante et pleine d’enthousiasme : « J’ai cru entendre que quelqu’un devait donner à manger aux poules. Est-ce que mon fils et moi pouvons t’accompagner ? »

Quelle joie absolue cela devenait que de nourrir les poules ! J’ai couru chercher notre grosse lampe de poche jaune. Ravie, j’ai ouvert la voie en sautillant sur le chemin battu qui conduisait au poulailler. Avec la lampe oscillant dans ma main, nous avons traversé le champ de maïs et celui de blé.

Lorsque nous sommes arrivés au petit fossé d’irrigation qui coupait le sentier, j’ai instinctivement sauté par-dessus comme je l’avais fait tant de fois auparavant. Je ne me rendais pas compte des efforts que frère Perry faisait pour garder mon rythme sur un chemin sombre et inconnu. Ma lumière dansante ne lui a pas permis de voir le fossé. Sans éclairage stable pour se guider, il a mis le pied dans l’eau et a lâché un grognement sonore. Affolée, je me suis retournée et j’ai vu mon nouvel ami sortir le pied du fossé en le secouant pour chasser l’eau de sa lourde chaussure en cuir.

Avec son soulier gorgé d’eau, frère Perry m’a aidée à nourrir les poules. Quand nous avons eu terminé, il m’a aimablement donné ce conseil : « Bonnie, j’ai besoin de voir le chemin. J’ai besoin que la lumière éclaire l’endroit où je marche. »

J’éclairais avec ma lampe mais pas d’une façon qui puisse aider frère Perry. Alors, sachant qu’il avait besoin de ma lumière pour se diriger en sécurité sur le sentier, j’ai concentré le faisceau lumineux de la lampe juste devant ses pieds et nous avons ainsi pu retourner à la maison en toute confiance.

Mes chers frères et sœurs, j’ai médité pendant des années sur le principe que frère Perry m’a appris. Faire luire notre lumière selon l’invitation du Seigneur, ce n’est pas seulement agiter un faisceau lumineux au hasard pour que le monde soit généralement plus clair. C’est concentrer notre lumière afin que les gens puissent voir le chemin qui mène au Christ. C’est rassembler Israël de ce côté-ci du voile en aidant d’autres personnes à voir l’étape suivante qui les mènera à contracter des alliances avec Dieu et à les respecter2.

Le Sauveur a témoigné : « Voici, je suis la lumière ; je vous ai donné l’exemple3. » Examinons l’un de ses exemples.

La femme au puits était une Samaritaine qui ne connaissait pas Jésus-Christ et était considérée par beaucoup de personnes, dans sa propre société, comme une proscrite. Jésus l’a rencontrée et a engagé la conversation. Il lui a parlé d’eau. Il l’a ensuite conduite à davantage de lumière en déclarant que lui-même était « l’eau vive4 ».

Le Christ a accordé une attention compatissante à cette femme et à ses besoins. Il l’a rencontrée là où elle était et a commencé par parler de quelque chose de familier et de commun. S’il s’était arrêté là, cela aurait été une rencontre positive. Mais cela n’aurait pas abouti à ce qu’elle aille à la ville proclamant : « Venez voir […] : ne serait-ce point le Christ5 ? » À mesure que la conversation progressait, elle a découvert Jésus-Christ et, en dépit de son passé, elle est devenue une source de lumière, éclairant le chemin pour que d’autres personnes voient6.

Maintenant, voyons deux personnes qui ont suivi l’exemple du Sauveur en agissant comme source de lumière. Récemment, au cours d’un repas, mon ami Kevin était assis à côté d’un chef d’entreprise. Il se demandait de quoi il allait pouvoir parler pendant deux heures. Suivant une inspiration, Kevin a dit : « Parlez-moi de votre famille. D’où vient-elle ? »

L’homme ne connaissait pas grand chose de ses ancêtres, aussi Kevin a-t-il sorti son téléphone en disant : « J’ai une application qui relie les personnes à leur famille. Voyons ce que nous pouvons trouver. »

Après une longue discussion, le nouvel ami de Kevin a demandé : « Pourquoi la famille est-elle si importante dans votre Église ? »

Kevin a répondu simplement : « Nous croyons que nous continuons à vivre après la mort. Si nous identifions nos ancêtres et emportons leurs noms dans un endroit sacré appelé un temple, nous pouvons accomplir des ordonnances de mariage qui maintiendront nos familles ensemble, même après la mort7. »

Kevin a commencé par quelque chose que son nouvel ami et lui avaient en commun. Il a ensuite trouvé une façon de témoigner de la lumière et de l’amour du Sauveur.

La deuxième histoire concerne Ella, qui joue dans l’équipe de basket d’une université. Son exemple a commencé quand elle a reçu son appel en mission alors qu’elle était au loin pour ses études. Elle a décidé d’ouvrir la lettre de son appel devant ses coéquipières. Celles-ci ne savaient presque rien de l’Église de Jésus-Christ et ne comprenaient pas son désir de partir en mission. Ella avait maintes fois prié pour savoir comment expliquer son appel en mission de façon à ce que ses coéquipières puissent ressentir l’Esprit. Sa réponse ?

Elle raconte : « J’ai fait une présentation PowerPoint parce que c’est là la fin de mon génie. » Elle leur a parlé de la possibilité d’aller dans l’une des quelque quatre cents missions et d’apprendre une nouvelle langue. Elle a mis en avant les milliers de missionnaires déjà en service. Elle a terminé par une image du Sauveur et ce bref témoignage : « Le basket est l’une des choses les plus importantes de ma vie. J’ai traversé le pays et quitté ma famille pour jouer avec cet entraîneur et cette équipe. Les deux seules choses qui sont plus importantes pour moi que le basket sont ma foi et ma famille8. »

Maintenant, au cas où vous penseriez, « ce sont de grands exemples de 1000 watts mais moi, je ne suis qu’une ampoule de 20 watts », rappelez-vous que le Sauveur a témoigné : « Je suis la lumière que vous élèverez9. » Il nous rappelle qu’il apportera la lumière. Il suffit juste que nous dirigeons les autres vers lui.

Vous et moi avons suffisamment de lumière à partager dès maintenant. Nous pouvons éclairer le pas suivant qui aidera quelqu’un à se rapprocher de Jésus-Christ, puis le suivant et le suivant encore.

Posez-vous la question : « Qui a besoin de la lumière que j’ai pour trouver le chemin dont il a besoin mais qu’il ne voit pas ? »

Mes chers amis, pourquoi est-il si important que nous fassions luire notre lumière ? Le Seigneur nous a dit qu’il y a encore beaucoup de gens sur la terre qui ne sont empêchés d’accéder à la vérité que parce qu’ils ne savent pas où la trouver10. Nous pouvons les aider. Nous pouvons faire intentionnellement luire notre lumière afin que les autres puissent voir. Nous pouvons lancer une invitation11. Nous pouvons accompagner les personnes qui font un pas vers le Sauveur, aussi hésitant soit-il. Nous pouvons rassembler Israël.

Je témoigne que le Seigneur magnifiera le moindre de nos efforts. Le Saint-Esprit nous indiquera ce que nous devrons dire et faire. Ces tentatives pourront exiger que nous quittions notre zone de confort, mais nous pouvons être certains que le Seigneur aidera notre lumière à luire.

Comme je suis reconnaissante pour la lumière du Sauveur qui continue à diriger cette Église par la révélation !

Lead, Kindly Light

Je nous invite tous à suivre l’exemple de Jésus-Christ et à accorder une attention compatissante à notre entourage. Cherchez et priez pour avoir des occasions de faire luire votre lumière afin que les autres puissent voir le chemin qui mène à Jésus-Christ. Sa promesse est grande : « Celui qui me suit ne marchera pas dans les ténèbres, mais il aura la lumière de la vie12. » Je témoigne que notre Sauveur, Jésus-Christ, est le chemin, la vérité, la vie, la lumière et l’amour du monde. Au nom de Jésus-Christ. Amen.