2010-2017
    Les bénédictions du culte
    Téléchargements
    This Page (MP3)
    Notes de bas de page
    Theme

    Les bénédictions du culte

    Le culte est un élément essentiel et central de notre vie spirituelle. C’est quelque chose que nous devons désirer ardemment, que nous devons rechercher et nous efforcer de vivre.

    La visite du Sauveur

    L’une des expériences les plus remarquables et les plus douces rapportées dans les saintes Écritures est le récit de la visite du Sauveur aux habitants des Amériques, après sa mort et sa résurrection. Le monde avait subi une destruction si grande que « la surface de toute la terre [s’était déformée]1 ». Selon le récit de ces événements, suite à ces catastrophes, tout le peuple pleura continuellement2 et, dans son profond chagrin, il avait soif de guérison, de paix et de délivrance.

    Lorsque le Sauveur est descendu du ciel, les gens sont tombés deux fois à ses pieds. Une première fois, lorsqu’il a déclaré avec une autorité divine :

    « Voici, je suis Jésus-Christ, dont les prophètes ont témoigné qu’il viendrait au monde.

    « Et voici, je suis la lumière et la vie du monde3. »

    Il a alors lancé cette invitation aux personnes présentes : « Levez-vous et venez à moi, afin de mettre la main dans mon côté, et aussi afin de toucher la marque des clous dans mes mains et dans mes pieds, afin que vous sachiez que je suis le Dieu d’Israël et le Dieu de toute la terre, et que j’ai été mis à mort pour les péchés du monde. » …

    On lit ensuite : « Et lorsqu’ils se furent tous avancés et eurent été eux-mêmes témoins, ils s’écrièrent d’un commun accord :

    « Hosanna ! Béni soit le nom du Dieu Très-Haut !4 »

    Puis, une seconde fois, « ils tombèrent aux pieds de Jésus ». Mais cette fois-ci, nous apprenons qu’ils le firent dans le but de l’adorer5.

    Aujourd’hui

    Plus tôt dans l’année, j’ai reçu la tâche de visiter un pieu dans l’ouest des États-Unis. C’était un dimanche normal, une réunion normale avec des membres de l’Église normaux. J’ai regardé les gens entrer dans la salle de culte et prendre place avec recueillement sur les bancs disponibles. Des conversations chuchotées de dernière minute résonnaient dans le couloir. Des mères et des pères essayaient, parfois en vain, de calmer des enfants énergiques. Normal.

    Puis, avant le début de la réunion, des paroles inspirées par l’Esprit me sont venues en tête.

    Ces membres n’étaient pas simplement venus pour accomplir un devoir ou pour écouter des orateurs.

    Ils étaient venus pour une raison plus profonde et bien plus importante.

    Ils étaient venus pour rendre leur culte à Dieu.

    Au fil de la réunion, j’ai observé différents membres dans l’assemblée. L’expression de leur visage était quasi céleste, leur attitude révérencieuse et paisible. Quelque chose chez eux m’a réchauffé le cœur. L’expérience qu’ils vivaient ce dimanche-là était tout à fait extraordinaire.

    Ils étaient en train de rendre leur culte à Dieu.

    Ils avaient un aperçu des cieux.

    Je pouvais le voir sur leur visage.

    Je me suis réjoui et me suis joint à eux pour adorer Dieu. Et, tandis que je le faisais, l’Esprit a parlé à mon cœur. Et, ce jour-là, j’ai appris quelque chose sur moi, sur Dieu et sur le rôle du véritable culte dans notre vie.

    Le culte dans notre vie quotidienne

    Pour ce qui est de servir dans des appels dans l’Église, les saints des derniers jours sont exceptionnels. Mais, parfois, nous remplissons notre tâche machinalement, comme si nous étions simplement au travail. Parfois, il peut manquer l’élément saint du culte à notre assistance aux réunions et à notre service dans le royaume. Et, sans cela, nous manquons une rencontre spirituelle incomparable avec l’infini, rencontre à laquelle nous avons droit en tant qu’enfants d’un Père céleste aimant.

    Loin d’être une occasion accidentelle heureuse, le culte est un élément essentiel et central de notre vie spirituelle. C’est quelque chose que nous devons désirer ardemment, que nous devons rechercher et nous efforcer de vivre.

    Que signifie rendre notre culte à Dieu ?

    Lorsque nous adorons Dieu, nous nous approchons de lui avec recueillement, amour, humilité et dévotion. Nous reconnaissons qu’il est notre Roi, le Créateur de l’univers, notre Père céleste bien aimé et infiniment aimant, et nous l’acceptons en tant que tel.

    Nous le respectons et le vénérons.

    Nous nous soumettons à lui.

    Nous élevons notre cœur en prière fervente, chérissons sa parole, nous réjouissons de sa grâce et nous engageons à le suivre avec loyauté et diligence.

    Le culte de Dieu est un élément si essentiel de notre vie de disciple de Jésus-Christ que, si nous ne recevons pas le Seigneur dans notre cœur, nous le rechercherons en vain dans nos conseils, nos églises et nos temples.

    Les vrais disciples sont poussés à « adore[r] celui qui a fait le ciel, la terre, la mer et les sources d’eau — invoquant jour et nuit le nom du Seigneur6 ».

    Nous pouvons en apprendre beaucoup sur le véritable culte en examinant la façon dont d’autres personnes, qui n’étaient peut-être pas si différentes de nous, ont rencontré le divin, se sont comportées et l’ont adoré en sa présence.

    Émerveillement, reconnaissance et espérance

    Dans la première moitié du 19e siècle, le monde chrétien avait quasiment abandonné l’idée que Dieu parlait encore à l’homme. Mais, au printemps de l’année 1820, cela a changé à jamais lorsqu’un jeune et humble paysan est allé dans un bosquet et s’est agenouillé pour prier. Depuis ce jour-là, un flot de visions, de révélations et d’apparitions célestes remarquables s’est déversé sur la terre, donnant à ses habitants une connaissance précieuse de la nature et du dessein de Dieu et de sa relation avec l’homme.

    Oliver Cowdery a décrit ces jours comme étant « inoubliables » […] Il a ajouté : « Quelle joie ! Quel étonnement ! Quel émerveillement7 ! »

    Les paroles d’Oliver expriment les premiers éléments qui accompagnent le véritable culte du divin : un sentiment d’émerveillement majestueux et une profonde reconnaissance.

    Chaque jour, mais en particulier le jour du sabbat, nous avons l’occasion extraordinaire de vivre cet émerveillement devant le céleste et d’offrir nos louanges à Dieu pour sa bonté et sa bouleversante miséricorde.

    Cela nous mènera à l’espérance. Ce sont les premiers éléments du culte.

    Lumière, connaissance et foi

    Le jour béni de la Pentecôte, le Saint-Esprit est entré dans le cœur et l’esprit des disciples du Christ, les remplissant de lumière et de connaissance.

    Avant ce jour-là, ils n’étaient parfois pas sûrs de savoir ce qu’ils devaient faire. Jérusalem était maintenant un endroit dangereux pour un disciple du Sauveur, et ils ont dû se demander ce qu’ils allaient devenir.

    Mais, lorsque le Saint-Esprit a rempli leur cœur, le doute et la réticence ont disparu. Grâce à l’expérience sublime du véritable culte, les saints de Dieu ont reçu la lumière et la connaissance célestes, et un témoignage renforcé. Et cela a mené à la foi.

    À partir de ce moment-là, les apôtres et les saints ont agi avec détermination. Avec hardiesse, ils ont prêché Jésus-Christ au monde entier.

    Lorsque nous adorons en esprit, nous laissons entrer la lumière et la vérité dans notre âme, ce qui fortifie notre foi. Ce sont aussi des éléments nécessaires du véritable culte.

    État de disciple et charité

    Dans le Livre de Mormon, nous apprenons que lorsqu’Alma le jeune a été délivré de ses souffrances engendrées par sa rébellion, il n’a plus jamais été le même. Avec hardiesse, il a « voyagé à travers tout le pays… et parmi tout le peuple… s’efforçant avec zèle de réparer tout le mal qu’il avait fait à l’Église8 ».

    Il a rendu constamment un culte au Dieu Tout-Puissant en étant un disciple énergique.

    Le véritable culte nous transforme en disciples sincères et fervents de notre Sauveur et Maître bien-aimé, Jésus-Christ. Nous changeons et devenons plus semblables à lui.

    Nous devenons plus compréhensifs et plus attentionnés. Plus miséricordieux. Plus aimants.

    Nous comprenons qu’il est impossible de dire que nous aimons Dieu tout en haïssant, en ignorant ou en méprisant les gens qui nous entourent9.

    Le véritable culte engendre une détermination sans faille de suivre le chemin des disciples. Et cela mène inévitablement à la charité. Ce sont aussi des éléments indispensables du culte.

    Entrez dans ses portes avec des louanges

    Aujourd’hui encore, lorsque je repense à ce qui a commencé un dimanche matin normal, dans ce lieu de culte normal, dans ce pieu normal, je suis touché par cette expérience spirituelle extraordinaire qui sera à tout jamais une bénédiction pour moi.

    J’ai appris que, même si nous gérons notre temps, nos appels et nos tâches d’une manière exceptionnelle, même si nous cochons toutes les cases sur notre liste du dirigeant, de la famille ou de la personne parfaite, si nous n’adorons pas notre Libérateur miséricordieux, notre Roi céleste et notre Dieu glorieux, nous passons à côté d’une grande partie de la joie et de la paix qu’apporte l’Évangile.

    Lorsque nous adorons Dieu, nous le reconnaissons et le recevons avec le même recueillement que les anciens habitants des Amériques. Nous l’abordons avec des sentiments incompréhensibles d’émerveillement et de profond respect. Nous nous émerveillons avec reconnaissance de la bonté de Dieu. Et ainsi, nous acquérons l’espérance.

    Nous méditons sur la parole de Dieu, ce qui remplit notre âme de lumière et de vérité. Nous contemplons des panoramas spirituels que l’on ne peut voir qu’à la lumière du Saint-Esprit10. Et ainsi, nous acquérons la foi.

    Lorsque nous adorons, notre âme est raffinée et nous nous engageons à suivre les pas de notre Sauveur bien-aimé, Jésus-Christ. Et, grâce à cette détermination, nous acquérons la charité.

    Lorsque nous adorons, notre cœur n’en finit plus de louer notre Dieu béni, matin, midi et soir.

    Nous le sanctifions et l’honorons continuellement, dans nos lieux de culte, dans notre foyer, dans nos temples et dans tous nos travaux.

    Lorsque nous adorons, nous ouvrons notre cœur au pouvoir guérisseur de l’expiation de Jésus-Christ.

    Notre vie devient le symbole et l’expression de notre culte.

    Mes frères et sœurs, les expériences spirituelles dépendent peu de ce qui se passe autour de nous ; elles dépendent entièrement de ce qui se passe dans notre cœur. Je témoigne que le véritable culte transformera les réunions ordinaires de l’Église en festins spirituels extraordinaires. Il enrichira notre vie, élargira notre compréhension et fortifiera notre témoignage. En effet, lorsque nous tournons notre cœur vers Dieu, comme l’a dit le psalmiste autrefois, nous « entr[ons] dans ses portes avec des louanges, dans ses parvis avec des cantiques ! [Nous le] célébr[ons] [et] béniss[ons] son nom !

    « Car l’Éternel est bon ; sa bonté dure toujours, et sa fidélité de génération en génération11. »

    Par le culte sincère, nous nous épanouissons et mûrissons en espérance, en foi et en charité. Et, par ce processus, nous amassons dans notre âme la lumière céleste qui donne un sens divin à notre vie et la remplit d’une paix durable et d’une joie éternelle.

    C’est là la bénédiction que nous apporte le culte. J’en témoigne humblement. Au nom de Jésus-Christ. Amen.