2010-2019
La Sainte-Cène peut nous aider à devenir saint
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« La Sainte-Cène peut nous aider à devenir saints »

Réfléchissez à cinq moyens d’amplifier l’effet bénéfique de votre participation régulière à l’ordonnance sacrée de la Sainte-Cène.

L’un de mes plus anciens souvenirs d’enfance est celui des réunions de Sainte-Cène que nous tenions dans notre foyer, à Warrnambool, en Australie. Entre dix et quinze membres y assistaient, et mon père, l’un des trois détenteurs de la prêtrise de la branche, avait régulièrement l’occasion de bénir la Sainte-Cène. Je me souviens de ce que j’éprouvais pendant qu’il lisait humblement et consciencieusement les paroles des prières de Sainte-Cène. Souvent, sa voix tremblait sous l’effet de l’Esprit. Parfois, il devait s’arrêter un instant pour surmonter son émotion avant de terminer la prière.

À cinq ans, je ne comprenais pas entièrement la signification de ces paroles et de cet acte, mais je savais que quelque chose de spécial était en train de se produire. Je ressentais l’influence calme et rassurante du Saint-Esprit tandis que mon père songeait à l’amour du Sauveur pour nous.

Le Sauveur a enseigné : « Cela, vous le ferez toujours à ceux qui se repentent et sont baptisés en mon nom; et vous le ferez en souvenir de mon sang, que j’ai versé pour vous, afin que vous témoigniez au Père que vous vous souvenez toujours de moi. Et si vous vous souvenez toujours de moi, vous aurez mon Esprit avec vous » (3 Néphi 18:11).

J’aimerais que nous réfléchissions tous à cinq moyens d’amplifier l’effet bénéfique de notre participation régulière à l’ordonnance sacrée de la Sainte-Cène.

1. Nous préparer avant de venir

Nous pouvons commencer à nous préparer pour la Sainte-Cène bien avant le début de la réunion. Le samedi peut être un bon jour pour réfléchir à notre progression spirituelle et à notre préparation.

Scripture study

La mortalité est un don essentiel dans notre parcours pour devenir comme notre Père céleste. Elle comporte inévitablement des épreuves et des difficultés qui nous donnent des occasions de changer et de progresser. Le roi Benjamin a enseigné que « l’homme naturel est ennemi de Dieu, et l’est depuis la chute d’Adam, et le sera pour toujours et à jamais, à moins qu’il ne se rende aux persuasions de l’Esprit-Saint, et ne se dépouille de l’homme naturel, et ne devienne un saint par l’expiation du Christ, le Seigneur » (Mosiah 3:19). La participation à l’ordonnance de la Sainte-Cène nous donne l’occasion de livrer plus complètement notre cœur et notre âme à Dieu.

En nous préparant, nous avons le cœur brisé tandis que nous montrons notre reconnaissance pour l’expiation du Christ, nous repentons de nos fautes et de nos manquements et demandons l’aide du Père dans notre cheminement constant pour devenir comme lui. Nous pouvons alors attendre avec hâte l’occasion que nous procure la Sainte-Cène de nous souvenir de son sacrifice et de renouveler notre engagement de respecter toutes les alliances que nous avons contractées.

2. Arriver en avance

Nous pouvons retirer davantage de la Sainte-Cène si nous arrivons bien avant la réunion et méditons pendant le prélude musical.

Sacrament meetings

Boyd K. Packer a enseigné : « Un prélude musical, joué avec recueillement, nourrit l’esprit. Il favorise l’inspiration1. » Russell M. Nelson explique : « Ce moment n’est pas fait pour les conversations ou la transmission de messages, mais pour la prière et la méditation ; c’est un moment où dirigeants et membres se préparent spirituellement pour la Sainte-Cène2. »

3. Chanter le cantique de Sainte-Cène et en apprendre les paroles

Le cantique de Sainte-Cène est un élément particulièrement important de ce que nous vivons pendant la Sainte-Cène. Nos pensées et nos sentiments s’élèvent sous l’influence de la musique. Le cantique de Sainte-Cène a un effet encore plus bénéfique lorsque nous nous concentrons sur ses paroles et sur la doctrine puissante qu’elles enseignent. Combien nous apprenons de paroles telles que : « Nous évoquons ton corps, brisé, meurtri3 », ou : « Pensons à lui et soyons sûrs que notre cœur, nos mains sont purs4  » ou encore :« Le divin plan de vie qui réunit justice, amour, en céleste harmonie5 » !

Woman leading singing
Sacrament meetings

Les paroles du cantique que nous chantons pour nous préparer à prendre les emblèmes de la Sainte-Cène peuvent venir s’ajouter à l’engagement que nous prenons par cette alliance. Pensez par exemple à ce cantique anglais : « Emplis d’amour, nos cœurs débordent, Nous te suivrons Seigneur6. »

4. Participer spirituellement aux prières de Sainte-Cène (voir Moroni 4-5)

Si, au lieu d’écouter d’une oreille distraite les paroles bien connues des prières de Sainte-Cène, nous nous impliquons spirituellement en méditant sur les engagements qu’elles contiennent et les bénédictions qui en découlent, nous pouvons en retirer beaucoup d’enseignements et éprouver des sentiments plus profonds encore.

Blessings (Sacrament)

Le pain et l’eau sont bénis et sanctifiés pour notre âme. Ils sont un rappel du sacrifice du Sauveur et du fait qu’il peut nous aider à devenir saint.

Les prières nous expliquent que nous prenons le pain en souvenir du corps du Fils, donné en rançon pour offrir la résurrection à tous les hommes, et que nous buvons l’eau en souvenir de son sang, qu’il a versé volontairement afin de nous permettre d’être rachetés si nous nous repentons.

Les alliances y sont précédées de l’expression : « qu’ils veulent » (Moroni 4:3). Cette expression peut avoir tant de pouvoir sur nous. Voulons-nous servir et faire notre part ? Voulons-nous changer ? Voulons-nous remédier à nos faiblesses ? Voulons-nous tendre la main et faire du bien aux autres ? Voulons-nous faire confiance au Sauveur ?

Pendant que les promesses sont prononcées et que nous prenons la Sainte-Cène, nous confirmons dans notre for intérieur que nous voulons :

  • Prendre sur nous le nom de Jésus-Christ.

  • Nous efforcer de respecter tous ses commandements.

  • Nous souvenir toujours de lui.

La prière s’achève par cette invitation et cette promesse sublimes : « afin qu’ils aient toujours son Esprit avec eux » (Moroni 4:3).

Paul a écrit : « Le fruit de l’Esprit, c’est l’amour, la joie, la paix, la patience, la bonté, la bénignité, la fidélité, la douceur [et] la tempérance (Galates 5:22-23). Des bénédictions et des dons merveilleux nous attendent si nous respectons nos alliances.

5. Méditer et nous souvenir de lui pendant la distribution de la Sainte-Cène

Les moments de recueillement où les détenteurs de la prêtrise distribuent la Sainte-Cène peuvent devenir sacrés pour nous.

Sacrament meetings

Pendant qu’on distribue le pain, nous pouvons nous rappeler que, dans l’acte d’amour suprême, le Sauveur a pris « sur lui la mort, afin de détacher les liens de la mort qui lient son peuple » (Alma 7:12).

Nous pouvons nous rappeler la bénédiction glorieuse de la résurrection qui « se fera pour tous, […] esclaves et libres, hommes et femmes, méchants et justes ; et pas un seul cheveu de leur tête ne sera perdu ; mais chaque chose sera rendue à sa forme parfaite » (Alma 11:44).

Sacrament. Passing and partaking

Pendant la distribution de l’eau, nous pouvons nous rappeler les paroles du Sauveur :

« Car voici, moi, Dieu, j’ai souffert ces choses pour tous afin qu’ils ne souffrent pas s’ils se repentent  […]

Et ces souffrances m’ont fait trembler de douleur, moi, Dieu, le plus grand de tous, et elles m’ont fait saigner à chaque pore et m’ont fait souffrir de corps et d’esprit — et j’ai voulu ne pas devoir boire la coupe amère, mais je n’ai pas non plus voulu me dérober » (D&A 19:16, 18).

Nous nous rappelons qu’il a pris « sur lui [nos] infirmités, afin que ses entrailles soient remplies de miséricorde, selon la chair, afin qu’il sache, selon la chair, comment [nous] secourir […] selon [nos] infirmités » (Alma 7:12).

En réfléchissant à ce nous vivons pendant la Sainte-Cène, nous pourrions nous demander :

  • Que ferai-je cette semaine pour mieux me préparer à prendre la Sainte-Cène ?

  • Puis-je contribuer d’avantage au recueillement et à la révélation qui peuvent accompagner le début de la réunion de Sainte-Cène ?

  • Quel point de doctrine le cantique de Sainte-Cène enseignait-il ?

  • Qu’ai-je entendu et ressenti en écoutant les prières de Sainte-Cène ?

  • À quoi ai-je pensé pendant la distribution de la Sainte-Cène ?

David A. Bednar a enseigné : « L’ordonnance de la Sainte-Cène est une invitation sainte et répétée à nous repentir sincèrement et à nous régénérer spirituellement. L’acte de prendre le pain et l’eau, en soi, ne rachète pas des péchés. Mais, si nous nous préparons consciencieusement et participons à cette sainte ordonnance, le cœur brisé et l’esprit contrit, alors nous avons la promesse que nous aurons toujours l’Esprit du Seigneur avec nous. Et, par le pouvoir sanctificateur du Saint-Esprit et sa compagnie constante, nous pouvons toujours conserver le pardon de nos péchés7. »

Je témoigne qu’une multitude de bénédictions nous nous est accessible si nous nous préparons davantage et participons spirituellement à l’ordonnance de la Sainte-Cène. Je témoigne également que ces bénédictions nous sont accessibles grâce à l’amour de notre Père Céleste et au sacrifice expiatoire infini de son Fils bien-aimé, Jésus-Christ. Je le dis en son saint nom, Jésus-Christ. Amen.