2010-2019
« Je susciterai un voyant »
Téléchargements
Cette page (mp3)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

« Je susciterai un voyant »

Du fait que Joseph était un prophète, nous n’avons pas à entrer dans l’éternité par la petite porte ; le grand portail de l’éternité nous est ouvert.

La première fois que Moroni apparut à Joseph Smith, il l’avertit que son « nom serait connu en bien et en mal parmi toutes les nations1 ». Nous avons été témoins de l’accomplissement de cette prophétie. Dans le conflit entre le bien et le mal, le Rétablissement de l’Évangile par l’intermédiaire de Joseph Smith, le prophète, a, d’un côté, inspiré des croyants qui le suivent et, de l’autre, mis en colère des adversaires qui s’attaquent furieusement à la cause de Sion et à Joseph lui-même. Cette bataille n’est pas nouvelle. Elle commença peu après que le jeune Joseph se fut rendu dans le Bosquet Sacré et elle se poursuit de nos jours avec encore plus de visibilité sur l’Internet.

Le Seigneur dit à Joseph Smith :

« Les extrémités de la terre s’informeront de ton nom, les insensés te tourneront en dérision, et l’enfer fera rage contre toi ;

tandis que ceux qui ont le cœur pur, les sages, les nobles et les vertueux chercheront constamment les conseils, l’autorité et les bénédictions de tes mains2. »

Je rends aujourd’hui mon témoignage à tous ceux qui désirent acquérir une meilleure compréhension de la mission de Joseph Smith, fils, le prophète du Rétablissement.

Nous ne devons pas être gênés de témoigner de la mission de Joseph comme prophète, voyant et révélateur parce que le Seigneur a toujours accompli son œuvre par l’intermédiaire de prophètes3. Grâce aux vérités rétablies par l’intermédiaire de Joseph Smith, nous en savons plus sur notre Père Céleste et le Sauveur Jésus-Christ. Nous connaissons leurs attributs divins, la relation qu’ils ont l’un avec l’autre et avec nous, ainsi que le grand plan de rédemption qui nous permet de revenir en leur présence.

Brigham Young a déclaré au sujet de Joseph : « Il a été décrété, dans les conseils de l’éternité, longtemps avant que les fondations de la terre aient été posées, qu’il serait, lui, Joseph Smith, l’homme qui, dans la dernière dispensation de ce monde, apporterait la parole de Dieu aux hommes et recevrait la plénitude des clés et du pouvoir de la prêtrise du Fils de Dieu. Le Seigneur veillait sur lui … [car il] avait été prédestiné dans l’éternité à présider cette dernière dispensation4. »

En préparation pour cette grande œuvre, Joseph Smith naquit au sein d’une famille aimante qui connut bon nombre des fardeaux quotidiens et des épreuves de la vie. Pendant que Joseph commençait à mûrir, ses sentiments envers Dieu étaient « profonds et souvent poignants5 », cependant, les idées religieuses contradictoires enseignées par les prédicateurs de l’époque le plongeaient dans la confusion. Heureusement, le jeune Joseph ne laissa pas ses questions paralyser sa foi. Il chercha des réponses dans la Bible et y trouva ce conseil : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée6. »

Joseph raconta : « Jamais aucun passage de l’Écriture ne toucha le cœur de l’homme avec plus de puissance que celui-ci ne toucha alors le mien. Il me sembla qu’il pénétrait avec une grande force dans toutes les fibres de mon cœur. J’y pensais constamment7. »

Animé d’une foi simple, Joseph suivit les sentiments spirituels qu’il éprouvait. Il trouva un endroit isolé, s’agenouilla « et [se mit] à exprimer à Dieu les désirs de [son] cœur8 ». Il se dégage une grande puissance de la description qu’a faite Joseph de ce qui s’est passé.

« Je vis, exactement au-dessus de ma tête, une colonne de lumière, plus brillante que le soleil, descendre peu à peu jusqu’à tomber sur moi.

« […] Quand la lumière se posa sur moi, je vis deux Personnages dont l’éclat et la gloire défient toute description, et qui se tenaient au-dessus de moi dans les airs. L’un d’eux me parla, m’appelant par mon nom et dit, en me montrant l’autre : Celui-ci est mon fils bien-aimé.Écoute-le9 ! »

Joseph Smith a vu Dieu, le Père éternel, et Jésus-Christ, le Sauveur et le Rédempteur du monde. Ce fut la Première Vision de Joseph. Au cours des années qui suivirent, il traduisit le Livre de Mormon par le don et le pouvoir de Dieu. De nombreux autres êtres célestes se manifestèrent à lui et rétablirent des vérités et l’autorité qui avaient été perdues pendant des siècles. Ces communications célestes adressées à Joseph Smith ouvrirent les écluses des Cieux et nous donnèrent un aperçu des gloires de l’éternité. L’expérience de Joseph atteste que, si l’un d’entre nous manque de sagesse, il peut demander à Dieu avec foi et recevra des réponses, parfois d’êtres célestes ou, plus souvent, par le pouvoir du Saint-Esprit, qui nous parle par des pensées et des sentiments inspirés10. C’est pas le pouvoir du Saint-Esprit que nous pouvons « connaître la vérité de toutes choses11 ».

Pour beaucoup d’entre nous, le témoignage de Joseph Smith, le prophète, nait quand nous lisons le Livre de Mormon. J’ai lu entièrement le Livre de Mormon pour la première fois lorsque j’étais un jeune élève du séminaire matinal. Avec mon imagination vive d’enfant, j’ai décidé de lire comme si j’étais Joseph Smith et que je découvrais les vérités du Livre de Mormon pour la toute première fois. Cela a eu un tel impact sur ma vie que je continue de lire le Livre de Mormon de cette manière. J’ai souvent remarqué que cela approfondit ma gratitude pour le prophète Joseph et pour les vérités rétablies dans ce précieux livre.

Par exemple, imaginez ce que Joseph a pu ressentir alors qu’il traduisait les passages au sujet du baptême pour la rémission des péchés. Joseph, à qui l’on avait dit de ne se joindre à aucune des Églises existantes, devait évidemment se poser des questions au sujet de cette ordonnance salvatrice. Ses questions l’amenèrent, une fois encore, à prier. En réponse à sa prière, il reçut la visite de Jean-Baptiste, qui rétablit la Prêtrise d’Aaron et l’autorité de baptiser12.

Ou bien réfléchissez à ce que Joseph a pu ressentir quand il apprit que Jésus-Christ avait rendu visite aux habitants de l’Amérique ancienne, les avait instruits, avait prié pour eux, avait guéri leurs malades, béni leurs enfants, leur avait conféré l’autorité de la prêtrise et avait béni la Sainte-Cène pour eux13. À l’époque, Joseph n’était peut-être pas conscient que ce qu’il apprenait au sujet des ordonnances et de l’organisation de l’Église primitive du Christ, le préparait pour sa tâche future d’aider le Seigneur à rétablir cette même Église sur la terre.

Pendant la traduction du Livre de Mormon, Joseph et sa femme, Emma, perdirent leur fils nouveau-né. En ce temps-là, les prédicateurs enseignaient communément que les enfants morts sans baptême seraient condamnés à jamais. Avec cela à l’esprit, imaginez ce que Joseph dut ressentir lorsqu’il traduisit ces paroles du prophète Mormon : « les petits enfants n’ont pas besoin de repentir, ni de baptême. […] [Car] les petits enfants sont vivants dans le Christ depuis la fondation du monde14. »

Pour le jeune Joseph, le passage le plus saisissant du Livre de Mormon a pu être le troisième chapitre de 2 Néphi. Ce chapitre contient une prophétie ancienne au sujet d’un « voyant de choix » que le Seigneur susciterait dans les derniers jours, un voyant nommé Joseph d’après le nom de son père. Ce futur prophète serait « tenu en haute estime » et accomplirait une œuvre de « grande valeur » pour son peuple. Il serait « grand comme Moïse » et recevrait le « pouvoir de faire paraître la parole [de Dieu]15 ». Réfléchissez à ce que Joseph Smith dut ressentir lorsqu’il comprit que cette prophétie parlait de lui ! Il ne traduisait pas seulement un texte historique, il traduisait une vision des derniers jours, du miraculeux Rétablissement de l’Évangile de Jésus-Christ et il allait lui-même aider à son accomplissement !

Aujourd’hui, près de deux cents ans plus tard, il est facile de voir que cette prophétie s’est accomplie. Nous connaissons les grandes choses que Joseph a accomplies en tant que prophète du Seigneur. Rappelez-vous néanmoins qu’alors qu’il traduisait cette prophétie, Joseph n’avait réalisé qu’une petite partie des choses que les prophètes avaient prédites. Il n’était encore qu’un jeune homme âgé d’une vingtaine d’années. L’Église n’avait pas encore été organisée. Il n’y avait ni paroisse ni branche ni missionnaire ni temple. Peu de gens avaient entendu parler de Joseph Smith et certains de ceux qui avaient entendu parler de lui s’opposaient activement à lui. Voyez à présent la grande œuvre que le Seigneur a accomplie par l’intermédiaire de son serviteur Joseph en dépit de l’opposition qu’il a rencontrée. L’accomplissement de cette prophétie n’est-il la preuve la plus convaincante que Joseph Smith avait reçu l’appel de prophète ?

J’invite quiconque met en doute son témoignage de Joseph Smith ou est tourmenté par des informations erronées, trompeuses ou superficielles au sujet de sa vie et de son ministère à en examiner les fruits : les nombreuses bénédictions que nous avons reçues grâce à la mission miraculeuse de Joseph Smith, le prophète du Rétablissement.

Du fait que Joseph était un prophète, les révélations et les prophètes ne sont plus des choses du passé. Le « jour des miracles » — des visions, des guérisons et du ministère d’anges — n’a pas cessé16.

Du fait que Joseph était un prophète, chacun de nous a accès au pouvoir et aux bénédictions de la sainte prêtrise, dont le baptême, le don du Saint-Esprit et la Sainte-Cène.

Du fait que Joseph était un prophète, nous recevons les bénédictions et les ordonnances du temple qui nous lient à Dieu, font de nous son peuple et au sein desquelles se manifeste « le pouvoir de la divinité », nous offrant la possibilité un jour de « voir la face de Dieu, oui, le Père, et vivre17 ».

Du fait que Joseph était un prophète, nous savons que le mariage et la famille sont une partie essentielle du plan de Dieu pour notre bonheur. Nous savons que, grâce aux ordonnances et aux alliances du temple, les relations familiales que nous chérissons peuvent durer éternellement.

Du fait que Joseph était un prophète, nous n’avons pas à entrer dans l’éternité par la petite porte ; le grand portail de l’éternité nous est ouvert. Nous pouvons connaître « le seul vrai Dieu, et celui qu’[Il a] envoyé, Jésus-Christ18 ». Nous pouvons avoir la vie éternelle.

Par-dessus tout, du fait que Joseph était un prophète, nous avons de multiples témoignages que Jésus-Christ est le Fils de Dieu et le Sauveur du monde. Nous avons une chaîne ininterrompue de témoins spéciaux de Jésus-Christ, dont notre prophète actuel, Thomas S. Monson, les conseillers dans la Première Présidence et les membres du Collège des douze apôtres. J’ajoute mon témoignage humble mais certain au leur : Jésus-Christ vit et il dirige son Église. Joseph Smith fut et est le prophète du Rétablissement. La prêtrise et l’autorité de Dieu sont de nouveau sur terre. Puissions-nous exprimer sans peur notre témoignage et notre gratitude pour ce merveilleux prophète et révélateur du Seigneur. C’est là ma prière, au nom sacré de Jésus-Christ. Amen.