Le sacrifice est une joie et une bénédiction
    Notes de bas de page

    Le sacrifice est une joie et une bénédiction

    Je prie pour que nous devenions tous des saints disposés à faire des sacrifices et que nous nous qualifiions pour les magnifiques bénédictions du Seigneur.

    Bon après-midi, mes frères et sœurs. Joseph Smith, le prophète, a enseigné qu’une « religion qui n’exige pas le sacrifice de toutes choses n’aura jamais la puissance nécessaire pour produire la foi qui est indispensable pour la vie et le salut » (Lectures on Faith, 1985, p. 69). Pour résumer l’histoire des Écritures, nous pouvons dire que c’est une histoire de sacrifice.

    Nous y trouvons les exemples magnifiques de gens qui ont sacrifié leur vie pour leur foi et leur témoignage. Il y a par exemple Alma et Amulek, témoins douloureux du peuple d’Ammonihah qui a été jeté dans le feu et qui mourut, mais conserva sa foi (voir Alma 14:7-13).

    Nous pensons aussi à Jésus-Christ que sa condescendance a fait descendre de la présence de son Père sur la terre et qui a fait le sacrifice de sa vie pour sauver le monde dans des souffrances telles que personne n’en a jamais enduré de semblables.

    Dans cette dernière dispensation de l’Évangile, de nombreux pionniers ont perdu la vie et ont fait ce sacrifice suprême pour leur foi.

    Il est peu probable qu’aujourd’hui on nous demande un sacrifice aussi grand que celui de donner sa vie, mais nous pouvons voir de nombreux exemples de saints qui font des sacrifices douloureux pour conserver leur foi et leur témoignage. Il est peut-être plus difficile de faire de petits sacrifices dans notre vie de tous les jours. Par exemple, on peut considérer comme un petit sacrifice de sanctifier le jour du sabbat, de lire les Écritures tous les jours ou de payer sa dîme. Mais on ne peut pas faire facilement ces sacrifices si l’on n’a pas la volonté et la détermination de faire les sacrifices nécessaires pour respecter ces commandements.

    Lorsque nous faisons ces petits sacrifices, le Seigneur nous récompense en nous bénissant davantage. Le roi Benjamin a dit : « Et vous lui êtes toujours redevables, et vous l’êtes, et le serez pour toujours et à jamais » (Mosiah 2:24). Et, comme il l’a fait avec son peuple, le roi Benjamin nous encourage afin que nous recevions plus de bénédictions si nous continuons à obéir à la parole du Seigneur.

    Je pense que la toute première bénédiction qu’apporte le sacrifice, c’est la joie que nous ressentons lorsque nous payons le prix. Peut-être que la pensée même que le sacrifice lui-même pourrait être une bénédiction devient une bénédiction. Lorsque nous avons ce genre de pensée et éprouvons de la joie, peut-être avons-nous déjà reçu une bénédiction.

    Récemment, j’ai trouvé ce genre de bénédiction chez les saints de Corée qui participaient aux célébrations du cinquantième anniversaire de la consécration de la Corée à la prédication de l’Évangile et du bicentenaire de la naissance de Joseph Smith. Je vais vous parler brièvement de leurs sacrifices ainsi que de la joie et des bénédictions qu’ils ont reçues.

    Pour célébrer l’Évangile qui a redonné espoir et courage au peuple coréen blessé si profondément par la guerre de Corée, les membres se sont préparés pendant plus d’un an. De nombreux membres, de la Primaire, des Jeunes gens, des Jeunes filles, des Jeunes Adultes seuls, des sœurs de la Société de Secours et d’autres, se sont réunis afin de répéter. Ils ont préparé de nombreuses danses populaires traditionnelles dont la danse des fleurs, la danse en cercle, la danse de l’éventail et la danse du fermier. Ils ont aussi interprété la danse du tambour, fait des démonstrations de Taekwondo, joué des pièces de théâtre, interprété de la danse de salon et des morceaux de musique, fait des animations et donné des représentations de chant choral.

    À cause du bruit assourdissant que faisaient les tambours, les voisins se sont plaints et ils ont dû arrêter leurs répétitions. Il était très difficile d’avoir de longues répétitions, mais ils l’ont fait avec joie. Je n’ai trouvé personne qui se soit plaint des efforts et du sacrifice consenti alors qu’ils devaient se lever à quatre heures du matin pour se rendre en bus aux répétitions communes. Ils ont éprouvé une grande joie du fait des bénédictions du Seigneur et de l’occasion de montrer leur reconnaissance.

    De nombreux anciens missionnaires sont venus de l’étranger avec leur femme et leurs enfants pour célébrer cet événement en Corée. Ils avaient fait un sacrifice en venant en mission en Corée il y a longtemps. Cette fois, ils ont fait un autre sacrifice de temps et d’argent en amenant leur famille et en participant à cette fête dans la chaleur de l’été. Mais ils se sont réjouis et ont été reconnaissants de toutes les célébrations auxquelles ils ont participé.

    Pour encourager les saints coréens et les autres, le Seigneur a envoyé son prophète, le Président Hinckley, en Corée. Le président Hinckley a fait un grand sacrifice pour accomplir ce voyage en organisant une tournée mondiale de treize jours, est venu en Corée pour rencontrer les saints qu’il aime depuis de nombreuses années et pour leur transmettre tout spécialement l’amour du Seigneur. Personne n’a ressenti que c’était un sacrifice. Au lieu de cela ce sont des larmes de joie et de gratitude que nous avions. Voilà bien la bénédiction dont nous parlions, n’est-ce pas ?

    Mes frères et sœurs, n’ayez pas peur du sacrifice. Recevez et appréciez la joie et les bénédictions que procure le sacrifice lui-même.

    Parfois il se passe du temps entre le sacrifice et la bénédiction. Nous pouvons être amenés à faire des sacrifices en fonction de notre emploi du temps, mais les bénédictions viennent non selon notre calendrier mais selon celui du Seigneur. À cause de cela, le Seigneur nous réconforte en disant : « C’est pourquoi ne vous lassez pas de bien faire, car vous posez les fondements d’une grande œuvre » (D&A 64:33).

    Nous aurons sûrement des bénédictions. N’oubliez pas que le sacrifice peut être en soi une forme de bénédiction. Faisons des sacrifices de petites choses.

    Lorsque nous lisons le Livre de Mormon en frottant nos yeux endormis, souvenons-nous que nous suivons le conseil de notre prophète et que nous recevons la joie qui découle de cette connaissance. Nous avons de nombreuses factures à payer, mais en payant notre dîme, ressentons cette joie qui résulte de l’occasion que nous avons de donner quelque chose au Seigneur.

    Alors de plus grandes bénédictions se déverseront sur nous. Nous aurons la même surprise et la même joie que nous avons lorsque nous recevons un cadeau inattendu.

    Comme le président Kimball l’a dit : « Lorsque nous donnons, nous découvrons que le sacrifice apporte finalement les bénédictions des cieux ! (« Au grand prophète », Cantiques, n° 16). Et, à la fin, nous apprenons que ce n’était pas un sacrifice du tout (voir « Becoming the Pure in Heart », Ensign, mars 1985, p. 5). Je prie pour que nous devenions tous des saints disposés à faire des sacrifices et que nous nous qualifiions pour les magnifiques bénédictions du Seigneur. Le Seigneur veillera sur nous de sorte que chaque sacrifice ne sera pas trop difficile à supporter. Au nom de Jésus-Christ. Amen.