Mon âme fait ses délices des Écritures
    Notes de bas de page
    Theme

    Mon âme fait ses délices des Écritures

    Il n’est absolument rien de plus important pour nos enfants que de les fortifier par les Écritures.

    Notre prophète bien-aimé nous a récemment demandé de lire le Livre de Mormon avant la fin de l’année. En acceptant cette invitation, je me suis aperçue que je découvrais des choses nouvelles et passionnantes, dans ce livre, bien que je l’aie déjà lu de nombreuses fois. Par exemple, j’ai redécouvert 2 Néphi 4:15 qui dit : « Car mon âme se fait un délice des Écritures, et mon cœur les médite et les écrit pour l’instruction et le profit de mes enfants. »

    Cette Écriture nous enseigne la manière de lire le Livre de Mormon. Elle précise trois idées importantes :

    Tout d’abord, « mon âme se fait un délice ». J’aime cette expression ! En lisant les Écritures j’avais pensé à avoir faim et soif de connaissance, mais s’en faire un délice est quelque chose de différent. Je trouve que ce que je retire des Écritures est déterminé par ce que j’apporte. D’une certaine manière, chaque fois que je les lis, je le fais comme une autre personne avec des yeux neufs. Où j’en suis dans la vie, ce que je vis, et mon attitude, tout cela affecte ce que j’en retire. J’aime les Écritures. Je chéris les vérités que j’y trouve. La joie emplit mon cœur lorsque je reçois des encouragements, des conseils, du réconfort de la force et des réponses à mes questions. La vie semble plus lumineuse, et les chemins s’ouvrent devant moi ; je reçois une assurance nouvelle de l’amour et de la sollicitude de mon Père céleste pour moi chaque fois que je les lis. C’est assurément un délice pour moi. Comme l’a dit un petit garçon de la classe des rayons de soleil, « Je suis heureux, avec les Écritures. »

    Deuxièmement, « Mon cœur les médite ». J’adore emporter les Écritures avec moi dans mon cœur. L’esprit de ce que j’ai lu y repose et me donne la paix et le réconfort. La connaissance que j’ai acquise me guide et me conseille. J’éprouve une confiance née de l’obéissance.

    Parfois, j’ai le luxe de m’immerger dans les Écritures. Parfois je ne les lis que par bribes. Mais, quelque soit l’endroit ou le moment où je lis les Écritures, je peux malgré tout les emporter dans mon cœur. J’ai découvert qu’en les lisant le matin, je peux garder l’influence de l’Esprit avec moi tout au long de la journée. Lorsque je les lis à midi, c’est souvent parce qu’une nécessité m’a emmenée là où je peux trouver des réponses et des conseils qui influencent mes décisions et mes actes. Lorsque je les lis le soir, les messages doux et réconfortants du Seigneur subsistent dans mon subconscient pendant mon repos. Souvent il m’arrive de me réveiller, la nuit, avec des idées ou des pensées engendrées par les mots que j’ai lus juste avant de m’endormir. Mon esprit peut aller dans bien des endroits dans la journée, mais mon coeur adhère fermement aux paroles du Seigneur et les « médite ».

    Grâce à cela j’ai appris que l’homme « est comme les pensées de son âme » (Proverbes 23:7). Lorsque je médite sur les Écritures, il se produit quelque chose en moi. Mon désir de vivre près de mon Père céleste est plus fort. J’aspire à le servir. Je veux vivre les principes que j’apprends dans les Écritures, et, lorsque je le fais, mon coeur « les écrit pour l’instruction et le profit de mes enfants ».

    Bien sûr, je n’écris pas comme l’a fait Néphi mais, lorsque je les lis et que je vis les principes que j’y ai trouvés, alors ces Écritures se gravent dans ma vie. Elles gouvernent mes actes et y sont écrites pour que mes enfants les voient et les suivent. Je peux édifier un patrimoine, une tradition de vie juste, basée sur les principes que j’apprends dans les Écritures.

    Doctrine et Alliances 93: 39-40 nous enseigne : « Et le Malin vient enlever aux enfants des hommes la lumière et la vérité par la désobéissance et à cause de la tradition de leurs pères.

    « Mais je vous ai commandé d’élever vos enfants dans la lumière et la vérité. »

    En lisant les Écritures je suis sûre de connaître la « lumière et la vérité » qui seront une bénédiction pour ma famille et pour moi. En sachant quoi faire, je peux m’efforcer de mettre mes actes, « mes traditions » en accord avec ce que je sais. Alors mon exemple n’égarera pas mes enfants mais il les guidera vers les Écritures et la vérité que l’on y trouve.

    J’aime le chant de la Primaire qui enseigne :

    Lire et puis prier,

    Voilà ce que je ferai

    L’Esprit me guidant, je saurai vraiment

    Que l’Évangile est vrai1.

    J’ai découvert que, si je prie non seulement pour avoir un témoignage de la véracité des Écritures mais aussi pour que l’Esprit soit avec moi quand je lis, ma sensibilité est accrue et je vois bien plus clairement. Je peux faire le point sur ma vie et savoir où mon Père céleste veut que je sois. Je peux comprendre des principes de vérité et voir quels sont les changements que je dois apporter à ma vie. Je peux avoir l’assurance que le Seigneur m’aidera et me fortifiera pour que j’accomplisse ma tâche. Alors les Écritures s’inscrivent dans ma vie.

    Lorsque nous lisons les Écritures, nous entendons la voix du Seigneur. Il n’est pas absent de notre vie. Il est bien présent dans les versets de ces saintes Écritures. Notre prophète nous a demandé de nous rapprocher du Sauveur en lisant le Livre de Mormon.

    En quoi cela concerne-t-il nos enfants ? Combien est béni l’enfant dont les parents ont fondé leur vie sur les enseignements des Écritures ! Il n’est absolument rien de plus important pour nos enfants que de les fortifier par les Écritures. Parents, rassemblez votre famille et lisez les Écritures. Faites des efforts pour que ce soit possible dans votre emploi du temps familial si chargé. Et vous, les enfants, réagissez vite lorsque l’on vous appelle pour étudier les Écritures.

    Le Président Hinckley nous a lancé une invitation, et il nous a également fait une promesse si nous acceptons. Il a promis « une mesure supplémentaire de l’Esprit du Seigneur, une résolution renforcée de marcher dans l’obéissance à ses commandements et un témoignage plus fort de l’existence réelle du Fils de Dieu2 ».

    Une de mes filles, qui se trouve à un moment merveilleux de sa vie où ses plus grandes bénédictions sont aussi ses plus grands défis (elle a trois petites filles), m’a dit : « Maman, je le fais. Je lis le Livre de Mormon. Et je m’accroche à ces merveilleuses promesses. C’est exactement ce dont j’ai besoin en ce moment. »

    Ces bénédictions sont-elles ce dont vous avez besoin dans votre vie ? Elles sont là pour que l’on s’en saisisse. Prenons personnellement l’engagement de suivre le prophète. Et recevons nos promesses en tant que famille. Président Hinckley, nous vous aimons. Nous avons entendu votre appel et nous suivrons.

    Je rends témoignage que je sais que notre Père céleste vit et nous aime. Je sais que Jésus est notre Sauveur. Je sais que les Écritures sont vraies. Elles sont la parole de Dieu. Je sais que Gordon B. Hinckley est notre prophète aujourd’hui. Je sais qu’en le suivant, nous recevrons de grandes bénédictions de notre Père céleste. Combien je suis reconnaissante de ce témoignage. Au nom de Jésus-Christ. Amen.