2000-2009
    Préparation spirituelle: Commencez tôt et soyez constants
    Notes de bas de page
    Theme

    Préparation spirituelle: Commencez tôt et soyez constants

    La grande épreuve de la vie consiste à voir si nous prêtons l’oreille aux commandements de Dieu et y obéissons au milieu des tempêtes de la vie.

    La plupart d’entre nous ont réfléchi à la manière de se préparer aux tempêtes. Nous avons vu et ressenti la souffrance des femmes, des hommes, des enfants et des personnes âgées et faibles, victimes des ouragans, des raz-de-marée, des guerres et des sécheresses. Une réaction consiste à se demander : « Que faire pour être prêt ? » Et il y a la ruée pour acheter et stocker tous ce dont les gens pensent avoir besoin le jour où ils pourraient rencontrer de telles calamités.

    Mais il y a une autre préparation, encore plus importante que nous devons faire pour les épreuves qui vont sûrement arriver à chacun de nous. Il faut commencer cette préparation bien en avance parce qu’elle prend du temps. Ce dont nous aurons besoin alors ne peut pas s’acheter. Cela ne peut pas s’emprunter. Cela ne se stocke pas bien. Et il faut l’avoir utilisé régulièrement et récemment.

    Ce dont nous aurons besoin au jour de l’épreuve c’est la préparation spirituelle. Il faudra avoir développé une foi en Jésus-Christ si forte que nous pourrons réussir l’épreuve de la vie de laquelle dépend pour nous tout dans l’éternité. Cette épreuve fait partie du but que Dieu avait pour nous dans la Création.

    Joseph Smith, le prophète, nous a donné la description du Seigneur de l’épreuve que nous devons affronter. Notre Père céleste a créé le monde avec son Fils Jésus-Christ. Nous avons ces paroles qui nous expliquent le but de la Création : « Nous descendrons, car il y a de l’espace là-bas, nous prendrons de ces matériaux, et nous ferons une terre sur laquelle ceux-là pourront habiter ; nous les mettrons ainsi à l’épreuve, pour voir s’ils feront tout ce que le Seigneur, leur Dieu, leur commandera1. »

    Ainsi, la grande épreuve de la vie consiste à voir si nous prêtons l’oreille aux commandements de Dieu et y obéissons au milieu des tempêtes de la vie. Il ne s’agit pas d’endurer les tempêtes, mais de choisir le bien lorsqu’elles font rage. Et la tragédie de la vie est d’échouer à cette épreuve et ainsi de ne pas nous qualifier pour retourner en gloire dans notre foyer céleste.

    Nous sommes les enfants d’esprit de notre Père céleste. Il nous aimait et nous a instruits avant notre naissance dans ce monde. Il nous a dit qu’il désirait nous donner tout ce qu’il avait. Afin de nous qualifier pour ce don nous devions recevoir un corps mortel et être mis à l’épreuve. À cause de ce corps mortel nous affronterions la douleur, la maladie et la mort.

    Nous serions sujets aux tentations par les désirs et les faiblesses qui sont venus avec notre corps mortel. Des forces du mal subtiles et puissantes nous tenteraient de succomber à ces tentations. Dans la vie il y aurait des tempêtes dans lesquelles nous devrions faire des choix en nous servant de la foi en des choses que nous ne pourrions pas voir avec nos yeux naturels.

    Nous avons reçu la promesse que nous aurions Jéhovah, Jésus-Christ, pour Sauveur et Rédempteur. Il garantirait que nous ressusciterions. Et il nous donnerait la possibilité de réussir l’épreuve de la vie si nous exercions notre foi en lui en étant obéissants. Nous avons poussé des cris de joie en entendant cette bonne nouvelle.

    Un passage du Livre de Mormon, un autre témoin de Jésus-Christ, décrit combien cette épreuve est difficile et ce qu’il faudra pour la réussir :

    « C’est pourquoi, que votre cœur prenne courage, et souvenez-vous que vous êtes libres d’agir par vous-mêmes, de choisir le chemin de la mort éternelle ou le chemin de la vie éternelle.

    « C’est pourquoi, mes frères bien-aimés, réconciliez-vous avec la volonté de Dieu, et non avec la volonté du diable et de la chair; et souvenez-vous, lorsque vous serez réconciliés avec Dieu, que ce n’est que dans et par la grâce de Dieu que vous êtes sauvés.

    « C’est pourquoi, puisse Dieu vous relever de la mort par le pouvoir de la résurrection, et aussi de la mort éternelle par le pouvoir de l’expiation, afin que vous soyez reçus dans le royaume éternel de Dieu, afin que vous le louiez par la grâce divine. Amen2. »

    Il faudra une foi inébranlable au Seigneur Jésus-Christ pour choisir le chemin de la vie éternelle. C’est en exerçant cette foi que nous pouvons connaître la volonté de Dieu. C’est en agissant selon cette foi que nous acquérons la force de faire la volonté de Dieu. Et c’est en exerçant cette foi en Jésus-Christ que nous pouvons résister à la tentation et obtenir le pardon par l’Expiation.

    Il faudra avoir acquis et cultivé la foi en Jésus-Christ longtemps avant que Satan ne nous attaque, comme il le fera, par des doutes, des appels à nos désirs charnels et par des voix mensongères disant que le bien est le mal et qu’il n’y a pas de péché. Ces tempêtes spirituelles font déjà rage. Nous pouvons nous attendre à ce qu’elles deviennent pires avant le retour du Sauveur.

    Quelle que soit notre foi actuelle pour obéir à Dieu, nous devrons la fortifier continuellement et la rafraîchir constamment. Nous pouvons le faire en décidant maintenant d’être plus prompts à obéir et plus résolus à persévérer. Apprendre à commencer tôt et à être constant sont les clés de la préparation spirituelle. La temporisation et l’inconstance sont ses ennemis mortels.

    Je vais vous proposer quatre cadres dans lesquels vous entraîner à l’obéissance prompte et constante. L’un est le commandement de se faire un festin de la parole de Dieu. Le deuxième est de prier toujours. Le troisième est le commandement de payer honnêtement la dîme. Et le quatrième est de fuir le péché et ses conséquences terribles. Chacun demande de la foi pour commencer puis pour persévérer. Et tous peuvent fortifier votre capacité de connaître les commandements du Seigneur et d’y obéir.

    Vous avez déjà eu l’aide du Seigneur pour commencer. En août, vous avez reçu de Gordon B. Hinckley, président de l’Église, la promesse suivante, si vous lisiez le Livre de Mormon avant la fin d’année : « Je vous promets sans aucune réserve que, si chacun de vous observe ce programme simple, quel que soit le nombre de fois que vous aurez précédemment pu lire le Livre de Mormon, une mesure supplémentaire de l’Esprit du Seigneur, une résolution renforcée de marcher dans l’obéissance à ses commandements et un témoignage plus fort de l’existence réelle du Fils de Dieu entreront dans votre vie et dans votre foyer3. »

    C’est la promesse même d’un surcroît de foi dont nous avons besoin pour être préparés spirituellement. Mais si nous avons remis à plus tard le début de notre obéissance à cette invitation inspirée, le nombre de pages à lire chaque jour a augmenté. Si ensuite nous avons manqué pendant même seulement quelques jours la lecture, le risque d’échouer a augmenté. C’est pour cela que j’ai décidé de lire en avance de mon programme journalier pour être sûr de me qualifier pour les bénédictions promises de l’esprit de résolution et du témoignage de Jésus-Christ. Lorsque décembre se terminera, j’aurai appris qu’il faut commencer au moment où un commandement de Dieu est donné et être constant dans l’obéissance.

    En plus, en lisant le Livre de Mormon, je prierai pour que le Saint-Esprit m’aide à savoir ce que Dieu veut que je fasse. Le livre lui-même apporte une promesse de réponse à cette supplication : « C’est pour cela que je vous ai dit : Faites-vous un festin des paroles du Christ, car voici, les paroles du Christ vous diront tout ce que vous devez faire4. »

    Je ferai rapidement ce que le Saint-Esprit me dira, tandis que je lirai le Livre de Mormon et méditerai sur ce que je lis. Lorsque, en décembre, j’aurai terminé ce projet, j’aurai eu beaucoup d’expériences où j’aurai mis à l’épreuve ma foi pour être obéissant. Et ainsi elle sera fortifiée. Et je saurai par expérience personnelle ce qu’apporte le fait de consulter les Écritures tôt et de manière constante pour savoir ce que Dieu veut que je fasse et de le faire ensuite. Si nous le faisons, nous serons mieux préparés aux grandes tempêtes lorsqu’elles viendront.

    Nous aurons ensuite le choix de faire ce que nous voulons après le 1er janvier. Nous pourrons choisir de pousser un soupir de soulagement et nous dire : « J’ai amassé de grandes réserves de foi en commençant tôt et en étant constant et obéissant. Je la mettrai en réserve pour les moments où je serai éprouvé dans des tempêtes. » Il y a une meilleure manière de se préparer, parce qu’une grande foi ne se conserve pas longtemps. Nous pourrions décider de persister dans l’étude des paroles du Christ rapportées dans les Écritures et les enseignements des prophètes vivants. C’est ce que je vais faire. Je reprendrai le Livre de Mormon et je m’abreuverai souvent et profondément à cette source. Alors je serai reconnaissant de ce que l’injonction du prophète et sa promesse ont fait pour m’enseigner à acquérir et garder une plus grande foi.

    La prière individuelle peut aussi édifier notre foi pour faire ce que Dieu commande. Nous avons le commandement de prier toujours afin de ne pas nous laisser vaincre. La protection dont nous avons besoin se manifestera, entre autres, par une intervention directe de Dieu. Mais elle proviendra davantage de la foi que nous aurons édifiée pour obéir. Nous pouvons prier tous les jours pour savoir ce que Dieu veut que nous fassions. Nous pouvons nous engager à commencer à le faire rapidement lorsque la réponse viendra. Je sais par expérience qu’il répond toujours à ces suppliques. Ensuite nous pouvons choisir d’obéir. En le faisant nous construirons suffisamment de foi pour ne pas nous laisser vaincre. Et nous obtiendrons la foi de retourner encore et encore pour plus d’enseignements. Lorsque les tempêtes viendront, nous serons prêts à aller faire ce que le Seigneur commande.

    Le Sauveur nous a montré un grand exemple d’une telle prière de soumission. Il a prié dans le jardin de Gethsémané tandis qu’il accomplissait l’Expiation pour que la volonté de son Père soit faite. Il savait que la volonté de son Père serait qu’il fasse ce qui était si douloureux et si terrible que nous ne pouvons pas le comprendre. Il n’a pas prié simplement pour accepter la volonté du père, mais pour la faire. Il nous a montré la manière de prier dans une soumission parfaite et déterminée.

    Le principe d’exercer la foi tôt et constamment s’applique également au commandement de payer la dîme. Nous ne devons pas attendre le règlement annuel de la dîme pour décider de payer une dîme complète. Nous pouvons décider maintenant. Il faut du temps pour apprendre à maîtriser nos dépenses avec la foi que ce que nous avons vient de Dieu. Il faut de la foi pour payer notre dîme rapidement, sans temporiser.

    Si nous décidons maintenant de payer complètement la dîme et si nous sommes constants dans nos payements, les bénédictions se déverseront tout au long de l’année, ainsi qu’au moment du règlement de la dîme. En décidant maintenant de payer complètement la dîme et par nos efforts constants pour obéir, nous serons fortifiés dans notre foi et, avec le temps, notre cœur sera adouci. C’est ce changement dans notre cœur produit par l’Expiation de Jésus-Christ, au-delà de l’offrande de notre argent ou nos biens, qui permet au Seigneur de promettre aux personnes qui paient complètement la dîme la protection dans les derniers jours5. Nous pouvons être confiants de nous qualifier pour cette bénédiction de protection si nous nous engageons maintenant à payer complètement la dîme et si nous le faisons avec constance.

    Le même pouvoir de faire tôt le choix d’exercer la foi et d’être persistant dans l’obéissance s’applique au fait d’acquérir la foi pour résister à la tentation et pour obtenir le pardon. Le meilleur moment pour résister à la tentation est au début. Le meilleur moment pour se repentir est maintenant. L’ennemi de notre âme mettra dans notre esprit des pensées pour nous tenter. Nous pouvons décider dès le début d’exercer notre foi pour rejeter les mauvaises pensées avant de passer à l’acte. Et nous pouvons choisir rapidement de nous repentir lorsque nous péchons quand même, avant que Satan ne puisse affaiblir notre foi et nous lier. Il vaut toujours mieux demander le pardon maintenant que plus tard.

    Lorsque mon père était dans son lit, mourant, je lui ai demandé s’il ne pensait pas que c’était le moment de se repentir et de prier pour obtenir le pardon des péchés qui n’étaient pas encore résolus avec Dieu. Il a probablement entendu dans ma voix une petite allusion qu’il pourrait craindre la mort et le Jugement. Il s’est contenté de rire doucement, m’a souri et m’a dit : « Oh non, Hal, je me suis repenti au fur et à mesure. »

    Les décisions d’exercer la foi et d’être constants dans l’obéissance prises maintenant produiront avec le temps une grande foi et une grande assurance. C’est la préparation spirituelle dont nous aurons tous besoin. Et elle nous qualifiera aux moments de crise pour recevoir la promesse du Seigneur que si nous sommes préparés, nous ne craindrons pas6.

    Cela sera vrai lorsque nous affronterons les tempêtes de la vie et la perspective de la mort. Notre Père céleste aimant et son Fils bien-aimé nous ont donné toute l’aide possible pour que nous réussissions l’épreuve de la vie qui nous attend. Mais nous devons décider d’obéir et ensuite le faire. Nous édifions la foi pour réussir les épreuves d’obéissance avec le temps et par nos choix de tous les jours. Nous pouvons décider maintenant de faire rapidement tout ce que Dieu nous demande. Et nous pouvons décider d’être constants dans les petites épreuves d’obéissance qui édifient la foi pour nous faire traverser les grandes épreuves qui ne manqueront pas de se produire.

    Je sais que vous et moi, nous sommes les enfants d’un Père céleste aimant. Je sais que son Fils, Jésus-Christ, est vivant et qu’il est notre Sauveur et qu’il a payé le prix de tous nos péchés. Il est ressuscité, et lui et notre Père céleste sont apparus au jeune Joseph Smith. Je sais que le Livre de Mormon est la parole de Dieu, traduite par le don et le pouvoir de Dieu. Je sais que cette Église est la vraie Église de Jésus-Christ.

    Je sais que par le Saint-Esprit nous pouvons apprendre ce que Dieu veut que nous fassions. Je témoigne qu’il peut nous donner le pouvoir de faire tout ce qu’il nous demande, quelles que soient les épreuves qui peuvent survenir.

    Je prie pour que nous choisissions d’obéir au Seigneur rapidement, toujours, dans les périodes de calme et dans les tempêtes. Si nous le faisons, notre foi sera fortifiée, nous trouverons la paix dans cette vie, et nous obtiendrons l’assurance que nous et notre famille nous pouvons nous qualifier pour la vie éternelle dans le monde à venir. Je vous le promets, au nom de Jésus-Christ. Amen.