Enseignements des présidents
Chapitre 6 : Que la prière est puissante !
précédent suivant

Chapitre 6

Que la prière est puissante !

« Le fait de demander au Seigneur une sagesse qui dépasse la nôtre, la force de faire ce que nous devons faire, le réconfort et la consolation, et de lui exprimer notre gratitude est quelque chose de beau et d’important. »

Épisodes de la vie de Gordon B. Hinckley

« Nul ne peut s’en sortir seul », a déclaré le président Hinckley. « Nous avons besoin d’aide, aide qu’on ne peut obtenir que par la prière1. » Le président Hinckley appliquait ce principe dans les décisions qu’il avait à prendre en tant que président de l’Église. Robert D. Hales, du Collège des douze apôtres, a dit de lui : « C’est un homme brillant, doté d’un discernement extraordinaire, mais lorsqu’il se trouve face à un problème insoluble, il se met à genoux2. »

Le président Hinckley et Marjorie, sa femme, appliquaient aussi ce principe chez eux. Leur fils Richard raconte : « Je ne me souviens pas d’un seul jour où nous n’avons pas prié en famille. Quand c’était son tour, papa priait très sincèrement mais ne prenait jamais un air théâtral ou émotif. Nous pouvions reconnaître la profondeur de sa foi à l’écouter prier. Il s’adressait à Dieu avec grande révérence, comme à un enseignant ou à un mentor sage et respecté, et parlait du Sauveur avec une émotion profonde. Je savais que ces personnes étaient réelles pour lui, qu’il les aimait et qu’il les révérait3. » Marjorie a raconté : « Je pense que la prière en famille a joué un grand rôle dans la manière dont nos enfants ont réagi à nos attentes. Gordon ne prêchait pas, mais nos enfants entendaient tout ce que nous voulions qu’ils entendent dans nos prières familiales4. »

Pendant qu’il était Autorité générale, le président Hinckley incita les membres de l’Église à « croire en la prière et en son pouvoir5. » Il rendit témoignage que « la prière libère les pouvoirs des cieux en notre faveur6. » Il promit : « Priez et vous aurez la faveur du Dieu des cieux, il vous bénira, mettra du bonheur dans votre cœur et la paix dans votre vie7. »

« Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira » (Matthieu 7:7).

Enseignements de Gordon B. Hinckley

1

Dieu est notre Père et il nous invite à le prier individuellement.

De toutes les promesses grandes, merveilleuses et inspirantes que j’ai lues, la plus rassurante pour moi est exprimée par les paroles du Sauveur : « Demandez, et l’on vous donnera ; cherchez, et vous trouverez ; frappez, et l’on vous ouvrira. » (Matthieu 7:7.)8

N’oubliez jamais qui vous êtes. […] Vous êtes réellement [un enfant] de Dieu. Il est votre Père éternel. Il vous aime. Vous pouvez vous adresser à lui par la prière. Il vous y a [invité]. Comme c’est merveilleux ! Il est le plus grand de tous. Il est le Créateur et le Gouverneur de l’univers. Et cependant il écoute votre prière9 !

Nous pouvons nous rapprocher du Seigneur par nos prières. Elles peuvent devenir des conversations empreintes de gratitude. Je ne parviens pas à comprendre pleinement comment le Grand Dieu de l’univers, le Tout-Puissant, nous invite, nous, ses enfants, à parler avec lui individuellement. Quelle magnifique possibilité ! Comme c’est merveilleux que cela se produise réellement ! Je témoigne que nos prières, prononcées avec humilité et sincérité, sont entendues et reçoivent une réponse. C’est miraculeux, mais c’est la réalité.10

Mes frères et sœurs, je sais que vous priez. C’est une habitude merveilleuse à notre époque où la pratique de la prière a disparu de la vie de beaucoup de gens. Le fait de demander au Seigneur une sagesse qui dépasse la nôtre, la force de faire ce que nous devons faire, le réconfort et la consolation, et de lui exprimer notre gratitude est quelque chose de beau et d’important11.

Je fais le vœu que chacun de nous s’efforce de vivre plus proche du Seigneur et de communier plus souvent et avec plus de foi avec lui.

Pères et mères, priez pour vos enfants. Priez pour qu’ils soient protégés des maux du monde. Priez pour qu’ils croissent en foi et en connaissance. Priez pour qu’ils soient guidés vers une vie plus fructueuse et meilleure. Maris, priez pour votre femme. Exprimez au Seigneur votre reconnaissance de l’avoir et suppliez le Seigneur en sa faveur. Femmes, priez pour votre mari. Pour beaucoup de maris, la route est difficile, parsemée de problèmes et d’inquiétudes innombrables. Suppliez le Tout-Puissant de les guider, de les bénir, de les protéger et de les inspirer dans leurs justes efforts.

Priez pour que la paix règne sur la terre et pour que le Tout-Puissant, qui gouverne l’univers, étende la main et fasse reposer son Esprit sur les peuples afin que les nations ne se dressent pas les unes contre les autres. […] Priez pour avoir de la sagesse et du discernement sur le chemin difficile de la vie12.

Ce qu’il y a de merveilleux dans la prière, c’est qu’elle est personnelle, elle est individuelle, personne d’autre ne peut s’immiscer dans votre conversation avec votre Père céleste au nom du Seigneur Jésus-Christ. Soyez adonnés à la prière. Demandez au Seigneur de pardonner vos péchés. Demandez-lui de vous aider. Demandez-lui de vous bénir. Demandez-lui de vous aider à réaliser vos justes désirs. […] Demandez au Seigneur son aide dans toutes les choses importantes qui vous tiennent tant à cœur. Il est prêt à vous aider. Ne l’oubliez jamais13.

2

La prière en famille produit des miracles pour les personnes, les familles et la société.

Aujourd’hui, il est nécessaire de remettre l’accent sur l’honnêteté, la dignité et l’intégrité. Ce n’est que si nous redonnons aux vertus qui sont l’essence de la véritable civilisation leur place dans notre vie que la tendance actuelle changera. La question qui se pose est : Par où commencer ?

Je suis convaincu qu’il faut commencer par reconnaître que Dieu est notre Père céleste et que nous sommes ses enfants, par communiquer avec lui, par reconnaître sa souveraineté et par le supplier chaque jour de nous guider.

Pour moi, le retour à la prière en famille est l’un des remèdes fondamentaux qui pourraient arrêter la propagation de la maladie redoutable qui sape les valeurs de la société. On ne peut attendre de miracle en un jour, mais il s’en produirait en une génération. […]

La position agenouillée est, en soi, en contradiction avec l’attitude des gens « fanfarons [et] hautains » que décrit l’apôtre Paul.

Le fait même que père, mère et enfants s’agenouillent ensemble élimine d’autres défauts qu’il a décrits en parlant des gens « rebelles à leurs parents, […] insensibles ».

Le fait même de s’adresser à la Divinité compense la tendance à blasphémer et à aimer le plaisir plus que Dieu. [Voir 2 Timothée 3:1–4.]

La tendance à être irréligieux et ingrat disparaît quand les membres de la famille remercient le Seigneur de la vie, de la paix et de tout ce qu’ils possèdent. En remerciant le Seigneur d’être ensemble, les membres de la famille éprouvent un surcroît d’estime, de respect et d’affection les uns pour les autres. […]

En s’agenouillant ensemble devant le Seigneur et en pensant aux pauvres, aux nécessiteux et aux opprimés, les membres de la famille apprennent, inconsciemment mais d’une manière réaliste, à aimer les autres plus qu’eux-mêmes et à les respecter, et acquièrent le désir de pourvoir aux besoins des autres. On ne peut demander à Dieu d’aider un voisin en difficulté sans se sentir poussé à faire soi-même quelque chose pour lui venir en aide. Quels miracles se produiraient dans la vie des habitants du monde s’ils oubliaient leur égoïsme et se perdaient au service d’autrui ! Ces miracles peuvent commencer par les prières quotidiennes de la famille. […]

Mieux que tout, la prière en commun peut faire diminuer les tensions familiales. Discrètement, elle fait naître le respect pour les parents, ce qui amène à l’obéissance. Elle produit l’esprit de repentir qui, à son tour, fait disparaître en grande partie la flétrissure des foyers brisés. En priant ensemble, nous confessons nos faiblesses ensemble au Seigneur et demandons au Seigneur de bénir notre foyer et ceux qui y vivent. […]

La famille est la cellule de base de la société. La prière en famille est l’espoir d’une société meilleure. « Cherchez l’Éternel pendant qu’il se trouve. » (Ésaïe 55:6.)14

J’ai été touché […] par la déclaration poignante d’un jeune [missionnaire]. Il m’a expliqué : « Je suis ici depuis des mois. Je n’arrive pas à apprendre la langue. Je n’aime pas les gens. Le jour, je suis déprimé, et la nuit, je pleure. J’ai voulu mourir. J’ai écrit à ma mère et je l’ai suppliée de me fournir un prétexte pour rentrer à la maison. J’ai reçu sa réponse. Elle dit ceci : « Nous prions pour toi. Il ne se passe pas une journée sans que nous nous agenouillions le matin avant de manger et le soir avant de nous coucher pour demander au Seigneur de te bénir. En plus de nos prières, nous jeûnons et, quand tes petits frères et sœurs prient, ils disent : ‘Père céleste, bénis Johnny. […] Aide-le à apprendre la langue et à accomplir la tâche qui lui a été donnée. »

Le jeune homme a continué en sanglotant : « Je vais continuer d’essayer. Je vais ajouter mes prières et mon jeûne aux leurs. »

Aujourd’hui, quatre mois plus tard, j’ai une lettre de lui dans laquelle il dit : « Il s’est produit un miracle. La langue m’est venue comme un don de Dieu. J’ai appris à aimer les gens de ce beau pays. Je rends grâces à Dieu pour les prières de ma famille15. »

Pouvons-nous embellir notre foyer ? Oui, en nous adressant en famille à la source de toute beauté. Pouvons-nous renforcer la société et en faire un endroit où il fait meilleur vivre ? Oui, en faisant croître la vertu de notre famille, en nous agenouillant ensemble et en suppliant le Tout-Puissant au nom de son Fils bien-aimé.

Nous pouvons fortifier notre famille en nous agenouillant ensemble en prière.

Le retour à la prière familiale, dans tout le pays et sur toute la terre, viendrait à bout en une génération du fléau qui nous détruit. La prière familiale redonnerait aux gens l’intégrité, le respect mutuel et la gratitude16.

Est-ce si difficile de prier ? Serait-il si difficile de recommander aux pères et aux mères de se mettre à genoux avec leurs enfants et de s’adresser à la Divinité pour exprimer leur reconnaissance pour les bénédictions, prier pour les gens dans la détresse ainsi que pour eux-mêmes, et demander cela au nom du Sauveur et Rédempteur du monde ? Quelle puissance que la prière ! Je puis en témoigner et vous aussi. Quelle grande perte subit la famille qui ne tire pas profit de cette habitude précieuse et simple17 !

S’il y en a parmi vous qui ne prient pas en famille, commencez dès maintenant, mettez-vous à genoux ensemble, si vous le pouvez, matin et soir, et parlez au Seigneur, remerciez-le, demandez-lui d’accorder ses bénédictions aux nécessiteux et parlez-lui de votre propre bien-être18.

Je rends témoignage que, si vous pratiquez sincèrement la prière familiale, vous en serez récompensés. Peut-être les changements ne seront-ils pas immédiatement visibles. Peut-être seront-ils extrêmement subtils. Mais ils seront réels, car Dieu « est le rémunérateur de ceux qui le cherchent ». (Héb. 11:6.)

Puissions-nous fidèlement donner au monde l’exemple de cette habitude et encourager les gens à faire de même19.

3

Nous devons nous adonner à la prière et écouter attentivement, car nos prières recevront une réponse.

Ne pensez jamais pouvoir vous en sortir [seuls]. Vous avez besoin de l’aide du Seigneur. N’hésitez jamais à vous mettre à genoux, dans un endroit où vous êtes [seuls], et à parler avec lui. Quelle merveille que la prière ! Pensez-y. Nous pouvons effectivement parler avec notre Père céleste. Il entend et répond, mais nous devons être attentifs à cette réponse. Il n’est rien de trop grave ni de trop banal que nous ne puissions lui dire20.

Priez le Seigneur en attendant une réponse. […] Le problème de la plupart de nos prières est que nous les faisons comme si nous prenions le téléphone pour passer une commande : nous disons ce que nous voulons et nous raccrochons. Nous devons méditer, réfléchir, penser à ce que nous demandons puis parler au Seigneur comme un homme parle à un autre. « Venez et plaidons ! dit l’Éternel.21 » (És. 1:18).

Il n’est rien de plus utile que de déposer un problème entre les mains du Seigneur. […] Je peux dire sans hésitation que j’ai reçu des réponses à mes prières. Je le sais. Je ne pourrais pas le nier. Nous devons prier pour être guidés à cette époque difficile. […] Ce qu’il y a de merveilleux, c’est que nous n’avons pas besoin d’être un génie pour prier. Il écoute les paroles des plus humbles. […] Invoquez le Seigneur. C’est lui qui vous y invite, et il répondra22.

Croyez au pouvoir et à la majesté de la prière. Le Seigneur exauce nos prières. Je le sais. J’ai vu cela se produire à maintes reprises. La prière crée un partenariat entre Dieu et nous. Elle nous offre l’occasion de lui parler, de le remercier de ses bénédictions merveilleuses et de lui demander de nous guider et de nous protéger sur le chemin de la vie. Cette grande œuvre qui s’étend partout dans le monde a pour origine la prière d’un garçon. Il a lu dans la Bible : « Si quelqu’un d’entre vous manque de sagesse, qu’il la demande à Dieu, qui donne à tous simplement et sans reproche, et elle lui sera donnée. Mais qu’il la demande avec foi, sans douter ; car celui qui doute est semblable au flot de la mer, agité par le vent et poussé de côté et d’autre » (Jacques 1:5-6). Voilà la promesse. Existe-t-il une plus grande promesse au monde que celle-ci 23 ?

Mes amis, priez, et écoutez. Peut-être que vous n’entendrez jamais de voix. C’est même probable. Mais d’une manière inexplicable, vous serez guidés et bénis. Car le Seigneur a promis : « Voici, je te le dirai dans ton esprit et dans ton cœur par le Saint-Esprit qui viendra sur toi. […] » (D&A 8:2.)

Soyez adonnés à la prière, et vous saurez que Dieu entend et qu’il répond. Ce n’est pas toujours de la manière que nous souhaitons, mais au fur et à mesure que les années passeront, vous prendrez conscience de manière aussi certaine que le jour se lève, qu’il a entendu et qu’il a répondu24.

Gardez cette humilité qui vous amènera à vous mettre à genoux en prière, reconnaissant son pouvoir et sa bonté. Il ne vous abandonnera pas. Il entendra vos prières et y répondra. Dans le silence de la nuit, vous entendrez les murmures de son Esprit vous guider dans vos moments de détresse ou de besoin. Vous en aurez, comme tout le monde. Ayez foi en Dieu, et il ne vous abandonnera jamais. Il ne vous tournera jamais le dos25.

[Permettez] toujours à [votre] Père céleste d’être [votre] ami, à qui [vous pouvez vous] adresser en prière26.

Idées pour l’étude et l’enseignement

Questions

  • Comment la prière vous a-t-elle aidé à vous rapprocher de votre Père céleste ? Relisez les recommandations du président Hinckley sur ce que nous devons inclure dans nos prières (voir la 1re partie). Pourriez-vous raconter une expérience où la prière vous a aidé à recevoir « un surcroît de sagesse » ? Pourriez-vous raconter une expérience où la prière vous a apporté du « réconfort et [de la] consolation » ? Pourquoi certaines de nos prières devraient-elle être des « conversations empreintes de gratitude » ?

  • Méditez sur chacune des bénédictions qui peuvent découler de la prière en famille selon le président Hinckley (voir la 2e partie). Comment votre famille a-t-elle été bénie en priant ensemble ? Quels obstacles peuvent nous empêcher de prier régulièrement en famille ? Comment les membres de la famille peuvent-ils travailler ensemble pour surmonter ces obstacles ?

  • Comment les recommandations du président Hinckley dans la troisième partie peuvent-elles nous aider à mieux prier ? Qu’avez-vous appris sur les façons dont notre Père céleste répond aux prières ? Pourquoi la prière a-t-elle le pouvoir de créer « un partenariat entre Dieu et nous » ?

Écritures apparentées

Matthieu 6:5–15 ; Luc 18:9–18 ; 2 Néphi 32:8–9 ; Alma 34:17–28 ; 37:36–37 ; 3 Néphi 18:15–25 ; D&A 19:28

Aide pédagogique

« Obtenez un aperçu en lisant rapidement le livre, un chapitre ou un passage ou en relisant les titres. Essayez de comprendre le contexte général » (Prêchez mon Évangile, 2005, p. 24). Vous pourriez lire un chapitre ou un passage plus d’une fois afin de le comprendre plus en profondeur. Ce faisant, vous pourriez découvrir des idées profondes.

Notes

  1. « Soyez loyales et fidèles », L’Étoile, juil. 1996, p. 102.

  2. Robert D. Hales, cité dans Sheri L. Dew, Go Forward with Faith: The Biography of Gordon B. Hinckley, 1996, p. 444.

  3. Richart G. Hinckley, cité dans Sheri L. Dew, Go Forward with Faith, p. 171.

  4. Marjorie Pay Hinckley, citée dans Sheri L. Dew, Go Forward with Faith, p. 171.

  5. Teachings of Gordon B. Hinckley, 1997, p. 469.

  6. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 470.

  7. « Dedication of Gordon B. Hinckley Building » (université Brigham Young, Idaho, 22 oct. 2002), byui.edu/Presentations/transcripts/devotionals/2002_10_22_hinckley.htm ; consulté le 21 sept. 2015.

  8. « Piliers de vérité », Le Liahona, mai 2002, p. 3.

  9. « Soyez loyales et fidèles », p. 102.

  10. « Un cœur humble et contrit », Le Liahona, janvier 2001, p. 103.

  11. Une tapisserie de foi et de témoignage », L’Étoile, janvier 1996, p. 102.

  12. « Bénédiction », Le Liahona, mai 2003, p. 99-100

  13. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 468.

  14. « Les bénédictions de la prière en famille », L’Étoile, sept. 1991, p. 2-5.

  15. Dans Conference Report, avril 1963, p. 128.

  16. « Les bénédictions de la prière en famille », p. 5.

  17. « Quatre choses simples pour aider notre famille et notre pays », L’Étoile, juin 1996, p. 9.

  18. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 217.

  19. « Les bénédictions de la prière en famille », p. 6.

  20. « Rester sur la voie supérieure », Le Liahona, mai 2004, p. 114.

  21. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 469.

  22. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 469.

  23. « Ne crains pas, crois seulement », Le Liahona, oct. 2000, p. 26 ; caractères gras et italiques supprimés.

  24. « Watch the Switches in Your Life », Ensign, jan. 1973, p. 93.

  25. Discourses of President Gordon B. Hinckley, Tome 2 : 2000-2004, 2005, p. 346.

  26. « Filles de Dieu », L’Étoile, janvier 1992, p. 108.