Enseignements des présidents
Chapitre 25 : Allez de l’avant avec foi
précédent suivant

Chapitre 25

Allez de l’avant avec foi

« S’il est une chose dont vous et moi avons besoin, […] [c’est] du genre de foi qui nous pousse à nous mettre à genoux et à supplier Dieu de nous guider, puis, ayant reçu l’assurance qui vient de lui, à nous relever et à travailler pour contribuer à obtenir le résultat souhaité. »

Épisodes de la vie de Gordon B. Hinckley

Gordon B. Hinckley raconte :« Quand je suis parti en mission [quand j’étais jeune], mon cher père m’a donné une carte sur laquelle étaient écrits cinq mots. Il s’agissait des mots que le Seigneur a dits au chef de la synagogue qui venait d’apprendre la mort de sa fille : ‘Ne crains pas, crois seulement.’ (Marc 5:36.)1 » Pendant sa mission en Angleterre, le jeune frère Hinckley fit face à de nombreuses difficultés qui lui donnèrent des raisons de se rappeler ces cinq mots. Il décrivit plus tard l’une de ces expériences :

« Un jour, trois ou quatre journaux londoniens ont publié un article au ton sarcastique et insidieux sur la réimpression d’un vieux livre. L’article indiquait que le livre était l’histoire des mormons. Le président Merrill [mon président de mission] m’a dit : ‘Je veux que vous alliez voir l’éditeur et que vous protestiez.’ Je l’ai regardé, prêt à lui dire : ‘Vous voulez rire ?’ Mais j’ai répondu avec humilité : ‘Oui, président.’

« Je n’hésite pas à dire que j’étais effrayé. Je suis allé dans ma chambre. Je ressentais ce que Moïse a dû ressentir quand le Seigneur lui a demandé d’aller voir Pharaon. J’ai fait une prière. J’avais l’estomac tout retourné en me rendant à la station Goodge Street pour prendre le métro pour Fleet Street. J’ai trouvé le bureau du président et j’ai présenté ma carte à la réceptionniste. Elle l’a prise et est entrée dans le bureau. Peu après, elle en est ressortie et m’a dit que le président était trop occupé pour me recevoir. J’ai répondu que j’avais fait plus de huit mille kilomètres et que j’attendrais. Pendant l’heure qui a suivi, elle est allée deux ou trois fois dans le bureau du président. Enfin, elle m’a invité à entrer. Je n’oublierai jamais le tableau qui s’est offert à ma vue quand je suis entré. Il fumait un long cigare, d’un air de dire : ‘Ne venez pas me déranger.’

« J’avais les articles à la main. Je ne me souviens pas de ce que j’ai dit ensuite. Une puissance qui ne venait pas de moi semblait parler à travers moi. Au début, l’homme était sur la défensive, belliqueux même. Puis il a commencé à s’adoucir. Il a fini par me promettre de faire quelque chose. Moins d’une heure plus tard, il faisait demander à tous les libraires d’Angleterre de renvoyer les livres à l’éditeur. À grands frais il a fait imprimer et coller sur la couverture de chaque volume une déclaration disant que le livre ne devait pas être considéré comme historique, mais uniquement comme une œuvre de fiction et qu’il ne fallait pas y voir une attaque contre les mormons, gens respectables. Des années plus tard, il a accordé une autre faveur d’une grande valeur à l’Église, et tous les ans jusqu’à sa mort, j’ai reçu une carte de Noël de lui2. »

En acceptant la responsabilité de se rendre au bureau de l’éditeur, frère Hinckley mit en pratique ce qui allait devenir l’habitude de toute une vie : accepter avec foi les responsabilités, supplier le Seigneur d’accorder son aide, puis se mettre au travail.

« La foi, en fin de compte, est notre seul véritable espoir durable. »

Enseignements de Gordon B. Hinckley

1

La foi en notre Père céleste et Jésus-Christ peut devenir la source d’une vie pleine de sens.

S’il est une chose dont vous et moi avons besoin pour nous aider à trouver le succès et la satisfaction en ce monde, c’est la foi, cet élément dynamique, puissant et merveilleux par lequel, comme l’a déclaré Paul, les mondes eux-mêmes ont été formés (voir Hébreux 11:3). Je ne parle pas d’un concept éthéré mais d’une foi pratique, pragmatique et active, le genre de foi qui nous pousse à nous agenouiller et à supplier le Seigneur de nous guider, puis, ayant reçu l’assurance qui vient de lui, à nous relever et à travailler pour contribuer à obtenir le résultat souhaité. Une telle foi est une richesse sans pareille. Une telle foi est, en fin de compte, notre seul véritable espoir durable.

[…] La foi peut devenir la source d’une vie pleine de sens. Il n’y a pas de motivation plus puissante à faire du bien que la connaissance que nous sommes enfants de Dieu, qu’il attend de nous que nous accomplissions quelque chose de notre vie et qu’il nous aidera si nous le lui demandons. […]

Lorsque je parle de foi, je n’en parle pas dans un sens abstrait. J’en parle comme d’une force vive, vitale, qui s’accompagne de la conscience que Dieu est notre Père et Jésus-Christ notre Sauveur. […]

La foi en un être divin, au Tout-Puissant, est la grande force qui peut changer notre vie3.

Il y a longtemps, je travaillais pour l’une de nos compagnies ferroviaires dont les voies se faufilaient à travers les cols des montagnes […]. Je prenais souvent le train. À l’époque, les trains étaient tirés par des locomotives à vapeur. Ces monstres sur rails étaient énormes, rapides et dangereux. Je me demandais souvent comment le mécanicien trouvait le courage de faire de grands trajets dans la nuit. Puis je me suis rendu compte qu’il ne faisait pas un seul grand trajet mais plutôt une suite de petits trajets. La locomotive avait un puissant phare avant qui éclairait sur une distance de 300 à 500 mètres. Le mécanicien ne voyait que cette distance et cela lui suffisait car la lumière éclairait devant lui pendant toute la nuit, jusqu’aux premières lueurs du jour. […]

Il en va de même pour notre voyage éternel. Nous avançons pas à pas. Ce faisant, nous nous dirigeons vers l’inconnu, mais la foi éclaire le chemin. Si nous cultivons cette foi, nous ne marcherons jamais dans les ténèbres. […]

Tous les membres de l’Église ont un défi à relever : celui de faire le pas suivant, d’accepter la responsabilité à laquelle ils sont appelés, même s’ils ne se sentent pas à la hauteur, et de le faire avec foi, ayant la certitude que le Seigneur éclairera le chemin devant eux4.

2

La foi est la base du témoignage et la force de l’œuvre du Seigneur sur la terre.

La seule vraie richesse de l’Église est la foi de ses membres5.

C’est merveilleux que des milliers de personnes soient touchées par le miracle du Saint-Esprit, qu’elles croient, qu’elles acceptent l’Évangile et qu’elles deviennent membres de l’Église. Elles se font baptiser. Leur vie est à jamais touchée en bien. Des miracles se produisent. Une semence de foi entre dans leur cœur. Cette semence croît à mesure qu’elles apprennent. Elles acceptent principe sur principe, jusqu’à ce qu’elles aient chacune des merveilleuses bénédictions que reçoivent les gens qui marchent par la foi dans cette Église, l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours.

[…] Ce don précieux et merveilleux de la foi, ce don de Dieu, notre Père éternel, reste la force de cette œuvre, et ce qui donne discrètement vie à son message. La foi sous-tend tout cela. Elle est la substance de tout cela. Qu’on aille en mission, qu’on suive la Parole de Sagesse ou qu’on paie sa dîme, c’est la même chose. Toutes nos actions montrent cette foi intérieure.

[…] Cette cause, ce Royaume, ne tire pas sa force de ses biens matériels, même s’ils sont importants. Elle la tire du cœur de son peuple. C’est pour cela qu’elle a du succès. C’est pour cela qu’elle est forte et grandit. C’est pour cela qu’elle est capable d’accomplir les choses merveilleuses qu’elle fait. Tout cela vient du don de la foi, conféré par le Tout-Puissant à ses enfants qui ne doutent ni ne craignent, mais qui vont de l’avant. […]

La foi est la base du témoignage. Elle sous-tend la loyauté dans l’Église. Elle représente le sacrifice offert avec joie, pour faire avancer l’œuvre du Seigneur6.

L’Évangile est une bonne nouvelle. C’est un message de triomphe. C’est une cause à embrasser avec enthousiasme. […]

N’ayons pas peur. Jésus est notre chef, notre force et notre roi.

Nous sommes à une époque de pessimisme. Notre mission est une mission de foi. J’invite mes frères et sœurs de partout à réaffirmer leur foi, à promouvoir cette œuvre dans le monde. […]

« Frères, ne persévérerons-nous pas dans une si grande cause ? Allez de l’avant et pas en arrière. Courage, frères ; et en avant, en avant, vers la victoire ! » (D&A 128:22). C’est ce qu’a écrit le prophète Joseph dans un psaume plein de foi.

Comme le passé de cette cause magnifique est glorieux ! Il est rempli d’héroïsme, de courage, de hardiesse et de foi. Comme le présent est merveilleux quand nous allons de l’avant pour faire du bien aux gens partout où ils veulent bien écouter le message des serviteurs du Seigneur. Comme l’avenir sera magnifique avec le Tout-Puissant qui va déployer son œuvre glorieuse en touchant en bien tous ceux qui accepteront et appliqueront son Évangile, apportant des bénédictions éternelles à ses fils et à ses filles de toutes les générations grâce aux efforts et à l’abnégation de ceux dont le cœur est rempli d’amour pour le Rédempteur du monde. […]

Je vous invite tous, membres de l’Église, où que vous soyez, à vous lever d’un cœur joyeux et à aller de l’avant en pratiquant l’Évangile, en aimant le Seigneur et en édifiant le royaume. Ensemble, nous maintiendrons le cap et nous garderons la foi, avec le soutien du Tout-Puissant7.

3

Avec la foi, nous pouvons surmonter la peur et n’importe quel obstacle ou problème dans notre vie.

Qui d’entre nous peut dire qu’il n’a pas éprouvé de la timidité ou de la crainte ? Je ne connais personne qui ait complètement échappé à ce sentiment. Certains, bien sûr, sont plus timides ou plus craintifs que d’autres. Certains maîtrisent rapidement ces deux sentiments, mais d’autres sont prisonniers, terrassés et même vaincus par eux. Nous souffrons de la crainte du ridicule, de la crainte de l’échec, de la crainte de la solitude et de la crainte de l’ignorance. Certains craignent le présent, d’autres l’avenir. Certains portent le fardeau du péché et donneraient presque tout pour s’en libérer, mais ils craignent de changer de vie. Reconnaissons que la crainte ne vient pas de Dieu mais que cette force qui nous sape et nous détruit vient en fait de l’adversaire de la vérité et de la justice. La crainte est l’opposé de la foi. Ses effets sont nuisibles, voire mortels8.

Paul a écrit à Timothée : « Car ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné, mais un esprit de force, d’amour et de sagesse.

« N’aie donc point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur » (2 Ti. 1:7-8).

Je voudrais que chaque membre de l’Église place ces paroles à un endroit où il pourra les voir chaque matin en commençant sa journée. Elles nous donneraient le courage d’ouvrir la bouche, elles nous donneraient la foi d’essayer, elles renforceraient notre conviction du Seigneur Jésus-Christ. Je crois qu’il se produirait plus de miracles sur la terre9.

« N’aie […] point honte du témoignage à rendre à notre Seigneur » (2 Timothée 1:8).

Je parlais un jour à un ami qui s’était enfui de son pays natal. Avec la chute de son pays, il avait été arrêté et enfermé. Sa femme et ses enfants avaient pu s’enfuir mais, pendant trois ans et davantage, il avait été prisonnier sans pouvoir communiquer avec ses êtres chers. La nourriture était horrible, les conditions de vie opprimantes, sans aucune perspective d’amélioration.

« Qu’est-ce qui vous a soutenu dans ces jours sombres ? » lui ai-je demandé.

Il m’a répondu : « Ma foi, ma foi au Seigneur Jésus-Christ. J’ai posé mes fardeaux sur lui et ils m’en ont paru plus légers10. »

Tout finit par s’arranger. Ne te fais pas de soucis. Je me répète ça chaque matin. Tout finira par s’arranger. Si vous faites de votre mieux, tout finira par s’arranger. Placez votre confiance en Dieu et avancez avec foi et confiance en l’avenir. Le Seigneur ne nous abandonnera pas. Il ne nous abandonnera pas11.

N’aurions-nous pas tous raison de dire que, si nous avions davantage de foi en Dieu, nous pourrions faire davantage que ce que nous faisons maintenant ? Il n’y a pas d’obstacle trop grand, ni de problème trop difficile si nous avons la foi. Avec la foi, nous pouvons nous élever au-dessus des choses négatives de notre vie qui nous tirent constamment vers le bas. Avec de l’effort, nous pouvons acquérir la capacité de maîtriser ces impulsions qui conduisent à des actes dégradants et mauvais. Avec la foi, nous pouvons éduquer nos appétits. Nous pouvons réconforter les personnes découragées ou abattues et leur réchauffer le cœur par la force et le pouvoir de notre propre foi12.

4

Si nous exerçons notre foi, le Seigneur la fera grandir.

Si vous utilisez votre temps et vos talents pour servir, votre foi grandira et vos doutes s’évanouiront13.

L’Église vous demandera de faire beaucoup. Elle vous demandera de remplir différents appels. Nous n’avons pas de clergé payé. C’est vous, qui devenez le clergé de l’Église et je vous conseille vivement d’accepter quand vous êtes appelés à servir, car, si vous le faites, votre foi croîtra et se fortifiera. La foi est comme le muscle de mon bras. Si je le fais travailler, il devient fort, il peut faire beaucoup. Si je le mets en écharpe et que je ne l’utilise pas, il s’affaiblit et devient inutile. Il en sera de même pour vous. Si vous acceptez chaque occasion et chaque appel, le Seigneur vous permettra d’accomplir ces tâches. L’Église ne vous demandera pas d’accomplir quoi que ce soit que vous ne puissiez faire avec l’aide du Seigneur14.

C’est ma prière pour nous tous : Seigneur, augmente-nous la foi » [voir Luc 17:5]. Augmente-nous la foi afin que nous comblions le gouffre de l’incertitude et du doute. […]

Seigneur, augmente notre foi, afin de nous élever au-dessus des faibles détracteurs de ta grande et sainte œuvre. Donne-nous une volonté plus ferme. Accorde-nous d’édifier et d’agrandir ton royaume selon ton grand commandement, afin que cet Évangile soit prêché dans le monde entier en témoignage à toutes les nations. […]

Accorde-nous la foi de dépasser les problèmes du moment, et de tourner nos regards vers les miracles de l’avenir. Donne-nous la foi de payer notre dîme et nos offrandes et de mettre notre confiance en toi, le Tout-Puissant, afin que tu ouvres les écluses des cieux comme tu l’as promis. Donne-nous la foi de faire ce qui est juste sans nous soucier des conséquences.

Accorde-nous la foi quand l’adversité se déchaîne et nous terrasse. Quand nous sommes malades, que notre confiance en la puissance de la prêtrise grandisse. Puissions-nous suivre la recommandation de Jacques :

« Qu’il appelle les anciens de l’Église et que les anciens prient pour lui, en l’oignant d’huile au nom du Seigneur ;

« La prière de la foi sauvera le malade, et le Seigneur le relèvera » (Jacques 5:14-15 ; italiques ajoutés). […]

Seigneur, à nous qui marchons dans la vallée de l’ombre de la mort, donne la foi de sourire malgré nos larmes, sachant que tout fait partie du plan éternel de notre Père qui nous aime, que si nous franchissons le seuil de cette vie, nous entrons dans une autre vie plus merveilleuse, et que, par le sacrifice expiatoire du Fils de Dieu, tout le monde se lèvera du tombeau et que les fidèles continueront vers l’exaltation.

Accorde-nous la foi de poursuivre l’œuvre de la rédemption des morts afin que tes objectifs éternels soient accomplis en faveur de tes fils et de tes filles de toutes les générations.

Père, accorde-nous la foi de suivre les conseils dans les petites choses qui peuvent avoir tant de signification et d’importance. […]

Seigneur développe notre foi les uns pour les autres, notre foi en nous-même et en notre capacité d’accomplir de grandes et de bonnes choses. […]

Père, augmente-nous la foi. Ce dont nous avons le plus grand besoin, je crois, c’est d’une plus grande foi. C’est pourquoi, cher Père, développe notre foi en toi, en ton Fils bien-aimé, en ta grande œuvre éternelle, en nous-mêmes, tes enfants, et en notre faculté d’agir selon ta volonté et tes préceptes15.

Idées pour l’étude et l’enseignement

Questions

  • Le président Hinckley enseigne que la foi en Dieu est « la grande force qui peut changer notre vie » (1re partie). Quelles expériences vous ont aidé à découvrir le pouvoir de la foi ? Quand avez-vous observé que lorsque « nous nous dirigeons vers l’inconnu, […] la foi éclaire le chemin » ?

  • Que pouvons-nous apprendre dans la deuxième partie concernant la source de la force de l’Église ? Quel est le rapport entre la foi et le sacrifice ? Réfléchissez à ce que vous pouvez faire pour répondre à l’appel du président Hinckley de « faire avancer cette œuvre dans le monde ».

  • Selon vous, pourquoi la foi a-t-elle le pouvoir de nous aider dans nos épreuves ? (Voir la 3e partie). Quand la foi vous a-t-elle aidé à surmonter la peur ? Quand la foi vous a-t-elle aidé à surmonter d’autres obstacles ?

  • Relisez la prière du président Hinckley dans la quatrième partie. Quels mots vous marquent particulièrement ? Comment la foi peut-elle nous aider à vaincre l’incertitude et le doute ? Comment la foi peut-elle nous aider à regarder au-delà des problèmes pour voir les miracles ?

Écritures apparentées

Jean 14:12-14 ; Romains 5:1-5 ; 2 Néphi 26:12-13 ; Moroni 7:33-38 ; D&A 27:16-18

Aide pédagogique

« Lorsque nous étudions régulièrement et diligemment les Écritures, en cherchant avec ferveur la direction de l’Esprit, nous sommes réceptifs à l’inspiration sur la manière de préparer nos leçons. Nous sommes prêts à recevoir et à suivre les incitations de l’Esprit pendant que nous enseignons » (L’enseignement, pas de plus grand appel, 1999, p. 14).

Notes

  1. Dans Conference Report, octobre 1969, p. 114.

  2. « Si vous avez de la bonne volonté et si vous êtes dociles », L’Étoile, juin 1995, p. 4.

  3. Standing for Something: Ten Neglected Virtues That Will Heal Our Hearts and Homes, 2000, p. 109-110.

  4. « Nous marchons par la foi », Le Liahona, mai 2002, p. 80-82.

  5. « L’état de l’Église », L’Étoile, juillet 1991, p. 54.

  6. « Le miracle de la foi », Le Liahona, juil. 2001, p. 82.

  7. « Tenez le cap, gardez la foi », L’Étoile, jan. 1996, p. 81.

  8. « Ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné », L’Étoile, févr. 1985, p. 2.

  9. « Ne crains pas, crois seulement », L’Étoile, mai 1996, p. 5.

  10. « Ne sois pas incrédule », L’Étoile, avr. 1990, p. 4.

  11. « Latter-day Counsel: Excerpts from Recent Addresses of President Gordon B. Hinckley », Ensign, oct. 2000, p. 73.

  12. Standing for Something, p. 109-110.

  13. « Il est ressuscité, comme il l’avait dit », L’Étoile, sept. 1983, p. 7.

  14. « Pensées inspirantes », L’Étoile, juin 1999, p. 2.

  15. « Seigneur, augmente-nous la foi », L’Étoile, janv. 1988, p. 52-54.