Enseignements des présidents
Chapitre 23 Les bénédictions du saint temple
précédent suivant

Chapitre 23

Les bénédictions du saint temple

« Les ordonnances du temple deviennent les bénédictions suprêmes que l’Église a à offrir. »

Épisodes de la vie de Gordon B. Hinckley

Le président Hinckley a dit, lors de la session de prêtrise de la conférence générale d’octobre 1997 : « Je crois qu’aucun membre de l’Église n’a obtenu le maximum de ce que l’Église peut donner tant qu’il n’a pas reçu ses bénédictions du temple dans la maison du Seigneur. Nous faisons donc tout ce que nous pouvons pour accélérer la construction de ces bâtiments sacrés et pour rendre plus généralement accessibles les bénédictions que l’on y reçoit1. » Il mentionna plusieurs temples en cours de construction ou en projet, puis fit une annonce qui allait changer la vie de beaucoup de personnes dans le monde entier :

« Il y a de nombreuses régions de l’Église qui sont éloignées, qui ont peu de membres et pour lesquelles nous n’attendons pas une grande croissance dans un avenir proche. Les gens qui vivent dans ces endroits doivent-ils être privés à jamais des bénédictions des ordonnances du temple ? Au cours d’une visite à l’une de ces régions il y a quelques mois, nous avons médité et prié à ce sujet. La réponse nous a été donnée avec clarté.

Nous construirons des petits temples dans certaines de ces régions. […] Ils seront construits selon les normes des temples, qui sont beaucoup plus élevées que les normes des églises. Pourront s’y dérouler les baptêmes pour les morts, le service de dotation, les scellements et toutes les autres ordonnances qui doivent être administrées dans la maison du Seigneur pour les vivants et pour les morts2. »

Ce projet avait mûri dans l’esprit du président Hinckley depuis qu’il avait été président du Comité du temple pour l’Église, plus de vingt ans plus tôt. Préoccupé à l’idée que beaucoup de membres de l’Église n’aient pas facilement accès aux bénédictions du temple, il avait écrit dans son journal : « L’Église pourrait construire [beaucoup de petits] temples avec le prix du temple de Washington [alors en construction]. On amènerait alors les temples près des membres, au lieu de leur faire parcourir de longues distances pour s’y rendre3. »

En 1997, une révélation donnée par le Seigneur vint concrétiser cette idée. Le président Hinckley parla de cette révélation lorsqu’il fit la prière de consécration du temple de Colonia Juárez, Chihuahua, au Mexique. Il y dit : « C’est ici, dans le nord du Mexique, que tu as révélé cette idée et le plan d’un plus petit temple, qui comporte tous les détails nécessaires mais est adapté aux besoins et à la situation des membres de l’Église dans cette partie de ta vigne. Cette révélation découle d’un désir et d’une prière d’aider ton peuple, qui a été fidèle et loyal dans ces colonies4. »

Six mois après avoir annoncé le projet de construire de plus petits temples, le président Hinckley fit une autre annonce importante :

« Nous avons voyagé loin parmi les membres de l’Église. […] Je me suis trouvé avec beaucoup de personnes qui possèdent très peu de biens de ce monde. Pourtant, du fond du cœur, elles croient ardemment en cette œuvre des derniers jours. Elles aiment l’Église. Elles aiment l’Évangile. Elles aiment le Seigneur et veulent faire sa volonté. Elles paient leur dîme, si petite soit-elle. Elles font d’immenses sacrifices pour se rendre au temple. Elles voyagent pendant plusieurs journées consécutives, dans des autocars bon marché et à bord de vieux bateaux. Elles épargnent et font des sacrifices financiers pour rendre tout cela possible.

Elles ont besoin de temples à proximité : de beaux temples, petits, pratiques à utiliser. Je profite donc de cette occasion pour annoncer à toute l’Église un projet de construction de trente petits temples. […]

« C’est un projet imposant. Rien de tel n’a jamais été entrepris. […] Cela fera un total de quarante-sept nouveaux temples, en plus des cinquante et un qui fonctionnent actuellement. Je pense que nous ferions bien d’en ajouter deux pour arrondir le nombre de temples à cent pour la fin du siècle, soit 2000 ans ‘depuis l’avènement de notre Seigneur et Sauveur Jésus-Christ dans la chair’ (D&A 20:1). Dans ce programme nous avançons à un rythme sans précédent5. »

Le 1er octobre 2000, le président Hinckley consacra le temple de Boston (Massachusetts), centième temple en service. Avant la fin de l’année 2000, il en consacra deux autres au Brésil. Et à son décès, le 27 janvier 2008, l’Église avait cent vingt-quatre temples en service et treize de plus en projet. Le président Hinckley avait participé à la planification et à la construction de la plupart de ces cent vingt-quatre temples et en avait lui-même consacré quatre-vingt-cinq.

Chaque fois qu’il annonçait de grands nombres de nouveaux temples, ou qu’il s’extasiait devant leur beauté, le président Hinckley rappelait aux membres l’objectif de ces édifices sacrés : bénir les personnes et les familles, une par une. Parlant du temple de San Diego, en Californie, il dit : « Quel bâtiment magnifique ! Mais malgré toute sa beauté, ce bâtiment n’est qu’un moyen et non une fin en soi. Il a été érigé et consacré pour l’accomplissement d’ordonnances sacrées que le Seigneur a révélées à cette époque6. »

À une autre occasion, il a dit : « Aucun membre n’a reçu tout l’Évangile tant qu’il n’a pas reçu [les ordonnances du temple]. Et c’est à nous que revient la responsabilité de nous assurer que les installations sont disponibles. Je ne sais pas combien de temps il me reste à vivre, mais j’espère passer le reste de mes jours à construire des temples du Seigneur, à amener les temples aux membres pour qu’ils puissent recevoir les bénédictions merveilleuses qu’on y obtient7. »

Le temple de Colonia Juárez, Chihuahua, Mexique

Enseignements de Gordon B. Hinckley

1

Les temples sont l’expression de notre témoignage et représentent le point culminant de notre culte.

Chaque temple construit par l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours est l’expression du témoignage qu’a ce peuple que Dieu, notre Père céleste, vit, qu’il a un plan pour le bien de ses fils et de ses filles de toutes les générations, que son Fils bien-aimé, Jésus le Christ, est né à Bethléhem en Judée, a été crucifié au Golgotha, est le Sauveur et le Rédempteur du monde, et que le sacrifice expiatoire permet l’accomplissement de ce plan dans la vie éternelle de quiconque accepte et pratique l’Évangile8.

Tout ce qui se passe dans le temple édifie et ennoblit. On y parle de la vie ici-bas et de la vie après la mort. On y parle de l’importance de l’individu en tant qu’enfant de Dieu. On y parle de l’importance de la famille en tant que création du Tout-Puissant. On y parle de l’éternité des liens du mariage. On y parle d’accession à une gloire supérieure. C’est un lieu de lumière, de paix et d’amour où l’on s’occupe des choses qui ont trait à l’éternité9.

Chacun des temples […] démontre réellement que nous croyons en l’immortalité de l’âme humaine, que cette phase de la condition mortelle que nous traversons s’intègre dans une progression continuelle et que, aussi sûr qu’il y a de la vie ici-bas, il en en aura dans l’au-delà. Nous croyons fermement en cela. Cela découle de l’expiation du Sauveur et le temple devient, comme je l’ai dit, un pont entre cette vie et la suivante. Le temple traite des choses de l’immortalité10.

Ces édifices uniques et magnifiques, et les ordonnances qui s’y accomplissent, représentent le point culminant de notre culte. Ces ordonnances deviennent l’expression la plus profonde de notre théologie11.

Ce qui est sacré mérite d’être traité comme tel. […] Quand vous franchissez les portes de la Maison du Seigneur, honorez la confiance sacrée placée en vous et ne parlez pas de ce qui est saint.

Le Seigneur a dit : « Souvenez-vous que ce qui vient d’en haut est sacré et doit être dit avec prudence et sous la contrainte de l’Esprit. » (D&A 63:64.) Il a dit aussi : « Ne prends pas les choses sacrées à la légère » (D&A 6:12.)12

2

Par l’intermédiaire des ordonnances du temple, nous recevons les bénédictions suprêmes de l’Évangile.

Ces temples, qui parsèment maintenant la terre, sont nécessaires pour accomplir toute l’expiation du Sauveur. Ici, sous l’autorité de la Sainte Prêtrise, seront administrées les ordonnances qui mènent non seulement au salut mais aussi à l’exaltation éternelle13.

Jésus-Christ, le Fils de Dieu, a donné sa vie sur la croix du Calvaire en expiation pour les péchés du genre humain. Il s’est sacrifié par procuration pour chacun d’entre nous. Par ce sacrifice est venue la promesse de la résurrection pour tous. Cela s’est produit par la grâce de Dieu, sans effort de la part des hommes. Et en plus de cela, par les clés de la sainte prêtrise conférées aux Douze par le Seigneur quand il était parmi eux, clés qui ont été rétablies dans cette dispensation par ceux qui les détenaient jadis, par cet intermédiaire sont venues de grandes bénédictions supplémentaires, entre autres les ordonnances uniques et remarquables administrées dans la maison du Seigneur. Ce n’est que dans ces ordonnances que s’exerce la « plénitude de la prêtrise » (D&A 124:28.)14.

Les ordonnances du temple [sont] les bénédictions suprêmes que l’Église a à offrir15.

Les bénédictions du temple tant pour les hommes que pour les femmes qui sont dignes d’y entrer […] comprennent nos ablutions et nos onctions qui nous permettent d’être purs devant le Seigneur. Elles comprennent un enseignement lors duquel nous recevons une dotation d’obligations et de bénédictions qui nous motivent à nous conduire conformément aux principes de l’Évangile. Elles comprennent les ordonnances de scellement, par lesquelles ce qui est lié sur la terre sera lié dans le ciel, ce qui permet la pérennité de la famille16.

J’ai [un jour] été appelé à l’hôpital au chevet d’une mère qui se trouvait dans la phase terminale d’une grave maladie. Elle est décédée peu de temps après, laissant son mari et leurs quatre enfants, dont un petit garçon de six ans. Leur affliction était profonde, poignante et tragique. Cependant, à travers leurs larmes brillait la foi belle et certaine qu’aussi sûre qu’avait été la triste séparation, il y aurait un jour de joyeuses retrouvailles, car ce mariage avait commencé par un scellement pour le temps et pour l’éternité dans la maison du Seigneur, sous l’autorité de la Sainte Prêtrise. […]

Beaucoup sont allés [loin] pour recevoir les bénédictions du mariage au temple. J’ai vu un groupe de saints des derniers jours venus du Japon qui, avant la construction d’un temple dans leur pays, se sont privés de nourriture pour se permettre le long voyage jusqu’au temple de Laie, à Hawaï. Avant que nous ayons un temple à Johannesburg, nous avions rencontré des gens qui s’étaient privés du nécessaire pour payer le vol de onze mille kilomètres de l’Afrique du Sud jusque dans le Surrey, en Angleterre. Ils avaient une lumière dans les yeux, un sourire sur le visage et un témoignage sur les lèvres qui disaient que cela valait infiniment plus que cela avait coûté.

Je me souviens d’avoir entendu, en Nouvelle-Zélande, il y a de nombreuses années, le témoignage d’un homme venu de l’autre côté de l’Australie qui, précédemment marié civilement et étant ensuite entré dans l’Église avec sa femme et ses enfants, avait traversé tout le continent australien puis la mer de Tasmanie jusqu’à Auckland pour se rendre au temple dans la belle vallée de Waikato. Il a dit, je m’en souviens : « Nous n’avions pas les moyens de venir. Nos biens matériels consistaient en une vieille voiture, notre mobilier et notre vaisselle. J’ai dit à ma famille : ‘Nous ne pouvons pas nous permettre d’y aller.’ Puis j’ai regardé le visage de ma belle épouse et de nos beaux enfants, et j’ai dit : ‘Nous ne pouvons pas nous permettre de ne pas y aller. Si le Seigneur veut m’en donner la force, je peux travailler et gagner suffisamment pour une autre voiture, des meubles et de la vaisselle, mais si je perds les personnes que j’aime, je serai pauvre et dans la vie et dans l’éternité17.’ »

II n’est pas étonnant, mes frères et sœurs, qu’avec l’ouverture de […] temples, j’aie vu pleurer des hommes forts qui ont embrassé leur épouse à ces autels dans ces maisons sacrées. J’ai vu les larmes de pères et de mères qui ont pris leurs enfants dans leurs bras à ces autels. Par le pouvoir exercé en ces lieux, ils ont appris que ni le temps ni la mort ne peuvent détruire les liens qui les unissent18.

3

Le temple est un sanctuaire de service où nous recevons des ordonnances salvatrices en faveur des gens qui sont morts sans avoir reçu l’Évangile.

Des millions et des millions de gens ont vécu ici-bas sans jamais avoir eu l’occasion d’entendre l’Évangile. Les bénédictions qui sont offertes dans les temples de l’Église leur seront-elles refusées ?

Par l’intermédiaire de personnes qui agissent par procuration pour les morts, les mêmes ordonnances sont offertes à celles qui ont quitté la condition mortelle. Dans le monde des esprits, elles sont libres d’accepter ou de rejeter ces ordonnances terrestres accomplies pour elles, notamment le baptême, le mariage et le scellement des relations familiales. Il ne doit y avoir aucune contrainte dans l’œuvre du Seigneur, mais l’occasion doit être donnée à chacun19.

C’est un sanctuaire de service. La plus grande partie de l’œuvre qui s’accomplit dans cette maison sacrée est faite par procuration en faveur des personnes qui ont traversé le voile de la mort. Je ne connais pas d’œuvre qui puisse s’y comparer. Elle s’approche plus du sacrifice par procuration du Fils de Dieu en faveur de tout le genre humain que toute autre œuvre que je connaisse. On n’attend pas de remerciements de la part des personnes qui, dans l’au-delà, bénéficient de ce service consacré. C’est un service effectué par les vivants en faveur des morts. C’est un service dont l’essence même est l’altruisme20.

Des garçons et des filles en grand nombre [ont reçu un rappel] que ces temples ne sont pas seulement pour leurs parents, mais aussi pour eux. Lorsqu’ils ont douze ans, ils peuvent entrer dans la maison du Seigneur et agir par procuration pour être baptisés pour les personnes qui ont passé le voile de la mort. C’est un service magnifique et généreux. C’est merveilleux pour nos jeunes que de participer à cet acte totalement désintéressé en faveur de personnes qui n’ont pas la possibilité d’agir pour elles-mêmes.

Allant de pair avec la progression de l’activité des temples, il y a la progression de l’œuvre de l’histoire familiale. L’informatique et ses diverses ramifications accélèrent le travail et les gens tirent profit des nouvelles techniques mises à leur disposition. Comment peut-on ne pas arriver à la conclusion que le Seigneur est derrière tout cela ? Au fur et à mesure que les possibilités informatiques s’améliorent, le nombre de temples augmente pour accompagner l’accélération de l’œuvre de l’histoire familiale21.

Nous sommes responsables de la bénédiction, la bénédiction éternelle, de toutes les personnes qui ont vécu sur terre, les générations innombrables d’hommes et de femmes qui y ont vécu, celles qui y vivent maintenant et toutes celles qui y vivront. Quelle grande responsabilité que la nôtre ! Nous devons être un peu plus vaillants et travailler un peu plus dur à l’assumer22.

Les personnes qui sont de l’autre côté, qui ne sont pas mortes mais dont l’esprit est vivant, se réjouiront et auront de l’allégresse lorsqu’elles s’éveilleront et avanceront vers « l’immortalité et la vie éternelle » (Moïse 1:39)23.

4

De grandes bénédictions nous attendent si nous restons dignes et allons au temple fréquemment.

J’exhorte aujourd’hui chacun d’entre nous à mettre de l’ordre dans sa vie, à être digne d’aller à la maison du Seigneur et d’y recevoir les bénédictions qui lui sont destinées. […] Grandes sont les exigences, mais plus grandes encore les bénédictions24.

J’exhorte nos membres de partout, avec toute la force de persuasion dont je suis capable, à vivre de manière à être dignes de détenir une recommandation à l’usage du temple, d’en obtenir une et de la considérer comme un atout précieux, et de faire un plus grand effort pour aller à la maison du Seigneur jouir de l’esprit et des bénédictions que l’on peut y trouver25.

Que vous puissiez […] aller souvent [au temple] ou non, qualifiez-vous pour avoir une recommandation et conservez-la dans votre poche. Elle vous rappellera ce qui est attendu de vous en tant que saints des derniers jours26.

Je suis convaincu que chaque homme et chaque femme qui vont au temple avec sincérité et foi ressortent meilleurs de la maison du Seigneur. Dans la vie, nous avons constamment besoin de nous améliorer. De temps en temps, il nous est nécessaire de quitter le bruit et le tumulte du monde et d’entrer dans une maison sacrée de Dieu pour y ressentir son esprit dans un cadre de sainteté et de paix27.

Cet édifice sacré devient un lieu d’enseignement des choses belles et sacrées de Dieu. Là nous est exposé le plan de notre Père aimant pour ses fils et ses filles de toutes les générations. Là nous est présenté le parcours éternel de l’homme de la vie prémortelle jusqu’à la vie dans l’au-delà, en passant par la vie ici-bas. De belles vérités fondamentales sont enseignées avec clarté et simplicité, et peuvent être comprises par toutes les personnes qui les entendent. […]

Le temple est aussi un lieu d’inspiration et de révélation personnelles. Nombreux sont les membres qui, quand ils sont sous pression et qu’il y a des décisions difficiles à prendre et des problèmes complexes à régler, vont au temple dans un esprit de jeûne et de prière pour rechercher la direction divine. Beaucoup de gens ont témoigné que la révélation ne s’est pas manifestée par des voix, mais par des impressions immédiates ou différées sur la voie à suivre, qui ont été une réponse à leurs prières.

« Allez à la maison du Seigneur. Vous y sentirez son Esprit, vous communierez avec lui et vous ressentirez une paix que vous ne trouverez nulle part ailleurs. »

Le temple est une source de vérité éternelle. « Celui qui boira de l’eau que je lui donnerai n’aura jamais soif » (Jean 4:14.) Là sont enseignées des vérités de nature divine et aux implications éternelles.

Ce lieu devient pour ceux qui y pénètrent une maison d’alliances. Là, nous faisons la promesse solennelle et sacrée de vivre l’Évangile de Jésus-Christ dans son expression la plus raffinée. Nous faisons alliance avec Dieu, notre Père éternel, de vivre conformément aux principes qui sont le fondement ferme de toute religion véritable28.

Vous sentez-vous submergés par les soucis ? Avez-vous des problèmes, des peurs ou des inquiétudes ? Avez-vous besoin de paix dans votre cœur et d’une occasion de communier avec le Seigneur et de méditer sur ses voies ? Allez à la maison du Seigneur. Vous y sentirez son Esprit, vous communierez avec lui et vous ressentirez une paix que vous ne trouverez nulle part ailleurs29.

Dans les moments de ténèbres, essayez de vous rendre à la maison du Seigneur et là, isolez-vous du monde extérieur. Recevez ses ordonnances sacrées et apportez-les à vos ancêtres. À la fin d’une session au temple, asseyez-vous en silence dans la salle céleste et méditez sur les bénédictions que vous avez reçues ou sur celles que vous avez apportées aux personnes décédées. Votre cœur débordera de reconnaissance et les vérités éternelles du grand plan de bonheur du Seigneur se distilleront dans votre âme30.

Dans ce monde bruyant, agité et concurrentiel, quelle bénédiction que d’avoir un lieu sacré où nous pouvons ressentir l’influence sanctificatrice de l’Esprit du Seigneur. L’égoïsme nous presse constamment. Nous devons le surmonter, et il n’est pas de meilleur moyen que d’aller à la maison du Seigneur et d’y œuvrer par procuration en faveur des personnes qui sont au-delà du voile de la mort. […]

Je vous invite à tirer davantage profit de ce privilège sacré. Cela vous purifiera. Cela nous dégagera de la coque d’égoïsme dans laquelle la plupart d’entre nous vivent. Cela aura littéralement un effet sanctificateur sur nous et nous rendra meilleurs31.

Je sais que vous êtes occupés. Je sais que vous avez beaucoup à faire. Mais je vous promets que, si vous allez à la maison du Seigneur, vous serez bénis et que la vie sera meilleure pour vous. Maintenant, je vous en supplie, mes frères et sœurs bien-aimés, profitez de cette magnifique occasion d’aller à la maison du Seigneur et ainsi d’avoir part à toutes les bénédictions merveilleuses qu’on peut y recevoir 32.

Idées pour l’étude et l’enseignement

Questions

  • Le président Hinckley a dit que les ordonnances du temple sont « l’expression la plus profonde de notre théologie » (1re partie) et « les bénédictions suprêmes que l’Église a à offrir » (2e partie). Quelles bénédictions avez-vous reçues grâce à ces ordonnances ?

  • Le président Hinckley a parlé d’hommes et de femmes qui versent des larmes de joie dans les temples (voir la 2e partie). D’après votre expérience, pourquoi les ordonnances du temple provoquent-elles de si fortes émotions ?

  • Le président Hinckley a dit au sujet de l’œuvre de rédemption des morts : « C’est une merveilleuse chose pour nos jeunes que de participer à cet acte totalement désintéressé » (3e partie). Que peuvent faire les parents et les jeunes pour travailler ensemble dans cette œuvre de service ?

  • Que pouvons-nous faire pour trouver le temps de servir et de rendre le culte au temple ? Comment notre service dans le temple peut-il influencer notre vie en dehors du temple ? (Vous trouverez des exemples dans la 4e partie.) Quelles bénédictions avez-vous reçues en allant au temple ?

Écritures apparentées

Exode 25:8 ; 1 Rois 6:11-13 ; D&A 88:119-120 ; 109:12-13, 24-28 ; 110:1-10 ; 128:22-24

Aide pédagogique

« Faites part de ce que vous apprenez. Vos pensées deviendront ainsi plus claires et vous serez plus capable de retenir les idées » (L’enseignement, pas de plus grand appel, 1999, p. 17).

Notes

  1. Voir « Réflexions sur les temples, le maintien des convertis dans l’Église et le service missionnaire », L’Étoile, jan. 1998, p. 58.

  2. « Réflexions sur les temples, le maintien des convertis dans l’Église et le service missionnaire », p. 58.

  3. Dans Sheri L. Dew, Go Forward with Faith: The Biography of Gordon B. Hinckley, 1996, p. 325.

  4. « This Is a Day Long Looked Forward To » (Paroles de la prière de consécration du temple de Colonia Juárez, Chihuahua au Mexique, le 6 mars 1999), Church News, 13 mars 1999, p. 7.

  5. « De nouveaux temples pour apporter les bénédictions suprêmes de l’Évangile », L’Étoile, juillet 1998, p. 100-101.

  6. Discourses of President Gordon B. Hinckley, Tome 1 : 1995–1999, 2005, p. 311-312.

  7. Teachings of Gordon B. Hinckley, 1997, p. 641.

  8. « La paisible maison de Dieu », L’Étoile, juillet 1993, p. 82.

  9. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 623-624.

  10. « Paroles du prophète actuel », Ensign, mai 2001, p. 16.

  11. « Missions, temples et intendance », L’Étoile, janv. 1996, p. 63.

  12. « Ne pas profaner le temple », L’Étoile, juillet 1990, p. 46.

  13. « Shining Star in a World Oppressed with Darkness » (Paroles de la prière de consécration du temple de Manhattan à New York, le 13 juin 2004), Church News, 19 juin 2004, p. 5.

  14. « Réjouissez-vous de cette époque de construction de temples », L’Étoile, Rapport de la conférence générale d’octobre 1985, p. 48.

  15. « De nouveaux temples pour apporter les bénédictions suprêmes de l’Évangile », L’Étoile, juillet 1998, p. 101.

  16. « Temples et œuvre du temple », L’Étoile, nov. 1982, p. 2.

  17. « Le mariage qui dure », Le Liahona, juil. 2003, p. 4-6.

  18. « Réjouissez-vous de cette époque de construction de temples », p. 49.

  19. « Pourquoi ces temples ? » L’Étoile, juin 1992, p. 4.

  20. « Le temple de Salt Lake », L’Étoile, nov. 1993, p. 5-6.

  21. « Bienvenue à la conférence », Le Liahona, jan. 2000, p. 4-5.

  22. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 640.

  23. Discourses of President Gordon B. Hinckley, Tome 1, p. 154.

  24. Discourses of President Gordon B. Hinckley, Tome 1, p. 362.

  25. « Missions, temples et intendance », p. 63.

  26. « Pensées édifiantes », Le Liahona, avril 2002, p. 4.

  27. « Missions, temples et intendance », p. 64.

  28. « Le temple de Salt Lake City », p. 5-6.

  29. « Excerpts from Recent Addresses of President Gordon B. Hinckley », Ensign, avril 1996, p. 72.

  30. One Bright Shining Hope: Messages for Women from Gordon B. Hinckley, 2006, p. 103.

  31. « Conclusion », Le Liahona, nov. 2004, p. 104-105.

  32. Teachings of Gordon B. Hinckley, p. 624.