2017
Tiens bon
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Tiens bon

L’auteur vit en Utah (États-Unis).

Les amis jouent un grand rôle pour nous faciliter (ou nous compliquer) le respect de nos principes.

Hold Firm

J’ai grandi avec des amis qui étaient membres de l’Église, et il me tardait de me faire baptiser et de devenir membre à mon tour. Lorsque j’ai déménagé à l’autre bout du pays pour mes études, j’ai commencé à suivre les leçons missionnaires. Malheureusement, avec la pression exercée par mes nouveaux camarades, il m’était difficile de respecter les principes de l’Évangile. Mes amis de première année passaient beaucoup de temps dans des soirées, à boire de l’alcool. Je n’en avais jamais bu avant, mais mes nouveaux amis me poussaient constamment à le faire.

Je savais que l’Évangile était vrai, mais il m’était difficile de résister à la tentation présentée par mes camarades.

J’ai commencé à prier notre Père céleste de me donner la force de prendre la bonne décision. Je n’avais pas encore transigé sur mes principes, mais je craignais de ne pas avoir la force de refuser l’alcool la prochaine fois qu’on m’en offrirait. Mes amis qui avaient les mêmes valeurs que moi me manquaient.

Un samedi soir, je suis allée à une fête avec les étudiants de ma résidence. Immédiatement, tous mes amis se sont mis à boire et m’ont encouragée à goûter mon premier verre d’alcool.

J’ai été tentée. J’ai pris le verre de bière qu’on me tendait. Je l’ai approché de mes lèvres, mal à l’aise mais contente d’avoir l’attention de mes amis. Alors Nick, un garçon tristement célèbre pour son penchant pour la boisson, s’est approché de notre cercle.

Il a demandé : « Tu n’en as pas bu, n’est-ce pas ? »

J’ai répondu : « Pas encore. »

« Si tu le fais, a-t-il dit, tu le regretteras toute ta vie. »

J’étais abasourdie. Je savais qu’il avait raison. Je ne voulais pas boire. Je voulais devenir membre de l’Église. J’ai redonné le verre et j’ai quitté la fête, reconnaissante de ne pas avoir pris la mauvaise décision.

Le lendemain matin, je suis allée à l’église, j’ai trouvé les missionnaires et nous avons fixé la date de mon baptême. Depuis ce jour-là, j’évite les fêtes où l’on sert de l’alcool. À l’Église, je me suis fait de nouveaux amis qui avaient les mêmes valeurs que moi. Je suis restée amie avec les étudiants de ma résidence mais je leur ai bien fait comprendre mes principes. Lorsqu’ils ont appris combien mes valeurs étaient importantes à mes yeux, ils les ont respectées et ont cessé de faire pression sur moi. Ils remarquaient et respectaient le fait que je quittais la pièce lorsqu’ils regardaient des films ou écoutaient de la musique inconvenants.

Cette expérience a fortifié mon témoignage, et je vais m’efforcer de ne jamais transiger sur mes principes à cause de la pression du groupe. Je sais également que la meilleure manière d’affronter les décisions difficiles est de connaître ses principes et de tenir bon dès le départ.

Je sais que notre Père céleste a exaucé mes prières pour recevoir la force de résister à la tentation. Je suis reconnaissante que le Saint-Esprit m’ait incitée à prendre la bonne décision. Je sais que les principes de l’Église sont là pour nous protéger, et je suis reconnaissante que le choix de les respecter m’ait aidée à choisir de devenir membre de l’Église.