2017
De Paris à Sapporo
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

De Paris à Sapporo

Nous habitons de part et d’autre du monde, mais nous avons ressenti la même chose lorsqu’un temple a été construit près de chez nous !

Liahona Magazine, 2017/10 Oct

Je m’appelle Rachel. J’habite près du temple de Paris.

Le temple est vraiment important pour ma famille. Avant sa construction, nous nous rendions en famille au temple de Francfort, en Allemagne, plusieurs fois par an. Le trajet en voiture durait dix heures aller-retour !

Nous avons beaucoup aimé regarder le nouveau temple se construire. Toutes les semaines, après les réunions de l’église, nos parents passaient devant pour nous permettre de voir l’avancement des travaux. D’abord, les ouvriers ont détruit un vieux bâtiment et ont creusé un gros trou. Ensuite, ils ont commencé à construire le temple de plus en plus haut. En peu de temps, la maison du Seigneur était là !

Cela nous tarde, à mes frère et sœurs et à moi-même, d’aller un jour au temple. Ma sœur aînée, Esther, pourra faire des baptêmes en premier. Nous attendons tous avec impatience d’y aller à notre tour. Nous aimons le temple et sommes heureux d’en avoir un dans notre ville !

Je m’appelle Koshi. J’habite près du temple de Sapporo, au Japon. J’aimais beaucoup m’asseoir à côté d’une fenêtre de notre maison et regarder le temple se construire.

Pendant les visites guidées, j’ai invité mon meilleur ami à venir avec nous. II a trouvé que tout était beau.

J’aime imaginer que la consécration du temple est comme son anniversaire. Ce jour-là, c’était aussi mon anniversaire. Et aussi celui du président Monson ! Mes parents et moi avons pu être dans le temple lorsqu’il a été consacré.

Je suis tellement reconnaissant d’habiter près du temple ! Lorsque la journée s’est mal passée à l’école, je peux traverser les jardins pour rentrer chez moi. Je ressens l’amour de notre Père céleste quand j’y suis. Il me tarde d’avoir l’âge d’y entrer pour faire des baptêmes, et plus tard pour m’y marier.