2017
Sarah et l’IRM
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Sarah et l’IRM

L’auteur vit au Colorado (États-Unis).

Peut-être que le Saint-Esprit peut aider Sarah à ne pas avoir aussi peur.

« Quand Jésus vint sur terre, il promit d’envoyer le Saint-Esprit nous consoler, notre ami à jamais » (Chants pour les enfants, p. 56).

Liahona Magazine, 2017/10 Oct

« On dirait que Sarah va devoir passer une IRM du dos », dit le docteur Frank. Il sourit à Sarah. « Je vais la programmer pour demain. Je serai de retour dans quelques minutes. »

Cela fait quelque temps que Sarah a mal au dos. Ce matin-là, elle avait tellement mal en se réveillant qu’elle avait des difficultés à se tenir droite et pouvait à peine marcher. Sarah et sa maman sont venues voir le docteur Frank pour savoir ce qui ne va pas.

« Une autre IRM ? » demande Sarah en levant les yeux vers maman. Elle en a déjà passé une. Elle se souvient de la peur qu’elle a eue dans ce grand tube qui prenait des photos de l’intérieur de son corps.

« Je suis désolée, Sarah, dit Maman, mais les photos permettront au docteur Frank de découvrir ce qui ne va pas dans ton dos. Je sais que tu peux le faire. Et je serai juste à côté de toi. » Maman presse la main de Sarah.

« Mais tu ne peux pas venir dedans avec moi », dit Sarah. Elle baisse la tête et une larme lui coule sur la joue. Maman peut être avec elle dans la pièce, mais une fois que Sarah sera dans le tunnel de la machine, elle sera seule.

Maman lui entoure les épaules. « C’est vrai, mais sais-tu qui peut te réconforter ? »

Sarah se souvient d’un nom par lequel elle a entendu appeler le Saint-Esprit : le Consolateur. Peut-être que le Saint-Esprit peut l’aider à ne pas avoir aussi peur.

« Le Saint-Esprit ? » demande Sarah.

Maman fait oui de la tête. « C’est exact. Tu peux prier pour que le Saint-Esprit t’aide. Papa et moi prierons aussi pour toi. »

Cela donne une excellente idée à Sarah. « Est-ce que je peux demander une bénédiction à Papa ? »

Maman sourit. « Bien sûr. Je sais qu’il en sera très content. »

Ce soir-là, Papa place ses mains sur la tête de Sarah et lui donne une bénédiction de la prêtrise. Lorsqu’il bénit Sarah pour qu’elle soit réconfortée par le Saint-Esprit, une sensation de douceur et de chaleur envahit la fillette. Cette sensation ne la quitte pas de toute la nuit.

Le lendemain, Sarah s’allonge sur le banc qui va glisser dans le grand tube de la machine. Elle se répète les mots que Papa a employés pendant sa bénédiction : Le Saint-Esprit sera là pour te réconforter. Sarah serre fort la main de Maman. Puis l’infirmière la fait glisser dans le tube.

L’appareil fait des bruits étranges pendant qu’il prend des photos de son dos. Sarah doit rester allongée sans bouger pour que les photos ne soient pas floues. Elle panique un instant, mais ensuite elle éprouve de nouveau la sensation de chaleur. On dirait un câlin de Maman. Ou une couverture douillette. Elle sait que tout va bien se passer. En un rien de temps, l’IRM est terminée.

Dans son bureau, le docteur Frank montre à Sarah et à Maman les photos du dos de la fillette. « Tu es restée bien immobile, bravo ! » dit le docteur en s’agenouillant à côté de Sarah. Ces photos de ton dos montrent que tu vas avoir besoin d’une opération pour pouvoir marcher mieux. »

Sarah avale sa salive.

« Nous aimerions l’opérer bientôt », dit le docteur Frank en levant les yeux vers la maman de Sarah. Puis il se tourne vers Sarah. « Ensuite, il va peut-être te falloir quelques semaines pour retrouver tous tes moyens, mais après t’avoir vue aujourd’hui, je sais que ça ira très bien. »

Sarah essaie de penser à tout ce qu’elle va pouvoir faire lorsque le docteur Frank lui aura réparé le dos. Elle pourra courir, nager et sauter dans un gros tas de feuilles. Cela lui manque de ne plus pouvoir faire tout cela. Mais l’opération est encore plus effrayante que l’IRM ! Alors Sarah se souvient de ses prières et de sa bénédiction spéciale. Notre Père céleste lui a envoyé le Consolateur. Il l’aidera encore.

Elle regarde le docteur Frank. « Après je pourrai sauter dans un gros tas de feuilles ? » demande-t-elle.

Il sourit. « Après tu pourras sauter dans un gros tas de feuilles. »