2015
Un nouveau temple, trois occasions nouvelles
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème
Quetzaltenango Guatemala Temple

Le commencement d’une nouvelle vie

Au cours de l’été 2011, la famille Wundram était prête à quitter le Guatemala pour s’installer aux États-Unis afin que Carlos Wundram, médecin, puisse poursuivre des études avancées.

Il raconte : « Au moment où nous étions prêts à partir, quelque chose m’a arrêté. » Sa femme, Adriana, a eu les mêmes sentiments alors, ensemble, ils ont prié et reçu la confirmation qu’ils ne devaient pas déménager.

Ils ont annulé leurs projets et sont restés en se demandant ce que Dieu leur réservait. Ils allaient le découvrir quatre mois plus tard.

Carlos était membre de l’Église depuis l’âge de quatorze ans mais il avait cessé d’être pratiquant à vingt et un ans, au moment où il avait commencé ses études universitaires.

Adriana, bien que n’étant pas membre de l’Église, avait toujours voulu épouser un saint des derniers jours. Une de ses bonnes amies, membre de l’Église, s’était mariée avec un ancien missionnaire qui était tendre, aimant et attentif. Adriana voulait un mari comme cela.

Quand elle a commencé à fréquenter Carlos, ils n’ont pas abordé le sujet de sa religion, mais il a montré qu’il avait beaucoup des qualités du mari de son amie. Il ne se montrait pas supérieur à elle. Une fois mariés et quand ils ont eu des enfants, elle appréciait qu’il leur donne le bain ou change leurs couches !

Carlos raconte : « Quand ils ont commencé à grandir, nous avons pensé que nous devions nous rapprocher de Dieu. » Ils n’ont pas trouvé ce qu’ils cherchaient dans l’Église qu’ils fréquentaient à l’époque, mais leur besoin de se rapprocher de Dieu persistait.

Après avoir abandonné leur projet d’aller aux États-Unis, les Wundram ont décidé de faire des travaux chez eux, notamment d’acheter de nouvelles fenêtres. L’homme qui est venu les leur installer, José Mena, leur a paru immédiatement sympathique. Un jour, leur discussion a porté sur la religion. Il a dit qu’il était membre de l’Église de Jésus-Christ des Saints des Derniers Jours, à quoi Carlos a répondu que lui aussi mais qu’il n’était pas allé à l’église depuis un certain temps.

La fois suivante où frère Mena est venu travailler sur les fenêtres, il a apporté un exemplaire du Livre de Mormon et du Liahona pour chaque membre de la famille. En lisant le magazine, Carlos a commencé à éprouver des sentiments spirituels familiers. Frère Mena a ensuite invité la famille à participer aux visites guidées du temple de Quetzaltenango.

Quand ils sont entrés dans le temple, les enfants ont demandé : « Papa, qu’est-ce qu’on peut faire pour être membre de cette Église ? » Quand ils sont repartis, le fils le plus jeune, Rodrigo, âgé de dix ans, s’est attardé et, avec l’aide de sa mère, a rempli une carte pour demander à recevoir les missionnaires.

La famille a rencontré les missionnaires. Carlos dit : « Je ne voulais pas forcer les membres de ma famille à se faire baptiser. Mais ils ont ressenti l’Esprit par eux-mêmes. »

Adriana et les enfants se sont fait baptiser en décembre 2011, quelques jours avant la consécration du temple de Quetzaltenango. Carlos dit : « La grande bénédiction que Dieu m’a donnée, c’est que je les ai baptisés. » À peine un peu plus d’un an après, la famille a été scellée au temple, et cela a été un grand moment de joie pour tous.

One New Temple, Three New Opportunities

L’occasion d’être scellés

Quand Ana Victoria Hernández, qui n’était pas membre de l’Église, a épousé Belbin Calderón, lui était membre mais n’assistait pas aux réunions parce qu’il travaillait le dimanche. Belbin dit qu’un fort sentiment l’a fait revenir. Il raconte : « J’ai décidé de quitter mon travail parce que je voulais retourner à l’église. » Quand il est redevenu pratiquant, sa femme a remarqué qu’il devenait plus humble et qu’il y avait davantage d’unité dans leur foyer.

Belbin espérait que sa femme s’intéresserait à l’Évangile mais il n’a jamais essayé de la forcer. Un dimanche, pendant qu’elle époussetait la bibliothèque, Ana Victoria a découvert un des livres de Belbin sur l’histoire de l’Église. Curieuse, elle a commencé à lire. Le récit des sacrifices des pionniers l’a profondément touchée.

Quelques semaines plus tard, le numéro d’octobre 2011 du Liahona est arrivé ; c’était un numéro spécial sur le Livre de Mormon. De nouveau, par curiosité, Ana Victoria a commencé à lire le Livre de Mormon. Elle s’est vite rendu compte qu’il ne contenait pas simplement une histoire mais aussi les paroles de prophètes. Elle a commencé à assister aux réunions de Sainte-Cène avec son mari et ses enfants.

Ensuite, elle a assisté avec sa famille à une visite guidée du temple de Quetzaltenango. Elle a été touchée quand elle a appris que sa famille pouvait être scellée pour l’éternité. Elle raconte : « Cela m’a fait une forte impression. J’ai senti qu’il fallait que je sois scellée à ma famille. » Elle a commencé à suivre les leçons missionnaires et s’est fait baptiser le 7 décembre 2011. Quatre jours plus tard, elle assistait à la consécration du temple.

En décembre 2012, frère et sœur Calderón ont été scellés dans le temple avec leurs enfants. Ana Victoria dit qu’elle ne peut décrire le bonheur qu’elle ressent de savoir qu’elle peut être avec sa famille pour toujours. Parlant de la certitude de leur scellement, Belbin dit : « C’est la plus grande bénédiction que l’on puisse imaginer. »

One New Temple, Three New Opportunities

Le temple a touché son esprit

La construction d’un temple à Quetzaltenango était l’accomplissement d’un rêve pour Mónica Elena Fuentes Álvarez de Méndez. Elle est fille d’un pionnier de l’Église qui a instillé en elle l’amour de l’Évangile et de toutes ses bénédictions. Sa mère, Magda Ester Álvarez, a été baptisée en 1953, six ans après l’arrivée des missionnaires de l’Église au Guatemala.

Mónica a grandi dans l’Église et a épousé un homme bon, Enio Méndez, qui n’était pas membre. Il soutenait sa femme et sa fille dans les activités de l’Église et en admirait les membres, mais il ne montrait aucun intérêt à se faire baptiser. Cependant, Mónica se souvient que sa mère lui disait qu’un jour, son mari deviendrait membre. Elle dit n’avoir jamais perdu la foi bien qu’elle n’ait eu aucune idée de ce qui allait le mener à la conversion.

Sa mère avait la bénédiction de se rendre périodiquement au temple de Guatemala City et elle a été remplie de joie en 2006 lorsque que le temple de Quetzaltenango a été annoncé. Mais Magda Álvarez souffrait d’une maladie incurable et mourut en 2006, avant que le temple puisse être construit.

Mónica et sa fille jeune adulte, Mónica Esther Méndez Fuentes, étaient guides pendant les visites du temple de Quetzaltenango. Enio les a accompagnées pendant une visite guidée et y est retourné deux autres fois à leur insu.

Le dernier jour, en quittant le temple, Mónica et sa fille se sont demandé si la prédiction de Magda Álvarez concernant Enio allait se réaliser un jour.

Enio avait toujours pensé qu’il était acceptable qu’il soit membre de son Église et sa femme et sa fille membres de la leur tant qu’ils respectaient réciproquement leurs croyances. Mais ce qu’il a ressenti pendant la visite guidée du temple l’a amené à beaucoup réfléchir. Il raconte : « J’ai commencé à jeûner sans rien leur dire, et à prier. » Il est allé dans les montagnes, où il aimait se rendre pour méditer. « J’ai demandé au Seigneur : ‘Que dois-je donc faire ?’ » En fait, il savait déjà ce qui était juste mais il avait besoin de dissiper certains doutes.

Il s’est fait baptiser en avril 2012, et ce moment a été très émouvant pour sa femme et sa fille.

La famille Méndez a été scellée au temple de Quetzaltenango en octobre 2013. Sœur Méndez a décrit la joie qu’ils ont éprouvée d’avoir atteint un de leurs buts éternels et leur espoir de demeurer fidèles jusqu’à la fin de leur vie.

One New Temple, Three New Opportunities