2015
Je suis reconnaissante pour vos pieds
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Je suis reconnaissante pour vos pieds

Nicholas Nelson, Texas, États-Unis

LDS Voices

Illustrations Bradley H. Clark

Il n’y avait rien de particulièrement intéressant au sujet de mes pieds. J’ai donc été un peu perplexe quand Nieves, convertie récente de Bolivie, a dit qu’elle était reconnaissante pour mes pieds.

Dans les semaines qui ont suivi son baptême, elle répétait : « Je suis très reconnaissante pour vos pieds ».

Nieves avait facilement accepté l’Évangile mais, lorsque nous l’avons invitée à se faire baptiser, elle a hésité.

Elle nous a expliqué qu’elle souffrait d’une douloureuse maladie de la peau. Quand sa peau entrait en contact avec de l’eau froide, c’était comme si mille aiguilles la transperçaient. Cela l’empêchait de faire même des tâches ordinaires comme rincer des légumes ou frotter le linge à la main.

Nous lui avons expliqué que les fonts baptismaux pouvaient être chauffés et nous l’avons assurée qu’elle serait baptisée dans une eau tiède. Son visage s’est éclairé et elle a choisi de se faire baptiser le jour de Noël. Mon collègue et moi avons parlé au président de branche de son problème de peau et il a dit que l’eau serait chauffée à temps pour le baptême l’après-midi.

Mais, lorsque nous sommes arrivés à l’église pour le baptême, le bassin venait d’être rempli d’une eau extrêmement froide. Le président de branche, dans tout ses états, nous a expliqué qu’à la suite d’une mauvaise communication, l’eau ne pourrait être prête que beaucoup plus tard.

Mon collègue et moi savions que Nieves voulait se faire baptiser ce jour-là et nous avions la conviction que le Seigneur le voulait aussi. Nous avons trouvé une salle vide et l’avons prié de permettre que Nieves se fasse baptiser.

Nous avons ressenti du réconfort après la prière et avons décidé de faire le service. Les personnes qui ont fait un discours avant le baptême ont donné de merveilleux enseignements mais je suis soudain devenu nerveux quand j’ai entendu : « Frère Nelson va maintenant baptiser sœur Nieves. »

J’ai essayé de dissimuler ma gêne en pénétrant avec précaution dans l’eau froide. Nieves a pris ma main et a avancé le pied vers l’eau. Je m’attendais au pire mais Nieves n’a pas hurlé, ni même grimacé. Elle a descendu calmement les marches en me souriant.

Après la prière de baptême, elle s’est allongée dans l’eau froide. Quand je l’ai relevée, elle a émergé avec un large sourire. J’ai été rempli de gratitude. Pour moi, son baptême était un miracle.

La dernière fois que j’ai vu Nieves, elle a dit quelque chose qui m’a expliqué ses propos sur mes pieds. Elle m’a dit : « Je suis très reconnaissante pour vos pieds qui vous ont guidé jusqu’à ma porte et qui m’ont apporté la vérité. »

Je pense à Nieves, à sa foi simple et à sa reconnaissance chaque fois que j’entends ces paroles d’Ésaïe : « Qu’ils sont beaux sur les montagnes, les pieds de celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie la paix ! De celui qui apporte de bonnes nouvelles, qui publie le salut ! De celui qui dit à Sion : Ton Dieu règne ! » (Ésaïe 52:7 ; voir aussi Mosiah 12:21).