2015
Ce que nous savons de la vie prémortelle
Téléchargements
Tout le livre (PDF)
Notes de bas de page

Hide Footnotes

Thème

Ce que nous savons de la vie prémortelle

Les vérités fondamentales sur la vie avant notre venue sur terre nous donnent la bénédiction d’avoir une compréhension merveilleuse.

What We Know about Premortal Life

Image © Junez Volmager/Dollar Photo Club

Un jeune homme, qui avait décidé de se marier au lieu de faire une mission, a fini par se laisser convaincre d’obtenir d’abord sa bénédiction patriarcale. « Pendant la bénédiction, il avait eu un aperçu de ce qu’il était dans le monde prémortel. Il avait vu sa vaillance et l’influence qu’il avait exercée pour persuader les autres de suivre le Christ. Sachant qui il était vraiment, comment pourrait-il ne pas faire de mission1 ? » Ce n’est qu’un exemple de la différence que peut faire pour nous la connaissance de la vie prémortelle.

Il est facile de répondre à la question : « Quel âge avez-vous ? » Les anniversaires mesurent l’âge de notre corps physique. Mais en réalité, nous sommes beaucoup plus vieux que cela. Chacun de nous « est un fils ou une fille d’esprit aimé de parents célestes », qui a « une nature et une destinée divines2. » Avant que notre corps d’esprit soit créé, nous existions sous forme d’« intelligence » qui « n’a pas eu de commencement et n’aura pas de fin3. »

Dans notre vie prémortelle, on nous a enseigné les leçons qui nous ont préparés à aider notre Père céleste à réaliser le salut de ses enfants (voir D&A 138:56). Nous avions aussi la liberté de suivre Dieu et de lui obéir. Certains de ses enfants se sont distingués par leur « foi extrême et leur bonnes œuvres » et ont été préordonnés, autrement dit se sont vu confier des missions, pour servir de manières précises sur terre (Alma 13:3). Le plus grand de ceux qui ont suivi notre Père céleste à cette époque, était le premier-né de ses enfants d’esprit, Jésus-Christ, ou Jéhovah, tel qu’on l’appelait alors.

Joseph Smith, le prophète, a expliqué que, dans notre état prémortel, nous étions tous présents quand Dieu le Père a exposé son plan pour le salut de ses enfants. Nous avons appris qu’il serait nécessaire qu’il y ait un Sauveur pour surmonter les problèmes dus aux conditions de la mortalité4.

Notre Père céleste a demandé : « Qui enverrai-je [pour être le Sauveur] ? » Jésus-Christ a répondu : « Me voici, envoie-moi » (Abraham 3:27). Il était le Fils bien-aimé et l’Élu du Père depuis le commencement (voir Moïse 4:2) et il a toujours été destiné à remplir ce rôle. Mais Lucifer s’est interposé et s’est proposé dans un plan qui aurait détruit le libre arbitre de l’homme et aurait exalté sa personne au dessus du trône de Dieu (voir Moïse 4:1-4). Notre Père céleste a répondu : « J’enverrai le premier » (Abraham 3:27). Lucifer s’est rebellé et est devenu celui qu’on appelle Satan.

Une division entre les esprits a provoqué une guerre dans les cieux. Un tiers des enfants de Dieu se sont détournés de lui et ont suivi Satan (voir D&A 29:36). Ces esprits rebelles ont été privés de corps physique, ont été chassés sur la terre et continuent de faire la guerre aux saints de Dieu (voir D&A 76:25-29). Le reste des enfants de Dieu ont poussé des cris de joie parce qu’ils viendraient sur terre et parce que Jésus-Christ a été choisi pour surmonter le péché et la mort (voir Job 38:7).

Dans la vie prémortelle, nous avons acquis la connaissance de l’Évangile, un témoignage et la foi au Sauveur et à son expiation. Ces choses sont devenues une grande protection et une grande force pendant la guerre dans les cieux. Ceux qui ont suivi Dieu ont vaincu Satan et ses anges « à cause du sang de l’agneau et à cause de la parole de leur témoignage » (Apocalypse 12:11). Sur terre, lorsque nous apprenons l’Évangile et obtenons un témoignage, nous réapprenons essentiellement ce que nous savions et ressentions autrefois, dans notre vie prémortelle.

Tout comme nous ne pouvons pas nous souvenir de nos premières années de vie dans la condition mortelle, de même le souvenir de la vie prémortelle nous a été ôté. Cela était nécessaire afin de nous aider à apprendre à marcher par la foi et à nous préparer à devenir semblables à lui. Mais nous pouvons avoir l’assurance que nous connaissions et aimions notre Père céleste. Ezra Taft Benson (1899-1994) a promis : « Rien ne sera plus surprenant, quand nous traverserons le voile, que de nous rendre compte combien nous connaissons notre Père et combien son visage nous est familier6. »

Boyd K. Packer, président du Collège des douze apôtres, a enseigné : « Il n’y a pas moyen de donner un sens à la vie sans connaître la doctrine de la vie prémortelle. […] Quand nous comprenons la doctrine de la vie prémortelle, alors les choses prennent leur place et un sens7. »